Diapositive 1

Report
Maintenance dans le CCRM :
résultats de l’étude AIO KRK 0207 (1)
• Étude du groupe Allemand AIO :
– Évalue le traitement d’entretien après une 1re ligne
avec bévacizumab
– 829 patients inclus :
• Traitement d’induction : 24 semaines de CT par fluoropyrimidine
(FP)/oxaliplatine/bévacizumab
• 473 avec maladie non progressive randomisés en 3 bras :
FP/bévacizumab (A), bévacizumab seul (B) et arrêt complet (C)
• La majorité des patients ont reçu du 5-FU plutôt que de la capécitabine
avec l’oxaliplatine : 84 % versus 16 %
• Il s’agissait majoritairement de patients ayant des métastases
synchrones (79 %)
➜ Lors de la progression, le traitement d’induction pouvait être repris,
ou l’investigateur pouvait également passer à une 2e ligne
(cf dia suivante)
La Lettre du Cancérologue
ASCO® 2014 - D’après Arnold D et al., abstr. 3503 actualisé
Maintenance dans le CCRM : résultats de l’étude AIO KRK 0207 (2)
• Schéma de l’étude et algorithmes de traitement
Maintenance : absence progression
Réinduction
FP +
Bev +
Oxaliplatine
FP + Bev
1re progression
Any FP* ±
Bev ±
Oxaliplatin
R
Avec RC/RP/SD*
Bev
Pas de traitement
Stratification
• Tt adjuvant
• RC/RP vs SD
• ECOG PS
• ACE à l’inclusion
SSP1
TFS
Maintenance : absence progression
FP +
Bev +
Oxaliplatine
FP + Bev
Stratification
• Tt adjuvant
• RC/RP vs SD
• ECOG PS
• ACE à l’inclusion
R
Bev
Pas de traitement
1re progression
Induction : 24 sem.
Avec RC/RP/SD
2e progression
Induction : 24 sem.
Pas de réinduction
Autres molécule(s)
/
2e ligne
Ou absence de
traitement
ultérieur
SSP1
TFS
* SD = stabilisation
La Lettre du Cancérologue
ASCO® 2014 - D’après Arnold D et al., abstr. 3503 actualisé
Maintenance dans le CCRM :
résultats de l’étude AIO KRK 0207 (3)
• Objectif principal de l’étude : TFS ou “Treatment Failure Survival”,
temps écoulé entre la randomisation et le début d’un nouveau
cytotoxique différent du traitement d’induction
% sans événements
1.0
FP/Bev
Bev
Pas de Tt
0.8
n = 141, 115 évts, médiane = 6,8 mois
n = 153, 129 évts, médiane = 6,5 mois
n = 153, 138 évts, médiane = 6,1 mois
0.6
Médiane TFS tous patients :
6,5 mois (depuis randomisation)
0.4
0.2
p = 0,099
0.0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24 26 28 30 32 34 36 38
Mois
➜Pas de différence significative entre les 3 bras
La Lettre du Cancérologue
ASCO® 2014 - D’après Arnold D et al., abstr. 3503 actualisé
Maintenance dans le CCRM :
résultats de l’étude AIO KRK 0207 (4)
• Des différences en terme de SSP
% sans événements
1.0
FP/Bev
Bev
Pas de Tt
0.8
n = 141, 116 évts, médiane = 6,2 mois
n = 153, 135 évts, médiane = 4,8 mois
n = 153, 145 évts, médiane = 3,6 mois
0.6
Médiane SSP1 tous patients
4,6 mois (depuis randomisation)
0.4
0.2
0.0
p = 0,099
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24 26 28 30 32 34 36 38
Mois
B vs A : HR = 1,21 ; IC95 : 0,95-1,56 ; p = 0,13.
C vs A : HR = 2,06 ; IC95 : 1,24-1,99 ; p < 0,001.
C vs B : HR = 1,57 ; IC95 : 1,24-1,99 ; p < 0,001.
p < 0,001.
➜ FP/bévacizumab est supérieur et n’est pas statistiquement
différent de bévacizumab seul
➜ chaque bras contenant du bévacizumab est significativement
supérieur au bras abstention
La Lettre du Cancérologue
ASCO® 2014 - D’après Arnold D et al., abstr. 3503 actualisé
Maintenance dans le CCRM :
résultats de l’étude AIO KRK 0207 (5)
• Pas de différence significative pour la SG
FP/Bev
Bev
Pas de Tt
% sans événements
1.0
n = 157, 70 évts, médiane = 23,8 mois
n = 156, 67 évts, médiane = 26,2 mois
n = 156, 66 évts, médiane = 23,1 mois
0.8
n = 473
Analyse intermédiaire : 203 événements
p = 0,70
0.6
0.4
0.2
Médiane SG tous patients :
23,7 mois (depuis randomisation)
0.0
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
Mois
La Lettre du Cancérologue
ASCO® 2014 - D’après Arnold D et al., abstr. 3503 actualisé
Maintenance dans le CCRM :
résultats de l’étude AIO KRK 0207 (6)
• Conclusions :
– La différence entre les résultats de SSP et de TFS
s’explique par la faible proportion de patients ayant eu une
réinduction de leur traitement initial : 21 % dans le bras A,
43 % dans le bras B et 45 % dans le bras C
• Peut s’expliquer par le fait que le traitement d’induction a duré
6 mois, avec de l’oxaliplatine, pouvant compromettre
sa réutilisation compte-tenu de la neurotoxicité résiduelle
– Les SG ne montrent pas de différence significative
➜ces résultats sont en faveur de poursuivre un traitement
d’entretien par FP/bévacizumab ou bévacizumab
et de ne pas arrêter la totalité du traitement, car cela permet
un allongement de la SSP
La Lettre du Cancérologue
ASCO® 2014 - D’après Arnold D et al., abstr. 3503 actualisé

similar documents