Saine Saine - Maison du 21e siecle

Report
Mais
n
Saine
Supplément du magazine
© brunoberthelet.com pour projetsdenicolas.com
Automne 2014
Subventions à la rénovation
Bientôt 50 % de Québécois électrohypersensibles ?
Une serre pour prolonger l’été
Serres : la fureur ETFE
18
15
24
26
Ce supplément
est aussi disponible
sur maisonsaine.ca :
partagez-le !
Architecture - Fabrication - Construction
Partout au Québec
et dans le développement suivant
Architecture
sur mesure
En Estrie
www.tournantriviere.com
www.habitationkyo.com
514-667-5711 • 1 (855) 768-8737
RBQ : 5589-1022-01
14
Automne 2014
| La Maison du 21e siècle |
maisonsaine.ca
ACTUALITÉS
SUPPLÉMENT
par André Fauteux
Bientôt 50% de Québécois
électrohypersensibles ?
Fatigue, problèmes cutanés, sommeil perturbé,
maux de tête, vertiges, problèmes de concentration,
de mémoire et d’humeur.
Ce sont les principaux symptômes ressentis par les gens vivant jusqu’à 300 mètres
© Université McGill
des antennes relais de téléphonie cellulaire, selon une étude publiée en 2006 par
le regretté professeur de biochimie français Roger Santini. Ces mêmes symptômes
d’électrohypersensibilité (EHS), ou de perte de tolérance aux champs électromagnétiques
(CEM), furent documentés pour la première fois en 1868, par le neurologue George M. Beard,
chez des opérateurs de télégraphe américains. En 1932, l’interniste allemand Erwin
Schliephake nomma « maladie des micro-ondes » cette condition affectant des travailleurs
exposés à des ondes courtes qu’il utilisait même à faible dose comme traitement.
Aujourd’hui, au moins 3 % de la population des pays industrialisés en souffre gravement,
au point de ne plus vivre et travailler dans un environnement normal, et 10 % des
Européens s’en plaignent à divers degrés, selon les chercheurs Hallberg et Oberfeld qui
craignent que l’EHS touchera bientôt 50 % de l’humanité. D’ailleurs, 35 % de la population
en souffre déjà modérément, selon la toxicologue ontarienne Magda Havas, professeure de
sciences de l’environnement et des ressources à l’Université Trent. Celle-ci a pu déclencher
et soulager de l’arythmie et des palpitations cardiaques chez des sujets étendus, en allumant
et en éteignant une base de téléphone sans fil située à deux pieds de leur tête. La base
émettait des radiofréquences de type micro-ondes de 2,4 gigahertz, tout comme un
téléphone cellulaire ou un routeur sans fil (Wi-Fi). « Plusieurs enfants se plaignent de
palpitations depuis l’installation du Wi-Fi dans les écoles et il y a même eu sept arrêts
cardiaques chez des écoliers dans la région de Collingwood (Ontario). Les cardiologues
ne savent pas ce qui se passe », expliquait Magda Havas le 6 juin dernier à la Faculté de
médecine de l’Université McGill. Elle participait alors à une conférence sur l’EHS organisée
par le physicien Paul Héroux, qui enseigne et étudie les effets thérapeutiques et pathologiques
des CEM à cette même université depuis 25 ans.
Les très faibles champs magnétiques émis
par les fils et appareils électriques rendent
les tumeurs plus malignes, selon la dernière
étude du physicien Paul Héroux, directeur
du programme de médecine du travail
de l’Université McGill.
Le troisième conférencier invité, l’oncologue
parisien Dominique Belpomme, traite plus
de mille patients électrohypersensibles.
Selon lui, l’EHS est une condition préalzheimer et plus de la moitié de ses patients
ont développé cette perte de tolérance aux
ondes en abusant du téléphone cellulaire
ou sans fil domestique. Si certains ont une
prédisposition génétique à l’EHS, plusieurs
ont perdu leur tolérance à la suite d’une
intoxication aux métaux lourds ou d’une
implantation d’une prothèse métallique qui
capte les radiofréquences. Plus de la moitié
de ses patients présentent des signes de
souffrance cérébrale dans leur urine ou leur
sang, et tous souffrent d’une circulation
sanguine réduite au cerveau.
Des tumeurs plus malignes
Héroux et son étudiante au doctorat Ying Li ont découvert que les très faibles champs
magnétiques émis par nos appareils et fils électriques agissent sur les leviers qui contrôlent
des maladies comme le cancer et le diabète, arrachant notamment des chromosomes aux
cellules cancéreuses. « Les données montrent que les tumeurs des cellules qui perdent
ces chromosomes sont plus malignes, ce qui mène à l’augmentation des taux de cancer que
nous constatons depuis des années », explique Paul Héroux.
L’EHS serait déclenchée par un évènement électromagnétique aigu qui cause une stimulation
excessive et des dommages permanents au système nerveux, selon un autre expert invité
par Paul Héroux, le Dr David O. Carpenter, fondateur de l’École de santé publique de
l’Université d’Albany, dans l’État de New York. « Je reçois constamment des témoignages
par courriel, même de l’Australie, de personnes devenues hypersensibles après l’installation
de compteurs intelligents [émettant de très brèves micro-ondes pulsées, certaines de très
haute intensité]. Ce pourrait être l’un de ces évènements aigus. »
maisonsaine.ca
+
|
Pour en savoir davantage
nnn
maisonsaine.ca/electrosmog
Le DVD de cette conférence est
offert sur maisonsaine.ca/boutique
La Maison du 21e siècle
|
Automne 2014
15
La Maison du 21e siècle
qui fête son
20
© BRUNOBERTHELET.COM POUR PROJETSDENICOLAS.COM
Automne 2014
SUBVENTIONS À LA RÉNOVATION
Bientôt 50 % de Québécois électrohypersensibles ?
Une serre pour prolonger l’été
Serres : la fureur ETFE
18
15
24
26
e
ANNIVERSAIRE!
Ce supplément
est aussi disponible
sur maisonsaine.ca :
partagez-le !
SUBVENTIONS
À LA RÉNOVATION
ÉCOENTREPRENEURS
EXEMPLAIRES
ÉCHANGEURS D’AIR:
COMMENT LES UTILISER
PRIORITÉS
POUR ASSAINIR
SA MAISON
BIENTÔT 50 %
DE QUÉBÉCOIS
ÉLECTROHYPERSENSIBLES?
Automne 2014
VOL. 21, NO 4
Ce Supplément
est le cahier central
du magazine
Supplément du magazine
5,95 $ CAN
Mais
n
Saine
EN KIOSQUE JUSQU’AU 9 JANVIER 2015
UNE SERRE
POUR PROLONGER
L’ÉTÉ
Abonnez-vous ! 1 800 217-0591
À lire cet automne sur maisonsaine.ca
Nos chroniques Consommation
sur les produits et services
écologiques
■
■
■
Le calendrier des événements
Notre chronique Lectures
essentielles
Textes réservés à nos abonnés
(s’inscrire comme Nouveau membre sur maisonsaine.ca/moncompte)
Certification passive :
Alain Hamel déchante
■ Rénovations saines :
les 10 priorités de Ginette Dupuy
■ Rénover sans s’intoxiquer
■ Rentrer le potager
dans la maison,
selon Michel Renaud
■ Cours et consultations
SUR LES maisons
écologiques
Avec André Fauteux,
éditeur et rédacteur en chef
de La Maison du 21e siècle
DVD sur
l’électrohypersensibilité
Microconférence en anglais
captée à l’Université McGill
le 6 juin 2014.
De gauche à droite :
Paul Héroux Ph.D., Frank Clegg (C4ST.org,
commanditaire), Magda Havas Ph.D.,
Dr Dominique Belpomme et
Dr David O. Carpenter.
16
Automne 2014
|
La Maison du 21e siècle
DÉTAILS ET COMMANDES :
maisonsaine.ca/boutique
Prochain cours :
introduction
aux maisons saines
ET ÉCOLOGIQUES
+
visite de sa maison
Samedi 1er novembre | Sainte-Adèle
450 228-1555 • maisonsaine.ca
|
maisonsaine.ca
CERTAINS TRAVAUX
NÉCESSITENT CE
QU’IL Y A DE MIEUX.
WALLTITE offre un confort supérieur et
des économies à long terme*.
MD
VOICI WALLTITE
LA RÉSISTANCE THERMIQUE À LONG
TERME LA PLUS ÉLEVÉE DE L’INDUSTRIE†
*
R 12.4 à 2 po | R 19.2 à 3 po | R 26.2 à 4 po
La performance de WALLTITE surpasse celle des isolants conventionnels grâce :
n
n
n
n
À son efficacité énergétique accrue – excellente résistance thermique, valeur « R » plus
élevée au pouce entraînant une réduction substantielle des coûts d’énergie
Au contrôle amélioré des fuites d’air et du mouvement de la vapeur, réduisant
le risque de condensation et de moisissure
À son adhérence exceptionnelle à presque tous les matériaux
À sa certification pour la qualité intérieure de l’air intitulé « GREENGUARD Children &
Schools » du programme GREENGUARD enfants et écoles
MS
Pour en connaître davantage à propos de WALLTITE, visitez
www.walltite.com ou composez sans frais le 1-866-474-3538.
Chez BASF, nous créons de la chimie.
†
Selon les rapports de décembre 2011 du Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) concernant la
mousse de polyuréthane à densité moyenne vaporisée.
WALLTITE est une marque déposée de BASF Canada Inc. EcoLogo est une marque de commerce d’Environnement Canada. Le programme de
certification de la qualité intérieure de l’air GREENGUARD intitulé « GREENGUARD Indoor Air Quality Certified » est une marque déposée, et le programme
GREENGUARD enfants et écoles intitulé « GREENGUARD Children and Schools » est une marque de service, de leurs propriétaires respectifs ; toutes
utilisées sous permission par BASF Canada Inc. © 2014 BASF Canada inc.
Échohabitation
par Lydia Paradis Bolduc, chargée de projet, Écohabitation | [email protected]
Nicolas Girouard a transformé cette cuisine avec des matériaux
sains comme les panneaux NU Green zero ainsi que de l’éclairage
et des appareils à haute efficacité énergétique.
© brunoberthelet.com
Maisons vertes :
écoénergétique dans tous ses gestes. « On
vise la qualité et la conception intelligente au
pied carré, plutôt que la quantité de pieds
carrés ! », explique M. Gratton. Flexible et
respectueux des besoins de ses clients, il
a construit plusieurs demeures écolos, dont
la résidence de la famille Gélinas-Provost.
Vous planifiez de construire une maison verte ou
encore de rénover votre demeure afin de la rendre
plus saine et plus écologique ? L’aspect financier
peut, plus souvent qu’autrement, mettre un frein
à vos démarches ou affecter votre ambition.
L’objectif était de construire une maison
familiale sur deux étages, dans le respect
le plus complet de l’environnement. Des
bassins de décantation prennent place le
long de la route d’accès, ce qui permet de
séparer l’eau de ruissellement de ses
impuretés avant que celle-ci ne parvienne
au ruisseau situé en aval. On a coupé un
nombre minimum d’arbres et les nombreuses pierres et roches présentes sur le
chantier ont servi à l’aménagement du site.
De plus, toutes les matières recyclables
ont été revalorisées… si bien qu’aucun
conteneur à déchets n’a été nécessaire !
ÉcoEntrepreneurs
et aides financières
Heureusement, il existe à l’heure actuelle de nombreux programmes, ressources et
aides financières pour vous aider à prendre un virage vert. Écohabitation les a compilés
pour vous. Pour vous inspirer, nous vous présentons des travaux remarquables réalisés
par deux ÉcoEntrepreneurs certifiés.
Construction exemplaire
Menuisier, fondateur de Construction Larix et ÉcoEntrepreneur certifié, Robin Gratton se
positionne comme constructeur et rénovateur écologique dans les Laurentides. Avec ses
acolytes, Pascal Aubin (menuisier) et Robin Homier (apprenti), il assure la qualité de ses
projets et le bien-être de ses clients en intégrant les dimensions environnementale et
18
Automne 2014
| La Maison du 21e siècle |
maisonsaine.ca
Pour la construction, on a utilisé des matériaux locaux, dont du bois récolté durablement et non traité chimiquement. Une
bonne planification a permis d’intégrer de
nombreux matériaux et produits récupérés,
réutilisés et recyclés (lavabos, cuve de
lavage, robinetterie, bain sur pieds et
même le chauffe-eau !), ce qui a permis de
© THOMAS DUFRESNE POUR larixconstruction.com
SUPPLÉMENT
Une finition remarquable
signée Larix.
Un ÉcoEntrepreneur,
c’est quoi ?
Construction Larix a conçu cette maison
dans le plus grand respect de l’environnement
et de la santé de ses clients.
© THOMAS DUFRESNE POUR larixconstruction.com
réduire les coûts globaux. Le budget a été concentré sur une structure durable et à très
haute efficacité énergétique plutôt que sur la finition. Finalement, des cerisiers, rares au
Québec mais nombreux sur le site, qui devaient être retirés, ont été transformés en
matériaux de finition… Le tout pour une construction dotée d’un esthétisme remarquable.
Des rénovations gagnantes
Nicolas Girouard, ÉcoEntrepreneur général et fondateur de la compagnie Les Projets de
Nicolas, aborde la maison d’un client comme s’il s’agissait de la sienne : avec le souci de
la santé des enfants et en optimisant le retour sur les investissements. Il nous a démontré
son talent et son expertise avec l’obtention de la certification Rénovation Écohabitation, un
programme créé par Écohabitation, pour la rénovation écologique d’un condo lui appartenant.
Pour la rénovation des chambres et séjours, cuisine et salle de bain, Nicolas a visé haut.
Les boiseries sont faites de panneaux de particules québécois NU Green zero contenant
des fibres de bois recyclées liées par une résine phénolique (sans urée formaldéhyde
ajoutée). Il a rafraîchi son plancher de merisier avec de l’huile naturelle. Le lave-vaisselle
homologué EnergyStar, la robinetterie et la pomme de douche très haute performance,
ainsi que la toilette double chasse, permettent d’économiser plus de 375 000 litres d’eau
par année, soit l’équivalent de 62 500 chasses d’eau de 6 litres !
L’éclairage aux diodes électroluminescentes (DEL), les ventilateurs d’extraction de la
salle de bain et de la cuisine, les appareils écoénergétiques et une bonne gestion des
charges fantômes (consommation des appareils en mode veille) permettent quant à
eux de faire épargner 7 421 kWh d’électricité par année, soit l’équivalent de 593 $ sur
sa facture. Nicolas a aussi géré ses déchets de démolition et de rénovation de façon
exemplaire. Il a trié près de 70 % de ses rebuts sur le site afin de les envoyer au recyclage
ou les réutiliser sur d’autres chantiers.
Tous ces gestes, et d’autres encore, lui ont permis d’obtenir le niveau de certification Argent
du programme Rénovation Écohabitation pour chacune des pièces. Trois condos qu’il a
rénovés ont également reçu la certification Argent de ce même programme. Bravo, Nicolas !
maisonsaine.ca
Les ÉcoEntrepreneurs certifiés en
construction ou rénovation sont formés
par Écohabitation pour réduire l’impact
écologique des habitations et optimiser
leur durabilité. Tant la santé que le
bien-être des familles sont au cœur
des projets qu’ils réalisent. De plus, ils
font preuve d’originalité et savent vous
faire économiser en proposant des
solutions abordables.
nnn
ecoentrepreneur.ca
En guidant vos travaux, le programme
Rénovation Écohabitation peut
également vous aider à profiter
pleinement de différentes aides
financières. Que ce soit pour
remplacer un système de chauffage,
réparer les fondations ou améliorer
l’isolation, découvrez la liste, par
pièce, et les options du programme
sur ecohabitation.com/reno
Et nos coachs spécialisés en
rénovation écologique peuvent
vous guider pas à pas dans
la réalisation de vos travaux.
n n n ecohabitation.com/coaching
| La Maison du 21e siècle |
Automne 2014
19
artviacapitale.com
LE SEUL SITE WEB EN IMMOBILIER QUI VOUS PERMET
DE FAIRE DES RECHERCHES AVEC DES CRITÈRES ÉCOLOGIQUES.
Échohabitation
SUPPLÉMENT
suite
Aides financières pour les maisons vertes
Écohabitation a répertorié différents programmes et produits qui récompensent les choix
sains et écologiques en matière d’habitation. Certains peuvent même être combinés.
Programmes gouvernementaux
Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec efficaciteenergetique.mrn.gouv.qc.ca | 1 866 266-0008
n Chauffez-Vert : Subvention pour remplacer les systèmes de chauffage de l’air ou de l’eau
utilisant des combustibles fossiles (mazout ou propane) par des systèmes alimentés à
l’électricité par Hydro-Québec ou par d’autres énergies renouvelables.
n Éconologis :
Service-conseil personnalisé gratuit et installation gratuite de produits
d’efficacité énergétique. Offerts aux propriétaires ou locataires à revenu modeste.
n LogiRénov :
Prenant le relais du crédit
d’impôt ÉcoRénov à partir du 31 octobre
2014, il encourage les propriétaires
à rénover, agrandir ou adapter leur
résidence principale, que les travaux soient
écolos ou non.
Fournisseurs d’énergie
Divers programmes. Détails :
n gazmetro.com | 1 800 875-9354
n gazifere.com | 819 771-8321
n hydroquebec.com | 1 800 363-7443
Hypothèques vertes
n O
ffre habitation verte : desjardins.com
n H
ypothèque Énergie Plus : bmo.com
n H
ypothèque Énergie :
n Novoclimat
2.0 : Encourage la construction de maisons neuves à haute performance
énergétique permettant de réaliser des économies de 20 % sur les coûts d’énergie par
rapport à une maison neuve standard.
n Rénoclimat :
Subventions pour des travaux d’isolation, d’étanchéisation, d’installation
ou de remplacement de systèmes mécaniques. Revenu Québec revenuquebec.ca | 1 800 267-6299
n ÉcoRénov : Crédit d’impôt de jusqu’à 10 000 $ équivalant à 20 % de la partie des dépenses
admissibles qui dépasse 2 500 $ en travaux de rénovation écoresponsables.
rbcbanqueroyale.com
n Maison écolo (assurance hypothécaire) :
schl.ca
maisonsaine.ca
| La Maison du 21e siècle |
Automne 2014
21
25 ans
de dentisterie
holistique
axée sur la
santé globale
suite
SUPPLÉMENT
© Bruno Berthelet pour Les Projets de Nicolas
Échohabitation
Divers programmes d’aide financière
permettent actuellement d’assainir
et de finir les sous-sols, comme
l’a fait ici Nicolas Girouard de
l’entreprise Les Projets de Nicolas.
z Matériaux reconnus
biocompatibles
z Retrait des amalgames au
mercure selon le protocole
de sécurité reconnu par
l'International Academy
of Oral Medicine and
Toxicology
z Approche douce pour
les gencives
z Désinfection naturelle
sans antibiotiques
z Traitement des dysfonctions
articulaires et de l'occlusion
Aides municipales
n Habitation durable Victoriaville, Varennes, Saint-Valérien : Programmes
de subventions et d’attestations qui visent à rendre accessible et profitable le choix d’une
construction plus écologique et écoénergétique. habitationdurable.com
n Gatineau,
L’Ange-Gardien, Laval, Nicolet, Orford, Saint-Hyacinthe, Sainte-Martine,
Sorel : Crédits de taxes foncières et solutions de financement pour des projets touchant
l’habitation ou l’environnement.
n Laval :
Différentes aides financières liées à l’habitation et l’environnement.
laval.ca/Pages/Fr/Citoyens/subventions-aux-citoyens.aspx
n Montréal :
Différentes aides financières pour favoriser la rénovation et l’accès à la
propriété. ville.montreal.qc.ca/habiter
n Québec : Plusieurs programmes de subventions touchant l’habitat, le milieu, le domicile
ou le soutien au logement social et communautaire.
http://ville.quebec.qc.ca/programmes_subventions
Et plus encore
Rénovation Québec, Rénovillage, Programme d’adaptation du domicile (PAD) pour les
personnes handicapées et Résidences endommagées par la pyrrhotite. Tous les détails
sur le portail ecohabitation.com. Votre ville ou votre prêteur offre également des aides
financières que nous n’avons pas mentionnées ? Faites-nous le savoir en nous contactant :
[email protected]
Bons travaux!
Dr Carl Benoit
+
Dr Franck Hugbéké
www.artdentaireglobal.com
514 934.0222 | 1 877 934.0222
22
Automne 2014
| La Maison du 21e siècle |
maisonsaine.ca
Pour en savoir davantage
n n n Lisez tous les détails sur ces programmes
et nos conseils pour rénover sans vous intoxiquer sur maisonsaine.ca
Christian Bégin a mis deux ans pour rénover l’intérieur
de sa maison du Bas-Saint-Laurent. Construite en 1892,
celle-ci avait pris un air de modernité au tournant des
années 1970. Il a veillé à faire disparaître toute trace
de mélamine et de prélart afin de retrouver son âme
originale, ce carré de bois avec même quelques écorces de
bouleau à titre d’isolant.
« Quand on a fini les travaux, j’ai senti pour la première
fois de ma vie que j’étais chez moi. Ç’a été un grand
moment. Tous les matins que je vois ça, je me répète
que c’est chez moi. J’avais pourtant une christie de belle
maison à Montréal. »
Les rénovations ont été axées autour de la cuisine. Quoi
d’étonnant pour celui qui s’est découvert une passion de
cuisinier du temps où il étudiait le théâtre. Avec sa coloc
de l’époque, Isabel Richer, ils gagnaient à peine 11 000 $
par année à deux. Écœuré de manger du couscous, il s’est
rendu compte qu’il pouvait faire à manger à bon prix tout
en étant créatif.
« Je venais d’ouvrir une caverne d’Alibaba », convient-il.
De la cuisine, il a ouvert des murs et fait aménager une
rangée de grandes fenêtres donnant sur le Saint-Laurent.
Le fils de pilote et de capitaine venait de faire honneur à
trois générations de marins. Trois jours sans voir l’eau et
il étouffe.
« Ici, exprime-t-il, j’ai une vue de fou sur le fleuve,
sur Charlevoix. J’aime Montréal pour ses activités
culturelles, mais son territoire
ritoire ne me saisit pas. Ici, il y
a quelque chose qui me complète,
omplète, qui me bonifie. Le fait
f it
fa
de voir l’horizon, on dirait
ait que ça ouvre quelque chose
dans ma tête. »
Pour célébrer la fin des travaux
trav
av
a aux intérieurs, Christian
Bégin a invité les membres
Lafrance
res de la fa
ffamille
mille Lafr
f ance qui
fr
demeuraient dans les lieux
ux av
aavant
ant GASTON
lui. À un moment, ils
se sont rassemblés autour de la grille
dans le plancher qui
LEPAGE
l'amoureux des
espaces C’est là qu’ils
permettait à la chaleur de monter àgrands
l’étage.
avaient l’habitude de se retrouver,
trouv
uve
uv
ver,
r de discuter et de chanter
COHABITER
en famille. « C’était beau et émouv
émouvant
uv
u AVEC
antDES...
de vo
vvoir
ir ça », relateCHASSEURS!
t-il, ajoutant que les Lafrance
rance sont
heureux de le sav
savoir
av
a oir
habiter leur maison « avecc bonheur ».
J’ai senti pour
la première fois
de ma vie que
j’étais chez moi.
– Christian Bégin
VOTRE GUIDE DE LA VIE RURALE
Automne 2014
G U I DE
VIGNOBLE
TRUCS & CONSEILS
POUR L' IMPLANTATION
GIPSY
COB
CHEVAUX
GITANS
L' AUTOMNE À
PORT–
NEUF
Été 2014
VOTRE GUIDE DE LA VIE RURALE
SÉDUITS
par la
fermette
DOSSI ER
DOS
RECEVOIR
RECE
À LA CA
CAMPAGNE
Numéro de convention
Postes Canada 40069165
4,99 $
‹
03
8
Messageries Dynamiques
78313 02991
7
ROUT
ROUTE
DU LI
LIN
2014-08-20 09:18
ABONNEZ-VOUS MAINTENANT !
PETITS
FRUITS
MINGAN
PAYSAGE ET FLORE
Sortez de
l’ordinaire!
14-05-30 15
1 877 679-7809 ou
4,99 $
02
Vol 5 #02
8
vivrealacampagne.ca/
abonnement
Numéro de convention
Postes Canada 40069165
Kamouraska plein air / culture / agrotourisme
78313 02991
(TAXES INCLUSES)
ancré à
Kamouraska
Messageries Dynamiques
8 NUMÉROS POUR 20$
CHRISTIAN
BÉGIN
VACP_C1.indd 1
Visitez : vivrealacampagne.ca
7
VACP_CBegin.indd 12
VACP_C1.indd 1
été 2014
L ESTURGEON
L’
ESTU
PRENEZ LA
4,99$
vivre à la campagne
DÉCOUVRIR
DÉCO
10300
12
4,99$
… on jardine;
… on visite les régions du Québec;
… on découvre les produits du terroir;
… une personnalité connue
nous raconte sa vie à la campagne.
SPÉCIAL
© Pilar Macias
10300
Christian Bégin a axé les rénovations de sa maison de Kamouraska
Dossier: Combien vaut votre paysage?
autour de la cuisine. Quoi d’étonnant pour Curieux Bégin!
Dans Vivre à la campagne:
RECETTES BBQ
RECETT
Vol 5 #03
14-05-30 11:18
par Danielle Jacques, agronome | [email protected]
Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec
© Curt Close pour laserredufutur.com
SERREs
Une serre autoconstruite de type Earthship.
Plans, ebook et DVD offerts sur laserredufutur.com
Une serre pour prolonger l’été
Les cabanons de jardin joliment intégrés à l’aménagement paysager de la cour
arrière ne manquent pas au Québec. Beaucoup plus rares sont les serres de jardin. Et
pourtant! Une petite serre peut devenir une composante fort esthétique et très utile du
paysage. L’idée n’est pas de cultiver des plantes à contre-saison, c’est-à-dire en plein
hiver comme le font les serriculteurs, mais de prendre plaisir à effectuer ses propres
semis au printemps, à prolonger et augmenter ses récoltes de légumes, de fines herbes
et de fleurs, et même à cultiver quelques plantes tropicales. Les passionnés d’horticulture
ont le choix : acheter une petite serre à monter soi-même et offrant une superficie de
culture de 100 pi2 ou moins selon le modèle – Internet regorge de bonnes adresses – ou
construire leur propre serre et ne pas être limité par les dimensions.
De par la transparence de son revêtement et son armature minimale, une serre est conçue
pour laisser pénétrer la plus grande quantité de lumière naturelle possible. Elle doit
aussi retenir le maximum de chaleur (effet de serre) la nuit et par temps froid, tout en
étant ventilée adéquatement par temps chaud.
L’emplacement de la serre
Il ne suffit pas d’ériger une serre pour y créer automatiquement une oasis de verdure ou
de fleurs. Il faut bien choisir son emplacement. Qu’elle soit préfabriquée ou construite
sur place, la serre est idéalement installée sur un site très ensoleillé. Évidemment, la
proximité des arbres et autres sources d’ombrage (bâtiments, etc.) est à éviter. Un terrain
qui s’égoutte facilement est essentiel pour travailler bien au sec. Aussi, en prévision de
l’hiver, le site choisi ne doit pas être propice aux fortes accumulations de neige qui
24
Automne 2014
| La Maison du 21e siècle |
maisonsaine.ca
occasionneraient une surcharge le long des
murs. À tout le moins, la neige doit pouvoir
être déblayée facilement. Bien sûr, avant
d’effectuer toute installation, l’on devrait
consulter les autorités municipales afin de
connaître la réglementation et les normes
applicables (distances minimales de dégagement par rapport aux terrains voisins, etc.).
Les fondations
Les fondations sur poteaux conviennent
aux serres recouvertes d’un matériau relativement léger comme le film de polyéthylène. Les poteaux peuvent être des piliers
de béton coulés sur place, ou encore des
pieux « à patio » pour éviter d’avoir à creuser
et à couler du béton. Comme pour un patio,
les poteaux servent d’ancrage aux poutres
de la serre qui supporteront le reste de
l’armature. Les fondations des serres en
verre doivent être continues et leur base
placée sous la ligne de gel pour assurer la
stabilité et éviter les bris.
SUPPLÉMENT
L’armature
L’armature doit être assez solide pour supporter son propre poids et celui du revêtement,
en plus de résister aux charges dues à la neige, au vent et aux accessoires (paniers
suspendus, etc.) qui y seront éventuellement fixés.
Une armature en bois est relativement facile à réaliser par tout bricoleur habile. Matériau
économique, le bois nécessite cependant un entretien régulier pour optimiser sa durée
de vie. Légères et très résistantes aux charges, les structures en tubes ou en profilés
d’aluminium ne demandent qu’un entretien minimal. Elles ont une durée de vie plus
longue que celle du bois, mais leur coût est plus élevé. Quant à l’acier galvanisé, il est
surtout utilisé pour les grandes serres et les bases des serres d’aluminium. Dans le choix
de l’armature, les serriculteurs tiennent compte du fait que le bois crée de l’ombrage, un
facteur plus nuisible dans les serres exploitées à des fins commerciales.
Le revêtement
Du point de vue de la transmission lumineuse, le verre est sans doute l’un des meilleurs
matériaux, mais il est lourd et fragile. Il requiert une très forte armature qui repose sur
de solides fondations. Pour une serre de jardin, il vaut mieux utiliser un autre type de
revêtement.
Le faible coût, la légèreté et la facilité d’installation des films plastiques en font des
matériaux bien adaptés pour le revêtement d’une serre de jardin. Le plus connu et le plus
utilisé est le film de polyéthylène. Le polyéthylène de serre se différencie du polyéthylène de construction par les inhibiteurs de rayons ultraviolets (UV) qui lui sont ajoutés.
Ces additifs confèrent au matériau une durée de vie plus longue, pouvant atteindre trois
ou quatre ans plutôt que seulement quelques mois. Offert en plusieurs largeurs, ce film
est généralement utilisé en double épaisseur pour réduire les pertes de chaleur et lui
assurer une meilleure tenue sur la structure. Le polyéthylène standard ne retient pas
la chaleur aussi bien que le verre, mais il existe des films dits « thermiques », plus
performants à cet égard. D’autres types sont également disponibles, tels les films
« anti-dégouttement » qui atténuent le problème occasionné par la condensation de la
vapeur d’eau sur les films.
Les films sont fixés sur leur pourtour seulement, mais de façon continue sur toute la
longueur de façon à ne pas être arrachés par le vent. Bien posés, ils sont très résistants.
Leur flexibilité permet aussi un certain degré de déformation avant que survienne un bris
lié à une forte accumulation de neige.
Du côté des panneaux de plastique rigides, le polycarbonate traité contre les rayons UV
pour en ralentir le jaunissement s’avère un très bon choix : il est très durable, léger et
facile à poser. Le polycarbonate a l’apparence de l’acrylique et est la plupart du temps
utilisé pour les serres prêtes-à-monter. Il
faut s’attendre à une certaine perte de
luminosité en raison du vieil­lis­sement
du matériau, mais les fabricants offrent
des garanties intéressantes à cet égard.
La ventilation
C’est à n’en point douter : une serre est un
capteur de chaleur. Pour y maintenir une
température optimale pour les plantes,
voire agréable pour l’humain, il faut pouvoir
évacuer le surplus de chaleur qui s’y
accumule de même que l’humidité excessive. Pour les serres de jardin, le tout se
fait grâce à la ventilation naturelle sous
l’effet du vent, par l’intermédiaire de la
porte et de l’installation d’ouvrants sur le
toit et les murs.
Évidemment, si l’on désire cultiver des
plantes à longueur d’année dans une serre
plus imposante qu’une serre de jardin,
divers autres facteurs devront être examinés
pour optimiser les conditions de culture.
Parmi ceux-ci : orientation par rapport aux
vents dominants, approvisionnement en
eau et son évacuation, câblage et système
électrique, éclairage artificiel, chauffage,
ventilation mécanique, isolation du pourtour
de la serre, etc.
+
Pour en savoir davantage
n n n Découvrez le Guide de
production des annuelles en
caissettes dont l’auteure s’est
inspirée pour écrire cet article ainsi
les autres publications du Centre
de référence en agriculture et
agroalimentaire du Québec (CRAAQ) :
craaq.qc.ca/publications
© André Fauteux
© Luc Muyldermans/Thermtech.ca
Serres conçues par l’expert en maisons
solaires québécois Luc Muyldermans,
notamment avec du verre récupéré.
maisonsaine.ca
| La Maison du 21e siècle |
Automne 2014
25
2
1
SERREs
par André Fauteux
| [email protected]
SUPPLÉMENT
Aujourd’hui, l’un des matériaux les
plus populaires utilisés pour recouvrir les
jardins botaniques et les serres commerciales est le film copolymère d’éthylènetétrafluoroéthylène (ETFE). Celui-ci laisse
passer au moins 94 % de la lumière solaire
et environ 85 % des ultraviolets (UV) qui
favorisent la croissance des plantes ainsi
que leur résistance aux parasites, en plus
de nous permettre de synthétiser la vitamine D. Méconnu chez nous, l’ETFE est
pourtant utilisé dans les serres depuis
déjà 27 ans, selon greenhousemag.com.
L’ETFE est une version thermoplastique
(moulée à la chaleur) du Téflon (polytétrafluoroéthylène ou PTFE) inventée par
DuPont pour l’industrie aérospatiale, en
tant qu’isolant électrique extrêmement
stable et résistant aux radiations cosmiques. Ce film a été adopté en construction
en 1981 grâce au groupe allemand Vector
Foiltech, concepteur du système Texlon qui
recouvre notamment le fameux Centre
national de natation (ou cube d’eau) de
Beijing. « Chimiquement parlant, l’ETFE
est le résultat de la substitution d’un atome
de fluor du PTFE par un monomère d’éthylène, relate le site de Vector Foiltech. Il
garde certaines des propriétés du PTFE,
comme ses caractéristiques antiadhésives
et autonettoyantes, mises à contribution
pour les poêles antiadhésives, tout en
renforçant sa solidité, en particulier sa
résistance aux déchirures. »
De plus, l’ETFE ne se détériore pas sous
l’effet des UV ni de la pollution atmosphérique. Il est offert en oreillers pneumatiques ultraminces qui sont isolants et
résistants aux charges du vent. Gonflés à
l’air en circuit ouvert, les coussins Texlon
sont sertis dans des cadres d’aluminium
soutenus par une structure d’acier légère.
Le système Texlon fut utilisé pour fabriquer les dômes qui recouvrent la plus
grande forêt tropicale intérieure au monde,
26
Automne 2014
| La Maison du 21e siècle |
© hortimax.biz
La fureur
ETFE Éclairage naturel à spectre complet dans une serre européene en pellicule
ETFE. Minérale et recyclable comme le verre, l’ETFE transmet au moins 94 %
de la lumière solaire et cette qualité se dégrade très peu avec les années.
Ni recyclable, ni biodégradable, le polycarbonate quant à lui filtre la lumière
et jaunit en quelques années.
celle de l’entreprise sociale Eden Project, située à Cornwall, en Angleterre. « Nos experts
en horticulture confirment que l’ETFE laisse passer jusqu’à 35 % plus d’UVA et d’UVB que
le verre et a une transmission plus uniforme de l’intensité lumineuse, ce qui permet aux
plantes de pousser de façon plus égale. De plus, l’ETFE est un matériau incroyablement
inerte et stable; il est très peu probable qu’il lessive quoi que ce soit dans le sol », affirme
Varshana Trudgian, porte-parole d’Eden Project. « Il est fabriqué à partir d’une pierre,
la fluorite. C’est donc un polymère de source minérale et non pétrolière », explique Luc
Lachapelle, propriétaire du distributeur québécois HortiMax. Celui-ci vante les propriétés
isolantes de l’ETFE de même que le fait qu’il permette de combattre la dépression
saisonnière due à la luminosité réduite en hiver.
Limites du polycarbonate
Comme la fine couche anti-UV qui le protège s’écaille facilement, le polycarbonate jaunit
rapidement en quelques années. Bayer recommande d’ailleurs d’ajouter une couche intérieure afin qu’il puisse durer 15 à 20 ans. De plus, les aliments cultivés en serre sans
spectre UVA et UVB contiennent moins de nutriments bénéfiques, comme la chlorophylle
et les caroténoïdes, selon une étude publiée en 2009 par l’US Department of Agriculture.
L’ETFE présente plusieurs avantages sur le verre, selon une étude de faisabilité réalisée
pendant trois ans par le cabinet d’architectes américain Populous Holdings. Il coûte
jusqu’à 70 % moins cher à installer, est plus isolant, plus résistant, 99 % plus léger, peu
réfléchissant et il transmet jusqu’à 30 % plus de lumière et de chaleur. Avec son espérance
de vie de 50 ans, il remplace de plus en plus le verre et le polycarbonate dans les panneaux
solaires photovoltaïques. L’ETFE requiert aussi moins d’entretien que le verre, car il retient
moins les saletés, la neige et la glace.
Parmi ses désavantages, selon un article publié en 2007 sur le site about.com : il transmet
le bruit extérieur davantage que le verre (mais le réverbère beaucoup moins à l’intérieur),
il doit être gonflé et requiert une pression d’air stable, ce qui en fait un matériau plus
complexe que le verre pour les petits projets résidentiels. Les deux premières expériences
d’autoconstructeurs québécoises avec des coussins d’ETFE se sont d’ailleurs soldées par
un échec.
>
maisonsaine.ca
Version intégrale de cet article n n n maisonsaine.ca
Solution réconfortante dans
un monde en changement
Les codes de bâtiments résidentiels changent partout au Canada :
il faut donc un revêtement isolant extérieur qui réponde aux
nouvelles exigences. Quand il s’agit de passer des valeurs
R nominales à des valeurs R efficaces, COMFORTBOARD™ IS
de ROXUL® offre une solution stable.
Perméable à la vapeur, il sèche rapidement, même si la charpente
est mouillée, empêchant ainsi la formation de moisissures tout en
offrant une couche supplémentaire de protection thermique.
roxul.com
BIEN PLUS QUE DU ROC
Résistant
au feu
Résistant
à l’eau
Éconergétique Insonorisant
Perméable
à la vapeur
10532-Roxul-ComfortboardIS-Rev_French_FINAL.indd 1
Fabriqué à
partit de roche
2014-08-22 12:12 PM
Les PUBLICATIONS du CRAAQ,
la RÉFÉRENCE pour la culture en serre au Québec
www.craaq.qc.ca/publications
Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec
maisonsaine.ca
| La Maison du 21e siècle |
Automne 2014
27

similar documents