Financement du secteur de la santé au Togo

Report
Financement du secteur
de la santé au Togo:
Expérience des programmes
SIDA/TB/Paludisme
BOUESSI Dadja:
Directeur de cabinet du Ministère de la santé
PITCHE Palokinam:
Coordonnateur Conseil National de lutte contre le SIDA
Rappel du contexte national
• Togo : 56.600 km2
• femmes (51,4%)
• Pays pauvre : PIB de
588 USD en 2012
• Taux de pauvreté :
58.7 en 2011
• Taux de croissance
économique: 3.9% en
2011, et 5% en 2012
• et de jeunes de
moins de 25 ans:
60% de la
population totale
• Crise socio-politique
: Absence de
coopération entre
1990 et 2005
• 6.1 millions
habitants
Rappel contexte programmatique
• Document de stratégie de réduction
de pauvreté (DSRP)
• Plan national de développement
sanitaire (PNDS)
• Plan stratégique national de lutte
contre le SIDA (PSN)
Rappel des données VIH/SIDA :
Prévalence 3.2% en 2011
Rappel des données VIH/SIDA (2):
Principaux résultats programmatiques
• Réduction des nouvelles infections de
plus 60% entre 2001 et 2012
• PTME: Femmes enceintes VIH
recevant la prophylaxie ARV est de 5%
en 2005 à 66% en 2012
• Traitement ARV: 700 PVVIH en 2003
32000 en 2012
Rappel des données TB
• Taux de succès thérapeutique est passé de 66% en
2003 à 85% en 2011 ;
• Taux de décès a chuté de 13% à 7% au cours de la
même période ;
• Taux de dépistage des nouveaux cas contagieux de
tuberculose pulmonaire est passé de 35% en 2003
à 68% en 2012.
• en 2012, 91% des malades tuberculeux ont
bénéficié d’un dépistage au VIH contre 17% en
2008.
• La prévalence de la co-infection tuberculose et
VIH était de 24% en 2012
Rappel données sur le paludisme
• Distribution de plus de cinq millions de
moustiquaires imprégnés depuis 2004
• Taux de couverture en médicaments
antipaludiques prophylactiques chez les
femmes enceintes était de 67% en 2012 ;
• Couverture en combinaisons thérapeutiques
à base d’artémisinine de qualité était de 96%
en 2012 ;
• Réduction du taux morbidité proportionnelle
dans la population chez les moins de cinq ans
était de 40% en 2011.
Principaux bailleurs de fonds
dans le secteur santé
•
•
•
•
•
•
Gouvernement
Fonds Mondial SIDA/TB/Palu
SNU
Bilatéraux
Secteur privé
Communauté
Problématique du financement
des trois programmes (1)
• 2000 -2010: Forte dépendance des
financements extérieurs pour les
interventions (Fonds Mondial++ ) : Projets
• Non GO en 2006 de la phase 2 du projet
VIH série 2 du FM= rupture massive des
ARV en 2007 ; marche de protestation des
PVVIH
• Evènement malheureux = déclencheur
d’une réflexion au niveau politique sur le
financement des programmes
Problématique du financement
des trois programmes (2)
• Financement en urgence (hors
programmation budgétaire) des ARV
en 2007
• Organisation d’une table ronde des
PTF et gouvernement en 2008 avec
implication du chef de l’Etat
• Feuille de route du financement sur 3
ans
• Inscription d’une ligne budgétaire au
niveau du ministère pour l’achat des
intrants des ARV en dehors du budget
de fonctionnement
Problématique du financement des
trois programmes (1)
• Entre le 2008 et 2012, le gouvernement a
multiplié par facteur de 4 son niveau de
financement ce qui a éviter de connaitre
des épisodes de ruptures importantes des
médicaments ARV et intrants comme
c’était le cas en 2007
• Réflexion sur le programme SIDA a eu
aussi un impact positif sur l’engagement du
gouvernement sur les autres programmes
TB & Palu
Evolution du niveau des ressources la
consacrées à lutte contre le VIH/SIDA au
Togo : entre 2006 et 2012
1 000,0
978,7
750,0
733,1
643,2
610,4
500,0
415,4
564,7
250,0
231,0
190,4
132,8
560,9
369,8
266,5
165,6
132,5
-
2006
2007
2008
Fonds domestiques
2009
2010
2011
Fonds internationaux
2012
Part des dépenses en soins et traitements
issues de l’aide internationale dans les pays
africains, 2009–2011:
Source : ONUSIDA 2012
Financements de l’Etat du
VIH/SIDA
• Ministère de la santé : intrants et
médicaux
• Autres ministères (ministère de la
femme, enseignements, agriculture,
défense): activités de prévention dans
leurs secteurs
• Certaines collectivités locales
(mairies): financement de la société
civile pour les acticités de prévention
Evolution du financement du gouvernement des
trois programmes :2010-2012
2010
2011
2012
1 499 440 USD
3 843 573 USD
5 717 419 USD
182 760 USD
198 800 USD
296 926 USD
71 807 USD
127 620 USD
134 079 USD
1 754 008 USD
4 169 993 USD
6 148 425 USD
VIH/SIDA
Paludisme
Tuberculose
Total
Part du budget de l’Etat dans le niveau
de financements des trois programmes
en 2012
• VIH/SIDA : 40%
• Paludisme : 29%.
• TB: 27%
Malgré les efforts, tous les besoins ne sont
pas couverts
Plaidoyer chaque année pour continuer à
l’augmentation de ces budgets
Financements de la santé
Il y a pas que les trois maladies !!
• Depuis 2010: Le gouvernement a mis en
place un régime d’assurance maladie pour
les agents de l’Etat avec la prise en charge
de 80% des coûts pour l’assurance et 20%
pour l’assuré (assurance maladie = voie
d’avenir et de pérennité)
• Financement de la CARMA : l’Etat
subventionne la gratuité de la césarienne à
hauteur de 2.5 millions USD par an
Conclusion et perspectives
La crise financière internationale a eu un
impact négatif depuis 2010 sur le niveau de
financement disponible dans le pays au
moment où nous en avons le plus besoin
C’est pourquoi le Togo est entrain
d’augmenter progressivement sont
engagement budgétaire afin de réduire sa
forte dépendance aux financements
extérieurs.
Conclusion et perspectives
Dans cette optique que le Togo soutient la feuille de
route élaborée en juillet 2012 par l’Union Africaine
sur la responsabilité partagée et la solidarité mondiale
pour la riposte au SIDA, à la tuberculose et au
paludisme
Plusieurs pistes sont à l’étude par le Togo en matière
de financement innovant (taxes sur la téléphonie
mobile, le billet d’avion, l’alcool etc..) pour mobiliser
d’avantage de ressources pérennes pour le
financement les priorités de santé publique
Conclusion et perspectives
Nous devons aussi réfléchir aux stratégies
régionales pour trouver des solutions
pérennes et moins couteuses comme la
mutualisation de nos efforts pour la
production des médicaments
Antirétroviraux et antipaludiques en
Afrique.
Le Togo soutient fortement l’initiative de
l’Organisation Ouest Africaine de la Santé
(OOAS ) pour la production des
médicaments dans la région
Conclusion
Financements de la santé = investissement
rentable mais pas seulement une dépense
selon les financiers comme l’a réaffirmer
le sommet d’Abudja +12
Le Togo vient d’élaborer son cadre
d’investissement pour la lutte contre le
VIH/SIDA 2003 -2017 : document de
plaidoyer pour mieux investir et
augmenter le niveau d’impact des
interventions
Merci
Thanks

similar documents