Support - IUT Grenoble

Report
Cours Eclairage
Eclairage naturel et artificiel
Cours n°1: Eclairage
1) Analyse des solutions
existantes en salle T1bis
- différentes technologies…
- critères déterminants…
2) Notions de photométrie
3) Analyse de la norme EN12 624-1
4) Utilisation du logiciel Dialux pour
répondre à un cahier des charges
1) Analyse des solutions existantes en T1bis:
Déterminer les applications et critères de choix :
2) Notions de photométrie:
La lumière visible, appelée aussi spectre visible ou
spectre optique est la partie du spectre
électromagnétique qui est visible pour l'œil humain.
2) Notions de photométrie:
2) Notions de photométrie:
La sensibilité de l’œil :
- Bâtonnets: vision nocture (scotopique)
- Cônes: vision diurne
2) Notions de photométrie:
Le flux lumineux
Quantité de lumière émise par une source par unité de temps
Symbole : Ф
Unité :
Lumen : lm
Dépend:
- Nature de la source
- Géométrie
- Appareil d’éclairage
2) Notions de photométrie:
Eclairement
Quantité de lumière par unité de surface
Symbole: E
Unité :
Lux (lx)
Lux = Lumen / m²
2) Notions de photométrie:
Eclairement en éclairage naturel
2) Notions de photométrie:
Evolution des niveaux d’éclairement
2) Notions de photométrie:
Intensité lumineuse
La répartition du flux lumineux n’est pas uniforme
dans l’espace.
L’intensité lumineuse définit donc l’importance
d’un « rayon lumineux » émis dans une direction donnée
L’intensité lumineuse est matérialisée par
les courbes photométriques établies par
les constructeurs
Symbole: I
Unité :
Candela (Cd)
I=dФ/dѲ
3) Norme EN 12 624-1
3) Norme EN 12 624-1
Critère 1: Eclairement moyen (Em)
Salle de classe : 300 lux
Salle de lecture: 500 lux
3) Norme EN 12 624-1
Critère 2: Taux d’éblouissement d’inconfort (UGR)
Unified Glare Ratio
Le facteur UGR donne une idée de l'éblouissement d'inconfort dans
le champ visuel de l'observateur par rapport à l’éblouissement
provoqué par l'association de plusieurs luminaires dans un
environnement considéré.
Ce facteur UGR varie de 10 à 30. Plus la valeur du facteur est élevée,
plus la probabilité d'éblouissement d'inconfort est importante
3) Norme EN 12 624-1
Critère 3: Uniformité d’éclairement (U0)
Rapport de l’éclairement minimum d’une surface sur l’éclairement moyen.
3) Norme EN 12 624-1
Critère 4: Indice de rendu des couleurs (IRC)
Aptitude d'une lampe à nous faire distinguer toutes les couleurs.
La valeur maximale d'IRC est 100
La valeur minimale d'IRC est 0
• IRC < 70 : médiocre - industrie mecanique
• IRC > 80 : bonne qualité
• IRC > 85 : salles de classe ou bureaux
• IRC > 95 : musées, galeries, certains magasins
3) Norme EN 12 624-1
Autre critère : Température de couleur : (en °K)
La couleur d'une source lumineuse est comparée à celle d'un corps noir
théorique chauffé entre 2 000 et 10 000 K, qui aurait dans le domaine de
la lumière visible un spectre d'émission similaire à la couleur considérée.
3) Norme EN 12 624-1
Autre critère : Température de couleur : (en °K)
3) Norme EN 12 624-1
== > Marquage standardisé tubes fluorescents
640 : IRC de 60 % et une température de couleur de 4 000 K (blanc industriel), éclairage
d'atelier, cave, etc.
840 : IRC de 85 % et d'une température de couleur de 4 000 K , éclairage typique en
bureau.
827 : IRC de 85 % et d'une température de couleur de 2 700 K , éclairage typique des
fluocompactes.
3) Norme EN 12 624-1
Autres critères importants
Efficacité lumineuse : en lm/W
Durée de vie d’une source
4) RT 2005 / RT 2012
5) Prise en main du logiciel Dialux
Logiciel de simulation d’éclairage

similar documents