Les barrages hydroé..

Report
Les barrages hydroélectriques
Par Thomas Dazy et
Jean-François Diss
Sommaire
•
•
•
•
1.Quelques images
2.Un peu d’histoire
3.A quoi ça sert ?
4.Son fonctionnement
1.Quelques images
Le schéma d’un barrage
hydroéléctrique vue de profil
Le schéma d’un barrage
hydroéléctrique vue de profil
Paysages de barrages en montagne.
Maquette d’un moteur d’un barrage
hydroéléctrique sur google sketchup
Turbine Francis
Turbine Francis
Turbine Francis
Différent types de barrages:
Barrage VOÛTÉ
Barrages à contrefort
Barrage à contrepoids
Lac d’accumulation
Barrage
2.Un peu d’histoire
Les barrages existent probablement depuis la
préhistoire (réserve d’eau potable) mais c’est au
Moyen Âge qu’ils se sont beaucoup développés en
Europe pour alimenter les moulins à eau. Les cartes
anciennes, de Cassini par exemple portent
témoignage des nombreux barrages de petites
rivières faits par les paysans ou les moines locaux,
pour conserver l’eau et y élever du poisson ou du
chanvre*.
*Chanvre: plante cultivées
3.A quoi ça sert ?
Définition:
Barrage : n.m. Obstacle artificiel* au moyen duquel
on coupe un cours d’eau. (Les barrages peuvent
servir à la régularisation* des voies navigables, à
l’alimentation des villes, à l’irrigation* des cultures, à
la production d’énergie électrique).
*Artificiel: fait par l’homme et non par la nature
*Régularisation: régler le niveau de l’eau (dans ce cas
seulement)
*L’irrigation: action de faire couler de l’eau
4.Son fonctionnement
Le but des barrages hydroélectriques, est de prendre la force motrice de
l’eau pour produire de l’électricité.
Voici 4 types de barrage hydroélectrique :
Les moulins
Les centrales au fil de l’eau
Les centrales à retenue
Les centrales de haute montagne
Les usines marémotrices
Chacun de ces types de barrage fonctionne sur des éléments communs.
Le barrage retient l’eau s’écoulant, créant ainsi une retenue. L’intérêt de
cette retenue c’est qu’on peut ensuite canaliser l’eau qui va s’écouler vers
un mécanisme de production d’énergie. Le débit s’écoulant sera contrôlé
par des vannes.
A la sortie de la conduite, l’eau est projetée sur une
turbine dont la forme dépend du type de chute
d’eau. Cette turbine est couplée à un alternateur, qui
va alors transformer l’énergie mécanique de l’eau en
énergie électrique. Un transformateur élève la
tension produite par l’alternateur* afin qu’elle puisse
être facilement transportée dans les lignes à haute et
très haute tension du réseau de distribution
électrique.
A la sortie de la turbine, l’eau est rejetée dans la
rivière. La puissance de l’eau qui fait tourner la
turbine, dépend donc du débit, de la hauteur de la
chute.
*l’alternateur: transformateur qui produit un
courant alternatif
Schéma explicatif du barrage
Le barrage est aussi équipé d’un ensemble de
mécanisme pour gérer les trop pleins du
réservoire. Lors de grosses pluies, ou si le
barrage est fermé pendant un certains temps,
le niveau du réservoire monte. A un certain
niveau, cette masse d’eau devient dangereuse
: le barrage ne peut résister, l’eau peut se
déverser à des endroits non prévus … Un tel
scénario est heureusement prévut par les trop
plein : des canalisations ou des canaux sont
construit pour évacueur automatiquement
l’eau superflue. Ces trop-pleins sont aussi
appelés des déversoirs.
Les centrales hydroélectriques produisent de
l’électricité de manière très efficace. En fait,
elles convertissent environ 90 % de l’énergie
disponible provenant de l’eau en électricité. Le
rendement des centrales hydroélectriques est
plus important que tout autre type de
production d’énergie électrique. A titre
d’exemple, le rendement d’une centrale
nucléaire est inférieur à 40%.
Résumé
Pour s’amuser un peu:
 Merci beaucoup 

similar documents