LES CROYANCES

Report
La croyance est le fait de tenir quelque
chose pour vrai,
indépendamment des preuves éventuelles
de son existence,
réalité, ou possibilité.
Le terme “religion” désigne un ensemble structuré autour d’une
croyance collective concernant les origines ou les fins de l’univers,
ou le sens de la vie.
Le paysage confessionnel de la France est aujourd’hui difficile à saisir.La
diversité religieuse s’est considérablement accentuée en quelques
décennies, tandis que le fait religieux, suivant une évolution générale de la
société, s’est individualisé.
Despuis 1905, il y a une séparation entre le pouvoir politique et les
religions, et la France est un pays laïc où la religion est un choix
personnel et individuel.
En effet, depuis 1905, les Églises et l’État sont officiellement séparés, sauf
en Alsace-Moselle, qui n’était pas française au moment de la séparation.
Alsace-Moselle a été cédée par la France à l’Émpire allemand au traité de
Francfort de 1871 avant de revenir à la France en 1918.Cette territoire
corresponden aux départements actuels du Haut-Rhin, du Bas-Rhis et de la
Moselle.Ils reçoivent un traitement financier de l’État Français.
L’état français reconnaît aujourd’hui plusiers religions:
LE CATHOLICISME 80%-65%
L’ISLAM 7%
LE PROTESTANTISME 3%
LE JUDAÏSME 1%
LE BOUDDHISME 1%
La religion catholique
est encore la religion la plus
importante. Environ 80% de Français sont baptisés et 60%
d’adultes continuent à croire à cette religion, mais sans la
pratiquer régulièrement. Seuls 10% suivent régulièrement les
règles catholiques, en particulier l’interdiction des divorces, de la
contraception, de l’avortement et de l’homosexualité.
L’Islam est globalement devenu la deuxième religion de France, non
sans présenter une grande diversité d’expressions. On estime actuellement
à environ 4 millions le nombre de personnes de tradition musulmane, soit
6% de la population(mais 14% des 18-24 ans), liées pour beaucoup au
Maghreb, mais aussi à l’Afrique noire ou à la Turquie.
Le protestantisme
demeure stable en nombre, mais varie en
composition. Représentant environ 2% de la population (4% des 18-24 ans)
soit 1,2 million de personnes, les protestants ont vu croître le nombre des
évangéliques et des pentecôtistes en leur sein: on estimait, en 2005, qu’ils
étaient 350.000 ( 395.000 en comptant les églises évangéliques de diasporas
étrangères), soit près de 30%.
Le judaïsme
a traversé une indéniable période d’expansion. Il compte
environ 600.000 personnes qui sont, pour une notable majorité, d’origine séfarade
à la suite de l’arrivée en métropole des juifs d’Afrique du Nord dans les années
soixante. Un fort mouvement de renouveau de l’identité, des études et de la
pratique marque le judaïsme français.
Le bouddhisme
à quitté la marginalité dans laquelle il a longtemps
été confiné en France. Le bouddhisme s’est développé en France à la suite de la
venue de Maîtres de diverses traditions qui ont fondé de nombreux centres . Une
enquête du 2007 avance un chiffre de 500.000 adeptes du bouddhisme (âgés de
plus de 15 ans), représentant 1% de la population française de cette tranche d’âge.
Le terme « superstition » désigne une
croyance ou pratique considérée isolément,
qui peut ne pas se rattacher à une religion.
Les superstition sont souvent d’ordre culturel, c’est-à-dire, partagées à des degrés
divers par le milieu social dans lequel la personne superstitieuse se trouve, et
diffèrent d’une culture à l’autre.
On retrouve également des symboles et accessoires religieux parmi le grand nombre
d’objets de protection dans lesquels les superstitions se matérialisent: talismans,
amulettes, fétiches africains, trèfle à quatre feuilles…
Il est important de noter que l’Église catholique réprouve la superstition.
:
SUPERSTITIONS POUR LA FIN DE L’ANNÉE:
Porter une culotte ou robe intérieur jaune, donne de
l’argent pour l’année suivante.
Mettre de lentilles dans tous les coins de la maison.
Faire une petite promenade avec une valise, pour
voyager.
Mettre des pétales de rose dans le lit et allumer une
chandelle rose dans la chambre
Pour trouver le vrai amour ou si l’a déjà le conserver.
SUPERSTITIONS PORTE-MALHEUR DIVERS:
Voir un chat noir.
Se passer le sel de main en main.
Passer sous une échelle.
Ouvrir un parapluie à l’intérieur d’une pièce.
Mettre le pain à l’envers.
Poser des couteaux croisés dur une table.
Casser un miroir(7 ans de malheur).
SUPERSTITIONS PORTE-BONHEUR:
Trèfle à quatre feuilles.
Patte de lapin
Fer à cheval.
Jeter une pièce dans une fontaine.
Voir une étoile filante.
Croiser les doigts.
Le mot secte vient du latin « sequor », suivre. La secte suppose donc que l’adepte
abandonne le monde où il vivait pour suivre un guide, un gourou, qui détient toute la
vérité. Dan le langage religieux, le mot revêt un sens péjoratif: il désigne un petit
groupe sécessionniste, opposé à l’Église, regroupant des disciples autour d’un maître
hérétique. Dans le langage sociologique, il indique un groupe de volontaires qui
partagent les mêmes croyances.
La France est un pays laïque dont l’État doit respecter tous les cultes et n’en reconnaître aucun.
Les mouvements spirituels sont donc a priori considérés comme licites et seuls leurs délits sont
répréhensibles.
LES PRINCIPAUX GROUPES SECTAIRES
1.- Le plus ancien regroupe des sectes millénaristes, issues du protestantisme, de taille
Internationale. Adventistes, Mormons, Témoins de Jéhovah centrent leur enseignement
sur la fin des temps, interprétant la Bible, prenant à la lettre l’apocalypse, ils prévoient
la fin de notre civilisation et insistent sur le paradis qui suivra.
2.-Puis, de loin, le plus puissant et le plus dynamique, vient le groupe de sectes d’origine
Orientale. Groupes utopistes, elles tentent un véritable syncrétisme religieux pour attirer
la jeunesse assoiffée de spiritualité, de merveilleux mais rejettent les dogmes desséchants.
L’Association Internationale pour la conscience de Krishna, L’Association pour l’union du
Christianisme mondial, L'église de Scientologie, La Méditation transcendantale…
3.- Le groupe le plus foisonnant des sectes gnostiques, occultistes et ésotériques.
Théosophie, Fraternité blanche universelle, Graal, Rose-Croix, pratiquent initiation, spiritisme, astrologie ou magie noire pour atteindre la « connaissance » et obtenir le salut.
4.- Des groupes de sectes se réclamant du catholicisme forment de petites églises liées à
une personne dotée d’une vocation particulière d’exorciste, de guérisseur ou de voyant,
mais totalement indépendantes du magistère romain de l’Église locale.
5.-Des sectes écologiques, prônant régime végétarien, voire végétarien, médecines douces
et énergie cosmique. Zen macrobiotique, Ecoove, La Faculté de parapsychologie de
Marguerite Colombani …

similar documents