"raconter" en histoire

Report
Brevet des collèges : La question longue.
La note de service n°2012-029 du 24 février 2012 (BOEN n°13 du 29-3-2012) redéfinit les modalités d'attribution du DNB,
notamment les épreuves de l'examen.
Épreuve d'histoire-géographie-éducation civique
1. Durée de l'épreuve : 2 heures
2. Nature de l'épreuve : écrite
3. Objectifs de l'épreuve
Pour tous les candidats, l'épreuve évalue les connaissances et compétences définies par le socle commun au palier 3. Pour
les candidats de la série générale, les acquis à évaluer ont pour référence les programmes des classes de troisième. Pour les
candidats de la série professionnelle, les acquis à évaluer s'appuient sur le référentiel d'enseignement des trois disciplines
concernées qui leur est dédié (cf. Annexe II).
En relation avec les compétences du socle commun de connaissances et de compétences ici mises en œuvre (compétence
1 - la maîtrise de la langue française, compétence 5 - la culture humaniste - et compétence 6 - les compétences sociales et
civiques), l'épreuve est construite afin d'évaluer l'aptitude du candidat :
- à maîtriser des connaissances fondamentales, constitutives de la culture historique, géographique et civique attendue en
fin de scolarité obligatoire ;
- à travailler sur des documents en utilisant les raisonnements et les méthodes en usage en histoire, géographie et
éducation civique ;
- à lire, comprendre et employer différents langages (textuel, iconographique, cartographique, graphique) ;
- à répondre aux questions posées ou aux consignes ;
- à rédiger un développement construit en réponse à une des questions d'histoire ou
de géographie.
Ce développement prendra la forme d'un texte structuré, d'une longueur adaptée au
traitement de la question.
Les questions et exercices proposés mobilisent les repères chronologiques et géographiques acquis et les capacités
construites sur l'ensemble de la scolarité obligatoire : connaître et utiliser des repères temporels et spatiaux, décrire, écrire
un récit historique, caractériser et expliquer un événement ou une situation, travailler sur document (identification,
contextualisation, prélèvement d'informations, mise en évidence du sens, confrontation éventuelle avec d'autres sources,
expression d'un regard critique).
2. En rédigeant un développement construit, vous décrirez et expliquerez
l'organisation des réseaux de transport en France (4 pts)
-Une seule réponse développée en histoire ou en
géographie.
-Un volume d’environ 20 lignes (une page
d’écriture).
-Une réponse développée introduite par : « en
rédigeant un développement construit… »
-Dans la réponse développée, l’élève doit mobiliser
les repères chronologiques et spatiaux afin de
situer dans l’espace et le temps son récit.
-Il doit utiliser de nombreuses capacités : d’abord
localiser et situer dans le temps et l’espace ;
ensuite raconter, décrire et expliquer.
-Il ne doit pas oublier les outils de la langue
française.
Quelle progression peut-on construire autour de la
consigne « raconter » au fil du collège….?
La capacité « Raconter » est omniprésente dans les programmes du collège.
Elle est associée aux capacités « décrire » et « expliquer ».
SIXIEME
-La fondation d’une cité
-Un mythe grec
-Un épisode des jeux
olympiques
-Un épisode des guerres
médiques et la fête des
Panathénées
-L’épopée d’Alexandre
-L’œuvre et la vie d’un
savant
-La fondation de Rome et le
siège d’Alésia
-Des grands récits de la
Bible, du Nouveau Testament
et de la christianisation de
l’empire romain
-Un mythe hindou
CINQUIEME
-un épisode de l’expansion
musulmane et quelques
épisodes des traditions
significatifs des croyances
-quelques épisodes de la vie
d’un grand personnage
religieux
-un épisode des croisades ou
de la Reconquista
-un épisode des découvertes
ou de la conquête de l’empire
espagnol, la vie d’un artiste
de la renaissance, un épisode
significatif des réformes et
des progrès scientifiques du
XVI et XVII ème siècles
-une journée de Louis XIV à
Versailles
QUATRIEME
-quelques épisodes de la vie
d’un philosophe ou savant
-la capture, le trajet et le
travail forcé d’un esclave
-quelques événements
significatifs de la Révolution
-quelques épisodes de la vie
d’acteurs révolutionnaires
-des moments significatifs de
la III ème république
TROISIEME
-la mise en place du pouvoir
soviétique par Lénine, la
stalinisation, la mise en place
du pouvoir nazi
-les crises de la guerre froide
-la manière dont une colonie
devient un état indépendant
-quelques étapes de la
construction européenne
-un événement majeur depuis
le début des années 1990
-la défaite de la France en
1940
• En sixième :
• Le récit est une narration qui illustre un thème
du programme.
• Il conclut une étude et doit permettre aux
élèves de mieux s’approprier les savoirs en
endossant le rôle de narrateur d’un épisode
historique.
• Exemple : Combattre pour la cité : La bataille de
Marathon
Activités p.48 (Belin)
1-Doc.1 et 2 : Pourquoi les citoyens athéniens doivent-ils défendre leur cité au début du Vè siècle
avant J.C. ? Comment sont appelés les Perses dans le texte ?
Au début du Vè siècle avant J.C., les citoyens athéniens doivent défendre leur cité parce que les Perses,
qui ont envahi la Grèce, menacent directement Athènes.
Les Perses sont appelés « les Barbares » dans le texte. C’est un terme péjoratif pour ce peuple qui
n’appartient pas à la civilisation grecque.
Récit : dater l’événement : 490 avant J.C. ; situer Marathon sur la carte p.48.
2-Décrire l’Hoplite :
Le soldat a des armes défensives (bouclier, cuirasse, casque de bronze), et des armes offensives (épée à
double tranchant et lance).
3-Doc.1 et 2 : Comment la bataille est-elle remportée par les Athéniens, selon Hérodote ?
Selon l’auteur, les Athéniens utilisent une tactique simple : ils chargent les Perses, regroupés en rangs
serrés. Leur détermination et leur bravoure leur permettent, selon Hérodote
,
d’enfoncer les ailes de
l’armée perse, contraignant leurs ennemis à s’enfuir pour éviter un encerclement. Les athéniens les
poursuivent alors et les massacrent jusqu’au rivage. Les survivants doivent embarquer sur les navires qui
les avaient amenés et faire demi-tour.
• Synthèse :
• A l’aide des réponses trouvées à l’oral et de la
fiche méthode ci-dessous, je raconte comment
je participe à la défense de ma cité en tant
que citoyen athénien.
Fiche élève : Combattre pour la cité : la bataille de Marathon.
C1-2 : Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué en réponse à une question ou à partir de consignes
données : OUI-NON
C5-1 : Avoir des connaissances et des repères relevant du temps : OUI-NON
C5-2 : Situer des évènements : OUI-NON
Je suis un hoplite athénien et je participe à la bataille de Marathon. Je raconte :
1ère partie : Quand et pourquoi la bataille a eu lieu.
Je m’aide des mots suivants : début du Vè siècle avant J.C. ; Perses ; Marathon.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
2ème partie : Je décris mon équipement et je raconte le déroulement de la bataille :
Je m’aide des mots suivants : Hoplite ; détermination et bravoure ; fuite des Perses.
………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………
En cinquième :
-Désormais le récit illustre et explique.
-Il s’agit de raconter pourquoi tel évènement, tel fait est
significatif d’une période historique ou d’un thème étudié.
-Identifier le ou les acteurs et les lieux, en donnant des repères
temporels utiles.
-Respecter un ordre chronologique dans le traitement des
faits, montrer de manière simple les causes et les
conséquences d’un événement, l'action d'un personnage.
-Mentionner, si possible, la nouveauté ou la particularité de
tel ou tel moment par rapport à une situation précédente.
-Produire un texte correctement écrit, respectant les règles
élémentaires de l'orthographe, de la grammaire, de la
ponctuation.
• Exemple : La bataille de Bouvines : une victoire qui
renforce le pouvoir royal.
•
Activité p.54-55 (Magnard)
Fiche élève :
C1-2 : Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué en réponse à une question ou à partir de consignes
données : OUI-NON
C5-1 : Avoir des connaissances et des repères relevant du temps : OUI-NON
C5-2 : Situer des évènements : OUI-NON
En rédigeant un développement construit,
-Je raconte la bataille de Bouvines (où, quand, pourquoi, quels acteurs).
………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………
-J’explique comment cette bataille renforce le pouvoir du roi de France.
………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………
En quatrième :
-Le récit doit expliquer l’importance d’un évènement.
Il contextualise un fait, un personnage historique en utilisant
différentes échelles du temps.
Exemple : Une journée révolutionnaire : la prise de la
Bastille (14 juillet 1789).
LE SERMENT DU JEU DE PAUME
Document d’étude
Date du temps fort
Lieu
Contexte
Acteurs
Que font les acteurs ? (description du
temps fort)
Signification
LES TEMPS FORTS
LA PRISE DE LA BASTILLE
LA DECLARATION DES DROITS DE
L’HOMME ET DU CITOYEN
Fiche élève : travail à réaliser à la maison :
C1-2 : Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué en réponse à une question ou à partir de consignes
données : OUI-NON
C5-1 : Avoir des connaissances et des repères relevant du temps : OUI-NON
C5-2 : Situer des évènements : OUI-NON
A partir du tableau complété en classe, raconter la journée du
14 juillet 1789. Vous veillerez à utiliser tous les éléments du
tableau.
En troisième :
Le récit illustre, explique, donne du sens dans un
contexte à différentes échelles.
Il aboutit à la formation d’un savoir structuré
qui permet d’interpréter, de comprendre et
donc de raisonner.
« Le récit doit permettre à l’élève de structurer
sa pensée » comme le met en évidence le
Vade-mecum des capacités.
Ce faisant, l’élève rédige un véritable
développement construit.
Exemple : la bataille de Stalingrad
Activités Belin p 66 - 67
1) Les deux phases de la bataille de Stalingrad sont :
- du 10 août au 19 novembre 1942, la VIème armée du général Von Paulus assiège Stalingrad et y pénètre .
-du 19 novembre au 2 février 1943, contre-offensive de l’armée rouge : elle encercle l’armée allemande dans la ville :
100 000 Allemands sont morts. Les soviétiques font 90 000 prisonniers dont 24 généraux.
2) « les Russes vont défendre Stalingrad jusqu’au dernier homme »
- combat dans les silos à blé, les maisons, les usines …
- « aucun de nos soldat ne rentrera en Allemagne »
Sont trois éléments qui montrent que les combats sont acharnés.
3) Les soviétiques engagent le plus de moyens dans la bataille (2.5 fois plus d’hommes ; 1.2 fois plus de chars ; 4.3
fois plus de canons et 1.3 plus d’avions).
4) Ces affiches doivent permettre la mobilisation de davantage de moyens humains et économiques pour la guerre.
L’affiche 3A montre un soldat allemand(semblable à l’archange Michel) terrassant un dragon qui représente le
communisme. L’Allemagne se présente comme défendant l’Europe chrétienne et rurale face au danger communiste et
athée de l’URSS.
L’affiche 3B demande à l’arrière de produire plus d’armes pour vaincre l’Allemagne.
5) L’auteur est Staline, pour lui il s’agit d’une guerre d’anéantissement de l’adversaire qui nécessite une mobilisation
totale.
6)
Mobilisation humaine : Docs1, 2, 4
Mobilisation matérielle :Docs 2, 3
Mobilisation morale : Docs 1,3, 4
7) Les Soviétiques remportent la victoire en raison de la mobilisation humaine, matérielle et morale supérieure à celle
des nazis.
Synthèse :
En rédigeant un développement construit, expliquez en quoi la
bataille de Stalingrad illustre-t-elle la mobilisation totale en Europe,
pendant le Seconde guerre mondiale.
METHODE POUR REDIGER UN DEVELOPPEMENT CONSTRUIT EN HISTOIRE :
A partir de l’exemple suivant : En rédigeant un développement construit, expliquez en quoi la bataille de Stalingrad illustre la
mobilisation totale en Europe, pendant la Seconde guerre mondiale.
I) JE FAIS UN BROUILLON ET JE REPONDS AUX QUESTIONS SUIVANTES SANS FAIRE DE PHRASES :
(En italique, ce qui doit apparaître au brouillon)
a) De quoi parle le sujet ?
Dans mon exemple :
- de la bataille de Stalingrad
- de la mobilisation totale en Europe
- de la Seconde guerre mondiale
b) Qu’est ce qu’on me demande de faire ?
Ici :
Expliquer la mobilisation totale à travers un exemple
On peut aussi vous demander de raconter, présenter, montrer, décrire et expliquer …
c) Qu’est ce que je dois faire ?
- définir la notion, « l’acteur », le fait historique à étudier,
Ici :
Définir la notion de mobilisation totale
- répondre aux questions suivantes en mobilisant mes connaissances sur le sujet, pour apporter des éléments de réponse précis au
moment de la rédaction:
- qui ?
- comment ?
- quand ? Contexte historique
- pourquoi ?
- quoi ?
- pour quel résultat ?
- où ?
(Je pense aux dates repères et aux personnages clés.)
d) Classer mes connaissances pour répondre à la question posée de façon ordonnée.
La première phrase devra présenter le sujet traité et rappeler le contexte historique. Elle sert d’introduction
Le développement devra répondre à la question posée. S’il y a plusieurs éléments de réponse, je dois aller à la ligne pour chacun d’eux
(« une idée par paragraphe, un paragraphe par idée »)
La phrase de conclusion devra résumer la réponse proposé et éventuellement expliquer ce qui va se passer après (c’est l’élargissement).
II) JE REDIGE SUR MA FEUILLE DE COPIE DE FAÇON SOIGNEE : ORTHOGRAPHE ET
PRESENTATION
- Je commence en faisant un alinéa pour la phrase de présentation.
- Je fais un alinéa pour chaque paragraphe.
oui
J’ai
J’ai
J’ai
J’ai
fait une phrase d’introduction qui présente le sujet
répondu à la question posée
daté et mis dans le contexte
soigné la présentation, la rédaction et l’orthographe
non

similar documents