II. Le PANA

Report
APPRECIATION QUALITATIVE DE LA PR ODU CTION CEREALIERE
ATTENDUE POUR LA CAMPAGNE AGRO-PASTORALE 2004/2005
N
O U D A L AN
W
E
S
SO U M
LO
RO
UM
SE N O
OU
RG
OU
GA
NZ
K A D IO G O
YA G H A
BA ZE G A
KENEDOUG
GO
EO
DW
ZOUN
LE S B A L E
Z IR O
HOUE T
TUY
OU
S I S S IL I
IO B A
GNA GN A
KO M O N D JA R I
KOURITEN
GA
ZO
Kourwéogo
Boulkiemdé
SANGUIE
M OUHO UN
BA N W A
OU
BR
ITE
NG
A
NAMENTENGA
ND
OM
A
BA M
PA SS O R E
N A Y A LA
SANMANTENGA
YA T E N G A
SO U R O U
KO SS I
GO URM A
TAP O A
BO U L G O U
KO U L PE L O G O
KO M PIE N G A
N AH O U R I
LEGENDE :
BO U G O U R IBA
LE R A B A
production médiocre
COM O E
PO N I
production moyenne
UM
NO
production bonne
BI EL
Gro up e d e Trava il P lur idisciplinaire (G T P)
Renforcement des capacités pour
l’adaptation et pour la réduction de la
vulnérabilité aux changements climatiques
L’expérience du projet
PANA/FEM/Burkina Faso
COORDINATION NATIONALE DES
PROJETS DU PANA
Plan de l’exposé
I. Brève presentation du Burkina
Faso
II. Le PANA (2007) et Approche de
mise en œuvre
III. Quelques résultats du projet
PANA/FEM
IV. Perspectives
I. Le Burkina Faso




Pays enclavé, 274,200 km2, population 14.5 million
Superficie forestière : 13 305 238 ha en 2002, 14% du territoire
Dégradation et déforestation: 110 000 ha à 250 000 ha/an
Classement selon l’indice de développement humain
IDH 181/187 (PNUD 2011)
 90% de la population vie des activitées agrosylvopastorales,
3
II. Le PANA (2007) et Approche de
mise en œuvre
PANA (1/5)
• Reconnaissant l’importance des risques associés
aux C.C le Gouvernement a signé la CNUCC en
1993, le Protocole de Kyoto en 2005, et, avec
l’appui du PNUD a engagé en 2005 le processus
de formulation du PANA.
• PANA: Dispositions permettant aux pays les
moins avancés (PMA) d’anticiper, sur les impacts
néfastes du climat dans le cours terme, sur les
secteurs de développement et les couches
sociales les plus vulnérables.
II. PANA BURKINA FASO 2007 (2/5)
Rappel:
11. 2004: Ratification de Protocole de Kyoto/ CCNUCC
2005-2007: Elaboration du PANA
11.2007: Validation Nationale du PANA Burkina Faso
12.2007: Soumission du PANA au CCNUCC (COP13)
Formulation des projets du PANA : PROGRAMME D’ACTION
NATIONAL D’ADAPTATION (PANA) A LA VARIABILITE ET AUX
CHANGEMENTS CLIMATIQUES DU BURKINA FASO
A PARTIR DE L’ANALYSE INCLUSIVE ET PARTICIPATIVE
(i) Réduction de la gravité des impacts négatifs des changements
climatiques,
(ii) Réduction de la pauvreté.
 Secteurs clés : Agriculture, Ressources en eau, Ressources
Animales, Foresterie/Biodiversité
 Cibles: Populations rurales pauvres (femmes, jeunes, petits
producteurs agricoles)
 La formulation de 12 projets prioritaires d’adaptation
II. PANA BKF : les projet mis en œuvre (3/5)
PROJET
TITRE DU PROJET
AXE
D’INTERVENTION
FINANCEMENT
Projet 1
PANA
DANIDA
Adaptation aux
changements climatiques
en vue de l’amélioration
de la sécurité humaine au
Burkina Faso
Sensibilisation sur les
CC
DANIDA : 870 000
USD
PNUD : 125 000 USD
Projet 2
PANA
FEM
Renforcement des
capacités pour
l’adaptation et pour la
réduction de la
vulnérabilité aux
changements climatiques
Test de bonnes
pratiques ou de
paquets
technologiques
d’adaptation au niveau
de 6 villages pilotes
FEM: 2,9 Millions
USD
PNUD : 500 000 USD
Projet 3
PANA
JAPON
Renforcement des
capacités pour une
meilleure prise en compte
des préoccupations liées
aux changements
climatiques lors de la
préparation et de la mise
en œuvre des plans,
programmes et projets de
développement
Capacité de
planification
stratégique prenant en
compte ACC
GOV JPN : 2,9
Millions USD
II. PANA BKF: Site d’interventions du PANA (4/5)
 2 villages dans la zone sahélienne avec la thématique principale
liée aux ressources animales ;
 2 villages dans la zone nord soudanienne en lien avec la prise en
compte de la dimension des ressources en eau ;
 2 villages dans celle sud soudanienne en rapport avec l’agriculture.
Pratiques d’adaptation testés et capitalisés tenant comptes les différents
zones climatiques ainsi que les aspects socio-écologiques
II. Approche Programme du PANA: Partenariat (5/5)
DGMET
Acteurs
locaux
U/O
Coordination
du PANA
Recherche
scientifique
DCIME
ONGs
 U/O LAME = Analyse sur la tendance
actuelle + Projections climatiques aux
horizon 2025/2050 + Analyse des
impactes CC multisectoriels
 U/O Département physique = installation
et formation des équipements solaires
dans les villages
 DGMET = Collecte de données climatiques
+ formation auprès des producteurs
 DCIME = Stockage/dissémination des
données environnementales pour la
planification de l’ACC à tous les niveaux +
Etude cartographie de 6 villages pilotes du
PANA FEM
 Recherche scientifique = Capitalisation des
bonnes pratiques d’adaptation, Suivi
scientifique d’adaptation, élaboration des
rapports scientifiques sur l’adaptation
communautaires aux CC
III. Quelques résultats du
projet PANA/FEM
Pratiques d’adaptation testées dans
les sites pilotes du projet PANA / FEM
La fixation des dunes
Présentation :
•
La fixation des dunes est une technique qui aide à la
récupération et à la stabilisation des dunes par la mise
en place des palissades de végétaux (Leptadenia
pyrotechnica, Euphorbia balsamifera) ou de tiges de mil.
Ces palissades sont réalisées dans le sens de
déplacement des dunes de sable.
Photo : Fixation dune avec
Leptadenia pyrotechnica
Contributions à l’adaptation au changement climatique :
• Stabilisation des dunes de sable ;
• Récupération de surfaces cultivables ;
• Régénération des espaces dunaires dégradés.
Conditions de réalisation :
• Compétences en techniques de fixation des dunes ;
• Disponibilité de matériaux (végétaux ou tiges de mil) ;
• Disponibilité d’une main d’œuvre importante ;
• Disponibilité de petits matériels (coupe-coupe, pioche,
charrette, brouette, etc.).
Source: Bonnes pratiques d’adaptation au changement climatique au Burkina Faso, UICN,
2010
Photo : Fixation dune avec
des palissades
Les diguettes en cordons pierreux
Présentation de technique cordons pierreux:
•
Ce sont des ouvrages mécaniques composés de
moellons (grosses pierres) alignés les uns contre
les autres suivant les courbes de niveau.
Photo : Cordons pierreux
Contributions à l’adaptation au changement
climatique :
•
•
•
Augmentation de l’infiltration de l’eau dans la
parcelle;
Réduction de l’érosion hydrique des sols ;
Augmentation de la résistance des plantes aux
poches de sécheresse.
Conditions de réalisation :
•
•
•
•
•
Connaissance des courbes de niveau de la
parcelle ;
Compétences en levée de courbe de niveau ;
Disponibilité des moellons ;
Disponibilité de petits équipements (charrette,
brouette, pioche, etc.) ;
Disponibilité d’une main d’œuvre importante.
Photo : Action des cordons
Source: Bonnes pratiques d’adaptation au changement climatique au Burkina Faso, UICN, 2010
PANA FEM: Site Pilote SAHEL (1/7)
Site pilote: Région de Sahel,
Village Bagawa et Tin-Akoff
Bagawa :
-900 habitants
- Elevage, agriculture
Tin-Akoff:
-1 800 habitants
- Elevage, agriculture
PANA FEM : Site Pilote SAHEL (2/7)
T-MAX
T-moyen
T-MIN
Phénomens des Changemets Climatiques :
la variation inter-annuelle des précipitations ;
le nombre de jours de pluies par an est de plus
en plus faible ;
les températures extrêmes ;
 vents violents.
Période de végetation :
Length
Begin
Begin
End
End
Days
Date
Day
Date
Day
73
4-Jul
185
14-Sep
257
Source: FAO NEW LOC CLIM
Réduction de la vulnérabilité:
récupération de zones dégradées (3/7)
 4/5ème de la superficie de la
province est constitué de sols
fortement dégradé.
 la RTD: une solution pour
l’élevage et pour l’agriculture;
 Consiste à la réalisation
mécanique à l’aide de la charrue
« Delfino », de micro-bassins sous
forme de demi-lunes (240 à 348
/ha),pouvant stocker plus de
1000 litres d’eau de ruissellement
par micro-bassin
 l’appui du projet: coût du labour,
les plants, la formation technique
et le suivi.
Réduction de la vulnérabilité:
récupération de zones dégradées (4/7)
Résultats
• 50 ha de terres
récupérées.
• plus de 31 000 plants
d’espèces locales mis en
terre.
• confection de cordons
pierreux en cours sur les
50 ha
Réduction de la vulnérabilité:
récupération de zones dégradées (5/7)
 Impacts:
- Reconstitution du
couvert végétal et
apparition de nouvelles
espèces;
- Amélioration de la
valeur agronomique
des sols;
- Augmentation de la
disponibilité du fourrage
herbacé et aérien pour
les animaux
Réduction de la vulnérabilité:
Embouche bovine et ovine (6/7)
 Activités génératrices de
revenus au profit des plus
pauvres.
 L’appui du projet
• Achat des animaux
• Achat d’aliments concentrés
• Semences fourragères
• Equipement pour la fauche et
la conservation du pâturage
naturel.
•Appui à la construction de
fénils.
•Formations techniques
Réduction de la vulnérabilité:
Embouche bovine et ovine (7/7)
 Résultats
• 60 femmes / 280 béliers
• 10 hommes / 20
taurillons
 Impacts
•Amélioration des revenus
•Amélioration des
conditions de vie de 70
bénéficiaires et de leurs
familles.
Renforcement des capacités des
services de météorologie
Réduction de la vulnérabilité: Station
agro-météo (1/2)
 Installation de stations
météorologiques dans les
sites pilotes.
 Les informations météo
sont diffusées à travers
des radios locales privées.
 Les producteurs tiennent
compte de ces
informations dans la
conduite des activités de
production.
Réduction de la vulnérabilité:Appuis
de Metéo (2/2)
• Prévision saisonnière
• Choix de la date de
début de campagne
agricole
• Choix de la variété
Pré campagne
Pendant la
saison
• Prévision journalière
• Utilisation des engrais
etc
• Récolte
• Planification pour la
prochaine campagne
• Formation sur les
projections climatiques
Planification
PERSPECTIVES
Elaboration du Programme
National d’Adaptation
• Pour valoriser les résultats des différentes
études et les acquis de la mise en œuvre des
trois projets
• formuler un Plan National d’Adaptation (PNA)
qui prenne en en compte tous les secteurs
exposé aux C.C,
• Un PNA conçu sous la forme d’un programme
évolutif sur une trentaine d’année et mis en
œuvre selon des phases quinquennales.
Contacts :
Alain KY-ZERBO : zonguy.axkz@yahoo.fr
Dieudonné DAMIBA :ddamiba@yahoo.fr

similar documents