fac

Report
Exposé: Les filières d’élite, les intégrer
et y réussir
Sommaire
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
I) Filières d’élite hors Prépa
A) La fac
B) La fac de médecine; la solution militaire!
C) Le Droit
D) Le cas « Dauphine »
E) Sciences Po
II)Les écoles d’ingénieur post-bac,
III) Les prépas, précédé d’un aparté sur les cadres
0)Les cadres
0bis)La « prépa à la prépa » à Henri IV
A)Commerciales (ECE, ECS)
B)Scientifiques (MPSI, PCSI, BCPST)
C)Littéraires (AL, BL, Chartes)
IV)Conseils divers
A)Financer ses études
B)Se loger
C) Trouver un sens à sa vie
I)Filières d’élite hors prépa
•
•
•
•
•
A) La fac
B) La fac de médecine; la solution militaire!
C) Le Droit
D) Le cas « Dauphine »
E) Sciences Po
A) Fac(s)
• 1)Nous allons vous proposer une présentation
des facs générales
• 2)Déjà la fac, c’est quoi?
• 3)C’est pour qui?
• 4)Un niveau très hétérogène, et donc la
nécessité de bien choisir sa fac
• 5)Méthodes de travail nouvelles… L’intérêt de
passer par une prépa.
1)Qu’est la fac?
• C’est un établissement d’enseignement supérieur
qui est gratuit et ouvert à tous à condition d’avoir
le bac.
• L’enseignement est divisé en 3 cycles sanctionnés
par un diplôme, c’est le système LMD.
• L’enseignement y est théorique et peu
professionnalisant, et il est très critiqué pour ces
moindres performances dans le monde du travail
dans certaines matières (Sc. Humaines).
2)Pour qui est-elle réservée?
Du fait du peu de matières enseignées et de
ses objectifs, très orientés vers la recherche, la
faculté ne s’adresse pas à tous. Ne fût-ce que
parce que la multidisciplinarité est essentielle
de nos jours.
a)Il faut aimer une matière
• Compte tenu du fait que vous aurez une et
une seule matière principale, il faut vraiment
aimer celle-ci et avec certitude…
• En effet, il n’y a que peu de cursus vraiment
transdisciplinaires.
• Il faut envisager sérieusement l’enseignement
et la recherche.
b)Connaître les débouchés
• concours du CAPES et de l’agrégation, qui sont très durs.
• La recherche, mais pour progresser vite, il faut l’agrégation.
• Il y a néanmoins des « passerelles » pour ceux qui travaillent très
bien: Écoles de commerce et d’ingénieur, Écoles normales
supérieures, ScPO et autres master sélectifs… Tout ça sur concours
et à condition d’avoir fait des stages.
• Des matières qui ouvrent d’autres débouchés: Surtout l’économie,
géographie, Lettres modernes (oui oui) puis Sciences, langues
demandées (Anglais, Allemand, Chinois etc.)… à condition d’avoir
fait des stages.
• Des écoles très spécialisées: Écoles de Cinéma (Louis Lumière, La
FEMIS…), École du Louvre etc.… La plupart de ceux qui font ces
concours font 2 ans en prépas lettres option cinéma ou histoire de
l’art puis vont à la fac.
c)Ne jamais s’arrêter aux cours
• Il y a énormément de temps à la fac, le piège.
• Il faut faire des stages
• Avancer de son coté dans les cours, apprendre
par soi même
• Lire des revues spécialisées et ficher des
articles ou des livres, faire les td avant
d’arriver en cours
3)Un niveau très hétérogène.
• Les facs sont équitablement distribuées sur le territoire
national. Néanmoins, leur niveau varie énormément
• Les meilleures facs sont à Paris, n’allez pas en Province!
• Maths, bio: Paris VI PetM.Curie, Orsay
• Physique et chimie: Orsay, PetM. Curie
• Histoire et géographie: Paris I
• Économie: Paris I
• Droit: Panthéon Assas.
• Philosophie: Paris IV
• Lettres modernes et Langues: La Sorbonne Nouvelle, Paris
III, Paris IV.
• Lettres classiques: Sorbonne, Paris IV
4)L’intérêt de passer par la prépa.
• Les meilleurs élèves de la fac sont soit des
passionnés, soit des gens qui ont appris une
technique de travail en prépa.
• Les postes académiques sont rares et les
Normaliens sont prioritaires.
• Intérêt de la prépa: Des conseils
personnalisés, du temps pour choisir SA
matière et y exceller.
• Exemple du cinéma.
B) La fac de médecine
•
•
•
•
1)On va faire une courte présentation
2)Des études dures
3)Des études coûteuses
4)Pour réussir, quelques préalables et
quelques conseils
• 5)Passer par l’armée
• 6)Par la prépa
1)Présentation
• La première année, qui est capitale, est commune aux études de
médecine, d’odontologie, de pharmacie, de sage-femme et de
kinésithérapeute.
• Un concours est organisé sous forme de partiels, il y a un numérus
clausus par établissement et nul ne peut se présenter plus de 2 fois.
• Il y a un autre concours qui est l’ECN et qui permet de choisir sa
spécialité. Il est aussi capital et est passé en 6ème année.
• Le niveau des écoles est hétérogène car les programmes différent
en fonction des facs et il peut être bon de partir en province( ex:
Tours).
• Avant de choisir sa fac, il faut se renseigner sur les matières au
concours et prendre celle où on a un maximum de matières fortes.
• Mais aussi voir quelles sont les numerus clausus:
Classement: Places au Numérus
clausus
Facultés
Effectifs PCEM1
Numerus
clausus PCEM1
% réussite
PCEM1
Rang facs
PCEM1 2009
Amiens
843
197
23,4
1
Besançon
770
169
21,9
2
Rennes I
913
197
21,6
3
Angers
799
169
21,1
4
Faculté libre de
Lille*
477
100
21
5
Tours
1108
227
20,5
6
Brest
827
163
19,7
7
Limoges
643
126
19,6
8
NouvelleCalédonie
36
7
19,4
9
1026
186
18,1
10
Caen
Classement élitiste à l’ECN
Résultats 2009
Facultés
Moyenne 2005-2009
% candidats
classés dans le
1er quart à
l'ECN
Rang
% candidats
classés dans le
1er quart à
l'ECN
Rang moyen
Paris Descartes
(Paris V)
43,01
2
38,44
1
UPMC (Paris
VI)
41,85
3
37,52
2
Versailles - SQY
47,79
1
36,95
3
Lyon Nord
29,29
7
35,96
4
Grenoble
31,47
6
34,96
5
Paris VII
35,36
5
31,52
6
Aix-Marseille
27,19
10
30,93
7
Toulouse
18,63
28
29,1
8
Classement des universités qui
classent le plus d’étudiants à l’ECN
Facultés
Rang en 2009
Rang moyen (2005-2009)
Paris Descartes (Paris V)
2
1
Versailles - SQY
1
2
UPMC (Paris VI)
3
3
Grenoble
5
4
Lyon Nord
10
5
Toulouse Purpan
9
6
Paris VII
4
7
Aix-Marseille
17
8
Paris XI
7
9
Toulouse Rangueil
13
10
Nantes
18
11
Lyon Sud
27
12
Montpellier
8
13
2)Des études dures
•
•
•
•
Très forte compétition
Guerre psychologique
Peu de soutien et cours mal faits.
Nécessité de passer par des « boites à colles »,
institut privés qui donnent cours du soir et
proposent des contrôles! Le taux de réussite
passe de 15-20% à 60%...
• Contrairement à la prépa, il vous faudra mettre
de coté votre vie sociale, trop de compétition,
pas de temps, il faut mémoriser des centaines de
pages.
3)Des études coûteuses
• Les facs de médecine et les boites à colle sont situées en centre ville, le
loyer y est élevé. Intérêt de prendre près de la fac pour ne pas perdre de
temps. Loyer pour un vieux studio près de La Pitié Salpêtrière: 850
euros/mois, en province: 250 à 400 euros. Les APL sont de l’ordre de 120
euros par mois.
• Nécessité d’être en forme: Ce sont des exercices de mémorisation, il faut
donc investir dans le logement...
• Les boites à colles: De 700 à 1300 euros par an à Lyon (plus cher à Paris).
700 euros pour les examens blancs, et davantage si on veut qu’on nous
réexplique des cours.
• Comme les cours sont TRES durs à prendre (les redoublants gênent les
autres, et la plupart du temps les profs sont filmés dans une salle et leurs
cours projetés sur un écran dans les amphis), et les profs vendent les
polycopiés de leur cours (compter 1000 euros par an).
• Ce n’est pas pour vous décourager mais peu de gens savent ça. Il faut être
sûr de son coup car sinon, on perd beaucoup d’argent!
4)Préalables requis et conseils
• Il faut au moins une mention B au bac pour
espérer s’en sortir avec des points forts en bio
et en physique-chimie
• Ne pas hésiter à travailler un peu pendant les
vacances, à bien revoir ses cours de Terminale
S.
• S’y prendre immédiatement après le bac pour
chercher un logement pas cher et près de la
fac.
5)L’ESSA
• École du service de santé des armées
• Entrée par concours en Terminale S, en Avril,
programme des Spé Maths.
• Une école gratuite, une formation rémunérée.
• Un taux de réussite au concours de médecine
inégalé (80%).
• Passage sur les Champs Élysées le 14 juillet et
double prestige de la blouse et de l’uniforme
Détails sur l’ESSA
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
On passe un écrit en avril puis après le bac, un oral si on passe l’écrit. Avant même de passer l’écrit
et dès que l’on postule pour le concours, il faut passer des tests médicaux et sportifs (course
d’endurance, tractions et parcours du combattant), il faut donc avoir une très bonne condition
(vous allez sauter en parachute, voire faire des stages commandos pour les meilleurs d’entre vous)
Bien qu’étant au niveau TS, le concours est bien plus dur. Demandez à vos profs de vous corriger…
Épreuves de SVT, Maths, et Philo (plus gros coeff) à l’écrit, oraux de physique, de chimie, d’anglais
et de motivation. Les annales sont envoyées gratuitement si vous en faites la demande.
En Août, incorporation dans les rangs et formation militaire.
Octobre: Rentrée: Cours à la fac de bordeaux puis cours du soir à l’école où on a un prof particulier
pour nous aider.
Deux tentatives au concours, comme les autres, si on échoue, on est contraint de démissionner
Attention, si démission en cours d ’année, il faut repayer les soldes que vous avez reçues.
Une fois le concours passé, vous poursuivez vos études de médecine ET une carrière militaire très
bien rémunérée!
500 euros la première année, puis 1400 dès la deuxième et ça monte chaque année. En fin
d’études, on est logé, nourri, blanchi et payé à hauteur de 6000 euros.
Vous devez à l’armée 12 ans après l’obtention du titre de docteur, 14 si vous avez redoublé la
première année.
Si vous retournez dans le civil, le titre de médecin y est très apprécié et vous pouvez faire des
carrières internationales etc.
6)La prépa
• De nombreux étudiants vont en médecine après
avoir fait une année de prépa, notamment BCPST,
où les matières sont les mêmes qu’au concours.
• La prépa les aide à se former, à voir le programme
d’avance, et aussi à le comprendre, contrairement
aux élèves de médecine qui font du par cœur…
Elle aide aussi à acquérir l’esprit concours.
• Elle augmente les chances d’avoir le concours et
aussi les coûts. Seules les boites à colle avec
écrits blancs restent nécessaires.
7)Le Québec
• Les étudiants qui ne veulent pas du système français (très
stressant et peu sûr car si on rate l’ECN, on peut se
retrouver sans rien à bac +5), partent souvent au Québec,
où on parle français et où le niveau est très bon.
• Plusieurs facultés proposent des places aux français: Mc Gill
et Concordia sont parmi les 10 premières fac du monde.
Vous payez les mêmes droits que les locaux (8000 dollars
Canadiens tout compris, c’est moins cher qu’en France et
on peut travailler à coté)
• Une fois rentré, vous êtes presque sûr de finir médecin.
• Examens en français, mais cours en anglais.
• Il faut envisager une petite carrière sur place avant de
revenir en France ceci dit.
C) La fac de droit.
•
•
•
•
•
1) Pour qui, pour quoi? Le Droit, c’est quoi?
2) Les meilleures facs.
3) Les formations.
4) Le travail en fac de droit.
5) Passer par la prépa.
1)Pour qui et pour quoi?
Pour qui?
Pour des étudiants très motivés et surtout, qui savent travailler
de manière autonome.
Pour des étudiants qui ont une solide culture générale.
Pour des élèves qui ont eu des bonnes notes en Français,
Philosophie, Histoire et Géographie, qui savent bien rédiger
(français et philo), qui savent bien parler.
Il est souhaitable d’avoir au moins 12 dans chacune de ces
matières…
De manière générale, les S réussissent mieux que les autres, les L
se débrouillent bien, c'est dur pour les ES (parce que les
meilleurs ES vont en prépa), et encore plus pour les STG (avis
du doyen de Sceaux).
Pour qui et pour quoi?
Pour quoi?
Pour beaucoup de métiers, publics et privés en
rapport avec la loi et le droit.
Public: Concours A et B de la fonction public,
examens de la magistrature, concours de police,
haut fonctionnaire (ENA et ENM).
Privé: S’installer à son compte en tant qu’avocat par
l’examen du barreau, ou en tant que notaire,
concours de ScPo si on veut faire Cadre, ou tout
autre chose.
Le droit, c’est quoi?
• Les études de droit se déroulent en trois étapes,
la première année généraliste (d’où l’intérêt
d’être bon, il y a 60% d ’échec), la seconde
d’initiation au droit général (60% d’échec de
nouveau, ça ne plait pas à tout le monde), puis à
partir du L3 une spécialisation croissante.
• Le droit c’est du par cœur à mêler avec une forte
réflexion et la lecture de textes (il faut savoir
travailler avec des livres).
Les meilleurs facs
• Déjà, il faut savoir que chaque fac propose sa propre
formation et elles ne sont pas toutes du même niveau, et la
compétition est rude au niveau national.
• Paris II, Panthéon-Assas, est la première, le nombre élevé
de masters dans cette fac et leur reconnaissance par les
milieux professionnels le confirment.
• Paris I Panthéon Sorbonne vient après.
• Sceaux Paris XI ensuite.
• Enfin, Aix En Provence.
• Pour ceux qui seraient intéressés, j’ai mis les différentes
formations, choisissez la fac en accord avec vos envies et
attention, il y a des formations internationales, se
renseigner.
Panthéon-Assas
•
•
•
•
Le Droit s'efforce d'organiser la vie en sociétéLe Droit public s'intéresse aux relations entre l'Etat, les collectivités publiques et les particuliers.
Le Droit privé règle les rapports entre particuliers, sociétés commerciales (famille, contrats).
Le Droit interne règle les intérêts propres à une collectivité nationale (un pays).
Le Droit international règle les rapports entre Etats, entre personnes publiques ou privées de nationalités
différentes.
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Licences
Licence double cursus en Droit et Histoire
Licence double cursus en Droit et Sciences
Licence double cursus en Histoire de l'art et Droit
Licence en Droit mention Administration publique
Licence en Droit mention Droit
Licence professionnelle Gestion juridique des contrats d'assurance
Licence professionnelle Sécurité des biens et des personnes option Enquêtes privées
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Master 1
Les maquettes des formations 2009 étant en cours d'habilitation, leur contenu (descriptif, programme...) est communiqué à titre indicatif.
Master 1 Droit mention Carrières judiciaires et sciences criminelles
Master 1 Droit mention Droit des affaires
Master 1 Droit mention Droit européen
Master 1 Droit mention Droit international
Master 1 Droit mention Droit notarial
Master 1 Droit mention Droit privé
Master 1 Droit mention Droit public
Master 1 Droit mention Droit social
Master 1 Droit mention Relations internationales (finalité générale)
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Master 2
Droit public
Droit privé
Droit notarial
Droit processuel
Droit pénal et de la sécurité
Droit de l'information
Droit social
Droit des affaires
Droit international
Droit européen
Droit comparé/Droits étrangers
Paris I Panthéon Sorbonne.
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Masters 1
Les Masters 1 de droit constituent, après la formation généraliste de la licence, la première année d'approfondissement d'une discipline juridique importante, soit le droit privé, le droit
public ou le droit international et communautaire, la dominante choisie n'excluant pas l'étude des autres branches du droit. La première année de master conduit donc à une
spécialisation, mais qui n'est pas définitive, la réussite à l'un des nombreux masters 1 offerts par l'EDS permettant de solliciter l'intégration dans un quelconque master 2 de droit de l'EDS.
Droit comparé, international, européen
Master 1 Droit comparé
Master 1 Droit européen
Master 1 Droit européen (à Galatasaray)
Master 1 Droit international
Droit des affaires
Master 1 Droit des affaires
Maîtrise (Master 1) Droit des affaires : Enseignement à distance et en ligne au CAVEJ
Master 1 Droit international des affaires
Master 1 Droit des affaires (Magistère)
Master 1 Droit des affaires parcours économie
Master 1 Droit des affaires parcours gestion
Master 1 Droit des affaires parcours histoire de l'art
Droit fiscal
Le travail en fac de Droit
• C’est un travail qui doit être important et
fourni de manière autonome.
• Travail en bibliothèque.
• Méthodes particulières.
• Il faut devenir « quelqu’un », un juriste
unique. Il y a donc une culture personnelle,
une image, à construire.
L’intérêt de passer par la prépa
*« De manière générale, les S réussissent mieux que les autres, les L se débrouillent
bien, c'est dur pour les ES, et encore plus pour les STG. Faire une prépa littéraire est
d'une grande aide, parce qu'il faut savoir travailler avec les livres, ce que le lycée ne
nous apprend plus depuis quelques dizaines d'années... Mais si on est d'une nature
travailleuse, entrer en fac de droit directement après le bac n'est pas un handicap. »
(Henri M., promo 2007 de Lakanal, Fac de Paris II en L3)
*Bon, c’est un point de vue partisan (Paris II est une fac de droite), mais c’est vrai, il
faut savoir travailler de manière personnelle et autonome, c’est très dur et pour Henri,
la prépa a été un moyen d’apprendre des méthodes. Il est dans les premiers de la fac
maintenant!
*Les meilleurs étudiants l’ont faits, surtout quand, comme beaucoup, ils viennent de
ES.
D)Dauphine
• C’est quoi? C’est une fac (publique) qui a pris son
autonomie en 1968 suite à des critiques de l’université. La
plupart des traders français viennent de Dauphine.
• Elle est la sixième école de commerce française
(HEC,ESSEC, ESCP, EM Lyon, ScPo, Dauphine). Elle prépare à
des métiers de cadre en organisation des entreprises. C’est
donc un très bon plan si on veux faire du commerce sans
faire une prépa stressante et prenante (mêmes débouchés,
moins de stress) ou sans faire une école de commerce au
cout élevé (>8000€/an). C’est la seule fac française ayant un
label de qualité EQUIS.
• Un site: http://www.dauphine.fr/
1) Qu’y fait-on? Pourquoi?
• économie, management, droit, maths, informatique et
socio
• Pour faire: Finance, Marketing, ressources humaines,
droits des affaires.
• Salaire de sortie: 27000 à 34000 euros par an pour le
premier emploi.
• Si vous voulez faire une école de commerce et que
vous ne vous sentez pas de taille pour les très grandes
écoles et que vous voulez pas non plus travailler des
masses, Dauphine est faite pour vous! Mais attention,
il faut beaucoup bosser quand même.
2) Y rentrer
• Il faut un Bac (S spé maths et ES spé maths
majoritaires).
• Aller aux journées portes ouvertes pour parler avec des
étudiants.
• Déposer un dossier avant janvier puis être
présélectionné et repris ensuite après le bac.
• Un impératif: Préparer autre chose à coté, car c’est
hyper sélectif. Par exemple, demander des prépas.
• On peut y rentrer BEAUCOUP plus facilement en
deuxième ou troisième ou quatrième année, sur
dossier, après une prépa ECE,ECS et surtout BL (la voie
royale car on y fait de la socio, de l’éco et des maths).
E)Sciences Po
•
•
•
•
1)C’est quoi?
2)Pour quels métiers?
3)Comment y rentrer?
4)Préparer le concours.
1)c’est quoi?
• http://college.sciencespo.fr/sites/sitereims/files/brochure_cycle1.pdf
• C’est une université privée/publique, de grande
réputation qui fait la synthèse entre les classes prépa
et les études « d’humanité » anglo-saxonnes. C’est une
fac à l’américaine, où on étudie des sciences humaines
et sociales, de l’économie et tout ce qui peut être en
rapport avec le Politique.
• Il faut payer pour étudier, c’est dégressif et assez juste,
de -500 euros si on est bousier à plusieurs échelons à +
5000 si on est riche.
2)Pour quels métiers?
• Des métiers prestigieux et en rapport avec la
politique/la décision/le commerce.
• Sc Po est parfois le seul moyen de faire des
métiers prestigieux, notamment parce qu’on
peut y faire des langues rares ou orientales
(diplomatie) ou parce que c’est là qu’on
prépare le mieux les concours administratifs…
• Déjà on fait 3 ans, dont un dans une université
étrangère prestigieuse (Yale, Harvard…).
Les masters pro 1/2
• Affaire européennes: Lobby, travail auprès de des
commissions européennes, au parlement
européen.
• Affaires publiques, le plus prestigieux. ENA,
Diplomatie, concours A de la fonction public
(directeurs d’hôpitaux, assistant parlementaire…).
• Carrières judiciaires ou juridique: Avocat,
magistrat, juriste.
• Communication: Publicitaire, publique, privée,
marketing.
Les masters pro 2/2
•
•
•
•
•
•
•
•
Environnement
Finance
Politique économique: Cabinet ministériels
Gestion des ressources humaines
Journalisme
Politique internationale
Urbanisme
Affaires internationales: ONU etc…
Les masters recherche
• On peut faire de la recherche en
• Histoire, économie, Sciences politiques,
sociologie.
3) Y rentrer
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Y rentrer dès le début.
L'examen se compose de quatre épreuves écrites.
Une épreuve d'ordre général : au choix, une dissertation ou un commentaire de texte - (durée 4h)
Une épreuve d'histoire du XXème siècle (le monde de 1914 à nos jours) - trois sujets au choix - L'un
des trois sujets, au moins, portera sur le monde de 1945 à nos jours - (durée 4h)
Une épreuve de langue vivante (au choix anglais, allemand, arabe, chinois, espagnol, italien,
portugais ou russe) : questions de compréhension sur un article de presse, essai et exercices de
rédaction - (durée 3h). Pour cette épreuve, une note inférieure à 7/20 est éliminatoire.
Une épreuve à option - Littérature, mathématiques ou sciences économiques et sociales - (durée
4h).
Chaque épreuve a la même pondération.
Les candidats ayant obtenu une moyenne de 12/20 à l'ensemble des épreuves et une note de
langue supérieure ou égale à 7/20 sont ou bien déclarés admis par le jury ou bien
déclarés admissibles et invités à un entretien, discussion puis réaction devant un document
culturel.
Les candidats qui n'ont pas passé les épreuves écrites et qui ont obtenu une mention Très Bien au
baccalauréat peuvent se présenter sur le fondement de cette mention.
Si on a une mention TB et qu’on a passé les écrits, on peut , si on a pas les écrits, se présenter à
l’oral tout de même.
• Les épreuves sont entre les écrits et les
résultats du bac.
Y rentrer pour un master
• A partir d’une fac, d’une école d’ingénieur, ou
d’une prépa.
• Il faut un L3 ou avoir été sous-admissible à une
ENS.
• On peut le faire à partir de la fac, mais ceux qui
sont admis sont en général des khâgneux AL ou
BL.
• 3 épreuves, Option (éco, histoire, droit, note de
synthèse), Langue Vivante, et culture générale.
4)Travailler l’épreuve d’histoire avant
le concours Bac
• Pour les autres matières: Le cours
• Histoire: Maîtriser les trois tomes de L’Histoire du
XX ème siècle, de Berstein et Milza, et avoir les
Grandes dates du Xxème siècle PUF.
• Réfléchir pendant 20 minutes à un plan
cohérent(trouver des ruptures chronologiques ),
rédiger en mettant le plus de culture
(intelligemment, pas bling-bling) dans l’intro.
• S’entraîner avec ses profs.
• Il y a aussi des prépas privés, c’est cher mais ça
marche.
Prépas privés
• Il y a de très bon moyens payants de préparer
ScPO pendant la terminale.
• Par exemple www.ipesup.fr propose des cours le
samedi aprèm, très faisable, ou pendant les
vacances, mais il faut alors se loger sur Paris.
• La prépa de Lakanal propose des stages d’été
pour les premières, on y rentre par concours, ça
ne coûte que 1000€ et c’est 65% de réussite!
• D’une part les taux de réussite sont hauts, d’autre
part, ça entraîne très bien pour le bac.
Les autres ScPo
• Il y a d’autres IEP, pas dégueulasses, certaines
sont même comparables à celle de Paris: à Aix,
Strasbourg, Rennes, Lille, Bordeaux, Toulouse.
Lille d’abord et Bordeaux sont vraiment de bonne
qualité.
• Aller sur http://iep.univ-lille2.fr/ , intégrer,
Procédures d’admission.
• Ça se passe en début juillet et la meilleure
formation est la prépa de Lakanal, très axée
culture gé...
II) Écoles d’ingénieur Post Bac
• On peut intégrer certaines grandes écoles
directement après le bac dans des structures
qui sont les prépas intégrées ou la progression
se fait par examen (partiels et contrôle
continu).
• Les écoles de commerce après bac sont d’un
mauvais niveau en plus d’être payantes, par
contre, il y a de très bonnes écoles
d ’ingénieurs post-bac
Quelques bonnes écoles
• Les plus renommées: Les INSA (bien choisir
son école en fonction de ce que l’on veut faire
comme carrière), http://www.insa-france.fr/
• L’école de chimie de Lille, http://www.ensclille.fr/art83-2-101-candidature-cpi---lille.html
• Les Geipi http://www.geipipolytech.org/accueil/index.htm
Comment y rentrer?
• Geipi, par concours en Avril.
• Les autres : Dossier puis Entretien, puis notes
au bac (viser au moins une mention AB).
• Les prépas intégrées sont destinées à des
élèves qui tournent autour de 11 à13 dans les
matières scientifiques et qui veulent faire des
écoles d’ingénieurs.
• Ces élèves ne souhaitent pas vraiment la
charge de travail qu’on trouve en prépa et
préfèrent des études plus calmes où
l’évaluation se fait tout au long de l’année.
• Il préfèrent fournir un travail d’intensité
continue pendant 5 ans.
• Contrairement à la prépa où on travaille deux
ou trois ans et ensuite, c’est 3 ans très sympas.
III) Les CPGE
• C’est la filière d’élite et le cœur du système de
sélection français.
• III) Les prépas, précédé d’un aparté sur les cadres
• 0)Les cadres
• 0)bis, Les classes prépas c’est quoi?
• 0)ter, La « prépa à la prépa » à Henri IV
• 1)Commerciales (ECE, ECS)
• 2)Scientifiques (MPSI, PCSI, BCPST)
• 3)Littéraires (AL, BL, Chartes)
• 4)Écoles très spécialisées (militaires, cinéma, théâtre)
0) Les cadres
• La majorité des élèves qui font une prépa
(même pour les prépas littéraires!) deviennent
des cadres, c’est-à-dire des professionnels
ayant des grandes prérogatives et qui seront
les mieux payés dans leur pays. Dans toutes
les classes prépa, il y a plus de places aux
concours que de candidats (même pour les
prépas littéraires!).
Une société et une économie en
mutation
• Les travaux des sociologues et des économistes montrent que la
société évolue, vers une société ou les meilleurs métiers sont
occupés par des cadres qu’on sélectionne pour leur talent
individuel. Ils changent très fréquemment d’emploi.
• Tous les métiers sont similaires et orientés vers l’économie plus que
l’ingénierie.
• Même après une école de bio par exemple, la plupart des étudiants
font de l’économie.
• La question n’est donc pas de choisir un métier (un ingénieur est en
général un financier…) mais un moyen de rentrer dans les grandes
écoles en fonction de ses points forts. Le choix de la filière est donc
primordiale et il doit s’appuyer sur vos goûts et vos capacités.
0)bis La prépa
• Les études supérieures en France sont
particulières car à deux vitesses. Ce système
nous est envié par la plupart des pays, par
exemple l’Allemagne où les meilleurs s’ennuient
avec des élèves moyens à la fac.
• Pour les meilleurs élèves, on a fait depuis
Napoléon des Classes prépas, où les meilleurs
élèves sont instruits pour rejoindre les meilleurs
écoles, et où il peuvent cultiver leurs talents dans
une atmosphère d’émulation. Les établissements
se différentient énormément entre eux.
Des études intenses
• Comme nous le montre la précédente diapo,
donnée par les élèves de Stanislas, la prépa, c’est
beaucoup de travail, mais aussi des loisirs, du
sport, des sorties en boite/ou au cinéma le
samedi soir.
• On dira que la vie en prépa est plus « intense »,
on a moins de temps, mais on apprend à
apprécier ce temps réduit mieux.
• Il y a une vie sociale très féconde en prépa, et on
s’y fait souvent de très bons amis.
D’après les enquêtes emploi
• L’immense majorité des postes de
commandement, de conception sont occupés
par des personnes ayant fait une prépa.
• La plupart des étudiants d’une grande école
ont un emploi avant de sortir de l’école.
• Les fonctions les plus prestigieuses de la
République sont occupées par des gens ayant
fait Prépa (Exception de Sarkozy qui a fait
ScPo)
Réussir en prépa
• Déjà, il faut faire ce qu’on aime, les rares cas d’échec après
une prépa sont le fait d’élèves qui se sont mal orientés(
Rapport Descoings 2009). Le point principal est donc de
bien choisir sa filière.
• Ensuite, il faut choisir un Lycée fait pour vous. Prestigieux si
on est très fort ou fort(dans la matière et dans sa tête),
moyen si on est un peu juste et qu’on veut s’améliorer.
Avoir un bon lycée est crucial et il ne faut pas hésiter à
avoir de l’ambition!
• En effet, si on aime ça, plus c’est dur et plus on va faire des
progrès, c’est l’expérience qui parle. De plus, plus il y a
d’émulation, plus vous voudrez progresser, c’est le secret
des meilleurs lycées.
L’avantage de l’internat
• De nombreux lycées, parmi les meilleurs, possèdent un internat.
L’internat s’obtient en parallèle de l’admission du lycée. Dans le
dossier du lycée, on joint un dossier cacheté qui est le dossier
Internat. Le tarif est fixé de manière nationale.
• L’internat est dans le lycée même et c’est le moins cher des moyens
de logement! Le meilleur et le moins cher, ça attire du monde!
• En effet, avoir l’internat c’est dur: Critères sociaux et pédagogiques
sont mêlés. Un conseil, le dossier étant anonyme, faites une lettre
qui détaille tout problème et qui va convaincre l’internat de vous
prendre: Aucun moyen de déplacement (si on vit à la campagne),
problèmes financiers. Pensez aussi à demander la bourse du Crous
et à simuler une bourse, être boursier du CROUS, ça aide.
Sa candidature
• On se porte candidat entre Janvier et Mars, on
a le droit à 36 vœux, dont 12 maximum par
type de formation (CPGE par exemple) et 2
voies en CPGE. Ca fait 6 choix par type prépa
(x2 si on prend l’internat), j’explique.
• On doit hiérarchiser ses vœux en prépa.
Classer ses vœux
• Ça dépend de votre niveau.
• Pour un très bon élève: Deux ou trois Lycées
excellents, Un ou Deux très bons, un bon si on
veux, un qu’on est sûr d’avoir.
• Bon élève: Un excellent, deux très bons, deux
bons, un qu’on est sûr d’avoir.
• Élève moyen: Un très bon, 4 bons, un qu’on
est sûr d’avoir.
0Ter) La CPES à Henri IV
• Une formule novatrice, des études GRATUITES pour les boursiers
qui ne savent pas encore quoi faire.
• On aide les élèves à s’orienter en développant leurs capacités.
Ensuite, on repasse la procédure PREPA, 50% des élèves restent à
HIV. Le reste part dans des prépas adaptées à leur niveau. Donc, si
on est clairement décidé et bon, il vaut mieux peut être aller
directement en prépa.
• Ceci dit, cette formule permet de développer ses capacités et de se
trouver…
• Faire une simulation au CROUS pour voir si vous serez boursier à H4
et en plus de ces autres vœux, faire un dossier (sur le site des
prépas+ dossier spécifique)!
• Des filières qui marchent, allez voir sur le site d’Henri IV! Portes
ouvertes le 24 janvier 2011.
1) Prépas commerciales
•
•
Les classes préparatoires économiques et commerciales préparent aux concours
d’entrée dans les grandes écoles de commerce ou de management (toutes
payantes). Elles forment des dirigeants ou des cadres supérieurs dans toutes les
branches commerciales, financières et administratives de l’entreprise et des
banques. Elles peuvent éventuellement mener à des professions libérales comme
le conseil juridique, commissaire aux comptes, expertise comptable...
Les classes préparatoires économiques et commerciales s’adressent aux élèves
disposant d’un bon dossier scolaire, équilibré entre les maths, les disciplines
littéraires et économiques sans oublier les langues (l’anglais étant obligatoire).
Dynamisme, goût du contact, intérêt pour l’actualité sont nécessaires au futur
diplômé d’école de commerce. Pour réussir dans ces classes, vous devrez bien
évidemment posséder les bases d’une bonne culture intellectuelle que vous
approfondirez, mais aussi particulièrement vous s’intéressez à l’actualité et au
monde en général.
Table des matières
•
•
•
•
A)ECE
1)Pour qui
2)Déroulement des études
3)Quelques lycées
•
•
•
•
B)ECS
1)Pour qui
2)Déroulement des études
3)Quelques lycées
A) ECE
• 1)Pour qui: Ce sont des prépas destinées à des
bacheliers ES (ou L spé Maths ayant un niveau
exceptionnel en maths (essayer de prendre un manuel
et de rattrape)), quelques places sont réservées au S
qui doivent s’engager à rattraper les Sciences
Économiques et Sociales (uniquement chez les prépas
privées).
• C’est une voie royale pour intégrer les écoles de
commerce en terme de débouchés. Mais on devra,
pour bien réussir, passer par les instituts privés…
• L’accent est mis sur l’éco, plus que sur les maths
comme en ECS.
2)Déroulement des études
• Pendant deux ou trois ans.
• Les matières: La culture générale c’est 3h de
français et 3 heures de philo.
• On prépare les écoles de commerce et aussi
dans certains lycées St Cyr.
Matières
Débouchés
Bien réussir en prépa HEC-ECE
• Le point crucial : Les maths, pour bien réussir,
il faut connaître son cours et les
démonstrations par cœur, ensuite, passer aux
exercices. Puis à la culture gé. Coefficients:
Mathématiques
8
Culture générale
9
Analyse économique et
historique des
sociétés contemporaines
7
LV1
4
LV2
2
Total
30
3)Les Lycées avec classement
Les prépas commerciales qui sont les meilleurs
sont aussi les prépas privées…
C’est une spécificité des prépas commerciales
ECE. Le haut du tableau est tenu par des
happy few…
Excellents lycées, par rang
• 1* St Jean, privé, Douai, internat obligatoire, enseignement
très axé sur les maths. Frais de scolarité 1960€ sans
l’internat. 6900 € tout compris avec l’internat. ( « Après
examen des dossiers, je rencontre 300 candidats pour
repérer les tempéraments intéressants », explique
Christophe Cadet, le directeur).
• 2* St Louis de Gonzague, privé, Paris, sans internat,
formation très généraliste, frais de scolarité 1600€.
• 3* IPESUP, privé sans contrat, Paris, sans internat, frais de
scolarité 8300€.Procédure d’inscription indépendante.
• 4*Henri IV, public, Paris, avec internat.
• A part ces 4 là, il y a très peu de lycées qui arrivent à avoir
les plus grandes écoles!
Lycées Bons/Moyens pour les ECE
• Lycée Hoche, public, Versailles, internat.
• Janson de Sailly, public, Paris, internat.
• Carnot, public, Dijon, avec internat.
• Oui, comme vous pouvez le voir, Hoche n’est
pas bon partout…
Petits lycées pour les ECE
•
•
•
•
Marcelin Berthelot, St Maur des Fossés, internat.
Kleber, Strasbourg, internat.
Blaise Pascal, Clermont Ferrand, internat.
Lycée Militaire d’Aix en Provence, public
rémunéré, prépare uniquement St Cyr.
• Oui, c’est critiquable parce que c’est pour une
élite riche...Des questions?
B) ECS, qui vous allez le voir sont
beaucoup plus démocratiques!
• 1)Pour qui
• 2)Déroulement des études
• 3)Quelques lycées
• Les classes prépas ECS ont la même finalité que les ECE, elles
préparent aux concours des mêmes écoles de commerce. Voici les
matières, notez que cette fois encore, les maths sont essentielles et
encore plus qu’en ECE.
• Coefficients aux concours:
1) Pour qui?
• Pour des élèves de TermS, de préférence spé
maths (c’est pas du tout obligatoire) qui sont très
bons en Maths (le niveau est le même qu’en
MPSI),mais aussi excellents en philo et dans les
sciences humaines, et qui ne veulent pas faire (ou
ne sont pas exceptionnels en) de la bio ou de la
physique-chimie dans leurs études supérieures.
• Ces élèves ne se destinent pas à faire leurs
humanités, ou de la recherche, mais à devenir
cadre via une école de commerce.
2) Déroulement des études
• Des maths, encore des maths et pour finir, de
la culture gé et de l’histégé et des langues.
• Il ne faut donc pas avoir peur de faire 2/3 de
maths en travail perso… En ECS on fait des
maths.
• Si vous voulez un profil plus équilibré,
attendez la présentation des BL!
3) Les lycées
• On va présenter les excellents lycées, puis les
bons et enfin, les moyens. Vous allez voir
qu’ici, l’école républicaine reprend le dessus.
Excellents et très bons lycées, niveau
tout à fait similaire! 1/2 Les privées
• Prépa privée: St Jean de Douai (cf ECE),
• Prépa privée d’exception: Ste Geneviève à Versailles,
qui est à Internat obligatoire. Droits d’étude: dégressif,
dépend du salaire des parents. De 1800 à 5000€ par
trimestre, ce qui n’est pas si cher car la nourriture et le
logement sont compris. Si trop cher, ils ont une caisse
d’entraide! En tout cas allez sur leur site. Très bonne en
ECS, MPSI et PCSI, BCPST (s’en souvenir).
• Prépa privée: Stanislas, internat de garçons, coût: frais
scolarité : 1970€ ; pension : 7100€ ; piscine : 145€ ;
total : 9205€.
Excellents et très bons lycées 2/2 Les
publiques
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Henri IV, Paris, avec internat
Louis Le Grand , Paris, avec internat
St Louis , Paris, avec internat
Hoche, Versailles, avec internat
Le Parc, Lyon, avec internat
Chateaubriand, Rennes, avec Internat.
Janson de Sailly , Paris, avec Internat
Michelet, Vanves, avec internat (très confortable)
Lakanal , Sceaux, avec internat.
Bons lycées
•
•
•
•
•
•
•
Chaptal, Paris, avec internat.
La Bruyère, Versailles, avec internat.
Descartes, Antony, sans internat.
Pasteur, Neuilly, sans internat.
Faidherbe, Lille, avec internat.
Carnot, Dijon, avec internat.
Blaise Pascal, Clermont Ferrand, avec internat.
Lycées accessibles (classés dans
l’ordre)
•
•
•
•
•
•
Jacques Amyot, Melun, avec internat.
Claude Bernard, Paris, avec internat.
Pothier, Orléans, avec internat.
Paul Valéry, Paris, sans internat.
Schweitzer, Le Raincy, sans internat.
Touchard, Le Mans, avec internat.
2) Prépas scientifiques
• a) MPSI
• b) PCSI
• c) BCPST
• Les prépas scientifiques préparent aux concours des
écoles d’ingénieurs et des ENS pour les MP;
d’ingénieurs, des ENS, et de chimie pour les PC; aux
ENS, aux écoles d’agronomie, de vétérinaire, et de
chimie pour la BCPST.
• On s’oriente vers des carrières d’ingénieur et de cadre
et pour les meilleurs, à la recherche, l’enseignement et
les hautes carrières de l’administration via les ENS.
• Si vous ne voulez faire que des sciences exactes. Vous
êtes fait pour une prépa scientifique. Attention,
l’ambiance y est très scientifique, les gens qui aiment
les lettres, l’art, la politique existent mais sont assez
rares! Votre culture ne sera pas récompensée…
• Il faut aimer les sciences exactes et, en terminale, il
faut ne pas avoir de point faible dans les matières
scientifiques étudiées.
• Dans toutes les filières, la méthode est la
même.
• Le cours et ses démonstrations doivent être
appris par cœur, puis, il faut faire des exercices
dans des livres spécialisés.
• Maintenant on va étudier filière par filière,
n’hésitez pas à poser des questions.
• En biologie, en géologie, si vous faites BCPST,
l’utilisation de fiches peut être un bon moyen
d’apprentissage, mais cela ne se limite pas à
du par cœur. Il y a un coté littéraire dans ces
matières.
Clairement, pour faire ces filières
• Il faut un EXCELLENT niveau et de l’aisance en
maths et physique pour MP et PCSI. Si vous
avez de bonnes notes en faisant tous les
exercices, ce n’est pas ce qui est demandé. Il
faut savoir inventer des méthodes.
• Pour BCPST, il faut un EXCELLENT niveau en
Maths et Physique et au moins 13-14 en Bio
(ça change beaucoup après le bac).
a) MPSI
• Mène en MP (options info ou SI) ou PSI
• Déroulement d’une semaine.
Meilleurs lycées en MP
•
•
•
•
•
•
•
Ste Geneviève, Versailles, privé, internat.
Stanislas, privé, internat.
Hoche, Versailles, public, internat.
Henri IV, public, internat.
Louis le Grand, public, internat.
Le Parc, Lyon, public, internat.
Pasteur, Neuilly, public, sans internat.
Très bons lycées en MPSI
• Saint Louis, public, internat.
• Janson de Sailly, public, internat.
• Charlemagne (face à la Gare de Lyon, prendre
appartement sur la ligne D du RER, ex.
Montgeron ou Juvisy), public, sans internat.
• Chateaubriand, Rennes, public, internat.
Bons
• Champollion, Grenoble, internat.
• Thiers, Marseille, sans internat.
• Marcelin Berthelot, Saint Maur des Fossés,
internat
• Corneille, Rouen, internat.
• Blaise Pascal, Clermont Ferrand, internat.
• Fénelon, Paris, sans internat.
• Chaptal, Paris, internat.
Moyens et accessibles (classés dans
l’ordre de mérite)
• Michelet, Vanves (près Paris), internat.
• Pothier, Orléans, internat.
• Lakanal, Sceaux, internat ( Attention Lakanal, c’est
surtout les lettres et les filières BCPST et PC,
pleins de gens font l’erreur en ne se fiant qu’au
prestige de Lakanal).
• Schweitzer, Le Raincy, sans internat.
• Jacques Amyot, Melun, internat.
• François Premier, Fontainebleau, internat.
b) PCSI
• Vers PC si chimie, PSI si Sciences de
l’ingénieur.
• Si il n’y a pas PSI dans le lycée demandé, alors,
on vous réoriente chez quelqu’un d’autre…
Meilleurs lycées en PCSI
•
•
•
•
•
•
Ste Geneviève, Versailles, privé, internat.
Stanislas, privé, internat.
Hoche, Versailles, public, internat.
Henri IV, public, internat.
Louis le Grand, public, internat.
Pierre de Fermat, Toulouse, internat.
Très bons lycées en PCSI
• Saint Louis, public, internat.
• Janson de Sailly, public, internat.
• Charlemagne (face à la Gare de Lyon, prendre
appartement sur la ligne D du RER, ex.
Montgeron ou Juvisy), public, sans internat.
• Chateaubriand, Rennes, public, internat.
• Lakanal, Sceaux, internat.
Bons
• Champollion, Grenoble, internat.
• Thiers, Marseille, sans internat.
• Marcelin Berthelot, Saint Maur des Fossés,
internat
• Corneille, Rouen, internat.
• Blaise Pascal, Clermont Ferrand, internat fermé le
Week End.
• Fénelon, Paris, sans internat.
• Chaptal, Paris, internat.
Moyens et accessibles
•
•
•
•
•
Michelet, Vanves, internat.
Pothier, Orléans, internat.
Schweitzer, Le Raincy, sans internat.
Jacques Amyot, Melun, internat.
François Premier, Fontainebleau, internat.
c) BCPST
• C’est la filière généraliste en sciences.
• Il faut travailler les matières scientifiques de
manière égale. C’est une filière pour ceux qui
hésitent en somme. Elle prépare bien aux
études de médecine pour ceux qui se
réorientent.
• C’est le seul moyen de devenir Vétérinaire.
Les débouchés
Les débouchés suite.
La description des études
Meilleurs Lycées
•
•
•
•
Henri IV
St Geneviève
Saint Louis, un peu derrière
Janson de Sailly, juste derrière St Louis.
Très bons Lycées
•
•
•
•
•
•
•
Hoche
Le Parc
Corneille, Rouen, internat
Jean Baptiste Say, Paris, internat.
Fénelon, Paris, sans internat.
Lakanal, Sceaux, internat.
Clemenceau à Nantes, avec internat (savoir si
ouvert en Week end)
• Joffre à Montpellier, internat fermé le Week End.
Accessibles.
• (Le problème c’est que toutes les places aux
bonnes écoles sont occupées par les excellents et
très bons…)
• On classe dans l’ordre du mérite et c’est un fossé
entre chaque lycée!
• Chateaubriand, Rennes, internat.
• Pothier, Orléans, Internat.
• Marcelin Berthelot, internat.
• Francois premier, Fontainebleau, internat.
3) Prépas Littéraires, faire ses
humanités
• 1)Déjà on va défaire tous les poncifs sur les
classes prépas littéraires.
• 2)Ce que veut dire faire ses humanités.
• 3) vous dire avant tout ce que vous allez y faire
• 4) La khâgne, est-ce pour moi?
• 4)Présenter les AL
• 5)Présenter les BL
• 6)Présenter les Chartes
1) Les poncifs
• Les prépas littéraires sont assez mal connotées
dans les classes moyennes inférieures et
populaires. La plupart des gens ne pensent même
pas à y aller même si ils sont bons en lettres.
• Elles semblent réservées à une élite sociale
(Pourtant, aucune école privée ne perce).
• Elles sont réputées avoir de faibles performances
en terme de débouchées, elles apparaissent
comme bouchées.
• Il faut avoir fait L pour y aller.
• Il faut avoir fait au moins du Latin pour y aller.
Les khâgnes, réservées à une élite?
• Au contraire, les khâgnes ont longtemps été des ascenseurs sociaux, les
exemples sont nombreux… Bergson le philosophe, Bourdieu le sociologue,
Pompidou (On l’a longtemps qualifié de tremplin du pouvoir), Finkelkraut…
• Les études sociologiques les plus récentes montrent que les khâgnes sont
plus égalitaires que les Taupes (scientifiques). En effet, dans les filières
scientifiques, les meilleurs des meilleurs lycées sont des enfant issus de la
bourgeoisie qui ont fait le programme à l’avance. Au contraire, il n’y a pas
de programme, et comme le niveau est sensiblement plus élevé qu’en
terminale, tout le monde est à égalité. C’est très dur pour tout le monde.
Les matières les moins discriminantes sociologiquement, ce sont l’histoire,
la géographie et les Lettres.
• Les boursiers sont plus nombreux en khâgne que dans les autres filières et
ils réussissent mieux dans les plus hautes écoles. (ex. LLK 2010). Dans les
filières scientifiques, tout le monde a une école, mais les meilleurs écoles
sont occupées par les enfants d’origine bourgeoise. Et une fois travailleur…
Les inégalités sociales sont reproduites
• Par contre, il y a bien une crise du modèle de la khâgne car les classes
populaires ne s’en servent plus dans leur projet d’ascension sociale. Ce qui
est dommage, les gens qui le font s’en sortent très bien!
Les khâgnes sans débouchés?
• Archi-faux, c’est un préjugé de plus. Il y a plus
de places que de candidats, seulement, les
gens ne connaissent pas les débouchés que
nous allons vous détailler.
Débouché 1: Les écoles auxquelles
vous êtes préparés.
• Oui, là c’est extrêmement élitiste et il y a peu de
places.
• En Chartes, il y a 15 places au concours A pour 150
candidats et 6 au concours B pour 200 candidats à peu
près (présentation à venir).
• En AL, il y a 75 places à Ulm pour 850 candidats, 100 à
Lyon pour 850 candidats, 5 à Cachan pour 100
candidats.
• EN BL, 25 places à Ulm, 18 à Cachan, 5 à Lyon, 15 à
l’ENSAE (école qui ne recrute que sur les MP* et les BL
pour faire des maths, de l’éco et de la socio) pour 750
candidats.
• Mais il n’y a pas que ça, loin de là.
Débouché 2: Sciences Po
• Il y a 2000 candidats à ScPo pour 360 places, l’immense
majorité des personnes qui ont le concours sont des
khâgneux (à peu près 800 présentent le concours
chaque année). A Lakanal en BL en 2010, 10 personnes
ont présenté le concours et 8 l’ont eu. Pour présenter
le concours, il faut être redoublant seconde année et
avoir une sous-admissibilité aux ENS en 2ème ou 3ème
année (formalité quand on est dans un très bon lycée).
• La seule condition est d’être dans un bon lycée au
moins, ainsi, les écoles de commerce et ScPo seront
des formalités.
Débouché 3:Les écoles de commerce
• Les écoles de commerce ont ouvert depuis
longtemps des concours pour les khâgneux. La
raison est simple: Les khâgneux excellent par leur
culture (qui n’est pas superficielle) et sont
meilleurs que les autres en marketing,
communication, publicité. Ils sont très demandés.
• Il y a plus de places aux écoles de commerce que
de candidats.
• Un concours leur est spécifique.
Débouché 4:Le Celsa
• C’est un institut de communication privé (que
vous pourrez rentabiliser très facilement), installé
dans les locaux de la Sorbonne.
• Elle a formé les plus grands publicitaires français
et les magnats de la communication, il y a
également une très bonne filière journalisme.
• Elle sélectionne sur un concours spécifique en AL,
BL, faculté de Lettres (peu de places).
• Il faut être bon en lettres.
Débouchés 5: Les Magisters
• Les magisters sont des formations
« professionalisantes » de la fac qui ont de très
bons résultats sur le monde du travail et qui
recrutent en Khâgne surtout, puis parmi les
meilleurs de la fac.
• Les élèves sont assurés d’avoir du boulot et du
bon à leur sortie.
• Il y a pleins de magisters (très bons sur Paris, ne
pas prendre ailleurs) et nous allons vous les
présenter. Des magisters plus spécialisés seront
présentés dans les différentes filières.
Différents magisters
• Le magister d’aménagement de Paris I (il faut
faire l’option géo et l’option carto en prépa).
• L’école d’Urbanisme de la Ville de Paris (opt.
Geo/carto).
• Le magister de relations internationales de
Paris I.
Débouché 6: La Fac
• Ceux qui partent à la Fac le font en général par
choix, après avoir échoué aux ENS.
• Ils préfèrent continuer à se spécialiser dans
une des matières étudiées plutôt que de partir
en école de commerce.
• Débouchés visés: Concours de l’enseignement,
ou recherche.
Débouché 7, les écoles de Journalisme
• Elle recrutent de manière spécifique à partir
de la Khâgne.
• Certaines comme le CFJ recrutent en khâgne
et après le master.
• Il y a aussi l’ESJ.
Un écueil, celui des prépas moyennes
• Les élèves des petites prépas, eux, n’ont pas
tellement de débouchés. Parce que le monde des
prépas est très concurrentiel.
• Les élèves des petites prépas préfèrent retourner
en fac et tenter le Capes.
• Il faut donc être prévenu, essayer à tout prix
d’aller dans une excellente prépa. La dernière de
la classe BL à LLK a eu l’ESCP (3 ème école de
commerce), le premier de la classe à Jacques
Amyot a en général une écricome ou ScPo.
• Il faut donc jouer avec ses vœux AL ou BL.
Faut-il avoir fait L pour y aller?
• Non, il faut juste aimer les lettres.
• Les ES et les S s’en sortent très bien à une condition:
• Revoir les lettres (les L doivent aussi car c’est plus vraiment
la même chose) pendant les vacances d’été, avec ces deux
manuels:
• Textes théoriques et critiques; Armand Colin.
• Dissertations littéraires générales; Armand Colin
• Revoir des classiques de la littérature. Les lire ou encore
mieux, tricher en achetant des manuels de littérature, à
partir du 16ème jusqu’au vingtième: Henri Mitterrand,
Littérature (tomes par siècle).
• Perso, je ne l’ai pas fait, j’ai mis un peu de temps à
comprendre, mais je réussi. Ceci dit, ne m’imitez pas!
J’aurais dû m’y mettre plus tôt pendant les vacances.
Faut-il avoir fait une langue ancienne
pour y aller?
• Non, on peut recommencer les langues
anciennes à partir de l’hypokhâgne et ça ne
pénalise pas du tout.
• En AL à Lakanal, en deux ans, 4 élèves ont eu
Ulm, parmi eux, deux n’avais jamais fait latin
avant l’hypokhâgne.
2)Ce que veut dire faire ses humanités.
• L’honnête homme humaniste est un idéal qui
a marqué et le monde anglo-saxon (Bachelor
of Arts) et la France avec la Khâgne.
• Il s’agit d’étudier en profondeur des matières
littéraires, de se former presque à la
recherche. Exemple: Préparer un devoir.
• C’est vraiment quelque chose de très
formateur et de très enrichissant, qui vous
forme et vous sera très utile par la suite.
3) Que fait on en khâgne ?
Alors, ça dépend des filières, on va les passer en
revu.
Hypokhâgne AL
Hypokhâgne dans d’autres lycées
• Ça ça vient d’Henri IV. Dans pleins de Lycées, vous
pouvez préparer d’autres options pour ceux qui veulent
faire Option Lyon. Ainsi le Théâtre à Lakanal par
exemple, ou encore du Cinéma (Lille) ou l’histoire des
Arts (Michelet). Sur le site Prepas.org, vous verrez les
options
• Ainsi, il faut choisir son lycée en fonction des options
voulues.
• Il faut ainsi se demander si on veut faire Option Lyon
(avec une option qui peut être rare, et dans toutes les
matières un programme) ou Option Ulm (avec des
options enseignées partout, et une langue rare).
Deuxième année, option Ulm
Deuxième année option Lyon
La Khâgne BL
Chartes A
Travailler les matières
• Français, voir le cours mais surtout lire, et travailler la
critique et la méthodo de la disserte.
• Philosophie: Le cours donne des pistes, il faut ensuite
lire des livres, des résumés puis s’entraîner à faire des
plans.
• Histoire: Le cours ne sert que de balise, il faut travailler
énormément notamment en préparant ses
interrogations écrites et orales. L’Histoire est politique,
mais aussi sociale, culturelle, économique…
• Langues, géographie, latin etc: Suivre les instructions
du prof.
4) La khâgne est-ce pour moi?
• La khâgne n’est pas faite pour tout le monde, outre le fait
qu’il faut être malin et curieux, il faut aussi avoir un fort
intérêt pour les lettres, les arts et les sciences humaines et
sociales. On vient en khâgne pour faire sa culture.
• Il faut aussi apprendre à travailler soi même, on ne peut
jamais se contenter d’un cours, il faut travailler à coté,
approfondir, il faut aller faire des recherches en
bibliothèque, sur des pistes et des intuitions (en filière ECS
et ECE, vous aurez des cours et vous compléterez avec des
manuels, c’est un cours, pas une culture), c’est
extrêmement enrichissant et gratifiant. Il faut savoir que
c’est quand même différent des filières ECE/ECS où on va
vous gaver de références...
Choisir sa filière
• Après avoir vu ses diapos, il faut donc savoir
de quel profil vous vous sentez proche. Êtes
vous un S qui veut se cultiver et découvrir les
Sciences Sociales? Êtes vous un pur littéraire
(ES-L ou même S égaré)? Si oui, vous faut il ou
non un programme? Préférez vous l’Histoire ?
• La suite va vous détailler chaque filière, vous
donner les débouchés spécifiques, en plus de
ceux vus précédemment.
5) La khâgne AL
• a) La formation initiale.
• b) La spécialisation. Ulm ou Lyon?
• c) Classements des lycées.
a) La formation initiale
• L’hypokhâgne est la même pour tout le
monde. On doit faire toutes les matières
enseignées dans le lycée où on est inscrit. En
fait, ici, il s’agit de faire sa culture, de toucher
un peu à tout en approfondissant.
• Voilà:
b) La spécialisation
• Ensuite il faut s’orienter vers l’une des deux khâgnes qu’on propose: Celle
qui prépare le concours de la Rue D’Ulm, ou celle qui prépare le concours
de l’ENS de Lyon.
• Quelle différence? Le concours de Ulm est un concours généraliste avec de
nombreuses matières sans programme. Le profit idéal, c’est quelqu’un qui
est très bon partout. Il y a bien une spécialité mais les coefficients au
concours sont les mêmes.
• Un khâgneux Lyon est quelqu’un qui choisit de se spécialiser dès la
deuxième année. Il a une passion dont il fait son option, option qu’il
travaille beaucoup plus. Il y a donc deux points forts à maîtriser, sa matière
spéciale et les lettres qui sont aussi sur-coefficientées. Il a plus de temps
qu’un Ulm mais il doit le consacrer à travailler sa matière. D’autre part, il y
a un programme dans chaque matière.
• Donc, pour choisir ses lycées, il faut déjà avoir une certaine idée de ce
qu’on veut faire, car les classements ne sont pas les mêmes en Ulm ou en
Lyon.
Deuxième année, option Ulm
Deuxième année option Lyon
Ulm ou Lyon? Une perspective à long
terme.
• Les deux sont des établissements d’excellence, mais:
• Lyon se tourne clairement vers l’agrégation. Le
concours Lyon est déjà plus en phase avec l’agrégation:
Par exemple avec un programme. Une fois au sein de
l’école, c’est une matière et une uniquement.
Obligation de passer l’agrégation.
• Ulm est plus éclectique, on peut bien sûr faire de
l’enseignement et de la recherche, mais aussi l’ENA, le
Quai d’Orsay… C’est bien moins orienté. Une fois dans
l’école, la pluridisciplinarité reste la règle (il faut valider
2/3 de ces cours dans une matière et 1/3 ailleurs!).
c) Les classements
• D’abord en Ulm, puis en Lyon.
• En Ulm, du moment qu’on a pas pris un lycée
très moche, on a ses chances. Chaque année,
dans les petits lycées même, il y a un élève au
moins qui a Ulm.
• En Lyon, c’est plus classé et plus hierarchisé.
ULM, les meilleurs et les très bons
• Louis Le Grand, Paris, public, avec internat.
• Henri IV, Paris, public, avec internat.
• Le Parc, Lyon, public, avec internat ouvert le
Week End.
• Chateaubriand, Rennes, public, avec internat.
• Thiers, Marseille, public, sans internat.
• Fénelon, Paris, public, sans internat.
• Condorcet, Paris, public, sans internat.
• Lakanal, Sceaux, public, avec internat.
ULM, les bons.
• Marcelin Berthelot, St Maur, public, avec internat.
• La Bruyère, Versailles, public avec internat fermé
le Week End.
• Pierre de Fermat, Toulouse, public avec internat
(se renseigner pour l’hébergement le weekend).
Très mauvais en Lyon.
• Fustel de Coulanges, Strasbourg, public, internat
possible dans d’autres lycées, en foyer, le loyer
n’est pas cher pour un studio.
Ulm, les moyens et accessibles
• Janson de Sailly (très élitiste et très moyen),
public, internat.
• Montaigne, Bordeaux, internat (se renseigner
pour le Weekend)
• Blaise Pascal, Clermont Ferrand, internat
fermé le Weekend, mais chambres pas cher en
ville.
• Michelet, Vanves, internat.
• Pothier, Orléans, internat.
Lyon, les excellents (niveaux
comparables)
•
•
•
•
Fénelon, Paris, sans internat.
Henri IV, Paris, avec internat.
Lakanal, Sceaux, avec internat.
Condorcet, Paris, sans internat.
Lyon, Les bons
• Le Parc, Lyon, avec internat.
• Michelet, Vanves, avec internat (super
confortable)
• Champollion, Grenoble, avec internat ouvert
le week end.
• Ghuist’Hau, Nantes, sans internat mais loyers
très abordables.
Lyon, les moyens et les accessibles.
• Chaptal, Paris, avec internat.
• Pothier, Orléans, avec internat fermé le
Weekend.
• La Bruyère, Versailles, avec internat fermé le
WE.
• Paul Valéry, Paris, sans internat mais option
cinéma, très accessible.
6) La khâgne BL
•
•
•
•
a) c’est quoi? C’est pour qui?
b) comment travailler?
c) des débouchés plus étendus.
d) le classement.
a) C’est quoi, c’est pour qui?
• C’est une « khâgne scientifique », elle a été faite pour plusieurs
raisons dans les années 1980.
• D’une part, on s’est rendu compte que beaucoup de bacheliers S
partaient faire des lettres, bien que bons en maths. On a donc créée
une khâgne comme les autres avec des maths, et de l’économie et
de la sociologie en plus pour rendre les parcours cohérents et des
débouchés.
• D’autre part on s’est rendu compte que la pluridisciplinarité est de
plus en plus importante. Dans la recherche, même en histoire, on a
besoin des maths, dans les sciences sociales également. De plus,
même les lettres et la philosophie ont besoin de s’ouvrir aux autres
sciences.
• Enfin, aucune prépa en France ne faisait de la sociologie et de
l’économie, or la tendance est justement aux sciences sociales.
• Alors, c’est pour qui?
• Pour les élèves de S (3/4 des effectifs) qui veulent faire des
lettres au plus haut niveau, sans perdre les acquis de leur S,
et qui veulent apprendre les Sciences Sociales (éco&soc).
Une bonne note au bac de français et de très bonnes notes
en Histoire au moins exigées. En Fait la BL continue la Tle
en suivant un cheminement littéraire.
• Les L et les ES qui veulent étudier les Sciences Sociales afin
de s’ouvrir et d’acquérir en multidisciplinarité (très bon
niveau en maths exigé dans les meilleures prépas, ailleurs,
ça va).
• En fait, un bon profil de BL c’est un élève de Tle S bon
partout (on peut éventuellement négliger la physique et la
bio mais les meilleurs élèves de BL ont eu de très bonnes
notes partout au bac), ou un élève de Es ou L qui va avoir
mention TB avec un excellent niveau en maths.
b) Comment travailler
• Conçue dès le début comme une filière d’élite, le
concours de la filière BL s’est imposé comme le plus
dur de la République. Les épreuves en lettres et en
sciences humaines sont plus durs en BL qu’en AL et en
plus, les maths sont d’un niveau de BCPST, l’économie
c’est des dissertations avec des courbes et des
équations et la sociologie est une matière propre.
• Travailler autant de choses est dure, et il faut garder à
l’esprit qu’on reste dans une khâgne, donc beaucoup
de travail d’exploration, de lecture.
Travailler les matières
• Maths, cours par cœur puis faire et refaire les exercices en TD.
• Sociologie: Connaissance du cours requise, puis lecture d’articles
spécialisés.
• Économie, apprendre par cœur et lire des articles d’actualité.
• Français, voir le cours mais surtout lire, et travailler la critique et la
méthodo de la disserte.
• Philosophie: Le cours donne des pistes, il faut ensuite lire des livres, des
résumés puis s’entraîner à faire des plans.
• Histoire: Le cours ne sert que de balise, il faut travailler énormément
notamment en préparant ses interrogations écrites et orales. L’Histoire est
politique, mais aussi sociale, culturelle, économique…
• Langues, géographie, latin etc: Suivre les instructions du prof.
• On travaille autant que les autres, mais il faut travailler plus vite pour faire
plus de choses, ce n’est pas pour rien que les BL occupent de plus en plus
les meilleurs postes. Au début, c’est dur, mais on y arrive tout seul! Pas de
panique donc.
c)Débouchés plus étendus qu’en
khâgne classique.
• Déjà tout ce que nous avons vu précédemment.
• L’ENSAE, grande école de maths appliquées et d’éco/socio, accessible
depuis le concours d’Ulm en BL (École du groupe des mines et
d’application de Polytechnique). Point de passage obligé pour accéder à
l’INSEE
• ENSAI ou « petite ENSAE ».
• Le magister d’Ulm en sociologie.
• Rentrer à l’ENS de Cachan sans le salaire (très faisable si on a la sous
admissibilité)
• L’école d’économie de Paris et le master d’éco « Politique Publiques
Développement ».
• Toutes les facs d’économie.
• Dauphine.
• Des écoles d’ingénieurs prennent sur dossier.
• Plein d’autres choses ! Les BL sont très appréciés à l’étranger.
d) Classements
• Les excellents lycées et les très bons prennent
toutes les places. Si on veut une bonne école, il
faut tacher d’être dans l’une d’entre elles.
• Les petites structures préparent les petites écoles
de commerce et une intégration réussie à la fac.
• Si on a de l’ambition et qu’on veut faire des
lettres, il vaut mieux peut être mêler des choix de
AL et BL afin de pas finir dans une petite
structure.
• Si c’est le coté Sciences sociales et maths qui
attire, mêler ECS/ECE et BL.
Les Excellents (toutes publiques et
dans l’ordre)
• Henri IV
• Lakanal (l’intérêt c’est le calme du lycée, et
une ambiance moins compétitive et moins
prise de tête qu’à H4 ou Janson, c’est pour ça
que j’y suis allé)
• Janson de Sailly
Les très bons
• Sainte Marie de Neuilly (privé), sans internat
(loyers abordables sur la ligne de métro).
• Le Parc, Lyon, internat.
• Thiers, Marseille, sans internat.
• Stanislas, Paris, privé avec internat.
• Montaigne, Bordeaux, internat.
• Faidherbe, Lille, internat.
Très moyens
• Carnot, Dijon, internat.
• Pothier, Orléans, internat.
Accessibles
• Alphonse Daudet, Nîmes, sans internat (partenariat
pour faire khûber leurs meilleurs élèves à Lakanal)
• Ghist’Hau, Nantes, sans internat (partenariat pour faire
khûber leurs meilleurs élèves à Lakanal).
• Fustel de Coulanges, Strasbourg, sans internat.
• Jacques Amyot, Melun, internat.
• Il y a d’autres établissements, mais ça serait
irresponsable de vous les conseiller.
6) Les Chartes
•
•
•
•
C’est la seule filière avec peu de débouchés puisqu’en prépa Chartes, c’est l’Ecole Nationale des
Chartes ou la fac d’histoire ou de lettres classiques. Il faut être prévenu et très motivé.
Cette filière prépare au concours d’entrée à l'École Nationale des Chartes qui assure la formation
d'une partie des cadres responsables de la Conservation du Patrimoine National. C’est histoire ou
patrimoine!
Les études dans l’école :
Les études durent quatre années, sont centrées sur l’histoire, les lettres et l’histoire de l’art et
accordent une place croissante aux technologies numériques ; elles incluent des séjours à l’étranger
(stage d’un mois dans des bibliothèques, des musées ou des services d’archives européens ;
semestres d’études dans le cadre d’échange Erasmus).
Elles permettent d’obtenir le diplôme d’archiviste paléographe et comprennent la soutenance
d’une thèse d’établissement.
Cette thèse porte sur un sujet de recherche relevant du champ des sciences humaines et sociales
(voir les sujets de ces dernières années : et intervient après un master)
L’Ecole des Chartes a conclu de nombreux accords avec d’autres établissements d’enseignement
supérieur, à Paris et en région, offrant à ses élèves des conditions particulières pour y préparer un
master ; elle-même est habilitée à délivrer un master d’histoire, conjointement avec les universités
de Paris I-Panthéon-Sorbonne et de Paris IV-Sorbonne.
L’élève admis à l’Ecole Nationale des Chartes est fonctionnaire stagiaire et rémunéré à ce titre
durant sa scolarité.
Pour obtenir des renseignements plus détaillés sur l’Ecole des Chartes, on peut consulter le site
Internet de l’Ecole nationale des chartes : www.enc.sorbonne.fr
Les débouchés de l’école
• C’est le seul moyen d’être Indiana Jones en France
(Archéologue) ou directeur de musée.
• Un voie sure pour être commissaire priseur.
Chartes A
Chartes B
• Vu que c’est quand même peu de débouchés
pour une prépa, l’école des Chartes a ouvert un
second concours pour les AL (Ulm uniquement)
et BL qui voudraient rentrer à Chartes.
• Il y a 4 heures à faire en plus.
• Il faut aller les faire à Henri IV en plus des cours
dans sa propre prépa.
• Il faut s’arranger pour aller dans un lycée près
d’Henri IV. Exemple: Louis Le Grand, Lakanal,
Fénelon…
Concours B
Oraux du concours B
• C’est un concours qui demande au fond peu
de préparation
• C’est peut être plus avisé de tenter ce
concours et de garder aussi des cartouches
(rue d’Ulm, écoles de commerce, ScPO…)
Classement pour le concours A
• Il n’y a que 3 lycées en France qui préparent
ce concours.
• Sur 16 places au concours A, il y a en général
14 personnes d’Henri IV (parfois 15!).
• Les deux places restantes (au mieux) sont
disputées par Fustel de Coulanges à
Strasbourg et Pierre de Fermat à Toulouse…
IV) Conseils généraux.
• A)Financer ses études
• B)Se loger
• C) Trouver un sens à sa vie
A) Financer ses études
• Ça n’est pas sérieux de travailler si on fait des études d’élite à part si
on est à la fac. Ou alors uniquement pendant les vacances d’été.
• Avez-vous pensé au Crous? Beaucoup d’étudiants ont une bourse
du Crous.
• En Général, les prêts bancaires sont viables une fois qu’on est dans
une école. Pas avant.
• Il y a des prêts d’honneur que le Crous peut consentir et c’est à taux
0.
• Songez aussi aux bourses au mérite, nombreuses. Par exemple, les
Fondations EURIS, BOUYGUES et BESSE (pour futurs ingénieurs
uniquement celui là).
• Si vous avez des problèmes financiers, songez à l’internat et à la
prépa, ce sont les études qui coûtent le moins cher, pensez juste à
faire une lettre pour l’internat.
B) Se Loger
• En prépa: Internat, Foyers sur dossier (explications), trouver
une logeuse (explication), un appartement (en banlieue
surtout et sur une voie de chemin de fer).
• Ailleurs: Quelques places en foyer, sur le campus mais la
plupart du temps, appartement ou logeuse...
• Le crous ne loge en général qu’après la L3. Il y a bien une
cité étudiante au sud de Paris, mais c’est la zone et c’est
squatté par des sans papiers.
• En tout cas, dès qu’on sait où on va, il faut se dépêcher,
c’est le rush.
C) Trouver un sens à sa vie
•
•
•
•
•
•
•
•
C’est le but premier de mon intervention. Vous inviter à une réflexion sur ce que
vous êtes
Vous êtes à une période où on se connait encore mal, les représentations des
professeurs, des parents et des pairs dominent les vôtres.
Faire de très hautes études, c’est déjà savoir ce qu’on va faire de sa vie, et pour ça,
il faut savoir qui on est. Pour cela, il faut sortir, il faut profiter de la période lycée
pour se découvrir, faire plein de choses (ce qu’on fait dans les lycées bourgeois).
Essayer de toucher à tout.
En cas d’échec, apprenez à vous connaitre et retentez le coup, accrochez vous, il y
a forcément quelque chose dans laquelle vous êtes fort (« Tout homme est eternel
à sa place » Goethe).
Principal problème des lycées populaires d’après plein d’enquêtes: Les erreurs
d’orientation après bac pour cause d’autocensure.
Pleins d’exemples, un devant vous.
Mon objectif c’était de vous montrer toutes les filières d’excellence, et de casser
vos préjugés, vos barrières sociales qui vous empêche d’envisager les mêmes
études que les autres
SURTOUT AYEZ DE L’AUDACE, NE VOUS CENSUREZ PAS, LA MERITOCRATIE N’EST
PAS MORTE!
Séance questions, ordonnée par
filières, dans l’ordre de la présentation.
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
I) Filières d’élite hors Prépa
A) La fac
B) La fac de médecine; la solution militaire!
C) Le Droit
D) Le cas « Dauphine »
E) Sciences Po
II)Les écoles d’ingénieur post-bac,
III) Les prépas, précédé d’un aparté sur les cadres
0)Les cadres
0bis)La « prépa à la prépa » à Henri IV
A)Commerciales (ECE, ECS)
B)Scientifiques (MPSI, PCSI, BCPST)
C)Littéraires (AL, BL, Chartes)
IV)Conseils divers
A)Financer ses études
B)Se loger
C) Trouver un sens à sa vie
• Si vous voulez des précisions sur les filières
d’élite, si vous voulez des conseils pour
constituer votre dossier ou des astuces.
• Si vous avez des ambitions et que vous ne
savez pas comment y parvenir
• Je suis à votre disposition:
Pour obtenir mon mail, passez par vos profs qui
ont mon adresse.

similar documents