Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875

Report
Thème 2
Idéologies, opinions et croyances en Europe et aux
Etats-Unis du XIXe siècle à nos jours
(15-17h)
Question
SOCIALISME ET MOUVEMENT OUVRIER (6h)
Mise en oeuvre
SOCIALISME, COMMUNISME ET
SYNDICALISME EN ALLEMAGNE DEPUIS 1875
Objectif de cette présentation :
- Montrer la complexité de cette question du
thème 2,
- Proposer des « entrées » capables de
surmonter ces difficultés (HIDA en
particulier).
Les problèmes posés par cette question:
1. L’historiographie : sa connaissance est nécessaire car la
question est très marquée idéologiquement et souvent
envisagée de manière manichéenne de la fin du XIXe siècle à
1989.
. Quelques exemples :
- par des historiens marxistes (histoire globale/nationale) :
. Gilbert BADIA, Histoire de l’Allemagne contemporaine 1917-1962, Editions Sociales, 1962.
Et aussi Georges Haupt,…
- par l’interprétation libérale de l’évolution :
. Pierre GUILLEN.
- par le courant social-démocrate
. Alfred Grosser (politologue, sociologue, historien)
. Jacques Droz (laïque indépendant pour un socialisme libéral) qui a dirigé :
Histoire de l'Allemagne de 1789 à nos jours en 4 volumes, 1970-1976,
Histoire générale du socialisme, Paris, PUF, 1972-1977 (4 vol., réédition PUF/Quadrige).
. Henri BURGELIN, La société allemande 1971-1968.
Remarque :
La bibliographie des fiches ressources pourrait laisser croire que la réflexion sur cette
question est récente.
Quelques pistes bibliographiques:
Jacques Droz, Histoire générale du socialisme, Paris, PUF, 1972-1977 (4 vol.,
réédition PUF/Quadrige).
. Jacques-Pierre Gougeon, La Social-démocratie allemande 1830- 1996 : de la
révolution au réformisme, Paris, Aubier, 1996.
. Alfred Wahl, Les forces politiques en Allemagne XIXe-XXe siècle, Coll. U,
Armand Colin, 1999.
Alfred Wahl, L'Allemagne de 1918 à 1945, Coll. U Histoire, Armand Colin.
. Alfred Wahl, L'Allemagne de 1945 à nous jours, Coll. U Histoire, Armand
Colin.
. Les différents articles d’Universalis en partie rédigés par Alfred Grosser.
2. Une question vaste dans le temps et dans les
problématiques.
Le mouvement ouvrier en Allemagne de 1875 à nos
jours avec deux Allemagne de 1949 à 1990.
=> période longue avec des contextes très différents.
=> nécessité d’étudier la question dans une perspective
européenne.
=> risque de simplisme, d’amalgames, de manque de nuances.
3. Une question riche et complexe mais qui peut aussi sembler
« aride » et abstraite
.
Question (idéologies, politiques, noms propres (personnages villes,…)
et acronymes (SPD, KPD,…) évènements, …) centrée sur un pays peu
ou mal connu par les professeurs et les élèves.
=> Risque d’un cours ennuyeux et trop conceptuel et donc désincarné
Remarque :
La fiche Ressources est difficile d’accès en particulier en ce qui
concerne les problématiques proposées.
. Les enjeux de la question
1. Une question intéressante car elle montre la réflexion
sur les relations entre société, politique, économie et art
…
les interrelations particulièrement marquées pour cette
question en général et plus précisément en Allemagne.
…Et permet de mettre en évidence
=> les caractéristiques majeures du mouvement ouvrier en
Europe tout en soulignant la précocité et la spécificité de
l’Allemagne, modèle de la social-démocratie en Europe.
2. La mise en place du socialisme (partis) et du
syndicalisme qui sont des corps intermédiaires
=> la grande nouveauté (jusque-là pas de liens monde
ouvrier/politique). Cela permet aux élèves de
différencier les corps intermédiaires, de réfléchir à leur
nature, fonction,…
=> l’adhésion à un socialisme, à un syndicalisme, deux
moyens diversifiés mais complémentaires pour établir
un lien indispensable entre société ouvrière et monde
politique.
3. Bien faire comprendre que socialisme et
syndicalisme sont deux voies différentes qui
peuvent se rejoindre.
4. Au cœur de la question des totalitarismes
(attitude, rôle, apport des syndicats et des
socialistes).
5. Le mouvement ouvrier croise les enjeux de
la démocratisation et de l’unité nationale.
Les points à souligner
. les rapports entre le chancelier Bismarck, l’Empire
et les syndicats (précocité et particularité).
. le rôle des partis socialistes, des syndicats mais
aussi de certains artistes dans les avancées sociales
en particulier sous la République de Weimar.
. le fort antagonisme entre socialistes et communistes.
. le rôle de la classe ouvrière dans la montée des
totalitarismes
(nazisme
et
communiste)
à
contrebalancer par son rôle dans la résistance (faible
rôle en RDA malgré les émeutes de Berlin-Est en
1953).
. les deux modèles différents RFA et RDA, deux
socialismes, deux syndicalismes : des contextes
différents.
. la remise en cause du socialisme et du syndicalisme
depuis 1989 et la réunification en 1990.
Problématique proposée
De quelles manières syndicats et partis politiques
socialistes tentent-ils d’apporter des réponses
aux revendications du monde ouvrier ? Quelles
en sont les conséquences ?
L’exemple de l’Allemagne de 1875 à nos jours.
Plan proposé
Introduction (20 mn f application L’Internationale)
I. De 1875 à 1918 : Naissance et affirmation du mouvement
ouvrier (1h40)
A. Les débuts du mouvement ouvrier : des liens étroits entre
syndicalisme et parti socialiste (55mn)
B. La social-démocratie sous l’Empire allemand : entre répression
et consolidation (30 mn)
C. L’Union sacrée du mouvement ouvrier durant la Première
Guerre mondiale…mais une rupture annoncée (15 mn)
II. De 1918 à 1945 : de la division du mouvement ouvrier à sa
suppression (2h)
A. La scission du mouvement ouvrier : les socialistes contre les
Spartakistes et le KPD (30 mn cf. analyse de documents)
B. La République de Weimar : le SPD au pouvoir et les réformes
sociales (55 mn cf application Histoire des arts)
C. La division du mouvement ouvrier favorise la montée du
nazisme et conduit à son propre anéantissement (30 mn)
III. De 1945 à nos jours : de deux Allemagnes et de deux
socialismes à la « nouvelle gauche » (1h50)
A. Une opposition frontale (1945-1949) (15 mn)
B. Deux voies différentes : En RFA: le triomphe de la socialdémocratie ; en RDA, des syndicats inféodés au parti unique
(55mn)
C. A la recherche d’un nouveau modèle (45m)
Conclusion (10 mn)
Evaluations
. Etude critique d’un ou de deux document(s)
ex : le texte du congrès de Bade-Godesberg.
Exemple proposé : analyse de deux documents sur les
revendications du KPD.
. Composition
cf . les manuels
Le mouvement ouvrier en Allemagne de 1918 à 1933/ ou depuis
1875
Socialisme et communisme en Allemagne depuis 1918 (ou depuis
1945).
Histoire des arts
. L’architecture au service du logement social durant la République
de Weimar.

similar documents