Touma

Report
-Ponction en zone saine, après palpation
-Artériotomie possible si intro larges
-Clampage possible si lésions emboligènes
-Hémostase chirurgicale sûre, héparinisation
-AL possible
-Complication de cicatrice
-Risque infectieux
-Paresthésies dans le territoire du crural
-Temps
INDICATIONS
Utilisation d’un matériel large (>12F)
Association reconstruction du trépied / ATL
Abord ds les 30 jours suivant une chirurgie avec controle du vaisseau
Parfois: Artère pathologique à l’écho avec risque de complication
(ectasie, plaque calcifiée majeure, endartérite irrégulière)
 L’AFC
-
-
(donc infra-inguinale) = site idéal:
Diamètre large
Situation superficielle horizontale
Caractère souvent moins pathologique
Compressibilité :
 contrefort osseux (tête fémorale)
Faible compliance du tissu mou autour
Taux de complications plus élevé si la ponction est:
 Haute = supra inguinale (IE) :
hématome rétropéritonéal, FA 12,9% v/s 3,1%
 Basse = AFS/AFP: FA 8,9% , FAV, spasme
(diamètre), hématome, occlusion
 Idéalement:
2-3 cm sous le ligament inguinal (LI)
clinique
 Travaux de Rupp comparant anatomie/repère
clinique/ repère radiologique du LI
 En
regard de la portion moyenne de la tête
fémorale (1 cm latéralement par rapport à sa
corticale médiale)
 J.Ng et Yamen : 20 cas: 100% avec RX, 65 % sans
 Choong : 279 cas: 85% AFC avec RX, 75% sans.
 Limite = variantes anatomiques.
 Avec
-
des repères cliniques
Palpation d’une artère athéroscléreuse chez
patients maigres
Millward 1993:
Avec repères radiologiques:
1) Calcifications pariétales de l’AFC
2) Tete femorale portion moyenne
Avec Echo-guidage
Ponction de l’AFC controlatérale et montée
de guide jusqu’à l’AFC voulue , en guise de
repère.
 Technique
non invasive
 Son association au geste est recommandée par le
NICE britannique
 Etude FAUST (Femoral Artery Access with
UltraSound Trial) 2010 ; Seto (USA) :
- Prospective sur 1000 patients
- Compare Echo/RX guidage:
 Taux de ponction de l’AFC comparable (85%)
 Sauf bifurcation haute (82% vs 69%)
 Réduction du temps d’accès (136 s vs 148 s; p= 0,003)
 Réduction du nb de tentatives (1,3 vs 3)
 Réduction des veinoponctions (2,4 % vs 15,8%)
 Réductions des complications vasculaires à 30j (1,4%
vs 3,4 %)
 La
ponction antérograde = référence pour ATL
sous-crurales
 Se fait le plus haut possible, avec un angle
plus aigu pour rester superficiel et evite AFP
 Elle peut etre difficile dans les régions
inguinales “hostiles”: obésité (tablier abdo),
cicatrices, atcd d’echec
 La ponction rétrograde se fait plus bas, et
l’angle est plus vertical s’il s’agit d’une ATL
sous crurale ipsilatérale pr permettre
l’inversion retro/anterograde et l’introduction
du matériel sans coudure
 FAUX
-
•
•
•
-
ANEVRYSMES:
0,6 à 6 % des cathéterisations fémorales
FDR:
Anticoagulants –
Largeur de l’intro –
HTA – Obésité – faute technique lors de la
ponction – Compression manuelle inadaptée –
sexe féminin – hémodialyse
Les petits FA (< 3cm) se thrombosent souvent
spontanément et sont suivis par écho
Indication traitement: evolutivité – douleur –
rupture – ischémie cutanée – neuropathie de
compression – embolisation distale
 FISTULES
•
•
•
•
-
ARTERIO VEINEUSES
Souvent liées à une ponction simultanée A+V
Kelm et Perings 2002: FAV chez 88 / 10,000
KT cardiaque
FDR:
Anticoagulants
HTA
Sexe féminin
Ponction gauche
La ponction AFP/AFS augmente le risque de
FAV
Leur effet délétère extrêmement rare
 Hématome
au point de ponction
 Hématome rétropéritonéal Rupp
 Délai
de présentation plus long (4,5 jours moy)
 Claudication / Douleurs de décubitus
 Thrombose au point de ponction
 Sténose au point de ponction : dissection
localisée pouvant se réaccoler en qques jours
ou évoluer
 Rôle
pointé des DFV
 Geste
technique important responsable
d’une majeure partie de la morbidité
endovasculaire
 Courbe d’apprentissage longue
 Place de l’echo-guidage

similar documents