L*évaluation : un objet de formation, des pratiques de

Report
L’évaluation : un objet de formation, des pratiques
de formateurs, un processus de régulation.
Atelier : l’évaluation en tant que
pratique des formateurs lors de
l’évaluation des différentes UE
Séminaire du Pôle Sud-Est des ESPÉ
9 et 10 janvier 2014 en Avignon
Production de Bernard Molinier
l’évaluation en tant que pratique
des formateurs lors de l’évaluation
des différentes UE
ESPE Clermont-Auvergne : la
certification C2I2E
Une lecture de l’évaluation par
compétence
Le cadre de l’évaluation
• Le référentiel de compétences C2I2E
– 28 compétences organisées par domaine
• Une traduction du référentiel en activités support de l’évaluation
– Organisation d’un travail collaboratif à partir d’études de cas sur les questions
juridiques et éthiques
– Description d’une séance de classe qui intègre le numérique avec analyse
réflexive
– Organisation d’une veille qui utilise des outils numériques
– ….
• Dépôt de ces activités par l’étudiant dans un DNC
• Validation / échanges / négociation avec le formateur
• Processus final : certification par un jury
Le syndrome des cases à cocher ?
Production de Monique Desq
FORMER PAR L’EVALUATION
Dans le cadre d’une UE visant à
préparer les étudiants à l’épreuve
Analyse de situation professionnelle du
nouveau concours du CRPE
Attendus de l’épreuve
– Exposé : « L’exposé du candidat présente une analyse de
cette situation et des questions qu’elle pose, en lui
permettant d’attester de compétences professionnelles
en cours d’acquisition d’un professeur des écoles. »
– Entretien : « permet également d’évaluer la capacité du
candidat à prendre en compte les acquis et les besoins
des élèves, en fonction des contextes des cycles de l’école
maternelle et de l’école élémentaire, et à se représenter de
façon réfléchie la diversité des conditions d’exercice du
métier, ainsi que son contexte dans ses différentes
dimensions (classe, équipe éducative, école, institution
scolaire, société), et les valeurs qui le portent dont celles
de la République ».
Une procédure particulière
d’évaluation de l’UE
• Un devoir collaboratif (par 3)
• Une grille d’évaluation diffusée en amont aux
étudiants avec une déclinaison du référentiel :
Extrait du BO « L’exposé du candidat présente une analyse d’une situation et
des questions qu’elle pose, en lui permettant d’attester de compétences
professionnelles en cours d’acquisition d’un professeur des écoles. »
des critères
des indicateurs
Une forme de travail pendant les TD
• Sur les 8 TD de 2h, 7 ont été consacrés à une
simulation de l’épreuve
• A chaque TD,
2 triplettes ont préparé un sujet et désigné un
orateur
1 triplette joue le rôle de jury (en ayant préparé des
questions)
Les autres étudiants étaient observateurs avec une
grille d’observation en lien avec les critères de
réalisation et de réussite de l’épreuve ; chacun a
eu un point particulier à observer
Effets attendus
• Un entraînement à l’épreuve pour ceux qui
passent
• Une compréhension des conditions de
réussite de l’épreuve pour ceux qui observent
• Une appropriation de la logique exposé/
entretien pour ceux qui se positionnent en
jury
Effets observés
• Une amélioration des compétences des
orateurs au fur et à mesure des passages
• Une amélioration du rôle de jury (les premiers
étaient en manque de questions, il a fallu
arrêter les derniers)
• Un rituel de retour des observations attendu
par les orateurs mais relativement superficiel
en particulier sur l’observation des
compétences montrées pendant l’entretien
Production de Monique Desq
L’évaluation : un objet de formation,
des pratiques de formateurs, un
processus de régulation
Séminaire pôle sud-est ESPE
9 et 10 janvier 2014
Evelyne Chevigny et Jean-Claude
Guillaud
[email protected]
jean-claude .[email protected]
15
• Thème n°2 : L’ évaluation en tant que pratique
des formateurs lors de l’évaluation des
différentes UE
• Master MEEF second degré Sciences
physiques et chimiques
• Public : futurs enseignants de sciences
physiques et chimiques
[email protected] jeanclaude .[email protected]
16
Le port-folio
• Le port-folio est l’écrit professionnel élaboré par l’étudiant/e pendant les
deux années de master.
• Le port-folio est le support de la construction des dix-neuf compétences
professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation (arrêté du
1er juillet 2013 publié au BO du n°30 du 25 juillet 2013).
• Il est constitué de documents récupérés ou élaborés pendant les stages
et, pour certains documents, d’une analyse.
• Pour chacun des stages, la liste des documents est explicitée (M1) ou
suggérée (M2). L’étudiant/e est libre d’ajouter tout document qu’il /elle
juge utile.
• Les modules de formation permettent de s’approprier et/ou de construire
les grilles d’évaluation critériée et les indicateurs correspondants.
• Il s’agit d’une dynamique de formation qui vise à développer la prise en
main par l’étudiant/e de la construction de ses compétences et de leur
(auto)évaluation.
[email protected] jeanclaude .[email protected]
17
Port-Folio de M1
Exemples de documents constitutifs
• Le BO sur les compétences professionnelles des métiers du
professorat et de l’éducation (arrêté du 1er juillet 2013 publié au BO
du n°30 du 25 juillet 2013
• La grille de suivi des compétences, renseignée par l’étudiant/e
• Description et analyse relative à l’organisation des TP, à la
préparation du matériel
• Description et analyse de quatre activités ou séances mis(e) en
œuvre par l’étudiant/e (1 page recto-verso pour chaque activité ou
séance, hors annexe) ; l’une d’entre elles intégrera éventuellement
les TICE
• Document sur les observations relatives aux aspects péri-éducatifs
(dispositifs péri-éducatif, conseils de classes, réunions, …)
[email protected] jeanclaude .[email protected]
18
Port-folio de M2 : Compétence P3
Exemples de documents constitutifs
•
Compétence P3 : Construire, mettre en œuvre et animer des situations d’enseignement
et d’apprentissage prenant en compte la diversité des élèves
• 1 document exigé :
Une démarche d’investigation ou un TP problématisé
• 1 autre document au choix de l’étudiant/e et rendant compte d’une séquence ou partie
de séquence :
Une séquence (objectifs, conception, mise en œuvre de chaque séance, évaluations)
Une séance (objectifs, conception, mise en œuvre, gestion de la classe)
Une activité (objectifs, conception, mise en œuvre, gestion de la classe)
• Et 1 autre document au choix de l’étudiant relatif à une pratique de différenciation et/ou
d’étayage
La fiche complétée sur les stratégies de correction que vous avez utilisées pour les exercices
et/ou les DS
Une fiche critériée
Une fiche méthode
Les adaptations mises en œuvre pour des élèves à besoin particulier (en situation de
handicap, primo arrivant, dys…) (C6 etP3)
Une pratique de pédagogie différenciée (C6 et P3)
[email protected] jeanclaude .[email protected]
19
Extrait de la grille d’évaluation du portfolio de M1
La description et l’analyse d’une séquence mise en œuvre en partie ou en totalité
(compétences P1, P2, P3, P4, P5)
Titre (A COMPLETER) :
1 page A4 recto verso hors annexes
• Description :
Possibilité d’utiliser la trame de description/conception de séance.
Description de la conception et de la mise en œuvre.
• Analyse concernant la mise en œuvre (contenu et gestion de classe) et les
apprentissages réalisés (écarts entre les apprentissages visés et les apprentissages
réalisés) : analyse de ce qui a bien fonctionné, de ce qui a posé problème.
• Perspectives : modifications à apporter dans la conception et la mise en œuvre
• En annexe : tous les documents de travail du professeur, la photocopie de la trace
écrite d’un élève, les notes d’observation des séances par le tuteur (si disponibles),
les notes prises par l’étudiant lors de l’analyse à chaud de la séance (si disponibles),
…
[email protected] jeanclaude .[email protected]
20
Extrait de la grille d’évaluation du port-folio de M2
Items et indicateurs
Observables
Analyses : Ancrage didactique et pédagogique
1- L’analyse est inexistante et/ou le contenu
comporte des erreurs scientifiques.
1- Le contenu est essentiellement descriptif.
L’analyse ne repose sur aucune référence
didactique et/ou pédagogique. Les erreurs
présentes révèlent une mauvaise maîtrise
conceptuelle.
2-L’analyse est majoritairement fondée sur des 2-L’analyse n’est pas argumentée. Elle repose
sur peu de références didactiques et/ou
opinions et/ou sur des références erronées
pédagogique. Certains concepts didactiques et
et/ou des références non pertinentes.
pédagogiques sont utilisés de manière erronée.
3-Les éléments de formation convoqués sont
3- L’analyse s’appuie de façon pertinente sur
explicites, bien compris et permettent
des éléments de la formation didactique et
d’éclairer la situation décrite.
pédagogique.
4-L’analyse s’appuie de façon pertinente sur des 4- Il est fait appel à des références nouvelles,
les éléments convoqués sont bien compris et
éléments de la formation didactique et
pédagogique et montre un approfondissement montrent un approfondissement personnel.
de ceux-ci. Elle est ouverte sur des perspectives
professionnelles.
[email protected] jeanclaude .[email protected]
21
Nos questions
• Obtenir des analyses plus référencées
(bibliographie, articles, identification explicite des
cadres d’analyse,…)
• Evoluer vers un port-folio numérique ?
• Construction plus dynamique du port-folio avec
des allers-retours tout au long du semestre entre
le formateur référent et l’étudiant dans une
logique d’évaluation formative
• Une évolution vers une formation hybride ?
[email protected] jeanclaude .[email protected]
22
L’évaluation d’une UE
interdisciplinaire et transversale
UE 11 second degré
Aix-Marseille-Avignon
2010-2013
Nathalie RICHIT
[email protected]
Présentation de l’UE
Objectifs et contraintes de la formation:
•
•
•
•
•
La première des 4 UE PIT
1/3 CM, 2/3 TD
Commun aux 3 sites
En lien avec le stage
Contrôle continu: 3 notes
L’évaluation pilote la formation
Choix d’évaluation: dossier
• Connaissance de l’établissement
• Analyse d’une situation transversale
Conséquences sur la formation
• Elaboration des TD en commun
• Groupes mixtes
• Consignes pour le stage
Critères d’évaluation
• Qualité de l’expression, correction de la syntaxe et
de l’orthographe
Présentation soignée, pagination, respect des
consignes
/6
• Pertinence de l’introduction et de la conclusion
1° partie en adéquation avec les attentes identifiées
Présence et pertinence d’un organigramme en
annexe
/6
• 2° partie soigneusement argumentée
/ 8 NOTE
FINALE
/20
Problèmes soulevés par
l’évaluation
•
•
•
•
Barême construit en commun
Réunion d’harmonisation
Contrôle terminal
Session de rattrapage
28
Éléments de contexte
M2/S3 - Parcours « Métiers de l'encadrement
éducatif : vie scolaire et médiation »
UE « Sens de l'expérience scolaire : activité et
subjectivité »
29
Activité réelle, complexe et complète : mettre en place
au sein de l'IUFM un cycle de trois films présentés et
discutés, autour d'une même thématique éducative
globale, tout en dégageant des problématiques
spécifiques pour chacun des films.
30
Objet de l'activité : proposer un temps de rencontre ,
ouvert à tous, pour « lire en commun » un film (ou
des films), et multiplier ainsi les modes d'appréhension
d'une œuvre cinématographique, donnant à voir
« quelque chose » de l'éducatif. Créer du lien au sein et
autour de l'IUFM.
31
Déroulé de l'activité :
1/Présentation du film et des axes de réflexion choisis
(15')
2/Projection du film
3/Reprise par les étudiants des axes de discussion :
expliciter, mettre en lien avec d’autres œuvres et des
référents théoriques, évoquer ce qui a fait débat sur ces
axes dans la réception par le public et la critique (15')
4/Discussion interactive, ouverte au public : questions,
commentaires, débat… (20' à 30')
32
Niveau du collectif :
• Penser une programmation cohérente et attractive
• Organiser : copies, lieu, jour et heure
• Diffuser l'information, communiquer : supports,
vecteurs
Niveau du groupe :
Préparer une présentation problématisée
 Prévoir une discussion structurée

33
Objectifs sur le plan de l'évaluation :
•Faire de l'évaluation un élément dynamique du processus de
formation
•Installer de l'horizontalité dans la maquette ; dispositif
intégrateur
•Mettre l'évaluation au service du développement professionnel
•Intégrer les acquis d'une UE dans une activité réelle
•Instiller une dose de créativité dans la procédure d'évaluation
34
Effets constatés :
• Plus grande implication subjective des étudiants dans
l'activité support d'évaluation
• Bonnes prestations des étudiants : véritable élaboration d'un
travail de fond documenté et articulé à des travaux de
recherche
• Travail d'équipe qui se rend visible
• Selon les étudiants eux-mêmes : moins de stress généré,
davantage de plaisir et de gratification
35
Consignes de travail de l’atelier :
• En grand groupe
– Questions d’explicitation sur les présentations
• En petit groupe :
– Identifier ce qui fait écho dans les pratiques
– Identifier les nouveautés
• En grand groupe
– Mise en commun et Éléments de synthèse
Mise en commun :
•
•
•
Injonction paradoxale : évaluer une/des compétence/s vs traduction en note
pré éxistence de l’APC pour numérique et langues (CERL et C2is)
Traduction du référentiel en activité à réaliser et/ou mise en situation : production à réaliser
•
l’autonomie, liberté dans le thème de la production à réaliser est un facteur de motivation
(Motivation intrinsèque – 2 axes : sentiment de compétence et marge de manoeuvre)
Le travail en groupe (des évaluations par groupe de 3 ou 4 par exemple ) sont une occasion
d’inciter les étudiants à continuer à réfléchir et à se former
•
•
•
•
Place du portfolio / Dossier Numérique de Compétences : Triptyque de Le Boterf : capacité à
mobiliser les ressources / capacité à agir en situation / capacité de réflexivité
Le dispositif d’évaluation prend une place centrale dans le dispositif de formation
L’évaluation doit elle piloter la formation ?

similar documents