Diapositive 1

Report
Olfaction et nerf I
•Les N olfactifs = pas véritable N crânien = évagination du
télencéphale
•N sensoriel destiné à la proprioception et à la transmission des
sensations olfactives
A-P UZEL
P CAIX
M MONTAUDON
M LAURENTJOYE
ORGANOGENESE
• Dérive des placodes olfactives
STADE À 3
VÉSICULES
Vésicule cérébrale moyenne ou mésencéphale
Vésicule cérébrale
Postérieure
ou rhombencéphale
La 2ème Vésicule ne se
modifie pas mais la 1ère et
3ème se divisent en 2
Vésicule cérébrale
Antérieure ou
prosencéphale
Chorde dorsale
Métamérisation - Embryon au 25ème jour
30
• Les impressions olfactives se rendent de la
muqueuse nasale au cortex rhinencéphalique et
créent ainsi des sensations et des réflexes.
• Chez l’homme les voies olfactives sont réduites à
l’état de vestiges.
• Chez l’animal elles sont plus développés et servent
aux réflexes de défense, de recherches alimentaires
et de reproduction.
• Chez les animaux macroosmatiques le
rhinencéphale est un
véritable cerveau olfactif.
• Chez l’homme il serait
devenu le siège de la
mémorisation. Les fr de la
lame criblée de l’éthmoïde
peuvent entraîner une
atteinte de la voie olfactive
avec un risque de
méningite et une anosmie
coupe frontale
Systématisation
• Elles font exception à la règle des 3 neurones avec
relais thalamique
• Elles vont directement au cortex par une chaîne de
2 neurones
• Le rhinencéphale est un cerveau primitif autonome
qui se passe de relais
• Cela s’explique par l’embryologie : le tractus olfactif
est une évagination du télencéphale. Les influx
vont directement aux hémisphères sur les aires
olfactives
Vue ventrale
Vue de 3/4
Charpente ostéo-cartilagineuse du nez
Os nasal
Cartilage latéral
Cartilage alaire
Cartilage latéral
Cartilage alaire
Labyrinthe ethmoïdal
Coupe frontale passant par le sinus maxillaire et les fosses nasales
Os maxillaire droit et gauche
Lame perpendiculaire
de l’ethmoïde
Cloison nasale
Sphénoïde
Vomer
Cart.
quadrangulaire
Bulbe olfactif
Cellule mitrale
Tache jaune
Sinus frontal
Sinus ethmoïdal moyen
Sinus maxillaire
Conduit lacrymo-nasal
ANATOMIE DESCRIPTIVE
Nerf I
Région olfactive
Cornet nasal sup
Bulbe olfactif
Nerf I
L’épithélium olfactif occupe la partie sup du
cornet nasal sup et la surf inf de l’éthmoïde
Région olfactive = tâche jaune La région olfactive au nx des cornet sup
contient des cellules olfactives
Cellule mitrale
Lamina propria
Bulbe olfactif
Lame criblée
de l’ethmoïde
•Cellules de la muqueuse nasale :
_ C sustentaculaire olfactive est
prismatique
_ C basale est arrondie
Exocytose
Cellules neurosensorielles
olfactives (de Schütze) = N
bipolaires
Leur extrémité allongée ou bulbe
dendritique porte des cils
olfactifs
Bulbe olfactif = aspect stratifié
VOIES OLFACTIVES
SENSIBILITE SPECIALE:
L’OLFACTION
VOIES OLFACTIVES ET REFLEXES
(MEMORISATION)
TO
Lame criblée
de l’ethmoïde
Tache Jaune de la
muq nasale
C MITRALES = deutoN le prolongement du
cylindraxe parcourt la strie olfactive et gagne les
aires olfactives de l’archipallium (rhinencéphale)
BO
C bipolaire neurosensrielle
= protoN
•Homologue d’un N périph
et d’un gg spinal
•Le cylindraxe se réunit à
d’autre et traverse la lame criblée
•Il équivaut à la corne dorsale de
la MS
Bulbe olfactif
Tractus olfactif
Trigone olfactif
•La SOL les conduit à l’aire OL
•La SOIntermédiaire les conduit à l’aire OI
•La SOM les conduit à l’aire OM
Tuber cineréum
Chiasma optique
Centre encéphalique
Aire subcalleuse
Vue médiale
Gyrus du cingulum
Aire olfactive médiale
Septum pré-commissural
•SOL
•SOM
•SOI
A entorhinale
Région prépiriforme
Aire olfactive lat
Connexions encéphaliques
Synd de Morsier-kallmann
FONCTION
Stimulus olfactifs
• Le rhinencéphale = cerveau primitif dont les voies périphériques
sont à 2 N, les arc réflexes centraux seraient annexés à la mémoire
Cornet moyen
Influx olfactifs
Bulbe olfactif
PATHOLOGIE
•
•
•
•
L’atteinte des N O peut être la perte = anosmie,
La diminution = hyposmie
L’altération = cacosmie
Les altération de l’odorat altère le goût
ORGANE DU GOUT
GUSTATION
LA LANGUE
Pli glosso-épiglottique
médian et latéraux
Epiglotte
Partie fixe = racine
Foramen
caecum
Sillon terminal
Partie libre = corps
Sillon
médian
longitudinal
CONSTITUTION
1) Squelette ostéo-fibreux
• Membrane hyo-glosse
• Septum lingual
• Extrinsèques
• Intrinsèques
2) Muscles
Muscle
longitudinal
supérieur
Muqueuse linguale
VASCULARISATION
INNERVATION
• I motrice
• I sensitive
• I sensorielle
XII, sauf :
palato-glosse VII
stylo-glosse VII
Apparence :
nerf lingual V3
Réalité : corde
du tympan VIIbis
Nerf lingual
(V3)
Plexus : IX et X
Innervation
sensitive
Innervation
motrice
Plexus : IX et X
Innervation
sensorielle
ORGANE DU GOUT
• Canalicule gustatif
Anatomie fonctionnelle
Salé
Salé
Sucré
Acide
Acide
amer
Amer
LES VOIES
GUSTATIVES
•Constitué par une chaîne de 3 neurones
AIRE 3
SOMESTHESIE
LINGUALE
NLVP
NOYAU SEMI-LUNAIRE du thalamus
3° NEURONE
T5
38
Aire GUST
TRACTUS DU FX SOLITAIRE
DEUTONEURONE
NOYAU GUSTATIF du
tractus solitaire
(DE NAGEOTTE)
2ème N son cylindraxe croise la
ligne médiane et suit le trajet
du lémnisque méd
VII
GG géniculé
VIIbis
CT
NL
IX
GG sup GG inf
1/3 AR
GG sup GG inf
X
1er N son
dendrite est
véhiculé par
différent N
suivant la
localisation au
nx de la langue
2/3 AV
V LINGUAL
FIN

similar documents