Partenariats

Report
ACTIVITÉS INSIS 2013-2014
PARTENARIAT
VALORISATION
ACTIONS TRANSVERSES
Dalida CHOUCHI
Michel de LABACHELERIE
Activités 2013-14
Partenariat, Valorisation & Actions Transverses
• Organisation à l’INSIS – vos interlocuteurs
• Evolutions politiques de valorisation du CNRS (ASI, cash libératoire, clauses contrats)
• Indicateur Partenariat et Valorisation (projet OST)
PARTENARIATS
Panorama des partenariats industriels à l'INSIS
• Partenariat avec la DGA
• Promotion de nouveaux modes de partenariat avec l’industrie
Projet  Les Réseaux Thématiques Industriels « RTI »
•
VALORISATION
• Enquête partenariats et Startups
• Etudes préliminaires de valorisation
ACTIONS TRANSVERSES
•
•
•
•
Promotion de l’impact socio-économique des laboratoires
(Défis pour l'innovation, Nouvelle France Industrielle)
Plateformes nationales – Objectifs, Bilan des retours
« Faits marquants INSIS » – Objectifs, Appels en cours
ACTIVITÉS INSIS 2013-2014
PARTENARIAT
VALORISATION
ACTIONS TRANSVERSES
INTERLOCUTEURS
PARTENARIAT, VALORISATION & ACTIONS TRANSVERSES
Dalida Chouchi
Responsable du suivi Partenariats et
Valorisation
• Docteur Génie des Procédés (ENSIC INL Nancy)
• Parcours dans l’université ( Portugal, Belfast) et l’industrie (Accelrys, FIST, Alliance Boots UK )
• Membre équipe INSIS depuis Octobre 2013
Suivi des Partenariats avec le monde socio-économique en relation avec la DIRE, DR et avec
les autres Instituts du CNRS
Michel de
LABACHELERIE
Délégué Scientifique Partenariats
& Actions Transverses
•DR au CNRS (Optique, Lasers, Microsystèmes)
• Responsable d’un LABEX
• Création FEMTO-ST – Besançon (2004) - Création du LIMMS – Tokyo (1995)
• Membre équipe INSIS (temps partiel) depuis Mars 2012
Définition de la politique de Partenariat avec l’Industrie, avec la DGA, etc.
Impulsion de projets internes INSIS à caractère transversal (ex. valorisation des laboratoires
et des compétences INSIS auprès des partenaires, des ministères, etc.)
INDICATEURS PARTENARIAT ET VALORISATION
Un projet lancé par l’OST avec le soutien de l’INSIS
Objectifs  mieux valoriser l’activité des laboratoires en lien avec le
secteur socio-économique (en particulier à l’INSIS)
20 INDICATEURS PARTENARIAT ET VALORISATION (en projet)
Contrats partenariaux directs
Nb., Montants [dont avec PME], Nb. Doctorants financés sur contrats, Nb. de contrats CIFRE
6
Contrats partenariaux subventionnés
Nb. contrats partenariaux subventionnés, Montant perçu par le laboratoire, Montant perçu
par l'acteur socio-économique, Nb. de membres du laboratoire participant à ces contrats
Laboratoires communs
Nb. de laboratoires communs avec des partenaires socio-économiques
4
1
Déclarations d'invention et brevets
Nb. de déclarations d'invention citant un inventeur du laboratoire, Nb. Brevets déposés, Nb.
Brevets délivrés, Nb. de Logiciels protégés
Création d'entreprises
. Nombre d'entreprises créées, CA total des entreprises en lien avec le laboratoire
Revenus de la PI : montant total
4
2
1
Expérience du mode socio-économique
% Personnel académique avec expérience dans le secteur socioéconomique, Nb.
d'académiques partant travailler dans une entreprise
2
Valorisation et Partenariat Industriel au CNRS
POLITIQUE
VALORISATION
Identification des « ASI »
• Identification d’axes stratégiques d’Innovation
• Impact sur les demandes de brevets
CONTRATS INDUSTRIELS
Clauses contractuelles
• Politique de redevances : possibilité de cash libératoire
• Mobilisation contre les clauses abusives dans les contrats industriels
Politique de Valorisation du CNRS
Les Axes Stratégiques d’Innovation
Les 45 domaines d’innovation et les 16 axes stratégiques d’innovation
.
Captage, stockage et valorisation
du CO2
Sûreté, fiabilité, analyse de
risques
Chimie du biosourcé et
recyclage
Capteurs : conceptions,
fabrication et techniques de
mesure
Maladies neurodégénératives
et psychiatriques :
Optoélectronique, lasers et
nouvelles sources de
rayonnement
Magnétisme et spintronique
Maladies infectieuses virales,
bactériennes et parasitaires
Stockage de l’énergie
Ingénierie et sécurité nucléaires
Imagerie du vivant et de la
matière
diagnostic, thérapie,
comportement et cognition
Gestion de données, masses
de données, fouille de
données
Objets communicants
Finance et économie
Maladies inflammatoires et autoimmunes : diagnostic, thérapie et
ingénierie du système
immunitaire
Thérapie génique et cellulaire
Calcul intensif
Technologies d'exploration et de
production d'hydrocarbures non
conventionnels
Acoustique sonore
Biomasse et déchets :
valorisation énergétique et
carburants de synthèse
Chimie médicinale et
applications
Méthodes de synthèse chimique,
application aux polymères
Matériaux fonctionnels,
intelligents et de performance
Oncologie : diagnostic,
chimiothérapie, immunothérapie,
thérapie cellulaire et
radiothérapie
Dépollution et traitement :
eau, air et sols
Ingénierie de systèmes
complexes et systèmes de
systèmes
Robotique
Sécurité informatique, sécurité
holistique
Vectorisation
Energie solaire photovoltaïque
Modélisation et simulation :
chimie théorique, systèmes
complexes et mathématiques
Mécanique : ingénierie, procédés
et structures
Interfaces homme-machine
Instrumentation scientifique de
haute performance
Réalité virtuelle et augmentée,
image 3D
Réseaux de plates-formes et
grands instruments
Technologies réseaux
Sciences et technologies
logicielles
Aérodynamique, mécanique des
fluides
Matériaux composites : élaboration,
assemblage multi-matériaux et
allégement de structures
Microscopies et spectroscopies
en champ proche
« Nanos » : nano-matériaux, structures, -systèmes, électronique ; micro-systèmes, électronique
Catalyse, bio-procédés
(biotechnologies blanches) et
biologie synthétique
Technologies pour le recyclage
et la valorisation des déchets et
des matériaux rares
Ingénierie écologique et écotoxicologie
Politique de Valorisation du CNRS
Clauses des contrats industriels
Assouplissement des modes de redevances sur la PI
• Habituellement les retours de PI étaient calculés en % des ventes de produits
• Aujourd’hui il arrive que le CNRS accepte des retours en « cash libératoire » :
montant payé par l’entreprise (ex. 50 k€ avec PSA) pour l’exclusivité des droits
Clauses abusives dans les contrats CIFRE
• Un, et maintenant deux grands groupes imposent aux laboratoires des clauses
contractuelles de contrats CIFRE assez choquantes :
« Les Parties déclarent et reconnaissent que les ETABLISSEMENTS
n’ont pas vocation à avoir une mission créatrice et/ou inventive
…, mais qu’ils ont vocation à avoir une mission de formation et
d’encadrement du Doctorant »
 Accepter cette clause c’est reconnaître que les laboratoires sont incapables
d’innover…
• Des actions sont en cours pour essayer de lutter contre ce type de clauses
ACTIVITÉ PARTENARIAT ET VALORISATION
OBJECTIFS
2013 - 2014
• Mieux recenser l’activité partenariale de l’INSIS
• Montrer l’impact de l’INSIS sur la création d’emplois (Startups)
• Obtenir une vue globale par thématique
• Etablir des coopérations « top-down » avec les grands groupes
(exemple : Modèle des Réseaux Thématiques Industriels)
ACTIVITÉS INSIS 2013-2014
PARTENARIAT
VALORISATION
ACTIONS TRANSVERSES
ACTIVITÉ PARTENARIAT
Périmètre
• Suivi partenariats avec le monde socio-économique pour
l’ensemble des laboratoires INSIS
Missions
• Défendre les intérêts des laboratoires dans le montage des
projets partenariaux (partenariats « équilibrés »)
• Fournir un appui scientifique et « stratégique » à la DIRE
• Produire des synthèses / bilans de l’activité partenariale INSIS
• Favoriser les partenariats structurés avec les entreprises
Suivi des partenariats
Les divers intervenants
SPV des DR Point d’entrée
• Coordination – conseil – montage de dossier - suivi
INSTITUT
• DAS INSIS Validation scientifique des projets
• Service Partenariat Organisation & aspects contractuels
DAJ
• Aspects Juridiques ( DIRE si valorisation/logiciel)
PANORAMA DES PARTENARIATS INDUSTRIELS
25 LABORATOIRES COMMUNS + 1UMI
LAMSID CNRS-CEA-EDF
(Mécaniques des
structures industrielles)
Singapore
UMI CNRS NTU/ Thales
CINTRA ( Nanothenologies
carbonées)
UMI GeorgiaTech / PSA
Openlab (Robotique)
UMI LN2/ ST Microelectronics ST
LN2 ( thermique et récupération
d’énergie)
IEMN/ ST-Microélectronics
NANOCARB : LPICM –
THALES (nano-objets pour
les TIC)
ST IEMN (microsystèmes pour
SOC millimétriques)
DRAKA COMTEQ : IRCICA :
DRAKA ( fabrication de fibres
optiques)
PPRIME
OPEN LAB PSA
(aérodynamique)
LERDED /CETIM
(étanchéité)
C3R : PC2A – IRSN (Chimie de
l’iode pour la cinétique de la
combustion)
XLIM
AXIS - THALES
MITIC - THALES
NXL - NXP
FEMTO-ST :
- LPMX - TEMEX
- FC LAB - CEA
I2M/ ABENGOA
Ampère /SAFRAN
IPES ( intégration des puissances
aéronautiques)
(Stockage/transport de
chaleur)
CETHIL – EDF BHEE (Thermique
du bâtiment)
IMS
OPEN-LAB : PSA (automatique pour
l’automobile)
LMT-ST : LEGI – ST
Microélectronics
ST-IMS : ST-Microélectronics (STIXL (circuits innovants)
LAAS + IRIT /ONERA
AIRBUS
AIRSYS (systèmes avion)
LFC CNRS-UPPATOTAL
Thermodynamique
et énergétique des
fluides complexes
CREMANT : LEAT – France
Telecom ( Antennes)
ETIC : IUSTI – IRSN (Incendie)
MIST : LMGC – IRSN
(Micromécanique et
intégrité des structures)
5 GIS avec Partenaires Industriels
GIS PPE
Propulsion par Plasma dans l’Espace
• CNES, ONERA & SNECMA
GIS SEISM
Institut de Maîtrise du Risque Sismique
• CEA et EDF
GIS GEPLI
Groupement d’Etudes des Procédés Laser
Industriels
• SAFRAN, PCA , AIR LIQUIDE, ARCELOR MITTAL THALES
GIS ALBATROS
ALliance Bordeaux Universities And Thales in
Research on aviOnics Systems
• THALES SYSTEMES AEROPORTES et THALES AVIONIC SA
GIS HED²
Hydraulique pour l’Environnement et le Développement
Durable
• 35 partenaires dont EDF, REPORTEX, SOCOTEC
PARTENARIATS AVEC LA DGA
INSIS/DGA
L’INSIS EST INSTITUT PILOTE AUPRES DE LA DGA
• L’INSIS est l’institut chargé de piloter les relations entre le CNSR et la DGA
en particulier les termes de l’accord-cadre avec la DGA
SELECTION
SELECTION DES THESES DGA & PRIX DE THESE DGA
• Le CNRS se charge de co-expertiser les sujets de thèse proposés à l’appel à propositions de
thèses annuel de la DGA
• Les décisions sont prises en commun lors d’une décision qui confronte les avis des experts
DGA et des experts CNRS
PEA - DGA
• Les PEA sont rédigés avec des clauses destinées à des entreprises
Obligation de résultat
Respect des délais (sous peine de pénalités)
Attention ! Ces clauses sont contraignantes et peuvent donner lieu à de fortes pénalités
(250 k€ de pénalités demandées récemment à un laboratoire INSIS)
RESEAUX THEMATIQUES INDUSTRIELS « RTI »
PRINCIPE « RTI »
• Un mode de collaboration souple et efficace pour renforcer le
partenariat industriels dans un DOMAINE thématique fixé
• Privilégier le travail sur les feuilles de route (peu d’engagement de moyens)
et reporter les travaux de R&D à des projets spécifiques
Un modèle qui fonctionne depuis plus de 10 ans avec SAFRAN
PRINCIPE DE L’ORGANISATION
• Définition en commun d’objectifs ambitieux
• Montage et soutien de propositions de R&D
• Orientation des propositions vers les financements appropriés
RESEAUX THEMATIQUES INDUSTRIELS « RTI »
Organisation Contractuelle
• Nombre de partenaires restreint
• Un industriel leader
• Quelques laboratoires académiques clés dans le domaine
Organisation Opérationnelle
• Des Groupes de Travail Thématiques (GTT) : acteurs de la R&D
• Un comités de coordination et pilotage (CCP) : responsables R&D
• Un Comité Directeur (CD) : gouvernance des membres
Cycle annuel de fonctionnement
Mise à jour
feuille de route
(GTT) 1er Trim.
Priorisatio
n (CCP)
2ème trim.
Propositions de
projets (GTT)
2ème Trim.
Sélection
/orientation
projets (CCP)
Montage projets
4ème Trim.
(soumission :
année N+1)
ACTIVITÉS INSIS 2013-2014
PARTENARIAT
VALORISATION
ACTIONS TRANSVERSES
PRINCIPALES VOIES DE VALORISATION
PARTENARIATS
Collaborer - Transfert le savoir
• PCRD : peut mieux faire
Nombre de contrats/ Revenus
•
BREVETS
 Bilan suivi- approche « Bottom up »
Nombre de brevets
Redevances revenus PI et brevets
•  Dépôt de brevets  Coûts protection
Revenus PI =1% de la recherche publique
Licence d’exploitation faible
 ASI/SATT/ Clauses PI
CRÉATIONS D’ENTREPRISES
Impact socio économique
• 80% des créations résistent
• Faible développement CA & emploi
• Profil manager /Marché
Bilan Reflexion
ETUDES PRÉLIMINAIRES DE VALORISATION
Objectifs
Protéger ou publier ?
• Sensibiliser les doctorants aux questions de valorisation pour qu’ils protègent
leurs résultats valorisables avant de publier
• Susciter une réflexion sur les possibilités de valorisation de leurs résultats
Actions
Etudier les possibilités de valorisation
• Sollicitation des directeurs de laboratoires accueillant des doctorants INSIS et
soutien financier (5000 €) à ce type d’étude
• Travail demandé : équivalent 1 mois de travail et production d’un rapport
• L’étude doit permettre de prendre une décision et d’instruire un dossier de
valorisation
ETUDES PRÉLIMINAIRES DE VALORISATION
LIVRABLE
IDENTIFICATION DES PISTES DE VALORISATION POTENTIELLES
• Rédiger un rapport de quelques pages à 20 pages identifiant des pistes de
valorisation possibles et leurs APPLICATIONS potentielles, avant la fin de 2ème année de thèse
du doctorant.
APPROCHE/
MÉTHODOLOGIE
•
•
•
•
•
ANALYSE DES PISTES D’APPLICATIONS IDENTIFIEES
Par quels utilisateurs les applications visées sont-elles attendues?
Etat de l’Art
Eventail des applications et partenaires potentiels
Obstacles identifiés
Marché : contexte économique
FINANCEMENT
• Accès à des bases de données ou des documents payants, études de marché « flash »
• Travaux scientifiques complémentaires, consultance externe.
ENQUÊTE & BILAN START UP
OBJECTIF
• Evaluer l’impact socio économique de la création
des Start up
OUTILS
Origines des Données
• Base « Start up » de la DIRE (1998 – 2012)
• Enquête auprès des DU INSIS (CORE)
• Enquête directe auprès des Start up
BILAN* START UP
INSISStart
PRINCIPAL
Bilan Enquête
up
Origine des données
 Base « Start up » de
la DIAPORAMA
DIRE
TITRE


et lieu
De 1998 à environDate
2012
INSIS 1984-2014
230 (82%) Start up en
activité
1998-2012
Enquête CNRS
auprès
des DU INSIS
280 Start up créées
 De 1984
2014 up - 80%
583àStart
INSIS principal
Toujours en activité
CNRS 1998-2012*
 Enquête directe auprès des Start up
TOUS INSTITUTS
723 Start up
créées
*Données extraites de la bases « Start Up » (DIRE) de 1998 à 2012 + enquête DU INSIS
Premiers Résultats* de l’enquête Start up et
impact socio économique INSIS PRINCIPAL
280 Start
up créés de
1984-2014
40
230
toujours
en
activité
20 Start up
créées en
moyenne/an
entre 2005 et
2012
90 UMR
ont créé
au moins 1
Start up
5 UMR ont
créé de 9
à 21 Start
up
Nombre de créations INSIS principal
35
30
25
20
15
10
5
0
1984 1989 1990 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Résultats de l’enquête Start up & impact
Bilan
Enquête
Start
up
socio économique  INSIS principal
Origine des données
 Base « Start up » de la DIRE


De 1998 à environ 2012
INSIS 2014
230 (82%) START UP en
activité
Enquête auprès des DU INSISDont 170 ont créé près de

De 1984 à 2014
1666 EMPLOIS avec
+
de
180
Start
up
44 Start up créées de
CA* up
cumulés de 122 M€
 Enquête
des Start
crééesdirecte
de 2005auprès
–
1984 - 2004
2014
51 start up créées INSIS secondaire
 42 toujours en activité
 Emplois 266
 CA 20Meuros
PREMIERS RÉSULTATS* DE L’ENQUÊTE START UP ET
IMPACT SOCIO ÉCONOMIQUE :
Nombre de créations et toujours en activité
INSIS principal (230) et INSIS secondaire (42)
270
35
50
30
25
Nombre de Start up
INSIS secondaire
20
15
1
Nombre de Start up
INSIS principal
10
5
0
1984 1989 1990 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
1999 :
loi sur
l’innovation
et la
recherche
2004 :
création du
statut Jeune
Entreprise
Innovante JEI
2006
Loi programme sur
la participation des
chercheurs au
capital de
l’entreprise créée
2008 :
Création du
statut Jeune
Entreprise
Universitaire
JEU
RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE START UP & IMPACT
Bilan
Enquête Start
upPRINCIPAL
SOCIO ÉCONOMIQUE
 INSIS
Origine des
14% ont CA
1M€**
données
33%*upont
+ 5la
ans
 Base « Start
» de
DIRE


employés
De 1998 +à 5environ
2012
Enquête
auprès
INSIS
52%*
ontdes
+ 5DU
ans

De 1984 à 2014
230 (82%)
sont
toujours
 Enquête
directe
auprès
des en
Start up
activité en 2014
280 Start up créées depuis 1984
* Sur 230 start up en activité
* *Sur les 170 start up qui ont fourni un CA
ACTIVITÉS INSIS 2013-2014
PARTENARIAT
VALORISATION
ACTIONS TRANSVERSES
Participation
aux Start
7 défis
Bilan Enquête
upde l’Innovation
Objectif Inciter les laboratoires du CNRS à participer à des
projets d’innovation à long terme.
Origine des données
Les 7 «
DéfisBase
de l’innovation
« Start up »» de la DIRE
TITRE DIAPORAMA
1. Le stockage de l’énergie
et lieu
 De 1998 à environDate
2012
2. Le recyclage des matières : métaux rares
Réponses
 des
Enquête
DUetINSIS
3. La valorisation
richessesauprès
marines des
: métaux
Demer
1984 à 2014
dessalement de 
l’eau de
4. Les protéines végétales et la chimie du végétal
 Enquête directe auprès des Start up
5. La médecine individualisée
6. La silver économie, l’innovation au service de la longévité
7. La valorisation des données massives (Big Data)
Rappel : Deadline pour appel à projet 31 Mars 2014
3
1
2
5
PARTICIPATION AUX PLANS INDUSTRIELS NATIONAUX
OBJECTIF
• Montrer que les laboratoires du CNRS sont capables
d’apporter des la valeur ajoutée à des projets
d’innovation (action inter-instituts)
Bilan Enquête Start up
Origine des données
 Base « Start up » de la DIRE


De 1998 à environ 2012
Enquête auprès des DU INSIS

De 1984 à 2014
 Enquête directe auprès des Start up
IDENTIFICATION DE PLATEFORMES
TECHNIQUES D’INTERET NATIONAL
IDENTIFICATION DE PLATEFORMES
TECHNIQUES D’INTERET NATIONAL
- Objectifs
- Objectifs
Recensement des infrastructures
Recensement des infrastructures
RECENSEMENT DES PLATEFORMES TECHNIQUES NATIONALES
OBJECTIFS
Une partie de la valeur des ressources INSIS
réside dans ces infrastructures techniques de
recherche
• Recenser les plateformes qui ont un fort intérêt
national (spécificités, performances)
• Promotion auprès des partenaires académiques et
industriels
• Maintenir au meilleur niveau international – même en
cas de difficultés budgétaires
RECENSEMENT DES PLATEFORMES
TECHNIQUES NATIONALES
RÉSULTATS
Enquêtes 2013
• 153 déclaration de plateformes techniques INSIS !
… mais les retours semblent pourtant incomplets.
• Une première typologie en 20 catégories
thématiques
•Une catégorisation par montant d’investissements a
été effectuée
RECENSEMENT DES PLATEFORMES
TECHNIQUES NATIONALES
Nombre de plateformes par catégorie thématique
18
16
14
12
Total : 153 déclarations
de plateformes
10
8
6
4
2
0
35
FAITS MARQUANTS INSIS
OBJECTIFS
TITRE DIAPORAMA
Date et lieu
FORMAT DES INFORMATIONS
MODE DE STOCKAGE
DIFFUSION
36
RECENSEMENT DES FAITS MARQUANTS
OBJECTIFS
C
• Disposer d’un jeu d’illustrations permettant de mieux valoriser les laboratoires INSIS
auprès des partenaires
ACTIONS EN COURS
• Demander annuellement les faits marquants des laboratoires sous la forme d’une
diapositive au format imposé (présentations homogènes)
CATÉGORISATION
5 catégories de faits marquants
• 1 - Résultats scientifique
2- Partenariats structurants (laboratoires communs, etc.)
3- Nouvelle thématique « phare »
4- Distinctions reçues dans l’année (prix, médailles, etc.)
5 -Création de startups
UNE SELECTION RIGOUREUSE EST INDISPENSABLE (1 FM par 100 personnes / an)
FAITS MARQUANTS
FORMAT
Information demandée
• Une diapositive par fait marquant
• Modèle de diapositive imposé (pour harmonisation des
présentations)
ARCHIVAGE
Site collaboratif de l’INSIS
• Site dédié - accès à tous les DU
• Fourniture de mots-clés
• Archivage possible à tout moment
• Relance annuelle
Faits marquants INSIS 2012
Réalisation de bandes de Graphène semiconducteur
Contexte et défi scientifique
Le Graphène, composé d'une couche unique cristalline
d'atomes de carbone, est très prometteur pour l'électronique
(fortes mobilités électroniques, modulation de conductivité par
champ électrique), mais il serait encore plus intéressant si on
pouvait en obtenir une forme semi-conductrice.
Résultat obtenu
Des bandes de Graphène semi-conducteur ont été obtenues
par gravure de nano-sillons sur le substrat : le Graphène croît
alors sous forme de rubans dont le bord est une bande semiconductrice de quelques nanomètres de largeur.
Nature Physics, 10.1038/NPHYS2487, 18 nov. 2012
Impact scientifique et applicatif
- Electronique très haute fréquence, Terahertz
- Obtention de bandes semiconductrices en quantités
« industrielles »
Logos
laboratoires
INSIS
partenaires
Feuillets de Graphène croissant sur les facettes du
nano-sillon. Feuillet inférieur : couche « tampon ». Les
parties incurvées (en gris) du feuillet supérieur sont
semi-conductrices. © E.H. Conrad, A. Taleb-Ibrahimi.
Partenariat
Georgia Instute of Technology (USA), CNRS, SOLEIL,
Institut Jean Lamour (Nancy) et Institut Néel (Grenoble).
Contacts : [email protected],
[email protected]
FAITS MARQUANTS
Faits marquants INSIS 2012
Réalisation de bandes de Graphène semiconducteur
Mots clés
Type de fait marquant : résultat scientifique
Description scientifique : Graphène, semiconducteurs
Domaines d’application potentiels : Electronique, Hautes fréquences
Laboratoires partenaires : Institut Jean Lamour, Institut Néel, Soleil, Georgia
Institute of Technology
Année : 2012
Publication principale : Nature Physics
Section CN : 08, 06, …
Contact scientifique CNRS : [email protected]
Logos
laboratoires
INSIS partenaires

similar documents