Thème 3 : L*Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud

Report
Thème 3 :Dynamiques géographiques
des grandes aires continentales
Question n°1 :
L’Amérique, puissance du Nord ;
Affirmation du Sud
Arnaud COUTURIER (LFM, MEXICO)
Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures)
Questions
Mise en œuvre
L'Amérique : puissance - Le bassin caraïbe : interface américaine, interface
du Nord, affirmation
mondiale (étude de cas).
du Sud
- Le continent américain : entre tensions et intégrations
régionales.
- États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales.
Ce que présente Eduscol :
« L’Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud » est l’une des trois questions composant le thème 3
« Dynamiques géographiques de grandes aires continentales », auquel le programme préconise de consacrer
29 à 31 heures au total ; le professeur peut construire son projet sur la base de 11 à 12 heures.
Le programme invite à analyser cette aire continentale comme une zone de contact entre des mondes
différents par leur niveau de développement et leur culture mais qui entretiennent des relations anciennes et
diverses (migratoires, culturelles, politiques et économiques). Il amène aussi à dégager les dynamiques de
gestion territoriale qui l’animent.
Problématique :
En quoi le bassin caraïbe est-il une interface à la fois américaine et mondiale ?
Qu’est-ce que le bassin caraïbe ? Quelles relations entretient-il avec le reste de l’Amérique et le monde ?
Démarches possibles pour mettre en oeuvre la question
Le programme invite à aborder la question à partir d’une étude de cas « Le bassin caraïbe : interface
américaine, interface mondiale», d’une entrée générale « Le continent américain : entre tensions et
intégrations régionales », et de l’approche comparative de deux États « États-Unis - Brésil : rôle mondial,
dynamiques territoriales ».
Comment traiter l’étude de cas ?
Le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale
L’étude de cas doit être traitée en 3 heures environ.
Elle porte sur la notion d’interface, mais elle doit aussi être abordée selon la problématique générale de la
question et celles des entrées qui lui succèdent. Elle permet en effet d’introduire, à l’échelle du bassin
caraïbe et à partir de son rôle d’interface, « la puissance du Nord », le « rôle mondial » des États-Unis ainsi
que les « tensions » et volontés d’ « intégrations régionales ».
Il convient de s’interroger sur les limites du bassin caraïbe. Elles résultent d’un jeu de relations séculaires
et non du cadre physique. Le bassin caraïbe s’organise autour de deux espaces maritimes, la mer des Caraïbe
et le Golfe du Mexique, qui mettent en relation les archipels des Grandes Antilles et des Petites Antilles avec
leurs littoraux d’Amérique latine et d’Amérique du Nord. C’est donc un espace fragmenté politiquement,
linguistiquement et économiquement qui connait un gradient de « caraïbéanité ». Celle-ci se définit par
opposition à l’ailleurs, notamment au puissant voisin du Nord et aux anciennes puissances coloniales.
On montrera que le bassin caraïbe est une interface américaine mettant en contact les espaces continentaux
nord-américain et latino-américain, mais qu’il est aussi une interface mondiale puisque les anciennes
puissances coloniales européennes y sont toujours présentes et que les États de l’isthme sont en situation
d’interface à la fois avec l’Atlantique et avec le Pacifique et l’Asie. Il y a donc une mise en relation
d’ensembles régionaux de cultures différentes (une Amérique anglo-saxonne et une Amérique hispanique
avec des enclaves francophones et néerlandophones) et de niveaux de développement contrastés
répondant à une opposition classique « Nord-Sud ». Mais il convient de nuancer ce schéma: la Caraïbe
apparait plutôt comme un « entre-deux » (même si la population s’identifie globalement au « Sud »), et
comprend des territoires à développement élevé, notamment dans les Petites Antilles.
L’analyse des flux et des relations traduit une situation d’interface Nord-Sud.
Si l’archipel des Antilles génère peu de flux de marchandises vers le Nord (excepté les produits agricoles
vers l’Europe grâce à des tarifs préférentiels), les littoraux latino-américains exportent des hydrocarbures et
des denrées alimentaires. Le Sud du bassin alimente aussi des trafics illicites vers le Nord : la drogue, les
produits de contrebande venant d’Asie. De ces territoires partent d’importants flux migratoires vers les
États-Unis et l’Europe qui permettent la diffusion de la culture caraïbe.
Du Nord, proviennent des aides au développement et des investissements favorisés par les zones franches
et les « paradis fiscaux ». Le bassin accueille des touristes des pays riches ; il est économiquement polarisé
par les États-Unis et Miami.
Les relations géopolitiques sont aussi marquées par l’hégémonie des États-Unis, renforcée actuellement
par une politique d’intégration du bassin en extension de l’Alena. Cette hégémonie suscite une construction
régionale défensive (Association des États caraïbes) et n’est que faiblement contrebalancée par les relations
du bassin avec l’Europe.
Les acquis de cette étude seront synthétisés sous la forme d’un croquis
Démarche proposée :
Le travail présenté concerne la 1ère mise en œuvre de la question sur l’Amérique dans le thème 3.
L’horaire imparti est de 3 heures incluant l’élaboration d’un croquis de synthèse.
Le choix retenu :
- 2h pour la mise en œuvre de l’étude de cas avec un travail sur documents essentiellement
cartographiques. La recherche d’informations s’effectue à partir d’une consigne identifiée. La rédaction
d’un bilan à chaque étape de l’étude (en classe et/ou à la maison) est indiquée aux élèves (travail
personnel)
2 documents d’accroche pour entrer dans la séquence…
1ère partie : Le bassin caraïbe « sous influences »
* Découverte du thème à partir d’une carte présentant les interventions militaires américaines dans la
zone depuis la fin du 19ème siècle : prélèvement d’informations en commun pour aboutir à une carte
simplifiée des interventions (fond de carte distribué). En conclusion, l’on pondère le discours de la
carte en insistant sur l’infléchissement actuel de la politique étasunienne dans la région (voir article de
M. Chrispin, in http://www.diploweb.com/Les-relations-entre-les-Etats-Unis.html)
* L’émergence d’une influence alternative à celle des EU : étude de 2 documents sur Petrocaribe et
l’Alba.
* L’influence de l’Europe dans le bassin caraïbe : 1 carte offrant les héritages d’un côté ; deux autres
distinguant d’abord les statuts juridiques des territoires caraïbe de l’UE (sur le même fond de carte
distribué, l’on place les territoires en question) ; puis les aides de l’UE.
Faire le point sur la première partie (bilan)
2ème partie : le bassin caraïbe, un espace de la mondialisation
*Présentation de la position d’interface économique stratégique à travers l’exemple du
canal de Panama (caractère illustratif)
-La dépendance économique des Etats de la caraïbe vis-à-vis des EU est rapidement
renseignée en ciblant sur l’activité agricole. (Interface américaine)
- L’économie illicite dans le bassin caraïbe présentée surtout par une carte insiste sur sa
position d’interface mondiale dans le commerce de la drogue par exemple mais aussi offre
l’occasion d’insister sur la complexité des circuits d’échanges dans cette région.
*Le bassin caraïbe est aussi un carrefour migratoire :
- Des migrations « suds-nords » : on rappelle brièvement les écarts de développement dans
la zone avant de décrire les flux migratoires liés au travail
- Des migrations touristiques massives impliquant des aménagements majeurs et des
retombées économiques souvent importante…d’où une dépendance des Etats récepteurs
vis-à-vis de ce secteur.
-Des lieux polarisant les migrations (aéroport de Miami ; frontières maritimes et terrestres)
Faire le point sur la seconde partie (bilan)
3ème partie : une typologie de l’espace caraïbe, inégalement intégré aux logiques de
mondialisation (sous forme de croquis)
- Proposition de légende du croquis et réalisation de la construction : travail possible
autour de la recherche des figurés appropriés
Proposition de séquence
Caricature datant de 1904. Elle montre le président américain Th. Roosevelt, muni d’un « gros
Bâton », patrouillant dans la mer Caraïbe. (Magnard terminales ES-L, p.150)
Quel message veut nous transmettre la caricature
sur les relations entre les Etats Unis et le bassin caraïbe ?
Plage de Maho, Saint-Martin (partie hollandaise), wikimedia common files
Que révèle cette photographie de l’organisation de l’interface caraïbe ?
Question globale :
Le bassin caraïbe, interface américaine ou interface mondiale ?
Littoraux d’Amérique
Une trentaine d’Etats et territoires sous tutelle ;
Une unité régionale difficile à identifier…
http://atlas-caraibe.certic.unicaen.fr/fr/image-117.gif
I. Le bassin caraïbe « sous influences » :
1- Une Méditerranée américaine ?
Le monde diplomatique, 1995.
Interventions militaires
des Etats Unis
Une Amérique sous influences
Vers grandes Antilles
Vers Mexique
Vers
Amérique centrale
Légende :
Intervention
militaire
Limite sud de la 1ère sphère d’influence (Am. Du nord, début 20ème)
2ème sphère d’influence (îles de la Caräïbe, fin 19ème-20ème)
3ème sphère d’influence (Am. Centrale, 20ème)
Fond de carte :http://atlas-caraibe.certic.unicaen.fr/fr/image-117.gif
2- Y-a-t-il une alternative à l’influence étasunienne
dans le bassin caraïbe ?
Centrale régionale de stockage et de distribution de carburants « Schafik Handal »
(leader révolutionnaire du FMLN), inaugurée en 2011 à Acajutla (El Salvador) née d’un
partenariat avec le Venezuela.
ALBA : Alternative bolivarienne pour les Amériques, dont l’ambition, née au Venezuela,
par H. CHAVEZ, est de développer plus de coopération continentale au niveau économique.
Une alliance régionale s’est en fait tissée autour de l’enjeu énergétique (petro caribe),
marquant une ambition de souveraineté et d’indépendance économique pour les états
latino américains
A partir de l’étude critique des deux documents présentés, quelles stratégies géoéconomiques
et géopolitiques ambitionnent certains Etats d’Amérique latine et caraïbe ?
http://www.larevolucionvive.org.ve/
3- L’influence européenne dans le bassin caraïbe :
un héritage ancien ; une réalité fragile
Quelles sont les influences de l’Europe dans l’aire caraïbe
d’après la carte présentée ci-après ?
Une présence historique des Européens dans la Caraïbe
La présence de l ’UE dans le bassin caraïbe
Iles Turques et Caïques (RU)
Iles Caïmans (RU)
Petites Antilles (RU et France)
Antilles néerlandaises
http://atlas-caraibe.certic.unicaen.fr/fr/image-117.gif
Quel développement pour les territoires ultrapériphériques européens ?
Synthèse 1ère partie :
A partir des informations développées dans cette première
étape, quelles formes de domination s’expriment dans le
bassin caribéen ?
2ème partie : le bassin caraïbe, un espace de la
mondialisation des échanges
1- Une interface économique avec le monde :
a) Le canal de Panama, symbole de l’interconnexion Atlantique/Pacifique
Vue aérienne du canal de Panama
Canal de Panama, fonctionnement des écluses
b) Une économie dépendante du client étasunien :
Magnard, p.154
Magnard, p.154
A partir des informations des documents, présentez quelques aspects de l’économie
agricole caraïbe
c) L’économie illicite dans le bassin caraïbe :
Des territoires de services
Paradisetfiscaux,
Sources : Chavagneux
all. 2009zones franches et trafics illicites
Surface
(km²)
Population
(1 000 hab.)
Services
financiers
(% du PNB)
Recettes
touristiques
(% du PNB)
Multinationales
(nombre de
sièges)
Entreprises
(nombre)
13 500
331
15
30
156
42 616
Îles Caïmans
260
52
14
17
1 130
72 000
Îles Vierges
britanniques
150
23
45
45
244
619 916
76 000
3 350
7
9
125
369 652
Bahamas
Panamá
http://atlas-caraibe.certic.unicaen.fr/fr/page-118.html
2- Le bassin caraïbe : un espace migratoire de premier plan
a) Les « sud » de la Caraïbe : Une illustration de l’inégal
développement: les migrations de travail
Le constat de la fracture nord sud…
D’après Magnard terminales ES-L, p.153
Les flux migratoires liés au travail
http://atlas-caraibe.certic.unicaen.fr/fr/page-118.html
Identifiez les principales régions de départ et leurs espaces de destination
b) Le bassin caraïbe, un espace touristique de rang mondial
Un espace consacré au tourisme de masse : Cancun
Montrez l’empreinte touristique
dans les territoires et l’économie du bassin caraïbe
c) Des lieux polarisant ces migrations
L’exemple de l’aéroport de Miami
Hatier, terminale ES-L
- Des frontières terrestres et maritimes sous tension :
Narco sous-marin intercepté par les
autorités étasuniennes (Key West, Floride,
2009)
Embarcation de fortune tentant de joindre
les côtes de Floride
La frontière mexicano-américaine : Matamoros/Brownsville
POSTE FRONTALIER ENTRE LES DEUX PAYS
ETATS UNIS
MEXIQUE
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/1/14/Matamoros-Brownsville_metro_area.png
Synthèse 2ème partie :
A partir des informations développées dans cette
seconde étape, comment se manifeste l’interface
caraïbe ?
III. Une typologie des espaces de l’interface caraïbe
1- les territoires intégrés à la mondialisation :
: Etats unis, hyperpuissance mondiale
: Des villes mondialisées (Miami ; Houston)
: Le Mexique, puissance régionale et membre de
l’ALENA
: canal de Panama
: DROM et PTOM, des périphéries intégrées de
l’UE
2- les espaces participant à des logiques d’échanges
globalisés
: pays d’accueil pour la délocalisation des FTN
: Des métropoles dynamisées par les logiques de
globalisation (Santo Domingo ; San Juan ; San José ; Cancun ; Tampa,
Caracas)
: Des ZIP (ports à conteneurs ; raffinage de
pétrole)
: Des littoraux spécialisés (économie de
plantation)
: Des façades maritimes à vocation touristique
(Riviera Maya ; Punta cana ; Bahamas…)
: flux migratoires majeurs
: flux de drogue vers Amérique du nord et UE
: frontière « fermée »
3- les espaces marginalisés ou en fragilité politique :
: Haiti, seul PMA d’Amérique (peu connecté aux
logiques de mondialisation)
: Des Etats marginalisés politiquement par les EU (Cuba ;
Venezuela)
: Des Etats fragilisés par l’influence du narcotrafic dans
certaines parties de leur territoire (Colombie ; Nord Mexique)
Galveston
Nouvelle Orléans
Houston
EU
Les espaces de l’interface caraïbe
Tampa
Miami
Vers EU
Veracruz
Vers UE
Cancun
San juan
Mexique
Sto Domingo
San José
Canal
Caracas
Vers UE

similar documents