MCA IDE annonce 17052013

Report
Vendredi 17 Mai 2013
Maison Rouge
3 C Savoie - Belley
Médecines complémentaires
et alternatives
en cancérologie
Formation infirmières d’annonce
Berthelet Olivier
Gastro-entérologue
CH de Chambery
Sémantique…
La médecine traditionnelle est la somme des connaissances,
compétences et pratiques qui reposent sur les théories, croyances et
expériences propres à une culture et qui sont utilisées pour
maintenir les êtres humains en bonne santé ainsi que pour prévenir,
diagnostiquer, traiter et guérir des maladies physiques et mentales.
Elle est parfois qualifiée de médecine "parallèle ou "douce".
Médecine Alternative ?
Complémentaire ?
………..ambiguïté,
MÉDECINE INTÉGREE
• médecine intégrée =
– l’association de ce qu’il y a de meilleur en
médecine conventionnelle (allopathique) et dans
les thérapies ou médecines complémentaires et
alternatives (MCA).
• intégrer =
– « unir à quelque chose d’autre »,
– « incorporer à une entité plus grande ».
Cinq domaines pour les approches non
conventionnelles
• 1-Systèmes de santé fondés sur une philosophie des
théories et des pratiques propres
– Médecine ayurvédique
– Homéopathie
– Naturopathie
• 2-Thérapie biologiques utilisant
–
–
–
–
les plantes et substance naturelles,
vitamines
compléments alimentaires à des doses différentes
et celles prescrites par la médecine conventionnelle
Cinq domaines pour les approches non
conventionnelles
• 3-Médecine corps-esprit qui regroupe des approches
permettant la pensée d’influencer les symptômes
physiques et les fonctions physiologiques
• Certaines psychothérapies
• Prière
• Méditation
• Visualisation
• Hypnose
• Bio-feedback
Cinq domaines pour les approches non
conventionnelles
• 4-Méthodes centrées sur le corps utilisant le
mouvement et les manipulations physiques
–
–
–
–
–
Massage
Chiropraxie
Ostéopathie
Technique d’Alexander
Tecnique de Feldenkrais
Cinq domaines pour les approches non
conventionnelles
• 5-Les thérapie énergétiques agissant sur les
champs bioéléctromagnétiques
– Thérapie par champs magnétiques
– Toucher thérapeutique
– Reiki (méthode de soins non conventionnele fondée sur des soins
dits » énergétiques » par apposition des mains)
Pourquoi les patients s’orientent t’ils vers les MCA ?
Quand attendent ils ?
Quel est le discours des praticiens « alternatifs » ?
Pourquoi le recours à des medecines
non conventionnelles?
• Dès qu’une maladie ne guérit pas à plus de 80 %:
médecine non conventionnelles (cf tuberculose, SIDA)
donc ajout d’une chance de guérison
• Diminuer les effets secondaires des traitements
• Etre actif
• Solitude, médecine trop technique
• Relation médecin-malade défectueuse, demande d’ecoute et de réponse
(information); demande d’espoir, de croire, de ne pas être abandonné
• Besoin d’irrationnel devant un danger que l’on ne maîtrise pas
• Effet de secte (fraternité). Parfois proposition d’entrer dans un groupe
sectaire
• Déception : espoirs déçus, de la médecine officielle
Etude sociologique Centre Paul Strauss
(2007)
• Recherche d’une solution en cas d’échec ou de carence de
la médecine classique:
-Lutter contre les symptômes: 18/46, remonter l’état
général 9/46, remonter l’état immunitaire: 6/46, remonter
les globules…
-Traitement du cancer: 10/46
• Etre actif: 29/46
• Recherche d’un bien être physique et mental par un autre
système médical: 5/46
• Confiance en les médecins: mais recours car parfois
mauvaise relation médecin classique-malade et bon
relationnel du prescripteur des médecines parallèles.
• Recours à Internet limité
“L’allusion la plus insignifiante de succès est suffisante pour prouver la véracité de
la médecine alternative, la plus simple adhésion à l’échec est suffisante pour désapprouver
les traitements orthodoxes.”
Les prescripteurs de CAM ont, sans aucun doute, une écoute plus attentive et bien
plus longue.
Le guérisseur ou le thaumaturge ont souvent le même langage que leur client, avec
des idées et des explications simples sur les causes de la maladie, voire un langage
ésotérique séduisant. Les patients s’adressent à eux à cause d’une notoriété
populaire bien établie, par effet de rumeur.
Le discours alternatif repose sur des bases identiques connues :
– critique de la médecine officielle et de son caractère inhumain, car les seules possibilités
de traiter les cancers, sont “d’inciser, de brûler ou d’empoisonner ” ;
– critique d’une science officielle aveugle, conservatrice, voire jalouse de ses prérogatives
qui s’acharne à exclure les découvertes alternatives ;
– les preuves d’une efficacité hypothétique des traitements alternatifs reposent
essentiellement sur des témoignages individuels ;
– il existe toujours une tentative plus ou moins cohérente d’élaboration d’un corpus
théorique explicatif ;
– le traitement alternatif est souvent présenté comme la panacée pour guérir toutes les
maladies.
Je veux me donner toutes les chances et mieux vivre mon traitement.
On m’a parlé des médecines complémentaires comme un plus.
Cependant, j’ai peur des charlatans.
Comment les repérer ?
Soyez vigilants
Si vos interlocuteurs dénigrent les traitements proposés par l’équipe médicale qualifiée qui vous prend
en charge. S’ils vous recommandent d’arrêter ces traitements.
Si l’on vous promet des bienfaits qui surpasseraient de très loin les résultats des traitements proposés
par votre équipe médicale.
Si l’on vous propose des séances gratuites pour essayer telle ou telle méthode.
Si l’on vous demande de vous engager en réglant à l’avance un certain nombre de séances.
Si l’on vous propose d’acheter un appareil ou un produit présenté comme miraculeux, souvent à prix
très élevé, non remboursé par l’Assurance maladie.
Si la prise en charge prétend agir à la fois sur le mental et le physique, voire sur toutes sortes de
troubles divers.
Si vos interlocuteurs abusent d’un langage pseudo-scientifique très complexe ou si, au contraire, ils
prétendent avoir découvert un principe d’action extrêmement simple.
Si l’on vous conseille de vous couper de votre famille, de votre médecin, de votre entourage pour
favoriser votre guérison.
Quelques conseils
En cas de doute sur des propositions qui vous sont faites, n’hésitez pas à interroger l’équipe
médicale spécialisée qui vous prend en charge ou votre médecin traitant.
N’hésitez pas à leur parler de la façon dont vous vivez la maladie et les traitements. C’est
leur rôle de vous apporter les soins et soutiens nécessaires. Ils peuvent vous orienter si
vous en avez besoin vers des professionnels spécialisés dans les domaines psychologique,
social, nutritionnel...
À tout moment, vous avez la possibilité de demander un second avis médical.
Les associations d’aide aux malades peuvent informer et vous accompagner dans vos choix.
Vers quel praticien m’orienter ?
Quelle thérapie complémentaire ?
Combien ça coute ?
Est-ce remboursé ?
Soins de support du centre de soin
Gratuit
Gage de sécurité et qualité
Partenariat avec équipe soignante
Dans le centre de soin (avantage ou inconvénient)
Praticien extérieur
Bouche à oreille (pas forcément gage de qualité)
Médecin traitant
Milieu moins médicalisé
Moins « sécurisé »
Payant
Souvent, le bon sens permet d’éliminer les charlatans
Aspect primordial : confiance et contact avec le praticien
Cout et fréquence des soins très variables :
Ex : Hypnose : 50 Euros la séance maximum (45 à 60 min)
2 séances / mois
Possibilité d’outils (ex CD)
Possibilité de « négocier « les prix
Remboursement :
Pas par assurance maladie
Mutuelles : 1 à 2 soins par ans ou forfait 100 Euros annuel
Forfait médecines complémentaires
En général : Sophrologie – Hypnose
Homéopathie
Ostéopathie
Evidence Base médicine
Existe-t-il des preuves scientifiques que ça marche ?
Pourquoi n’y a-t-il pas plus d’études cliniques pour
prouver le bénéfice des médecines alternative ?
MCA= soigner la personne comme un tout
• cadres conceptuels inspirés par une
philosophie visant à l’équilibre, à l’harmonie
et à un flux d’énergie convenable dans le
patient,
• ils diagnostiquent et traitent des dysfonctions
au sein de la personne entière en tant que
système indivisible.
MCA= soigner la personne comme un tout
• MAIS: point de vue de la science occidentale, les
systèmes de MCA :
– n’offrent quasiment aucune méthode scientifique
standard suffisamment réductionniste permettant de
les étudier,
– ni aucun moyen évident de les incorporer à la
pratique conventionnelle,
– et il n’existe aucun cadre conceptuel occidental dans
lequel ils pourraient eux-mêmes s’intégrer, même si
certaines techniques de soins sont considérées
comme utiles.
Essais cliniques en MCA
• Un échantillon de patients, considéré comme
homogène par la médecine conventionnelle,
devient hétérogène du point de vue de
chaque système de MCA.
Les médecines alternatives, ce n’est pas dangereux
La preuve, c’est des médecines dites « douces »
C’est naturel, donc anodin
Qu’en pensez vous ?
Que répondre ?
Effets secondaires possibles
liés à l’application de certaines médecines MNC(1)
MNC
Effets secondaires
• Médecine ayurvedique
liés aux saignées et vomissements induits
Problème de préparation magistrale
avec des plantes (toxicité)
• Thérapeutique par la foi
Risque d’abandon
des thérapeutiques actives
• Thérapeut. psychologique
Mal appliquées : culpabilisation
du malade, détournement
des thérapeutiques actives
• Thérapie selon Hamer
Traitement psychothérapique exclusif
du cancer.
• Manipulation
Détournement des traitements actifs
Risque de complications en cas
de métastases osseuses
Effets secondaires possibles
liés à l’application de certaines médecines MNC (2)
MNC
•
Electrothérapie
•
•
•
Extrait de Gui, Iscador®,
viscum album
Bromelaine
Produits à base de champignons
•
Sélénium
•
Vitamines A
•
Vitamine C
•
Jeûne
Effets secondaires
Danger de mauvaise utilisation
d’un appareil électrique
réactions allergiques
réactions allergiques
réactions allergiques
à haute dose : troubles digestifs, fatigue,
perte de contrôle des bras et des jambes,
déformation unguéale
A haute dose : nausées, fatigue, céphalées,
troubles cutanés, diarrhées, toxicité hépatique
A haute dose : céphalées, diarrhées, nausées,
crampes abdominales, épisodes de léthargie et fatigue
Céphalées, vertiges, fatigues, nausées…
Effets secondaires possibles
liés à l’application de certaines médecines MNC(2)
MNC
•
extraits de plantes :
Effets secondaires
troubles metaboliques
(thé Chaparral, ginkgo, ginseng,afalfa,…)
•
médecine traditionnelle chinoise
contenant de l’acide aristolochique
troubles rénaux et des cancers des voies urinaires
•
antioxydants (thé vert, spiruline,
Sélénium, vit A,C,E)
c
PC-SPES
interactions médicamenteuses sont suspectées
susceptibles de diminuer l’action de certaines
chimiothérapies.
troubles de la coagulation
•
Effets secondaires possibles
liés à l’application de certaines médecines MNC(3)
MNC
• Thérapie cellulaire (Niehans)
• DMSO
• Sulfate d’hydrazine
• Thérapie Dr Burton
(immuno-augmentive therapy)
Effets secondaires
Infection virale et bactérienne,
réactions immunitaires graves
Complications oculaires,
troubles dermatologiques
Troubles digestifs, vertiges,
troubles de la coordination
Contamination virale
Comment me renseigner sur les bénéfice des MAC ?
Comment connaitre les risques ?
Sites Web crédibles
Informations pour les professionnels sur les essais concernant les MAC
NCI : http://www.cancer.gov/search/clinicaltrials/
NCCAM: http://www.nccam.nih.gov/clinicaltrials/
OCCAM: http://www3.cancer.gov
Informations pour malades
Nature des traitements :
http://www.nccam.nih.gov/health/decisions
Pour connaître le prix :
http://www.nccam.nih.gov/health
Sites francophones :
• Ligue contre le Cancer : http://www.ligue–cancer.net
• Guide sur la fraude et le charlatanisme :
http://www.allerg.qc.ca/quackwatchfrancais.html
• Thérapies douteuses du cancer : http://www.allerg.qc.ca/therdoutcancer.html
• Site Centre Paul-Strauss : http://www.centre-paul-strauss.fr/
7 % des sites internet déconseillent la poursuite des traitements
Une étude épidémiologique MAC-AERIO constate que le premier site
consulté correspond à celui du centre ou le patient est traité.
Livres crédibles
La magie et la raison : médecines parallèles, psychisme et cancer
Pr Simon Schraub, Calmann-Lévy éd 1987
Médecines parallèles et cancers : modes d’emploi et de non-emploi
Dr Olivier Jallut, Collection « Zététique, L’horizon Chimérique», 1992.
Comprendre les médecines douces, alternatives et parallèles
Ligue Nationale Française Contre le Cancer, 2010
12-14, rue de Corvisart/75013 Paris
American Cancer Society’s Guide to complementary and alternative cancer
methods»,
2000 (en anglais)
Conseils pratiques: Rôle des soignants
• Savoir que cette demande est fréquente
• Se renseigner sur le produit (connaître les
dangers, les effets secondaires et les
interactions)
• Eviter les pertes de chances de guérison
• En discuter avec les malades s’ils le souhaitent
• Médecine par la preuve
• Ecouter les malades
• Attitude de tolérance
• Frein aux abus

similar documents