Soins infirmiers en SM 3

Report
Soins infirmiers en SM
B. Cadres de collecte de données:
 2. Taxinomie de l’ANADI
 En 1986, l’association nord-américaine pour le
diagnostic infirmier a présenté officiellement un
système de classification des diagnostics infirmiers;
 Il s’agit d’un modèle conceptuel qui vient remplacer
l’ancienne liste alphabétique des diagnostics comme
méthode de classement;
 Le traitement de très grand nombre de données
exige des cadres de références comme base pour le
raisonnement et ils facilitent le diagnostic.
2. Diagnostic infirmier
• La formulation du diagnostic infirmier se fait à partir de l’interprétation
des données recueillies;
• Les diagnostics infirmiers sont consignés par écrit et décrivent l’état de
santé d’un individu et les altérations actuelles ou potentielles;
• Tel diagnostic reflète les processus biologiques, psychologiques,
socioculturels, spirituels ou sexuels de l’individu;
• DI ont été définis comme un jugement clinique sur les réactions de
l’individu, de la famille ou de la collectivité aux problèmes de santé
actuels ou potentiels ou aux processus de vie;
• Le DI est un outil dont l’inf doit se servir pour choisir les interventions
de soins qui lui permettront d’atteindre ses objectifs et de rendre
compte des résultats obtenus (voir annexe A).
2. Diagnostic infirmier
• La tentative de l’ANADI de revaloriser le statut de la profession en
unifiant son vocabulaire, ce qui améliore la communication entre les
infs, vise autant la reconnaissance sociale qu’elle vise à clarifier les soins
infirmiers pour les infirmières elles-mêmes;
• a. raisonnement diagnostique
• après le recueille et l’enregistrement des données, on passe à
l’interprétation en fonction de l’état de santé du client;
• La pensée critique comporte deux processus cognitifs majeurs: l’analyse
et la synthèse
• L’analyse: consiste à examiner et à interpréter chaque donnée pour
relever les variations par rapport aux réactions et aux comportements
typiques, et la reconnaissance de liens entre les données qui pourraient
indiquer de nouvelles pistes de recherche;
2. Diagnostic infirmier
 Synthèse: combinaison de plusieurs données
pertinentes en un seul élément d’information;
 Elle implique aussi une comparaison entre les
types de comportements et les théories
assimilées afin de découvrir les forces et
d’expliquer les symptômes;
 Dans le processus de diagnostic l’inf doit rester
objective et formuler les diagnostics à partir de
données factuelles et logiques.
2. Diagnostic infirmier
 b. définition des problèmes de santé:
 La plus part des diagnostics reconnus
s’accompagnent d’une définition qui explique et
décrit clairement le problème en question;
 Peur: catégorie de diagnostic (réponse à la
perception d’une menace consciemment reconnue
comme un danger;
 Anxiété: sensation vague et désagréable n’ayant
souvent pas d’origine précise ou connue de
2. Diagnostic infirmier
 c. énoncés limitatifs:
 Certains diagnostics infirmiers requièrent des
énoncés limitatifs reposant sur la nature du
problème de santé tel qu’il se manifeste chez un
client particulier;
 on déconseille le recours aux diagnostics médicaux
en tant qu’étiologie des problèmes infirmiers;
 Limiter les facteurs étiologiques permet de délimiter
plus distinctement les interventions de soins
infirmiers.
2. Diagnostic infirmier
 d. Principes de caractéristiques:
 Caractéristiques ou signes et symptômes :
manifestations mesurables et observables et les
réactions du client aux problèmes répertoriés (DI);
 L’inf peut définir les caractéristiques en citant les
déclarations du client;
 Exp: résolution du problème inadéquate
« je suis incapable de décider si je devrais rester avec
ma famille ou déménager pour aller dans un foyer »
« je ne sais pas quoi faire en premier lieu:: trouver du
travail ou commencer un traitement de jour »
2. Diagnostic infirmier
• e. Diagnostic de type risque:
• Un diagnostic de type risque ne comporte pas de caractéristiques
puisque le problème actuel ne s’est pas encore manifesté;
• Il comprend un énoncé de deux parties: DI et facteurs de risques;
• Tout individu qui a des problèmes de santé peut en effet présenter des
risques ;
• Un client qui prend des antidépresseurs tricycliques est susceptible
d’être affété par la prise de ces médicaments dans ses diverses fonctions
corporelles;
• Partie I: risque de constipation
• Partie II: refus de boire de l’eau ou de jus.
3.Résultats escomptés
 Les signes et les symptômes relevés au cours de la
phase de collecte de données visent à établir des DI,
mais ils servent également à formuler les résultats
pour l’amélioration ou la résolution de problèmes;
 Exp:
 DI: *déficit de soins personnels: se laver/effectuer
ses soins d’hygiène, se vêtir ou soigner son
apparence,
 * relié à la phase aigue de l’état psychotique,
 * manifestation: apparence négligée, déficit de soins
personnels
 Résultats escomptés: *apparence propre et soignée;
se laver et fait sa toilette.
3.Résultats escomptés
 L’inf en psychiatrie devra procéder ainsi:
 Formuler les résultats de façon qu’ils décrivent
clairement le comportement du client;
 Reprendre les mots même du client pour retracer
ses idées et ses sentiments chaque fois que cela
s’avère pertinent;
 Intégrer certains instruments de mesure ou des
paramètres qui permettent de quantifier les
progrès du client.
4.Planification
• Elle comprend l’organisation complète du traitement global du client pour
assurer que les résultats de soins infirmiers soient obtenus dans les délais
de façon efficace et sécurisante;
• Au moment de la planification, on sélectionne les interventions de soins
infirmiers en fonction des facteurs de risques décelés chez le client et en
fonction des caractéristiques;
• Ce processus de planification comprend les éléments suivants:
*collaboration de l’inf avec le client et l’équipe soignante;
*détermination des priorités en matière de soins;
*décisions importantes en ce qui concerne les principes et les pratiques
thérapeutiques; coordination et délégation des responsabilités selon la
compétence de l’équipe soignante en fonction des besoins du client;
A. PLANIFICATION DE L’ÉQUIPE INTERDISCIPLINAIRE:
 La plan de TTT est généralement construit selon
un formulaire standard en plusieurs parties, où
sont consignés divers renseignements pertinents
en matière de soins du client: ses forces, son
statut légal, plans post hospitalisation, diagnostics
médicaux et infirmiers, thérapies et les données
concernant le travail social;
 Il est mis en œuvre dès la première rencontre de
l’équipe soignante avec le client
B. PLAN DE SOIN NORMALISÉ
 Il permet de planifier et de mesurer les soins
prodigués aux clients;
 il sert de guide pour personnaliser les soins;
 Les résultats et les interventions sont formulés selon
les catégories diagnostiques du DSM-IV sous un
format standard;
 Les infs ont recours à ce type de modèle pour:
 Faciliter une cohérence des soins selon les lignes de
conduite normalisées;
 Limiter au maximum la rédaction pour passer plus
de temps à interagir avec le client;
 respecter les normes de soins et assurer un
traitement sur, effectif et constant;
 Suivre les critères de soins gérés en termes de
qualités des résultats et de durée du séjour;
 S’assurer que les problèmes sont reconnus,
évalués et résolus par les soins infirmiers.
c. Cheminements cliniques:
 Appelé aussi cheminement critique ou plan
d’intervention;
 Il s’agit d’un formulaire normalisé qui permet de suivre le
traitement du client et ses progrès au cours de la prise en
charge et de la prestation des soins interdisciplinaires;
 Le CC est un processus consigné par écrit qui résume les
comportements des soignants ainsi que les interventions
et les résultats escomptés selon les troubles mentaux du
client, tels que définis par DSM-IV;
 Ce CC est une projection de toute la durée de traitement
du client, de l’admission jusqu’à la sortie de l’hôpital;
 Il peut même inclure les soins à domicile.
5.Exécution
 Durant cette phase, l’inf met en place les
interventions prescrites à la phase de planification,
en tenant compte des facteurs suivants pour le bien
des clients et de leur famille:
 Promouvoir la santé et la sécurité;
 Faire un suivi de la médication et de ses effets;
 Assurer une alimentation et une hydratation
adéquates;
 Promouvoir un environnement thérapeutique et
accueillant;
5.Exécution
• Établir des rapports fondés sur l’estime, la confiance et la dignité;
• Mettre en place des activités et des groupes thérapeutiques;
• Développer les forces et les stratégies d’adaptation;
• Promouvoir la communication et les habiletés sociales;
• Recourir à la famille et aux réseaux d’aide communautaires;
• Informer selon les besoins;
• Prévenir les récidives en planifiant efficacement la sortie d’hôpital.
a. Interventions de soins infirmiers
• Elles sont connues aussi sous le terme de prescriptions infirmières;
• Elles sont l’essentiel de la phase d’exécution et l’étape déterminante de la
démarche de soins infirmiers;
• La sélection des interventions a pour but d’atteindre les résultats du client
et de prévenir ou de réduire les problèmes;
• La classification des interventions de soins infirmiers représente la
première classification complète normalisée des traitements et des
interventions des infs;
• Elles peuvent être de nature physiologique, psychosociales (diminution
de l’anxiété), promouvoir la santé, l’éducation, la nutrition;
a. Interventions de soins infirmiers
• La classification a pour but de déterminer et de préciser les actions de l’inf à
partir de l’ensemble du corpus académique tout comme de construire une
taxinomie comportant des interventions clairement organisées selon des règles
et des principes;
• Les interventions de soins infirmiers qui se contentent simplement de reprendre
les directives du médecin n’offrent pas un contenu suffisant pour traiter ou
prendre en charge efficacement un problème de santé;
• Les interventions de soins infirmiers efficaces visent l’amélioration de l’état de
santé du client grâce à leur orientation;
• L’inf en psy doit toujours analyser, diagnostiquer et traiter l’état de santé des
clients;
• Défi c’est formuler des interventions efficaces et ciblées et à élaborer des
activités infirmières autonomes;
B. Impact des interventions de soins
infirmiers sur les étiologies
 Les interventions produisent un effet maximal quand
elles sont centrées sur les étiologies qui
accompagnent les DI ou sur les facteurs de risque
dans le cas de diagnostic type risque;
 cela signifie que les soins infirmiers peuvent modifier
ou influer sur les étiologies d’une maladie;
 Pour obtenir les meilleurs résultats avec le client, il
faut examiner méticuleusement les facteurs
étiologiques associés à ces troubles ou cibler
soigneusement les interventions.
C. Interventions autonomes et en
collaboration
• Les interventions de collaboration peuvent
inclure des actions de type médical:
administration de médicaments;
• Les interventions autonomes se concentreront
avant tout sur les activités, les décisions, les
traitements et els directives infirmières.
D. Justification des interventions
• La justification appuie l’intervention infirmière;
• Elles sont comprises dans le plan de soins en
pratique clinique;
• Elles sont habituellement abordées pendant les
rencontres de l’équipe soignante.
6.Évaluation
 Elle doit s’effectuer régulièrement, comme prévu
selon les critères de résultats, en tenant compte
avant tout des capacités et de l’état du client;
 Elle comprend deux étapes:
 L’inf compare l’état psychique présent du client avec
celui qui est décrit dans les critères de résultat;
on peut évaluer l’efficacité ou l’inefficacité des soins
infirmiers selon le degré relatif d’atteinte des
résultats du client;
6.Évaluation
• L’inf examine toutes les raisons qui ont empêché l’atteinte des résultats:
les résultats sont irréalistes, inatteignables? DI est il valide? A-t-il été
réalisé à partir d’une base de données douteuse ou erronée? Manque ton de renseignements? Dans quelles conditions s’est effectuée la
collecte de données? Les conclusions ont-elles été trop hâtives? Existait
il des obstacles linguistiques, culturels ou des problèmes de
communication?
• Les réponses à ces questions permettront de formuler des
recommandations précises;
• Elles concerneront la poursuite de l’exécution du plan d’action ou la
révision des phases préalables de la démarche de soins infirmiers;
• L’évaluation des progrès du client et des activités infirmières revêt une
importance majeure parce qu’elle implique la responsabilité du corps
infirmier en vertu des normes de soins définies par sa propre discipline;
Les troubles anxieux
1. Collecte de données
 Le cas des troubles paniques s’observent essentiellement
dans un contexte ambulatoire;
 Les infs qui font appel à un outil de collecte de données
abordant chaque type de réactions humaines obtiennent
des signaux en provenance du client souffrant d’anxiété
qui indiquent la nécessité d’une collecte de données plus
poussée;
 Si poser une série de questions pendant une entrevue
d’admission peut s’avérer une tache fastidieuse pour l’inf
et, par conséquent, une épreuve pour le client, avec
l’expérience, l’inf intégrera la collecte de données au
processus continu de la démarche de soins infirmiers.
2. Diagnostic infirmier
• Sur la base de collecte des données, l’inf
identifie les caractéristiques liées au diagnostic
ciblé chez le client et, avec l’aide de ce dernier,
discerne les facteurs étiologiques qui
influencent le choix de l’intervention;
• Il y a des diagnostics habituels des clients
souffrants d’anxiété et de troubles connexes.
3. Résultats escomptés
 Les critères de résultats diffèrent en fonction des
caractéristiques qui définissent le diagnostic
infirmier et les diagnostic en collaboration (DSM-V)
de chaque client;
 Le fait de déterminer les résultats avant l’exécution
du plan de soins guidera à la fois les interventions
infirmières et l’évaluation;
 En pratique, on détermine généralement les
résultats de soins infirmiers en fonction des
manifestations cliniques présentées par le client.
3.1 Résultats escomptés concernant le
trouble de l’anxiété généralisée
Le client:
 Une diminution significative du nombre de
manifestations physiologiques, cognitives,
comportementales et émotionnelles de l’anxiété;
 Utilise des stratégies d’adaptation efficaces;
 Manifeste une capacité accrue à prendre des
décisions et à résoudre les problèmes;
 Prouve sa capacité à fonctionner de façon adaptée
en étant soumis à des états anxieux légers.
3.2 Résultats escomptés concernant le
Le client: trouble obsessionnel-compulsif
• Participe activement aux stratégies apprises pour faire face à l’anxiété et
réduire les comportements obsessionnels-compulsifs;
• Manifeste une maitrise de soi accrue en ce qui a trait aux pensées
envahissantes et aux comportements rituels;
• Prouve sa capacité à s’adapter efficacement lorsque la rumination ou les
rites sont interrompus;
• Passe moins de temps à pratiquer des activités anxiogènes et utilise ce
temps à accomplir les activités de la vie quotidienne et à participer aux
activités sociales ou de loisirs;
• Surmonte avec succès les périodes de stress accru en reconnaissant que les
pensées, pulsions et images sont involontaires, réduisant l’anxiété liée aux
sentiments de culpabilité.

similar documents