Genre mixité et programmes HGEC en LP

Report
Genre, mixité et programmes d’HGEC
en LP.
Alexandre FRIZZOLE, LPO Camus, Fréjus.
1
Programmes d’HGEC en vigueur en LP
 Les programmes de CAP (Bulletin officiel n° 8 du 25
février 2010)
 Les programmes de Bac Pro (Bulletin officiel spécial n° 2
du 19 février 2009)
 Projet d’aménagements apportés aux programmes
d’HGEC pour les classes de 1ère et Terminale Bac Pro
(octobre 2013).
2
Genre, mixité et prise en compte
institutionnelle.
La Convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les
femmes
et
les
hommes
dans
le
système
éducatif
2013-2018
(http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=67018), signée le 7 février 2013,
s’articule autour de 3 chantiers prioritaires :
1. Acquérir et transmettre une culture de l'égalité entre les sexes
2. Renforcer l'éducation au respect mutuel et à l'égalité entre les filles et les garçons,
les femmes et les hommes
3. S'engager pour une plus grande mixité des filières de formation et à tous les
niveaux d'étude
 Elle rappelle que la loi d'orientation du 10 juillet 1989 stipule que le service public de
l'Éducation doit contribuer à favoriser l'égalité entre les hommes et les femmes.
 Elle incite également à privilégier les approches pédagogiques (dès le primaire et jusqu’à
l’enseignement supérieur) sur le rôle des femmes et à introduire des contenus
relatifs à la construction des rôles sociaux.
3
Comment le concept de genre, la
mixité, se traduisent-ils dans les
programmes d’HGEC de LP ?
 Rappel d’un chantier de la convention : « acquérir et
transmettre une culture de l’égalité des sexes ».
Exemple d’action préconisée par la convention :
 A.2 Agir sur les programmes
 A.2.1 Transmettre une lettre de cadrage au Conseil supérieur des
programmes afin que soit prise en compte l'égalité entre les sexes.
4
Quelle prise en compte ?
 Y-a-t-il une approche mixte dans les programmes d’HGEC en LP ?
1. Un certain nombre d’ouvertures sont à noter et à saluer …
 En Education civique, dans les programmes de CAP et de Seconde
Bac pro, parmi les thèmes au choix est proposé « Egalité,
différences, discriminations ». A ce thème, sont liés 3 sujets
possibles (dont au moins un est obligatoire) parmi lesquels : « Un
exemple d’exclusion lié au racisme, au sexisme ou au handicap » et « les
salaires hommes-femmes » qui constituent des entrées pour une approche
par le genre.
Dans le thème « Droits et devoirs des citoyens » de 1ère bac pro, le
sujet « Le parcours civique (recensement et Journée d’appel et de préparation à
la défense) » peut également représenter une entrée, tout comme « La
PMA » dans le thème « Citoyenneté, science et éthique » de
Terminale Bac pro .
5
 En Histoire, des entrées possibles dans les programmes de
CAP :
Sujets d’étude
Situation(s)
Orientations et motsclés
La République en France
Le droit de vote en France :
évolution et débats
[…] La question du vote a
toujours été un débat, qu’il
s’agisse du suffrage
universel, du vote des
femmes, ou de celui des
étrangers.
Etre ouvrier en France du
XIXème au XXIème siècle.
6
 dans la mesure où l’on entend également derrière « être
ouvrier » le genre féminin « être ouvrière ». A ce titre, peu
de manuels scolaires rendent visibles les ouvrières , ou alors
dans l’industrie textile. (cf. étude du Centre Hubertine
Auclert)
 En Histoire, une entrée possible dans les programmes de
Seconde Bac pro avec le sujet d’étude :
« Les Lumières, la Révolution française et l’Europe :
les droits de l’Homme » à condition que l’on intègre par
exemple, une situation sur Olympe de Gouges et la
Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne
(l’égalité des droits civils et politiques des deux sexes), car
les situations ne proposent qu’un acteur.
7
 En Histoire, une entrée possible dans les programmes de 1ère
Bac pro (d’après le texte des programmes aménagés, 2013)
Sujets d’étude
8
Situation(s)
Orientations et mots-clés
Etre ouvrier en France du
XIXème au XXIème siècle.
 dans la mesure où l’on entend également derrière « être
ouvrier » le genre féminin « être ouvrière ». A ce titre, peu de
manuels scolaires rendent visibles les ouvrières , ou alors dans
l’industrie textile. (cf. étude du Centre Hubertine Auclert)
Les femmes dans la société
française de la Belle
Epoque à nos jours
• Louise Weiss et le vote des
femmes dans l’entre-deuxguerres
•Simone Veil et le débat sur
l’IVG
« On étudie la condition
féminine au XXe siècle en
s’arrêtant sur quelques avancées
significatives : scolarisation des
filles, conquête des droits
civils et politiques, maîtrise
de la fécondité et liberté
individuelle de la femme… On
montre que les inégalités
homme-femme persistent. »
2. … mais ces approches demeurent ponctuelles au regard de
l’ensemble des programmes.
Certes, les ressources pour la voie professionnelle, proposées par la
DGESCO / IGEN (novembre 2010) afin d’accompagner la mise en
œuvre des programmes , invitent à « analyser le rapport
masculin/féminin dans le cadre d’une histoire du genre mais
seulement pour le sujet d’étude sur les femmes en 1ère Bac pro.
De plus, les Ressources pour faire la classe (février 2010) de la DGESCO /
IGEN rappellent, à propos des "situations" que « [leur] libellé est
important, d’autant que souvent l’accent est mis sur des acteurs. Il n’est
pas question dans ce cas-là de céder à la tentation de la biographie, mais bien
de présenter un homme, une femme, un groupe agissant à un moment
précis de l’histoire […]. »
9
Or, sur les 17 acteur-e-s proposé-e-s sur les 3 ans de formation
du Bac pro, couvrant près de 5 siècles d’histoire, seules deux
actrices apparaissent. Aucune n’est proposée sur les 4 acteure-s des deux ans de formation du CAP.
 Il s’agit, maintenant, dans le cadre de groupes de
travail, de voir ensemble comment nous pouvons
intégrer cette prise en compte institutionnelle dans
nos pratiques et nos enseignements.
10

similar documents