architecture ecologique

Report
ARCHITECTURE
ECOLOGIQUE
ARCHITECTURE ET
QUALITE
ENVIRONNEMENTALE
INTRODUCTION











Maîtrise du développement durable des ressources de la planète pour
assurer la qualité de vie des générations futures
Collaboration d’acteurs.
Implication sociale, écologique, économique.
Démarche globale, objective, rationnelle.
Construire autrement
Planification urbaine
Economie d’énergie, emploi de matériaux sains et renouvelables.
Haute qualité environnementale
Climats, situations, budgets variés  applicables à tous les contextes.
Confort – développement durable des ressources naturelles et maîtrise des
déchets.
Intégration de nouvelles exigences – changements comportements.
LES 14 CIBLES HQE
MAITRISE DES IMPACTS SUR L’ENVRIONNEMENT EXTERIEUR


-
-
ECOCONSTRUCTION
Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement immédiat
Choix intégré des procédés et produits de construction
Chantiers à faible nuisance
ECOGESTION
Gestion de l’énergie
Gestion de l’eau
Gestion des déchets d’activités
Entretien et maintenance
CREATION D’UN ENVIRONNEMENT INTERIEUR SATISFAISANT


-
CONFORT
Confort hygrométrique
Confort acoustique
Confort visuel
Confort olfactif
SANTE
Conditions sanitaires
Qualité de l’air
Qualité de l’eau
DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE
Programmation, conception, réalisation et gestion des bâtiments.
 Protection de l’environnement.





APPROCHES DIVERSIFIEES
Empirique
Théorique : démarche HQE, concept Energie 2000
Expérimentale, suivi scientifique.
COLLABORATION INTERDISCIPLINAIRE
Consensus entre tous les acteurs
« Integrated design process »
Confort des usagers, protection du site, gestion de l’eau et de l’énergie,
coûts maîtrisés.
Dimension sociale : participation des usagers, soutien à l’économie
locale, appropriation de l’espace par habitants, évolution de la structure.
UTILISATION RATIONNELLE DE L’ENERGIE

PRINCIPES BIOCLIMATIQUES

OPTIMISATION DES APPORTS SOLAIRES

LES PONTS THERMIQUES

LES VITRAGES INTELLIGENTS

LA VENTILATION NATURELLE

LE CONFORT SOLAIRE



LE CONFORT D’ÉTÉ
L’ETANCHEITE A L’AIR
LES FACADES A DOUBLE PEAU

L’ECLAIRAGE NATUREL
REGLEMENTATIONS THERMIQUES ET
LABELS EUROPEENS

L’EVOLUTION DE LA REGLEMENTATION THERMIQUE FRANCAISE

LES PRINCIPES DE LA RT 2000

LE LABEL ALLEMAND HABITAT A BASSE ENERGIE

LE LABEL SUISSE MINERGIE

LE LABEL EUROPEEN HABITAT PASSIF

LES PRINCIPES DE LA RT 2012 – Loi Grenelle
limiter la consommation d'énergie primaire des bâtiments neufs à 50
kWhEP/(m².an)
évolution technologique et industrielle pour toutes les filières du bâti et des
équipements,
qualité énergétique du bâti, indépendamment du choix de système
énergétique,
un équilibre technique et économique entre les énergies utilisées pour le
chauffage et la production d'eau chaude sanitaire




LES ENERGIES RENOUVELABLES
LE SOLAIRE THERMIQUE
Rayonnement solaire  capteurs solaires  chaleur
 LA CONVERSION PHOTOVOLTAIQUE
Energie solaire  cellules photovoltaïques  Electricité
 LE CHAUFFAGE THERMODYNAMIQUE
Air chaud extérieur/sol  pompe chaleur (x 2-5)  Echangeur
 LE BOIS-ENERGIE
Bilan CO2 nul
 LE BIOGAZ
Fermentation de déchets ménagers, matières organiques…  gaz cuisine
 L’ENERGIE EOLIENNE
Energie cinétique (vent)  Energie mécanique (pompage eau)  Electricité
 LA COGENERATION
Récupération de l’énergie thermique pour produire de l’électricité
 LES PILES A COMBUSTIBLE
O (O2) + fluide d’alimentation  réaction chimique  Electricité

LA GESTION ECOLOGIQUE DU
CYCLE DE L’EAU
RECUPERATION DES EAUX DE PLUIE + épuration
 Arrosage, machines, nettoyage, chasses d’eau…
Difficile en France/réglementations sanitaires.

UTILISATION INDUSTRIELLE DES EAUX PLUVIALES
Dans le processus de fabrication. Ecologie + rentabilité économique

TOITURES VEGETALISEES
+/- écosystème naturel + Isolation acoustique et thermique, régulation humidité.

GESTION DES EAUX USEES
Lagunage : plantes aquatiques. Anthroposophie.


BIOTOPES
L’INCIDENCE DES MATERIAUX SUR
L’ENVIRONNEMENT
Milieu naturel / ambiance intérieure / santé des habitants
 LA QUALITE DE L’AIR
Usagers =/= fabricants, émissions toxiques, COV, colles…
 L’EVALUATION DU CYCLE DE VIE (LCA)
MBEP = Coefficient de performance énergétique des matériaux
 LES CRITERES DE CHOIX
Qualité sanitaire, environnementale, énergétique, de transport.
 LA CERTIFICATION ENVIRONNEMENTALE DES MATERIAUX
Transparence sur la composition des produits et leur fabrication
 VERS UNE REGLEMENTATION EUROPEENNE DES MATERIAUX
 LES MATERIAUX DU SECOND ŒUVRE
« Sains », sans formaldéhyde ou solvants chimiques  produits naturels
 LES MATERIAUX DE STRUCTURE Approche raisonnée
Production industrielle légère, énergie, matière première renouvelable,
transport…
(
béton,
terre, bois)
LA CONSTRUCTION EN BOIS ET Q.E.
Air sain, humidité naturellement régulée, surfaces chaudes, confort thermique.
 UN MATERIAU NATUREL RECYCLABLE
Consommation de peu d’énergie pour mise en œuvre
Structure/parement/int./ext./préfabrication/standardisation/recyclage.
 LES ECOCERTIFICATIONS
FSC/ PEFC – bois tropicaux (Attention transport!)
 LE BOIS MASSIF
Essences indigènes, bois locaux, lamellé-collé ou cloué, Douglas/Red cedar.
 LES PRODUITS DERIVES DU BOIS
Optimisation des performances par homogénéisation
Lamibois, OSB 
performances, portées, sections, - sensible à humidité.
 LES COLLES - Attention aux COV (formaldéhyde) ou polyuréthane
 Grosses particules, ou polymérisation de lignine, ou colles
amidon/colza/tanins.
 LES TRAITEMENTS PREVENTIFS – Attention produits toxiques !
Fonction classe de risques biologiques,
Procédés thermiques, haute température, Durabilité et stabilité dimensionnelle
 LA PROTECTION CONSTRUCTIVE DES BOIS
Diminuer au minimum indispensable le traitement / ou contrôler si pas du tout.
Conditions. Eviter condensation, attention termites.
L’OPTIMISATION DE LA CONSTRUCTION
Optimisation des qualités de chacun.
 LA MIXITE DES MATERIAUX
Chaque matériau a ses avantages, les utiliser en fonction.
 LA PREFABRICATION  Standardisation
Optimisation économique/écologique/déchets contrôlés/diminution nuisances.
 L’ECHANGE DE DONNEES INFORMATIQUES = Fabrication assistée par
ordinateur
Augmentation du rendement. Equipe cohérente. Etudes approfondies.
Traitement des liaisons, enveloppes étanches à l’air, isolées.
LA GESTION DES CHANTIERS
Amélioration conditions de vie/travail, augmentation qualité de mise en œuvre.
 LES CHANTIERS PROPRES
« Chantiers verts » (ADEME) tri sur place, adaptation des méthodes de travail,
planification mise en œuvre des composants.
 LA MAITRISE DES NUISANCES
Réglementations sonores, préfabrication en atelier, matériels insonorisés.
 LA MAITRISE DES POLLUTIONS
Rejet sur le site solvants, hydrocarbures  sol/nappes phréatiques.
 LA MAITRISE DES DECHETS / Cycle de vie du matériau, tous les acteurs
responsables.
Gestion déchets, matériaux, matières premières, conditionnement, tri des déchets.
 LES DECHETS DE CHANTIER
Dangereux/ménagers/assimilés/inertes.
 LA GESTION DES DECHETS DE CONSTRUCTION
Economie matière et tri au recyclage.
 LA GESTION DES DECHETS DE DEMOLITION
Bulldozer pour maçonnerie/démontage pour acier et bois, réutilisation.
LA GESTION ENVIRONNEMENTALE DES
BATIMENTS
L’EVOLUTION DES COMPORTEMENTS
Qualité de vie des usagers, maîtrise des équipements techniques, information.
Internationalisation, uniformisation  moins de prise en compte environnement
 L’ECOCONSOMMATION
Investissement tous les acteurs/équipements performants/sensibilisation usager
 LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION D’ENERGIE

LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION D’ELECTRICITE
Usage : Appareils économes en électricité/capteurs solaires…
Conception : lumière et ventilation naturelles.
 LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION D’EAU
Chasse d’eau double commande/robinets limiteur d’énergie/équipements
ménagers performants.

LE FINANCEMENT DE LA QUALITE
ENVIRONNEMENTALE
Subventions  emploi des énergies renouvelables réduction consommation
 EXPERIENCES EUROPEENNES
Surcoût financiers  économies d’énergie et réduction frais de fonctionnement.
 MONTAGE FINANCIER D’UNE OPERATION PRIVEE
Résidence Salatierra, Rennes. Programme européen Cepheus. Etudes.
 Concept énergétique performant
 Mise en œuvre de matériaux écologiques
Rentabilisation des investissements.
 LA RENTABILISATION DES INVESTISSEMENTS
RPP : Rapport prix/performance
++ Puits canadien et menuiseries à isolation renforcée.
+ triple vitrage et modules photovoltaïques
VERS UNE QUALITE
ENVIRONNEMENTALE AU QUOTIDIEN







UN DEVOIR PEDAGOGIQUE : préserver notre environnement naturel
Formation des écocitoyens
Maîtres d’œuvre sensibilisent usagers à la Q.E.
Maîtres d’ouvrage logements sociaux : cogestion confort/maintenance avec
habitants.
DES PERSPECTIVES ENCOURAGEANTES
Convaincre opinion publique et ensemble acteurs de la construction
Améliorer qualité de la vie par respect des ressources naturelles.
Collaboration.
EQUIPEMENTS PUBLICS - ENSEIGNEMENTS

ECOLE MATERNELLE A PLIEZHAUSEN, Allemagne

ECOLE PRIMAIRE NOTLEY GREEN, Royaume-Uni
Merci de votre attention !

similar documents