LA PROTECTION SOCIALE AU NIGER: ETAT DES LIEUX ET

Report
REPUBLIQUE DU NIGER
Fraternité Travail Progrès
----------------MINISTERE DE LA POPULATION, DE LA PROMOTION
DE LA FEMME ET DE LA PROTECTION DE L’ENFANT
LA PROTECTION SOCIALE AU NIGER:
« ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES »
La Protection Sociale est la traduction de la volonté et
l’engagement des gouvernements, au niveau mondial, en
Afrique et au Niger qui entendent désormais promouvoir
une nouvelle forme de gouvernance
Au plan mondial, la
protection sociale est de
plus en plus perçue
comme une
composante-clé des
stratégies de réduction
de la pauvreté.

 Dans le cadre de la politique
sociale pour l’Afrique, dont le
but est le renforcement des
aspects sociaux des
programmes et politique, la
protection sociale constitue
l’une des priorités.
Sur la base des engagements établis par les processus de Livingstone
et de Yaoundé, les gouvernements sont encouragés à inclure la
protection sociale dans leurs plans nationaux de développement et
dans leurs stratégies de lutte contre la pauvreté
La Protection Sociale, un droit consacré par la constitution
et donc un devoir pour les Gouvernants de la mettre en
œuvre
La Constitution stipule
que: « l’Etat a le devoir
de porter assistance aux
groupes les plus
vulnérables à travers une
politique de protection
sociale ».
Dans cette Constitution
plusieurs dispositions ont fait
allusion à la protection sociale
: Justice et solidarité sociale
(art 3) ; Droit aux services et à
une aide médicale (art 13) ;
Protection des personnes
âgées (art 25) ; Protection des
Personnes handicapées (art
26).
La protection sociale occupe une place privilégiée au sein de
divers programmes et politique de développement (Initiative 3N,
Plan de Développement Economique et Social, Document visant
l’accélération autour des OMD au Niger etc
Pourquoi une politique de protection sociale
au Niger?
• Fort taux de pauvreté (59,5%), avec disparités par
région, milieu
• Insécurité alimentaire devenue chronique
• Etat nutritionnel précaire
• Accès inéquitable aux services sociaux et
infrastructures sociales de base
• Faible accès à l’emploi et au travail décent
• Vulnérabilités spécifiques: liées à l’âge (enfance;
jeunesse; vieillesse); au genre; à l’état physique ou
mental; aux situations d’urgence
• Faiblesse du cadre législatif et réglementaire et
faible niveau d’application des lois existantes
4
Processus d’élaboration de la PNPS au
Niger
• Etude portant sur l’analyse situationnelle de la
protection sociale validé le 15 juillet 2010( Dignostic)
• Elaboration du document de politique national de
protection sociale selon une méthode participative qui a
regroupé les différents secteurs du domaine
• Adoption de la Politique Nationale de Protection Sociale
(PNPS) par le Gouvernement le 16 septembre 2011
Vision, Objectifs de la PNPS
Vision
«
Le Niger se fixe comme vision, d’être une République qui veille à la satisfaction des besoins et services
essentiels ainsi qu‘au plein épanouissement de toutes les couches socioprofessionnelles à travers une
politique de protection sociale qui crée les conditions équitables , dignes et permanentes de protection, de
prévention , de promotion et de transformation sociale nécessaires à faire face aux risques climatiques ,
environnementaux , sociaux, politiques et économiques en vue de permettre aux populations d’être à
l’abri de toute forme de vulnérabilité pouvant entraver leurs capacités de production et compromettre la
dynamique du pays »
Objectif général
Contribuer à l’atténuation de la vulnérabilité des groupes défavorisés et aider les populations à faire
face aux risques les plus significatifs de la vie.
Objectifs spécifiques
• Concevoir et faire appliquer une nouvelle gouvernance liée à la protection sociale ,
• Stimuler une croissance pro-pauvre, en soutenant les groupes les plus vulnérables pour qu’ils participent et
bénéficient pleinement des avantages du développement ,
• Intégrer et mettre en œuvre une dimension « protection sociale » dans les stratégies sectorielles du développement
• Renforcer la solidarité nationale à travers les mécanismes visant à promouvoir l’équité,
• Aider les populations à faire face aux risques les plus significatifs de la vie.
Axes stratégiques
Objectifs spécifiques

I.Sécurité
alimentaire et
nutrition


•
•
II. Sécurité sociale
et travail/emploi
III.Services
et infrastructures
sociales de base
•

Promouvoir des mécanismes de prévoyance qui sécurisent les
producteurs et les consommateurs
Contribuer à la réduction de la pauvreté et de la vulnérabilité
des ménages ruraux par la gestion efficace des risques
Soutenir les actions visant à protéger et promouvoir la
nutrition des enfants et leurs mères et a prévenir la
malnutrition, avec l’accent sur les plus vulnérables
Assurer la sécurité sociale à des couches de la population non
couvertes par le système actuel ;
Envisager la mise à l’échelle d’un régime d’assurance sociale
et le diversifier;
Soutenir la promotion de la politique d’emploi, surtout en ce
qui concerne le travail décent et l’accès aux activités
productives pour les plus vulnérables
Soutenir la demande et l’utilisation des services sociales de
base de la part des populations les plus
démunies/vulnérables, afin de contribuer au capital humain
et à la justice sociale.
7
Axes stratégiques
IV.Actions
spécifiques
groupes
vulnérables
V.Renforcement
du cadre législatif
et réglementaire
Objectifs spécifiques

des services spéciaux et des prestations adéquates aux
personnes les plus vulnérables afin d’assurer leur droit à la
protection sociale

Renforcer le cadre législatif relatif aux droits à la protection
sociale en veillant a une meilleure harmonisation,
structuration, vulgarisation et application de textes

Capitaliser les différentes mesures et/ou reformes initiées
par l’Etat dans le cadre macro-économique et fiscale et
promouvoir celles qui ont des impacts positives sur les
populations les plus vulnérables

Rehausser le niveau de participation des communautés, de
la société civile et des structures décentralisées dans la
défense des droits à la protection sociale
8
I.Sécurité
alimentaire et
nutrition
II. Sécurité sociale
et travail/emploi
III.Services
et infrastructures
sociales de base






HC3N
CCA/GC
Ministère de la Santé Publique
Ministère de l’Agriculture
Ministère de l’Agriculture
Ministère de la Population, de la Promotion de la Femme et de
la Protection de l’Enfant
 Cellule Filets Sociaux
 Ministère de l’Elevage
 et autres partenaires
•Ministère de la Santé Publique
•Ministère de la Fonction Publique et du Travail
•Ministère de la Population, de la Promotion de la Femme et de la
Protection de l’Enfant
•Caisse Nationale de Sécurité Sociale
•et autres partenaires
•Ministère des Finances
•Ministère de l’Hydraulique et de l’Environnement
•Ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la
Promotion des Langues Nationales
•Ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Assainissement
•Ministère de la Santé Publique
•et autres partenaires
9
Axes stratégiques
IV.Actions
spécifiques
groupes
vulnérables
Acteurs concernés
•Ministère de la Population, de la Promotion de la Femme et de
la Protection de l'Enfant
•CCA/GC
•CFS
• et autres partenaires
Ensembles des acteurs.
V.Renforcement
du cadre législatif
et réglementaire
10
Etats des lieux
en direction des groupes particulièrement vulnérables:
• Assistance sociale ;
• Prévention ;
• Promotion ;
• Transformation.
Le Ministère a élaboré la PNPS adoptée le 13 septembre 2011.
Un programme spécifique pour l’opérationnalisation de l’Axe
4 : ‘’Actions intensifiées en faveur des groupes les plus
vulnérables’’ a été immédiatement mis au point pour la
période 2014-2017.
PERSPECTIVES
•
La mise en place de toutes les structures entrant dans le cadre de la mise en œuvre de
la PNPS fait partie des préoccupations du MP/PF/PE à l’heure actuelle.
L’enclenchement des mesures à travers les autres axes de la PNPS figure au premier
plan dans les perspectives ;
•
L’institutionnalisation et la pérennisation de la gratuité des soins pour les enfants âgés
de 0 à 5ans est un souci majeur pour le Ministère de la santé qui voit par là une
aubaine pour les groupes les plus vulnérables pour l’amélioration de l’utilisation des
services de santé ;
•
La capitalisation et la mise à l’échelle de certains résultats ou bonnes initiatives ou
projets pilotes ;
•
•
•
La mise en place et/ou le renforcement de la fonctionnalité des Fonds sociaux existants
ou en passe de l’être dans certains secteurs (Justice, Santé, MP/PF/PE, Education,
Mines et Energie, etc.) ;
La mise en place de mesures et paquets d’activités pour la protection sociale effective
des veuves et orphelins des conflits armés;

similar documents