CEP e-commerce

Report
Etude des métiers du
e-commerce
Présentation du Contrat d’Etude
Prospective réalisé en France
1
Plan de la présentation
1. Présentation du secteur du e-commerce et de son
évolution
2. La cartographie des métiers du e-commerce
3. Les pratiques actuelles en matière de GRH
4. Les besoins en formation
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
2
Présentation du secteur
3
Présentation du secteur du e-commerce
Pour rappel, en France, sur l’année 2012 :
• Un marché de 45 milliards d’euros (données FEVAD)
• 117 500 sites marchands actifs (+17% sur l’année 2012)
• 33 millions d’acheteurs en ligne
Six marchés concentrent les ¾ des ventes, classement par
importance du taux de pénétration du e-commerce :
 Le e-tourisme
 Les produits culturels
 Puis les produits techniques, les produits textiles, accessoires,
chaussures
 Et les produits alimentaires (moins de 1%)
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
4
Présentation du secteur du e-commerce
Résultats de l’enquête : 100 entreprises répondantes
représentatives de la diversité des acteurs du e-commerce
Les trois types d’acteurs du e-commerce :
– Les « pure players » qui réalisent
l’essentiel de leurs ventes via le
e-commerce
– Les « click & mortar » ou
« retailers » qui réalisent une
part majoritaire de leurs ventes
dans des points de vente
physiques et le reste par Internet
– Les « VADistes » dont les ventes
à distance par téléphone et par
courrier évoluent aujourd’hui
progressivement vers Internet.
Répartition des entreprises par type d’acteur
Autre
6%
VADiste
26%
Pure
player
45%
Click and
Mortar
23%
Source : CREDOC-GESTE enquête CEP e-commerce 2013
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
5
Les effectifs (France) dédiés au ecommerce se concentrent :
• chez les « pure players » (près de 2
emplois sur 3)
• dans les entreprises de 100
personnes et plus (près de 9 emplois
sur 10)
Les « click and mortar » représentent
une part significative de l’effectif
e-commerce en France près de 1 emploi
sur 4
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
VADiste
11%
Click &
Mortar
24%
Autre
1%
Pure player
64%
Source : CREDOC-GESTE enquête CEP e-commerce 2013
La présentation du secteur :
La répartition des effectifs
e-commerce (enquête CEP)
La répartition des effectifs e-commerce
par type d’acteur
par taille d’entreprise
< 100
personnes
14%
100
personnes et
plus
86%
6
Le poids du CA e-commerce dans la CA total s’est renforcé entre
2009 et 2011 pour chaque type d’acteur (enquête CEP)
Le poids de l’activité e-commerce dans le CA total varie en fonction de la taille de l’entreprise :
• 61% pour les entreprises de moins de 100 salariés, en 2011,
• 28% pour les entreprises de 250 personnes et plus.
Evolution de la part du CA e-commerce dans le CA global des entreprises interrogées
100%
90%
92%
80%
60%
40%
19%
20%
26%
28%
32%
29%
32%
2009
2011
9% 11%
0%
Pure player
Click and
Mortar
VADiste
Autre
Total
Source : CREDOC-GESTE enquête CEP e-commerce 2013
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
7
La cartographie des métiers du
e-commerce
8
La cartographie des métiers du e-commerce
L’influence du digital sur le commerce et ses métiers – 20 juin 2013
9
La cartographie des métiers du e-commerce
L’influence du digital sur le commerce et ses métiers – 20 juin 2013
10
L’analyse des métiers à travers les résultats de l’enquête :
Trois familles de métiers concentrent 60% des effectifs
1 emploi sur 4 dans les métiers de la logistique
1 emploi sur 5 dans les métiers du commerce et de la relation client
1 emploi sur 6 dans les métiers de la production et de la gestion de contenu
Autres
7%
Ressources humaines
2%
Administrative, financier et Comptable
6%
Conception, interface et création
numérique
6%
Communication et Marketing
10%
Technologie de l'information
10%
Production et gestion de contenu
Commerciale et relation client
Supply Chain/ logistique
15%
21%
25%
L’influence du digital sur le commerce
et ses
métiers –20%
20 juin 2013
0%
10%
30%
Source : CREDOC-GESTE enquête CEP e-commerce 2013
La répartition des effectifs e-commerce par famille de métiers
11
Résultats de l’enquête :« Pure Players » et « Click & Mortar »
portent la hausse des emplois e-commerce
Les évolutions de l’emploi depuis 2 – 3 ans par type d’acteur
100%
90%
80%
16%
30%
13%
15%
50%
50%
54%
50%
Forte hausse (> 10%)
Hausse significative (+5% à
+10%)
Stabilité (pas d'évolution
significative)
61%
40%
30%
20%
17%
27%
70%
60%
9%
Baisse significative (-10% à
-5%)
20%
0%
Forte baisse (> -10%)
9%
10%
6%
5%
1%
1%
Pure player Click and Mortar
8%
6%
3%
VADiste
Total
Trop peu de réponses pour
une analyse détaillée par
famille de métier
Tendances observées :
Pure Players : hausse de
l’effectif « Commercial /
relation client » et
« Communication /
Marketing »
Click & Mortar : hausse de
l’effectif « Conception,
interface et création
numérique » et
« Production / gestion de
contenu »
VADiste : stabilité de
l’effectif global
Source : CREDOC-GESTE enquête CEP e-commerce 2013
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
12
Les pratiques de gestion des
ressources humaines
13
Le recrutement des métiers e-commerce (enquête CEP)
Niveau de recrutement habituel
(ensemble des métiers)
Pas d’exploitation possible par famille
de métier
Bac+4/+5
2%
3 recrutements sur 4 réalisés en 2012
répondaient à une Création ou un
accroissement d’activité
2 recrutements sur 3 réalisés en 2012
concernaient une personne Bac +2 et
plus
Bac+2/+3
27%
34%
Bac
5%
31%
Expérience
déterminante
Ne sait pas encore
Source : CREDOC-GESTE enquête CEP e-commerce 2013
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
14
Les difficultés de recrutement dans les métiers e-commerce
Nature des difficultés de recrutement
Pénurie de candidats
3%
16%
41%
Formation initiale
inadaptée
Expérience insuffisante
26%
13%
Exigence salariale trop
forte
Autres difficultés
Source : CREDOC-GESTE enquête CEP e-commerce 2013
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
La moitié des difficultés de
recrutement rencontrées en 2012
sont imputées au manque de
compétences présentes (« pénurie
de candidats » et « formation
initiale inadaptée »)
Les métiers de la famille
« Communication / Marketing »
sont les plus touchés :
• Consultant / Responsable /
Chargé de référencement (15%
des entreprises rencontrant des
difficultés de recrutement)
• Traffic manager (14%)
• Community manager (14%)
15
Le recrutement des métiers e-commerce
au cours des 3 prochaines années (enquête CEP)
Les intentions de recrutement sont portées
par les « Pure Players » et les « Click &
Mortar »
Les métiers qui arrivent en tête des
intentions de recrutement (en % des
entreprises qui envisagent de recruter) :
7 entreprises sur 10 sont certaines
d’embaucher au cours des 2-3 prochaines
années
•
Chargé de relation client (39%)
•
Traffic manager (29%)
1 entreprise sur 10 envisage de ne pas
recruter (uniquement des VADistes)
•
Community manager (26%)
•
Rédacteur web (26%)
1 VADiste sur 3 envisage de ne pas recruter
sur cette période
•
Chef de projet / analyste fonctionnel
(26%)
1 VADiste sur 4 ne sait pas s’il recrutera sur
cette période
•
Animateur des ventes en ligne (25%)
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
16
Une très large majorité des entreprises sous-traite
des activités liées au e-commerce
Part des entreprises sous-traitant des prestations liées
au e-commerce
100%
80%
25%
8%
19%
19%
81%
81%
60%
40%
75%
92%
Non
Oui
20%
0%
Pure player Click and
Mortar
VADiste
Total
Peu de différences
entre les types
d’acteur
Pas de différence
significative selon
la taille de
l’entreprise
Source : CREDOC-GESTE enquête CEP e-commerce 2013
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
17
Toutes les familles de métiers sont concernées
par la sous-traitance
Prestations liées au e-commerce qui sont sous-traitées
Autres
7%
Ressources humaines
9%
Administrative, financier et Comptable
% des répondants
oui à la soustraitance
17%
Commerciale et relation client
23%
Production et gestion de contenu
28%
Communication et Marketing
34%
Technologie de l'information
35%
Supply Chain/ logistique
Les activités de
« Conception,
interface et
création
numérique »
sont sous-traitées
par 2 entreprises
sur 3
41%
Conception, interface et création numérique
66%
0%
20%
40%
60%
80%
Source : CREDOC-GESTE enquête CEP e-commerce 2013
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
18
Les besoins en formation
19
L’offre de formation en France
(enquête GESTE auprès d’organismes de formation)
• Les formations spécialisées du e-commerce sont réparties
principalement entre les formations de niveau :
– bac+2/+3 : entre 2/3 et 3/4 du total des formés
– bac+5 et plus : entre 1/4 et 1/3 du total des formés
• Coexistence de Masters spécialisés existants depuis plusieurs
années et de nouvelles écoles spécialisées Web qui se créent
pour des formations allant jusqu’au niveau Bac+5.
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
20
Le rôle primordial de la formation continue
dans le e-commerce
 Les besoins dans ce secteur sont particulièrement importants
du fait :
 De la nécessité d’une veille technologique permanente
 De l’exigence dans les compétences attendues du fait de la
concurrence
 Du challenge en cours chez les click and mortar et les VADistes pour
poursuivre la transition culturelle et professionnelle pour aller du
canal traditionnel de l’enseigne vers le cross-canal
 De la nécessité pour les petites et moyennes structures d’acquérir des
compétences plus pointues sur les techniques de e-commerce
 De la nécessité de renforcer des compétences transversales liées au
management dans les équipes e-commerce (moyenne d’âge souvent
jeune)
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
21
Les besoins de formation exprimés par les employeurs
Familles professionnelles
Communication et
marketing
Métiers les plus cités dans
les intentions de
recrutement
Niveaux de formation
recherchés
Animateur de ventes en
ligne
Bac+4 ou 5 option
marketing, Bac+3 avec
forte expérience de
responsable des
ventes/marketing
Webmarketer, community
manager
Bac+3 à Bac +5, formation
marketing, renforcement
de la spécialisation pour le
community manager
Responsable, chargé de
référencement
Niveau Bac+2 à Bac+5, type
école de commerce ou
master spécialisé en
commerce/marketing ou
formation spécialisée en
webmarketing
Source : Credoc-Geste enquête CEP métiers du e-commerce
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
22
Les besoins de formation exprimés par les employeurs
Familles professionnelles
Conception , interface et
création numérique
Métiers les plus cités dans
les intentions de
recrutement
Niveaux de formation
recherchés
Webdesigner
Bac+4 ou 5 option
marketing, Bac+3 avec
forte expérience de
responsable des
ventes/marketing
Chef de projet fonctionnel
web
Bac+4 /5 ou école
d’ingénieur/de commerce
complétée d’une
spécialisation
Chef de projet technique
web
Niveau Bac+3 à Bac+5 ou
école d’ingénieur
complétée d’une
spécialisation
Source : Credoc-Geste enquête CEP métiers du e-commerce
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
23
Les besoins de formation exprimés par les employeurs
Familles professionnelles
Métiers les plus cités dans
les intentions de
recrutement
Niveaux de formation
recherchés
Rédacteur web
Niveau Bac+2 ou Bac+3
Webmaster
Niveau Bac+3 à Bac+5
d’informatique (master
professionnel
informatique, multimédia
internet, école d’ingénieur
en informatique avec
option multimédia) ou
bien axée sur l’aspect
créatif, design (licence
professionnelle création
multimédia, master
spécialisé des beaux-arts…)
Production et gestion de
contenu
Source : Credoc-Geste enquête CEP métiers du e-commerce
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
24
Caractéristiques des besoins de formation
exprimés par les employeurs
 Des personnes qualifiées au moins à bac+2/3 pour participer au
développement du e-commerce
– profils plutôt spécialisés et connaissant bien un ou plusieurs volets des
techniques internet pour les profils Bac+3
– profils plutôt généralistes et évolutifs ayant des connaissances sur l’ensemble
du domaine du e-commerce (technique, marketing, conception et projet)
pour les profils Bac+5
 Des personnes ayant fait des stages en entreprise et ayant pu participer à
des projets opérationnels
– Sur des projets tuteurés lors des formations
– Lors de stages dans des entreprises de e-commerce
– À travers des développements personnels de sites (associatifs, collaboratifs…)
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
25
Synthèse des constats sur la formation
 Une offre de formation mal repérée
 L’offre de formation spécifique semble plus développée aux
niveaux Bac+2 et 3 qu’au niveau Bac +5
 Selon l’enquête, les recrutements semblent équilibrés entre les
Bac+2/3 et les Bac +5
 Une nécessité d’adaptation et de modularité de l’offre du fait de
l’obsolescence rapide des données sur les emplois et les
organisations
 Des coûts moyens de formation élevés du fait des
investissements nécessaires pour les organismes de formation,
de la durée des formations requise par le degré de technicité ou
d’approfondissement exigé au regard des métiers
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
26
5 axes de préconisations dans le CEP
 Développer l’information sur les métiers du e-commerce, sur l’offre de
formation et sur les opportunités d’emploi que va offrir ce secteur en
croissance dans les prochaines années
 Favoriser l’intégration des nouveaux entrants dans ce secteur via la
formation initiale
 Accompagner par la formation continue les salariés des entreprises du
commerce qui développeront de nouveaux canaux de distribution (ecommerce, multicanal, cross-canal, etc.),
 Sécuriser les parcours professionnels d’une part des entrepreneurs qui
souhaitent développer des sites marchands et d’autres part de salariés ou
de demandeurs d’emploi qui souhaitent s’orienter vers le e-commerce en
acquérant les compétences spécifiques de ce secteur en évolution
permanente
 Développer la GPEC dans les entreprises du secteur professionnel du ecommerce, afin de mieux anticiper les besoins prévisionnels en emplois et
compétences, en outillant les acteurs.
Présentation COMEOS du 25 mars 2014
27

similar documents