Histoire des Arts :

Report
Helmut Herzfelde est né à Berlin en 1891, décédé en 1968
à Berlin-Est.
Il prend le pseudonyme de John Heartfield en
1916 en réaction contre le slogan nationaliste Allemand :
« Que dieu punisse l’angleterre »
Avec George Grosz, il « invente » à Berlin le
photomontage dans le cadre du mouvement dada
( mouvement artistique européen né en 1916 qui
remet en cause les conventions et contraintes
artistiques)
Histoire des Arts :
Photomontages de John Heartfield
George
Grosz
•Membre
du
parti
communiste allemand il
s’oppose à la montée du
nazisme puis à l’arrivée au
pouvoir d’Hitler en Janvier
1933.Il
doit
quitter
l’Allemagne :
•-pour la Tchécoslovaquie
•-puis pour l’Angleterre en
1938
Auto-portrait
/photomontage
Le photomontage est un
assemblage
de
photographies réalisées par
collage.
L’œuvre est ensuite à
nouveau photographiée
= cela devient une œuvre
d’art
Il dit «
utilisez la
photographie comme une
arme »
= dénonciation du nazisme :
c’est un artiste engagé
C’est dans les années
1950 qu’il s’installe en
Allemagne de l’Est
somme professeur et
scénographe.
« Goering, le bourreau du IIIe Reich », 1933
Nom du journal satirique
ouvrier antifasciste dans
lequel il publie ses œuvres
de 1933 à 1938.
Le journal s’exile à Prague
en 1933, puis à Paris en
1938…et disparaît
Œuvre en noir et blanc
= coupures de presse de
l’époque
Des changements d’échelle :
Le visage est agrandi
Goering hurle, les dents
sont agressives
La hache du
bourreau est
agrandie
Elle sort du cadre =
violence
Croix gammée ou
svastika
C’est l’incendie du
reichstag
Ministre de l’intérieur, C’est lui qui
organise la répression contre les
communistes désignés responsables de
l’incendie du Reichstag
Son tablier est tâché
de sang
Symboles
nazis :
La chemise
des SA
Goering est aussi l’instigateur des
autodafés
En 1934, de la nuit des longs couteaux =
massacre des chefs de la SA par les SS
En cela Heartfield un visionnaire car en
1933 Hitler n’est pas encore le dictateur
sanguinaire qu’il va devenir
N’ayez pas peur , il est végétarien , 1938
En noir et blanc (sans
texte)
Trois parties :
1)Hitler = en boucher comme Goering
Le tablier tâché de sang
Sourire et yeux révèlent ses
intentions belliqueuses (
sadique…)
La croix gammée sur la main
Affute son
couteau
= registre de l’humour : Hitler
« végétarien »
C’est un photomontage satirique
2)Le coq avec son
bonnet Phrygien
= c’est la France
Tourne le dos, ne voit pas le
danger bien réel( les
agressions du IIIe reich se
multiplient en 1938)
Conclusion : Heartfield dénonce le nazisme (sa violence, son agressivité)
mais aussi la complicité de certains pays comme la France.
Il utilise une technique qui demande une réflexion au lecteur : le
photomontage n’est pas réaliste, c’est un détournement
3) L’homme à gauche , c’est George bonnet,
ministre français des affaires étrangères
-partisan d’une politique d’apaisement
-a soutenu les Accord de Munich ( abandon
des Sudètes et de la partie Tchèque)
-a reconnu le gouvernement fasciste de
Franco
=lâcheté et manque de clairvoyance de la
France : Hitler a les « mains libres » !

similar documents