CROI 2014

Report
CROI 2014
BOSTON
Hépatites
27LB Combination Oral, Hepatitis C Antiviral Therapy
for 6 or 12 Weeks: Final Results of the SYNERGY Trial
• 60 HCV mono-infectés, naïfs, GT1
• 3 bras
– A - sofosbuvir + ledipasvir
(400mg/90mg) 1/J en fixed dose
combination (FDC) pdt 12 sem
– B - FDC + GS-9669 (500mg/j), un
non nucleoside NS5B inhibitor pdt
6 sem
– C - FDC + GS-9451 (80mg/j), une
anti protéase HCV pdt 6 sem
• The combination was well
tolerated with no grade 4 adverse
events or drug discontinuations
29LB PEARL III: SVR ≥99% After 12 Wks of ABT450/r/267 + ABT-333 ± RBV in Treatment Naïve HCV
GT1b Infection
• Double aveugle,
randomisation 1:1, 12 sem
de ttt.
• ABT-450/r/ABT-267
(150mg/100mg/25mg QD)
et ABT-333 (250mg BID),
avec RBV (1000mg ou
1200mg /j en BID, Arm A)
ou placebo de RBV (Arm B)
• Résultats: n= 419. SVR12
rates (intent-to-treat) were
99.5% (Arm A) and 99.0%
(Arm B). Donc RBV pas
nécessaire
60 Interferon Alfa-Free Treatment of HCV
Traitements antirétroviraux
84LB First-Line RAL + DRV/r Is Non-Inferior To TDF/FTC
+ DRV/r: The NEAT001/ANRS143 Randomised Trial
• N=800
• Pas de différence
d’efficacité
• Comme attendu plus de
mut dans le groupe RTG
85 Efficacy and Tolerability of Atazanavir, Raltegravir, or
Darunavir With FTC/Tenofovir: ACTG 5257
• N=1800 !
• Pas de différence de
puissance virologique
• Par contre plus d’effets
secondaires dans le
groupe ATZ,
principalement ictère
mais aussi troubles
digestifs, donc moins
bien au total
• RAL>ATZ/r
• DRV/r = RAL
• DRV/r > ATZ/r
RAL> ATZ/r et DRV/r
DRV/r >ATZ/r
Pas de différence si en ITT,
mais oui si off-ART = échec
Pas de surprise, résistances rares mais plus fréquentes dans le bras RAL
Moins d’augmentation LDL et TG dans le groupe RAL
Nouveaux médicaments
86 Attachment Inhibitor Prodrug BMS-663068 in ARVExperienced Subjects: Week 24 Analysis
• 4 groupes recevant BMS663068 (400 ou 800 mg,
BID; 600 ou 1200 mg, QD)
et un groupe contrôle
(ATV/r 300/100 mg QD),
tous avec un backbone de
raltegravir (RAL) 400 mg
BID + TDF 300 mg QD (?)
• N=250
• Donc résultats corrects,
mais surtout sur les
CV<100 000 et avec un
backbone de RAL…
91LB 744 and Rilpivirine as Two-Drug Oral Maintenance
Therapy: LAI116482 (LATTE) Week 48 Results
• Patients naïfs ,
randomisés 1:1:1:1
pour l’induction 744 10
mg, 30 mg, 60 mg OD
ou efavirenz (EFV) 600
mg avec TDF/FTC ou
ABC/3TC jusqu’à W24,
puis deux médicaments
PO en maintenance:
744 + RPV 25 mg
jusqu’à W96
92LB Safety and Antiviral Effect of MK-1439, A Novel
NNRTI (+FTC/TDF) in ART-Naive HIV-Infected Patients
• Patients naïfs, double
aveugle, randomisé, 4
doses de MK-1439
(nouvel NNRTI) 25, 50,
100 et 200 mg qd vs
efavirenz (EFV) 600 mg
avec FTC/TDF
• Primary efficacy > < 100
000
• On peut s’étonner des
résultats assez
« moyens » du bras
contrôle…
543 Dolutegravir Regimen Statistically Superior To
Tenofovir/Emtricitabine/Efavirenz: 96-Wk Data
Sharon Walmsley1, Juan Berenguer2, Marie-Aude Khuong-Josses3 ;)
• Plus de 800 patients, DTG + 2nuc vs Atripla
• A W96 persistance de la supériorité du DTG
Neurologie
443 CSF Viral Escape in Patients Without Neurological
Disorders: Prevalence and Associated Factors
• 303 paires de CSF/plasma
de 115 patients
• CSF collecté pour 14% de
1994 à 2004, pour 48% de
2004 à 2008, et pour 37%
de 2009 à 2013
• En multivariée, male gender
(OR 0.23; 95%CI 0.07-0.76),
CD4 >350 (0.22; 0.06-0.73)
et 2009-2013 période (0.05;
0.00-0.25) étaient tous
indépendamment associés
à une baisse du risque
d’échappement viral du LCR
Pharmacologie
507 Rilpivirine With Darunavir/Ritonavir: Pharmacokinetics &
Safety in HIV Therapy-Naïve Patients
• DRV/rtv 800/100mg et RPV 25mg 1/j, avec un
repas > 533kcal
• N=20
• L’association de DRV/rtv et RPV dans cette
étude était bien tolérée, avec des taux
d’exposition à la RPV dans le même range que
dans les études princeps ECHO et THRIVE.
• Les réponses virologiques initiales étaient très
bonnes (-2 et 2.5 log à M1 et M2)
511 Correlation Between Atazanavir Concentrations,
Clinical Covariates and Side Effects
•
•
•
•
•
Cmin ATZ chez patients VIH recevant
ATV pendant au moins 3 mois
45% des 273 patients (68% ATV/r
300/100) avaient des C° ATZ > fenêtre
thérapeutique pharmacologique
(150-800 ng/mL)
Facteurs indépendamment associés à
des niveaux de VTT étaient l’
utilisation de RTV (r = -0,291, p
<0,0001) et de l'administration
concomitante de statine
(rosuvastatine à 31/34 cas; r = 0,315,
p <0,0001)
Aucun effet du ténofovir, de l'âge, du
poids ou de l’IMC
Les C° élevés d’ATZ étaient
significativement associées aux
principales toxicités liées à l’ATZ
525 Atazanavir/Cobicistat Fixed-Dose Combination Is
Bioequivalent To the Separate Agents
• C’est plutôt bien car encore vers une
diminution du nombre de comprimé, mais
l’inconvénient de la « rigidité » du cp fixeddose si besoin d’ajuster…
PEVD Epidémiologie
Etude Partner. Transmission dans un
couple si partenaire sous ART
N=282 MSM
N=445 HS
Suivi 1-1,5 an
Aucun cas de contamination
150 Unequal Benefits From ART: A Growing Male
Disadvantage in Life Expectancy in Rural South Africa
• Les hommes ont beaucoup plus de risques de mourir
du Sida, principalement car ils sont moins traités…
538 Partner-Based Intervention for Adherence To
Second-Line ART: A Multinational Trial (ACTG A5234)
• Essai randomisé 1:1 où pour les traitements de 2ème ligne
(lopi/r + TDF/FTC), les patients sont tirés au sort pour
prendre une personne ressource, soutien de l’observance
ou non. (Brazil, Botswana, Haiti, Peru, South Africa,
Uganda, Zambia, Zimbabwe)
• Le partenaire choisi recevait une formation à l’obervance et
documentait la prise du traitement au moins 5 jours
/semaine pdt 24W. Ils pouvaient appeler le site s’ils
observaient une non adhérence.
• Résultats: 250 patients environ au total. 130 (51%) males,
204 (79%) African origin, 52 (20%) Latino, age median 38
years. Partenaires choisis: parents (57, 22%), conjoints (55,
21%), fratrie (50, 19%), amis (41, 16%), autres (54, 21%).
• Echec virologique à W24 : 19% dans le bras partenaire
vs.13% dans le bras contrôle, (p=0.31) et à W48, 26% vs.
18% (p=0.13)…
PTME
Encore un BB « guéri »
Mississipi BB, SANS traitement
Et toujours en « rémission » à presque 2 ans
de l’arrêt du traitement ARV
Second cas
Lui toujours sous traitement, mais ayant perdu
tous les marqueurs d’infection virale dont l’ADN
proviral
Suivi et échec virologique chez les
adolescents (10-19 ans) au Botswana
• Plus les parents sont
absents aux RDV, plus le
risque d’échec
thérapeutique
augmente
• Odds ratio d’échec
virologique si le parent
ne vient pas à la visite
des 3 mois = 6.3 (95% CI
3.0-13.5)
Poster 932

similar documents