Présentation SHT en PowerPoint

Report
Pourquoi la sécurité au travail
est-elle si importante ?
• Les nouveaux arrivants au Manitoba sont plus susceptibles
que les travailleurs nés au Canada d’occuper un poste où
il existe de nombreux risques en matière de sécurité et
d’hygiène au travail.
• Les nouveaux immigrants peuvent être plus susceptibles de
se blesser au travail et moins susceptibles de recevoir une
indemnisation après s’être blessés.
• Les nouveaux arrivants font face à des obstacles d’accès à
l’information sur la sécurité et l’hygiène du travail de même
que sur les systèmes d’indemnisation des travailleurs.
Nommez des risques qui se
présentent souvent en matière de
sécurité et d’hygiène du travail.
Voici certains des risques courants en milieu de travail :
• des planchers mouillés ou glissants;
• de la graisse chaude dans la cuisine;
• des produits chimiques en laboratoire;
• des perceuses à colonne et d’autres appareils;
• des postes de travail (installation des écrans d’ordinateur,
des chaises, des pupitres);
• des échelles.
La Loi sur la sécurité et
l’hygiène du travail (Loi SHT)
• Au Manitoba, la loi qui protège les gens au travail s’appelle la
Loi sur la sécurité et l’hygiène du travail (Loi SHT).
• La Loi SHT rend les milieux de travail plus sécuritaires et confère
aux travailleurs des droits fondamentaux pour qu’ils évoluent
dans des milieux de travail sécuritaires.
• La Loi SHT donne aux travailleurs et aux employeurs des droits et
des devoirs ou obligations.
Les devoirs en milieu de travail
en vertu de la Loi sur la sécurité
et l’hygiène du travail
Les devoirs de l’employeur et du superviseur
Votre employeur ou votre superviseur doit :
•vous donner l’information, la formation et la supervision nécessaires pour
protéger votre sécurité et votre santé au travail;
•vous informer des dangers ou des risques présents dans votre milieu de
travail, et prendre toutes les précautions nécessaires pour vous protéger;
•veiller à ce que des méthodes de travail sécuritaires soient employées et
à ce que la machinerie et l’équipement de protection individuelle soient
utilisés correctement;
•s’assurer que l’équipement de sécurité est en bon état;
•collaborer avec les comités et les délégués responsables de la sécurité
et de la santé, et travailler avec eux.
•Les employeurs doivent protéger les travailleurs. C’est la loi !
Les devoirs en milieu de travail en
vertu de la Loi sur la sécurité et
l’hygiène du travail
Les devoirs du travailleur
En tant que travailleur, vous devez :
• vous servir de l’équipement de sécurité que votre employeur vous
demande d’utiliser;
• traiter l’équipement de sécurité avec soin et respect;
• communiquer à votre employeur l’existence d’équipement en mauvais
état de fonctionnement ou de problèmes de sécurité;
• veiller à ne pas utiliser d’équipement ou de machinerie susceptible de
vous blesser ou de blesser un autre travailleur;
• agir de manière responsable en milieu de travail;
• signaler les violations à la Loi SHT à votre employeur;
• dire à votre superviseur ou à votre employeur si vous n’avez pas compris
la formation en matière de sécurité en milieu de travail.
Scénario : Les devoirs du travailleur
Reena travaille à une usine de transformation des aliments. Dans le cadre
de ses fonctions, elle doit utiliser la machine de conditionnement de la
chaîne d’embouteillage d’huile à friture. En raison de la disposition de
l’embouteilleuse, Reena doit travailler dangereusement près cette de
machine.
Il arrive donc que la manche du couvre-tout de Reena reste coincée dans
une pièce de machinerie en mouvement. Pour que son bras ne passe pas
dans la machine, elle est obligée de déchirer sa manche.
Reena a entendu dire qu’au Manitoba, la loi donne aux employés le droit
et le devoir de dénoncer les conditions de tâches non sécuritaires.
Reena informe donc son superviseur de la situation sur le champ et lui
montre son couvre-tout déchiré. Plus tard, l’entreprise installe des écrans de
sécurité sur la machine, puis conçoit un outil visant précisément à éliminer
le risque présent à la chaîne de conditionnement. Ainsi, le travail de Reena
est beaucoup plus sécuritaire.
Vos droits en vertu de la Loi SHT
La Loi SHT confère aux travailleurs quatre droits visant à aider à
protéger leur sécurité et leur santé en milieu de travail :
1. Le droit d’être au courant des risques en matière de
sécurité et de santé au travail.
Votre employeur doit vous informer de tous les risques connus
qui sont présents en milieu de travail. Cela peut se rapporter au
genre de travail que vous effectuez ou encore, au matériel ou
aux produits chimiques présents en milieu de travail et qui sont
susceptibles de vous blesser ou de vous rendre malade.
Vos droits en vertu de la Loi SHT
2. Le droit de jouer un rôle afin de conserver un milieu de travail
sécuritaire et hygiénique
•
Vous avez le droit de rendre votre milieu de travail plus sécuritaire en faisant part
de vos idées ou en formulant vos plaintes en matière de sécurité et d’hygiène à
votre employeur ou à votre délégué ou comité de la sécurité et de la santé des
travailleurs.
•
Au Manitoba, tous les milieux de travail qui emploient plus de dix personnes (mais
moins de 20) doivent avoir un délégué à la sécurité et à la santé des travailleurs.
Les milieux de travail qui comptent 20 employés ou plus doivent être dotés d’un
comité mixte de la sécurité et de la santé qui comprend des délégués des
travailleurs. Déterminez chez votre employeur qui est votre délégué à la sécurité
et à la santé des travailleurs ou qui sont les membres de votre comité.
•
Les membres du comité mixte de la sécurité et de la santé et les délégués à la
sécurité et à la santé des travailleurs jouent un rôle important au sein du milieu de
travail. Ils aident à cerner les risques, inspectent le lieu de travail et font des
recommandations écrites à l’employeur dans le but d’améliorer la sécurité et
santé des travailleurs.
Vos droits en vertu de la Loi SHT
3. Le droit de refuser de faire des tâches non sécuritaires
• D’après la loi, vous pouvez refuser de faire votre travail si vous
avez raison de croire que vous risquez de vous blesser ou de
blesser un autre travailleur.
•
Ce refus ne donne pas le droit à votre patron de vous congédier.
•
Pour que la Loi SHT vous protège, vous devez refuser de faire le
travail en procédant d’une certaine manière.
Vos droits en vertu de la Loi SHT
4. Le droit à une protection
• Si vous essayez de vous protéger ou de protéger un autre
travailleur contre des conditions de travail non sécuritaires, vous
ne pouvez pas faire l’objet de mesures disciplinaires ou de
discrimination en autant que vous ayez l’impression d’agir dans
le meilleur intérêt de la sécurité et de la santé.
Refuser de faire des tâches non
sécuritaires au nom de la loi
Parfois, les travailleurs craignent de perdre leur emploi s’ils refusent de
faire des tâches non sécuritaires. Pour que la Loi SHT vous protège, vous
devez refuser de faire le travail en procédant d’une certaine manière.
Si vous refusez de faire le travail de la manière qui suit, votre employeur
ne peut pas vous punir sans enfreindre la loi.
•Étape 1 – Signalez la situation dangereuse : Signalez immédiatement
la situation à votre employeur, à votre superviseur ou à tout autre
responsable du milieu de travail, en donnant les raisons de votre refus
d’effectuer le travail. Si la situation est résolue de manière satisfaisante,
vous pouvez retourner au travail. Si l’employeur ne corrige pas la
situation dangereuse, vous devez passer à l’étape 2.
Refuser de faire des tâches non
sécuritaires au nom de la loi
• Étape 2 – Faites intervenir le comité de la sécurité et de la santé des
travailleurs, le délégué à la sécurité et à l’hygiène des travailleurs ou un
autre travailleur : Si l’employeur ne rectifie pas la situation dangereuse
immédiatement, la personne qui reçoit le rapport du refus de travailler
(ou une personne désignée par cette personne) doit inspecter le milieu
de travail. Si cette inspection entraîne une résolution de la situation de
manière satisfaisante, vous devez retourner au travail. Si la situation
dangereuse n’est toujours pas réglée, passez à l’étape 3.
• Étape 3 – Communiquez avec la Division de la sécurité et de l’hygiène du
travail : Une fois que l’inspection dont il est question à l’étape 2 est faite, si
la condition dangereuse n’a pas été éliminée, l’une ou l’autre des
personnes présentes à l’inspection peut informer la Division de la sécurité
et de l’hygiène du travail de la situation (un préposé à la sécurité et à
l’hygiène est présent 24 heures sur 24, sept jours sur sept pour répondre
aux urgences).
Violence et harcèlement au travail
Tous les employés doivent pouvoir travailler sans craindre la violence ou
le harcèlement, et évoluer dans un milieu sain et sécuritaire. Au
Manitoba, la violence et le harcèlement au travail ne sont pas tolérés.
Si vous êtes victime de violence ou de harcèlement au travail, veuillez en
informer votre employeur, votre superviseur, le délégué à la sécurité et à
la santé des travailleurs ou le comité mixte de la sécurité et de la santé.
S’il est impossible de résoudre le problème à l’interne (au sein de votre
milieu de travail), vous devez communiquer avec la Division de la
sécurité et de l’hygiène du travail.
•Vous avez le droit de refuser de travailler si vous croyez que vous êtes en
danger en raison de la violence exercée en milieu de travail.
•Si vous êtes en danger immédiat ou en situation d’urgence, vous devez
communiquer avec la police.
•Tous les lieux de travail doivent être dotés de politiques contre la
violence et le harcèlement.
Scénario : Le harcèlement au travail
Omar travaille sur un chantier de construction. Selon lui, la plupart
de ses collègues de travail sont sympathiques et agréables. Cela
dit, un de ses collègues sur le chantier lui fait la vie dure. Il se
moque de ses vêtements, de ce qu’il apporte dans sa boîte à
lunch et de son accent. Omar craint que s’il dit quelque chose, le
comportement du collègue en question risquera de s’aggraver.
Par conséquent, il ne veut plus travailler avec lui.
Qu’est-ce qu’Omar devrait faire ?
Scénario : Le harcèlement au travail
S’il se sent en sécurité, Omar devrait s’entretenir directement avec le
collègue qui se moque de lui et lui demander d’arrêter.
Si Omar se croit incapable de lui parler, ou si le collègue ne change pas
d’attitude même après qu’Omar lui a parlé, Omar doit déclarer la situation
de manière claire à son superviseur, en prenant soin de lui mentionner ce
qui se passe depuis un certain temps et de lui dire qu’il a essayé de
résoudre le problème directement avec son collègue. (C’est pourquoi il est
utile de conserver les notes prises ou les dossiers tenus à ce sujet.)
L’employeur ou le superviseur d’Omar doit s’être doté d’un plan pour faire
face au comportement de harcèlement et aider Omar à régler le
problème.
Si l’employeur n’aide pas Omar, ce dernier devrait alors communiquer avec
Sécurité et hygiène du travail et raconter au préposé ce que fait son
collègue de travail, en prenant soin de mentionner qu’il a essayé d’obtenir
de l’aide de son superviseur ou de son employeur.
À votre tour…
• Avez-vous déjà été obligé de faire quelque chose au travail
que vous ne jugiez pas sécuritaire ?
• Auriez-vous de la difficulté à refuser de faire une tâche non
sécuritaire (de dire « non » à votre employeur) ? Pourquoi, ou
pourquoi pas ?
• Comment feriez-vous pour refuser de faire une tâche non
sécuritaire ?
Autres renseignements importants
• Si vous ne comprenez pas les consignes en matière de
sécurité et de santé ou que vous ne comprenez pas les règles
de sécurité, veuillez le dire à votre superviseur. Si vous ne
pouvez les lire par vous-même, demandez à quelqu’un de les
traduire pour vous. Si vous êtes nouveau, demandez à votre
superviseur ou à vos collègues de travail de vous aider.
• Toutes les blessures infligées au travail doivent être signalées
à un superviseur. Au Manitoba, déclarer les blessures, c’est la
loi. Pour obtenir de plus amples renseignements sur
l’indemnisation des travailleurs, veuillez vous reporter à la
fiche des renseignements.
Remerciements
Ce document fait partie de la trousse « La Prévention est le meilleur
remède » créée par une équipe de chercheurs de l’Institute for Work
& Health (Kosny A., Lifshen M., Smith P., Saunders R. et Rhooms R.,
2011). Il a été modifié par Sécurité et hygiène du travail et par la
Commission des accidents du travail du Manitoba (la WCB).
L’Institute for Work & Health est un organisme de recherche
indépendant et sans but lucratif. Sa mission consiste à faire des
recherches et à communiquer les résultats de ses recherches dans le
but de protéger et d’améliorer la santé des travailleurs. Ses travaux
sont respectés par les preneurs de décisions, les travailleurs, les
employeurs, les cliniciens et les professionnels de la santé et de la
sécurité.
Composez le 204-957-SAFE à Winnipeg ou le 1-866-929-SAFE à
l’extérieur de Winnipeg.

similar documents