12-1s-g-ol

Report
La tectonique des
plaques :
l'histoire d'un modèle
http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-distribution-bimodale-altitudestectonique-plaques.xml
Modèle fixiste.
ce sont des ondulations du sial
(= croûte continentale) qui
engendrent
les
différences
d'altitude.
Ce modèle n'explique pas la
bimodalité des altitudes (qui
seraient
réparties
en
«
gaussienne » de part et d'autre
d'une altitude moyenne).
Distribution bimodale des altitudes
Altitude
(en km)
10
"La genèse des continents et des
océans", paru en 1912.
Mont Everest, 8 848 m
8
6
Terres émergées
150 106 km²
Soit 30%
4
2
Courbe :
théorique
observée
+ 300 m
0
-2
-4
- 4 800 m
-6
Profondeur
(en km)
Terres immergées
360 106 km²
Soit 70%
-8
-10
Fosses des Mariannes,
11 022 m
10
% de la surface
terrestre
20
30
« La statistique des surfaces terrestres
de même altitude met en lumière le
fait curieux que l’écorce du globe
présente deux niveaux nettement
prédominants entres lesquels les
surfaces d’altitude moyenne sont une
minorité.…/… »
http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-distribution-bimodale-altitudestectonique-plaques.xml
Modèle de Wegener, la couche de sial
est
d'épaisseur
constante
(aux
montagnes près). Mais le sial ne
recouvre pas toute la Terre, et le sima
affleure au fond des océans. Le sial
peut se rompre, et ces morceaux
dériver sur le sima à la manière de
panneaux de banquise ou d'icebergs
tabulaires dérivant sur l'océan. Ce
modèle explique la bimodalité des
altitudes et la quasi-constance de la
gravité.
Schéma : Pierre Thomas
Paléontologie

De nouvelles découvertes
de spécimens de
Glossopteris, Mesosaurus,
Cynognathus, et aussi
Lystrosaurus, ont été
réalisées depuis 1920.
Paléoclimats

Les formations
présentées ci-dessous
sont toutes âgées de
plus de 200 millions
d’années.
E. Suess
1930
1960
1883
1912
La controverse : fixisme / mobilisme
A. Wegener
1990
E. Suess
H. Jeffreys
1930
1883
1960
1990
1924
1912
A. Wegener
Le rejet de la dérive des continents…malgré des arguments convaincants !
Harold Jeffreys :
« l’intensité des forces supposées est bien trop faible, la résistance du sima
bien trop forte pour permettre un déplacement appréciable des continents. »
E. Suess
H. Jeffreys
1930
1883
1960
1990
1924
1912
A. Wegener
1928
A. Holmes
Le rejet de la dérive des continents…par réticences au changement !
« Si nous croyons l'hypothèse de Wegener, nous devons oublier tout
ce que nous avons appris dans les soixante-dix dernières années et retourner sur
les bancs de l'école. »
(R. T. Chamberlin, « Some of the objection to Wegener's Theory »)
Schéma original de Holmes. (A) Holmes propose que l'existence de
courants de convection dans le manteau,
E. Suess
H. Jeffreys
1930
1883
1960
1990
1924
1912
A. Wegener
1928
A. Holmes
Une interruption de 30 ans !
Damien Jaujard - UPEC/IUFM de Créteil
E. Suess
H. Jeffreys
J. Vines, D. Matthews
1930
1883
1960
1924
1912
A. Wegener
1963
1960
1928
A. Holmes
H. Hess
La redécouverte du mobilisme…par les océans
Flux de chaleur dissipé à la surface de
la Terre
1990
Carte simplifiée des sédiments marins de l’Atlantique Sud
(d’après P. Bouysse- carte géologique du Monde)
Afrique
Amérique du Sud
B
A
550 km
Km
0
- 5,3
- 23,5
- 34
- 53
- 65
- 96
- 135
MA
Plio-IV
Miocène
Oligocène
Eocène
Paléocène
Crétacé sup.
Crétacé inf.
Coupe Est-OUEST depuis l’axe de la dorsale jusqu’à la
floride, âge des plus vieux sédiments au contact du
basalte.
Le renforcement du modèle par son efficacité prédictive.
Glomar Challenger
1968
Tomographie sismique
1970
GPS
1980
Depuis les années 1970, les campagnes
de forages des fonds océaniques ont
permis de dater les sédiments et de
vérifier les vitesses de l’expansion
océanique
La tomographie sismique permet
par l’étude des anomalies de vitesses
des ondes de connaître la dynamique
du manteau et de la lithosphère
océanique.
Grâce au réseau de satellites GPS, les
vitesses d’expansion détectées sont
instantanées par un suivi continu ce qui
permet d’observer une cinématique
globale et de passer à un modèle à 12
plaques lithosphériques.
Formation de la lithosphère océanique.
Sédiments
Basalte
Chambre
magmatique
Cristallisation
Fractionnée
Gabbro
Moho
1300°
Fusion
Partielle
Péridotite
L’aspect actuel de la Terre est donc la
conséquence de la formation en
permanence d’une lithosphère océanique
au niveau des dorsales.
 Cette divergence entraine le déplacement
des masse continentale (dérive des
continents).
 La lithosphère océanique s’enfonce dans
l’asthénosphère au niveau des zone de
subduction.


Comment expliquer les reliefs continentaux?

similar documents