Ecurie d*UE 3 (1)

Report
Correction de l’écurie d’UE 3 (1)
Question 1 : ABD
A- VRAI
B- VRAI
C- FAUX car elle est due aux forces de liaison inter et
intra moléculaires
D- VRAI
E- FAUX car la liaison ionique est une liaison forte
résultant des forces d'interaction intramoléculaires.
Question 2 : ADE
A- VRAI
B- FAUX, si la température augmente, la dissolution diminue car
l'agitation moléculaire des particules à l'état gazeux n'est pas
favorable à leur dissolution dans le liquide. Ne pas confondre
avec la dissolution du soluté dans un solvant, qui augmente
avec la température car l'agitation moléculaire à l'état liquide
favorisera la dissolution !
C- FAUX, c'est la pression exercée par le gaz sur le liquide et non
la pression atmosphérique qui est prise en compte !
D- VRAI
E- VRAI
Question 3 : AD
A- VRAI
B-FAUX car toute énergie reçue par le système est
comptée positivement.
C- FAUX, un processus isochore se déroule à volume
constant (isobare pour pression constante).
D- VRAI
E- FAUX, la transformation d'un état 1 vers un état 2 est
toujours accompagnée d'une réduction de la qualité (et
non quantité) de l'énergie, manifestée par un dégagement
de chaleur Q.
Question 4 : ACE
A- VRAI
B- FAUX : la réaction est exergonique et spontanée.
C- VRAI
D- FAUX : le terme de mélange est utilisé pour des
solides, des liquides et des gaz également.
E- VRAI
Question 5 : ABD
A- VRAI
B- VRAI
C- FAUX car la transition ferro-magnétique est une transition
de second ordre. Le reste de la phrase est vrai.
D- VRAI
E- FAUX : l'enthalpie molaire de vaporisation correspond à la
chaleur nécessaire pour vaporiser une mole de liquide A
TEMPERATURE CONSTANTE !
Question 6 : ABD
A- VRAI, il est important de rappeler que la
température est toujours constante au cours de
l'équilibre diphasé, sinon aucune transition n'est
possible!
B-VRAI
C- FAUX : le passage de l'état gazeux à l'état liquide est
la condensation et non la sublimation
D- Vrai
E- Faux car la vaporisation se fait avec ABSORPTION de
chaleur au cours de l'équilibre diphasé
Question 7: ABE
A-VRAI.
B- VRAI.
C-FAUX, une solution est un mélange homogène au niveau
moléculaire de divers composés dans un liquide.
D-FAUX. La solubilité du soluté dépend de la nature du
solide, de celle du liquide et de la température.
E-VRAI.
Question 8: B
A-FAUX. Ce sont les solutions MICROmoléculaires qui ont
la particularité de passer à travers certaines membranes.
B-VRAI.
C-FAUX, la notion de fraction molaire est indépendante
des conditions de mesure, comme la température.
D-FAUX. Elle permet de connaitre les proportions
relatives de chaque corps pur constituant une solution.
E-FAUX. C’est la molaLité qui est le rapport de la quantité
de matière sur la masse du solvant.
Question 9: BCDE
A-FAUX. C’est seulement si la solution est
SUFFISAMMENT diluée que la molarité et la molalité
seront confondues.
B-VRAI.
C-VRAI.
D-VRAI.
E-VRAI.
Question 10: ACD
A-VRAI.
B-FAUX. Le coefficient d’activité permet de mesurer
l’écart d’un mélange par rapport à un mélange idéal dans
les mêmes conditions de température et de pression.
C-VRAI.
D-VRAI. Moyen mnémotechnique (universel !): RAoult =
solvAnt et donc Henry = soluté.
E-FAUX. Lors de la mise en solution d’un soluté non
volatil, la solution a, par rapport au solvant pur, point
d’ébullition toujours plus élevé.
Question 11 : CDE
A. FAUX : Lors de la mise en solution d'un soluté non volatil, la
solution a par rapport au solvant une température de
congélation toujours plus basse. Attention, c'est bien dans la
solution que la température de congélation est plus basse (Piège
annale)
B. FAUX : Le mélange avec des molécules dissoutes va entrainer
justement une diminution de la température de congélation
(propriétés Colligatives) donc à 0°C la glace va fondre
C. VRAI
D. VRAI
E. VRAI. Cette théorie énonce que les électrolytes en solution
n'ont pas une répartition homogène (= Gêne mise en
mouvement des particules) Ce qui entraine une diminution des
ions « actifs » dans la solution. = évaluation des interactions
électrostatiques
Question 12 : ACE
A. VRAI
B. FAUX : Attention à l'inversion du « plus » et « moins ».
Le solvant va du moins concentré vers le plus concentré ;
Cela permet de diluer le compartiment le plus concentré
C. VRAI
D. FAUX : Si on exerce une pression supérieure à la
pression osmotique sur le compartiment de la solution,
on réalise un phénomène appelé l'osmose inverse ou
ultrafiltration
E. VRAI (Rappel : Mb dialysante = Laisse passer les petites
molécules (jusqu'à 1000g/mol))
Question 13 : ABD
A. VRAI
B. VRAI. (Rappel : Œdèmes = Entrée / Accumulation
d'eau dans le milieu intérieur)
C. FAUX : Les érythrocytes se dilatent dans un milieu
hypotonique
D. VRAI
E. FAUX : L'osmométrie est utilisée pour les solutions de
macromolécules
Question 14: CD
A-FAUX :Voir implique une succession d'évènements
permettant de détecter, localiser et identifier un objet
éclairé. C'est une succession d'évènements...SUCCESSION =
attention à l'ordre !!
B-FAUX :La phototransduction est la transformation d'un
signal lumineux en signal électrique.
C-VRAI
D-FAUX : L'œil permet de focaliser le stimulus lumineux sur
la rétine qui est sa partie photosensible : ceci est régit par
les lois de l'optique géométrique. Attention piège récurrent
donc bien lire !!
E-VRAI
Question 15: E
A-FAUX : La lumière est une onde électromagnétique (
flux de photons ).
B-FAUX : Onde électromagnétique, qui peut se propager
en l'absence de milieu matériel (dans le vide). L'item est
complètement faux !!!
C-FAUX : n=1
D-FAUX : L'indice de réfraction d'un milieu se définit pas
le quotient de la vitesse de la lumière dans le vide sur la
vitesse de la lumière dans le milieu considéré. Attention
aux formules faciles qui sont à connaître.
E-VRAI : rapport de 2 vitesses.
Question 16: ABE
A-VRAI
B-VRAI
C-FAUX : On parle de stigmatisme d'un dioptre lorsqu'il
donne d'un objet ponctuel une image ponctuelle. Définition
à connaître.
D-FAUX : Pour les dioptres sphériques, lorsque les 3
conditions de l'approximation de Gauss sont vérifiées, alors
on parle de stigmatisme approché. Le stigmatisme parfait
n'est jamais réalisé, quand les 3 conditions de
l'approximation de Gauss sont remplies, on parle de
stigmatisme (même s'il n'est pas parfait).
E-VRAI
Question 17: BE
A- FAUX : D = (n2-n1) / OC = (1-3) / 4 = -1/2 qui est
négatif or un dioptre est convergent si la puissance est
positive.
B- VRAI : en m-1 (dioptrie)
C- FAUX : Si la puissance d'un dioptre est positive alors ce
dioptre est convergent
D- FAUX : On définit la proximité d'un point objet ou
image comme l'inverse de la distance orientée entre la
sommet du dioptre O et le point considéré. La proximité
est en m-1.
E-VRAI
Question 18: AB
A-VRAI
B-FAUX : réel
C-VRAI
D-FAUX : supérieur à 0
E-FAUX : supérieur à 0
Question 19 : BC
A-FAUX : attention ne pas confondre le centre C du
dioptre et le sommet O du dioptre !
B-VRAI
C-VRAI
D-FAUX, c’est le dioptre cornéen antérieur qui est le plus
puissant de l’œil avec D=48
E-FAUX, dioptre cristallinien antérieur et non postérieur..
A connaitre impérativement par cœur !
Question 20 : A
A-VRAI, définition du cours
B-FAUX : l’accommodation correspond TOUJOURS à une
augmentation de la puissance !!
C-FAUX : la diminution du rayon de courbure antérieur du
cristallin
D-FAUX : Le diamètre est maximal
E-FAUX : lors du phénomène d’accommodation les fibres
zonulaires se détendent et arrondissent le cristallin et non
le tire..(il est tiré au repos)
Question 21 : BDE
Attention a bien lire les énoncés des questions, ici je
vous demandez d’indiquer les réponses FAUSSES !
A- FAUX
B- VRAI : l’amplitude d’accommodation correspond à la
différence entre la proximité du remotum et celle du
proximum ( A=R-P)
C- FAUX
D- VRAI : A<3
E- VRAI : ce n’est pas le proximum mais le remotum qui
reste fixe
Question 22 :
A-FAUX : lors des amétropies le pR se trouve à une
distance finie
B-FAUX : l’œil myope étant effectivement trop
convergeant, l’image se formera en AVANT de la
rétine
C-VRAI, le pP sera plus proche de l’œil (cf schéma)
D-VRAI
E-VRAI VIVE LE TAM =)

similar documents