Le polar, ou le roman policier

Report
 Habituellement, le roman policier débute avec la scène du




crime.
Ensuite, un meurtre est commis, ce qui vient déclencher
l’intrigue.
Au début de l’enquête, le détective retrace les personnes
qui avaient un motif de tuer la victime. Il interroge les
suspects.
Au milieu du roman, le détective devine assez bien qui est
coupable et qui est innocent. Mais un 2e meurtre peut venir
tout bouleverser.
À la fin du roman, les lecteurs découvrent l’identité du
meurtrier.
 Est responsable d’effectuer l’enquête.
 Son travail est de trouver des motifs et des
suspects afin de résoudre le meurtre.
 Certains sont célèbres, tel Le Dr Watson pour
Sherlock Holmes ou Milou pour Tintin.
 C’est la personne qui vient en aide au détective.
 Un événement imprévisible arrive.
 C’est un passage du roman qui tient le lecteur dans
l’attente de ce qui va se produire.
 C’est un événement dont on attend la suite avec
une grande inquiétude.
http://www.youtube.com/watch?v=8VP5jEAP3K4
 Dans un polar, le meurtre est l’événement
autour duquel tourne toute l’histoire.
 La scène du crime fournit des informations de base
au lecteur: (Qui est la victime ? Elle a été retrouvée
à quel endroit ? Dans quelles circonstances ?)
 C’est aussi l’occasion de « planter » des indices
importants.
 Les indices permettent de faire avancer l’enquête.
 Quand le policier découvre un indice, le lecteur en
est informé.
 Dans un roman policier classique, la victime
meurt au début du roman.
 On découvre donc sa personnalité après sa
mort, à partir de l’enquête du détective.
 Ce sont les personnes que l’on soupçonne d’avoir commis




le meurtre.
On en retrouve généralement cinq ou six dans un polar.
Si l’auteur en introduit davantage, cela devient mêlant.
Par contre, deux ou trois, ce n’est pas assez pour maintenir
le suspense.
Habituellement, dans un polar, le personnage qui semble
le plus suspect est souvent innocent.
 Premièrement, les suspects doivent avoir un motif
pour tuer.
 Deuxièmement, ils doivent en avoir l’occasion.
 Finalement, il doit avoir un moyen de tuer.
 Si l’une ou l’autre de ces conditions n’est pas remplie, il
est probable que le détective devra chercher ailleurs
pour trouver un suspect.
 L’alibi est lié à l’heure du meurtre. Au moins un
suspect va mentir à la police pour se couvrir.
 C’est la tâche du détective de vérifier les allées et
venues des suspects, de les questionner et
d’observer leurs réactions.

similar documents