Chung L`économie politique de la vague coréenne

Report
Joseph H. Chung, Ph.D.
Professeur et Co-Directeur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est, CEIM- UQAM
Cet ouvrage est basé sur la communication présentée lors du Festival sur la
culture coréenne, MKLCC
juin 7 2014
1
1
Les produits culturels jouent un rôle de plus en plus important dans
l’évolution des relations internationales. Ils font l’objet des
échanges commerciaux; ils contribuent à la formation de l’image
d’un pays; ils sont instruments de la diplomatie « soft »; ils créent
l‘identité d’un pays
La vague coréenne est un cas réussi et elle pourrait être un modèle
du développement des l’industrie des produits culturels dans le
contexte de globalisation.
Le but de cet ouvrage est d’une part d’analyser la dynamique de la
vague coréenne et, d’autre part, d’examiner les perspectives de son
avenir
2
-La définition et l’évolution de la vague coréenne
-La popularité de la vague coréenne
-Les facteurs du succès de la vague coréenne
-L’impact de la vague coréenne
-Les perspectives d’avenir de la vague coréenne
3
3
1.1 La définition
Le mot Hanllyu vient du mot Han Liu proposé par un journaliste
chinois au début des années 1990.
A. La définition large
La vague coréenne est le processus dynamique et soutenu de la
diffusion massive à travers le monde des produits culturels coréens .
Les produis culturels comprennent les produis d’imprimerie, les
dessins, la musique, les jeux, le cinéma, l’animation, les feuilletons
(dramas) télévisés, K-Pop, la publicité et d’autres.
B. La définition étroite:
Le processus comprend les dramas télévisés et la K-Pop
4
Tableau 1. Exportations des produis culturels coréens, 2004 et 2008;
Source: Yang (2012)
2004
2008
Produits d’imprimerie
19,4
13,8
Dessins et musique
3,2
1,1
Jeux
41,3
58,0
Cinéma
6,2
1,0
Animation
6,6
4,3
Feuilletons télévisés (dramas)
7,5
8,5
Autres
15,8
13,3
Total
100,5
100,0
5
On constate au Tableau 1, qu’il y a sept groupes de produits. Cependant, il
n’y qu’un seul produit qui peut représenter l’aspect unique de la culture
coréenne; il s’agit bien de feuilletons télévises. Tous les autres produits ont
des caractéristiques plutôt universels. Autrement dit, le produit qui peut
faire partie de la vague coréenne est les feuilletons télévisés (dramas) et la
K-Pop.
Au même tableau, on constate également que la vague coréenne ne
représente qu’une faible partie des exportation coréennes des produits
culturels.
Il convient de noter que la K-Pop n’était pas très développée dans la
période indiquée au tableau.
6
A. L’évolution géographique (Lee, 2011)
-La première vague: la première moitié des années 1990: le Japon,
la Chine, le Taiwan
-La deuxième vague: la deuxième moitié des années 1990: les pays
de l’Asie sud-est: Singapour, l’Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande ,
le Vietnam, les Philippines
-La troisième vague: les années 2000: l’Asie centrale:
Ouzbékistan, le Kazakhstan, le Kirghizstan.
-Le quatrième vague: les années 2000 et 2010: l’Amérique du nord
et l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient
7
B. L’évolution des produis Hanllyu (réussis)
-1990-2005: Firewok, Autumn in My Heart, Winter Sonanta, Story
of Mermaids, Stairway to Heaven, Jewel in the
Palace(Daejanggeum), Lovers in Paris, Full House, etc.
-Après 2006: My Lovely Sam-soo, Be Strong Geum-so,Princess
Hours, Sky, Rosy Life, Jumong, Strange Woman Strange Man,
Fushion 70s, Dr. Bong, Foxy Lady, Hwanggini, etc.
-2006-2014: K-Pop: BoA, Bi-Rain, Psy (Kangnam Style), TVXQ,
Shinee, Super Junior, Kara, Girls’ Generation, Boys’ Generastion,
etc.
8
2.1 Le nombre de « fans », 2012 (Hicap, 2014)
-Asie/Océanie: 6,8 millions
-Amérique: 1,25 millions
-Europe: 1,17 millions
2.2 Le nombre de clubs de « fans », 2012
-Amérique: 464
-Asie/Océanie: 234
-Europe: 213
-Afrique/ M.O: 76
-Total: 987
9
Tableau 2. La proportion des personnes qui ont vue les dramas
télévisés selon le sexe (sondage) 2012: Source: Yang (2012) (%)
Pays
Hommes
Femmes
Total
Chine
27,9
51,0
39,9
Japon
17,4
28,3
23,3
Taiwan
21,6
44,3
32,9
10
Tableau 3. La proportion des personnes qui ont vue des dramas
télévisées selon le groupe d’âge (%)
Source: Yang (2012)
Pays
Âge
18-29
30-39
40-49
50-59
60-69-
70+
Chine
59,4
48,4
36,0
28,4
21,7
13,6
Japon
15,0
19,3
21,0
23,7
27,4
17,9
Taiwan
26,0
38,1
38,7
31,7
24,3
14,7
11
Au Tableau 2 , la vague coréenne semble plus populaire chez les
femmes; ceci est surtout vrai en Chine et en Taiwan par rapport au
Japon. En effet, en Chine, plus de moitié des « fans » de la vague
coréenne sont des femmes contre 28% au Japon.
Au Tableau 3, on voit la popularité de la vague coréenne selon le
groupe d’âge. En Chine, ce sont des gens de group d’âge 18 ans -40
ans qui semblent apprécier plus la vague coréenne contre le groupe
d’âge 50 ans-70 ans au Japon et le groupe d’âge 30 ans-50 ans en
Taiwan.
12
Tableau 4. L’évaluation (rating) de dramas télévisés coréens » Source:
Rwasley (2014) (% de la population qui ont vu les dramas): le critère du
succès: 1 % de la population.
Année
Produits
Évaluation
2000
Firework
4,9o
2001
Autumn in My Heart
2,91
2002
Winter Sonata
3,67
2003
Story of Mermaid
3,93
2004
Daejanggeum: Jewel in the Palace
6,88
2004
Stairway to Heaven
3,65
2005
Lovers in Paris
3,88
13
Tableau 4: suite
Année
Produits
Évaluation
2005
Full House
6,09
2006
My Lovely Sam-soo
3,19
2006
Be Strong Geumso
4,56
2006
Princess Hours
3,64
2006
Sky
3,89
2007
Jumong
3,20
2007
Strange Woman Strange Man
1,48
2007
Foxy Lady
1,18
14
-Le succès de la Hanllyu s’explique par sa compétitivité internationale.
-La compétitivité est une fonction de deux variables: l’efficacité de
production et de la satisfaction du consommateur (trice).
3.1 L’efficacité de production
-L’efficacité de la production de la vague coréenne est attribuable à l’esprit
d’entrepreneur, la qualité des entreprises privée, l’aide gouvernemental, le
bas coût de production et la formation rigoureuse des artistes
A. L’esprit d’entre preneur (Lara, 2014)
-Les sociétés de télévisions: Korea Broadcasting Corporation (KBS),
Moonwha Broadcasting Corporation (MBC), Seoul Broadcasting
Corporation (SBS)
15
-Ces trois société de télévisions mettent en valeur leur esprit
d’entrepreneur et comptent pour pus de 90% de la production des dramas
exportés.
-La concurrence entre ces trois sociétés est intense.
-Elles ont leurs propres équipes de production et des comédiens et des
comédiennes.
-Elles sont bien dotées de ressources financières et technologiques
-La production des produits sont parrainée par des grande conglomérats
(Chaebols)
B. Entreprises privées (Hong-Mercier, 2011)
-En Corée, il y a plus de 400,000 firmes de l’industrie culturels dont la
plupart sont des PMEs.
16
-Les plus grandes entreprises des produits K-Pop: SM
Entertainment, JYP Entertainment, YQ Entertainment, CJ
Entertainment (Groupe Samsung)
-Les fonctions de ces entreprises: formation des artistes, la
production des spectacles: SM Entertainment a produit « SM
Town » au Zénith, Paris ,juin 2011; 15 000 spectateurs ont participés
C. Le gouvernement: l’aide du Ministère de la Culture et du
Tourisme (MCT)
-L’aide financière pour le marketing.
-L’aide financière pour la réalisation des spectacle.
17
-L’aide pour le marketing des festivals de film: le Busan Festival de
Film et le Festival de K-Pop de Changwon
-La diplomatie culturelle :promotion des exportations de dramas et
de K-POP
-L’aide financier pour le voyage des équipes de K-Pop.
D. Le bas coût de production.
La production de dramas coréens coûte mille dollars américains par
épisode, soit une fraction du coût correspondant au Japon et en
Taiwan.
18
-Il y a un grand nombre d’écoles d’artistes de tous les niveaux.
-L’école de K-Pop recrute des artistes potentiels et offrent une
formation de 5 ans à 1o ans.
-L’école de SM Entertainment est bien connu.
-À l’audition 10 000 jeunes candidats se présent pour à peine
centaines de places disponibles.
-On y apprend : la technique de chants, de danses et du théâtre
-Le coût de formation: 100,000 $ à 200,000$ par artiste.
19
3.2.1 Les dramas
Les consommateurs (trices) sont satisfait grâce à l’environnement attrayant
des sites de tournage, la qualité des comédiens(diennes) et les
caractéristiques originale des produits.
A. L’environnement social de tournage: milieux de classe moyenne urbaine
et moderne.
B. La qualité des comédiens et des artistes(Lixin, 2014; Thévenet, 2013)
-La beauté physique: la taille et la belle physionomie des comédiens. Le
principal comédien de Winter Sonata, Bae Yong Joon a attiré un nombre
incroyable des femmes japonaises, en partie, à cause de sa belle physionomie
-La qualité d’acting: les vedettes de dramas sont extrêmement bien formé en
art d’acting.
20
C. Les caractéristiques des épisodes des dramas
- Les éléments conservateurs : la mise en valeur de la vertu
confucéenne . La grande mère est l’autorité; les enfants l’obéissent;
elle maintien l’unité et le solidarité de la famille.
- La modernité: un bon nombre des dramas intègrent dans les
produitd le mode de vie des ville européennes et américaines (Pais,
L.A. Washington D.C., Londre) afin de mettre en valeur la
modernité.
- L’appel à la sympathie: on y trouve la victoire et la gloire de
l’amour tragiques.
21
Ex 1. Winter Sanata: Joon-sang ne réussit à assurer son l’amour de Yujin
qu’après avoir perdu ses mémoire s à la suite d’un accident d’auto.
Ex.2. Dae Jang Geum: Jang Geum devient la physicienne royale, mais
elle ne retrouve l’amour de Min qu’après des menaces de mort au palais;
elle s’échappe et à la mort et se joint à son bien aimé grâce à la
permission très exceptionnelle du roi.
Ex.3 Autumn in My Heart: Yoon- suh (homme)et Eun-suh (femme) n’ont
pas de lien de sang, mais à la suite d’une erreur à l’hôpital, ils ont grandi
comme frère et sœur. Alors, plus tard, Eun-suh trouve ses parents
biologiques. Or les deux tombent en amour et, malgré l’objection des
parents, ils se marient au moment où Eun-suh a le cancer de sang
22
Ex.4 My Rosy Life: Soon-yi reçoit une bonne éducation grâce à la sacrifice de sa
sœur aînée. Elle passe à travers des expériences amoureuses sans succès.
Cependant ,elle réussi à trouver l’amour de sa famille et de son mari lorsqu’elle
découvre qu’elle a le cancer d’estomac.
3.2.2 K-Pop
Le succès de la K-Pop s’explique par la qualité de produit et l’appréciation de
spectateurs (trices).
▶La qualité de produits: Elle est attribuable à l’aspect universel de la musique,
lyrique apolitique, l’originalité du maquillage et l’originalité de chorégraphie.
A. La musique: une combinaison de Hip-Pop (Lady Gaga) et R&B(Jodeci) .
B. Lyrique: histoires de la vie des jeunes, peu de critique sociale.
-Ex. « Je t’ai attendu; tu n’est pas venu; je continue t’attendre… »
23
-Exception: Gangnam Syle de Psy: satire légère politique et sociale
C. Le maquillage: visage d’adolescent innocent mignon« cute »;
l’application de chirurgie plastique
D. Danse: chorégraphie « cute », professionnelle, disciplinée et
parfaitement coordonnée.
-Exception: Kangnam Style: danse de cheval; drôle, facile de
pratiquer ; d’où sa popularité
24
▶L’appréciation des spectateurs (trices): elle est représentée par
exemple par la reconnaissance internationale de la qualité de produits
(Hong-Mercier, 2011)
-En 2011, l’album de Big Bang « Tonight » fut reconnu comme un de
« top 10 » de US iTune Chart. Le même groupe gagne ,en 2011, le « Award
MTV Europe Music »
-En 2013, le groupe Girls’ Generation battit Lady Gaga et gagne le prix de
vidéos de YuTube.
-La chanteuse BoA gagne des prix au japon et ailleurs.
25
L’impact de la vague coréenne comprend l’impact économique, l’impact politique,
l’impact sur l’identité asiatique et l’impact sur l’image de la Corée
4.1 L’impact économique (Potripon et al, 2012)
- Le nombre d’entreprises de spectacle: 141 823 (2000) à 417 825 (2014)
- Le chiffre d’affaires : en 2014: 24 milliards de $
-La valeur ajoutée: 20 milliards de $
- Tourisme: visites des étrangers en Corée: 5,15 millions (2001) à 8,8 millions
(2011)
- La cuisine coréenne: réputation accrue pour son effet médicinal, son équilibre, son
goût, sa variété simultanée.
- Exportations de produis culturels: 1,3 milliards de $ (2005) :a 2,6 milliards de $
(2009)
- La balance du commerce international du commerce des produits culturels:
positive avec le japon, le Taiwan et la Chine
26
4.2 Le renforcement de la politique « soft » de la Corée:
Le but de la politique « soft » est l’accroissement de l’influence sur
la politique internationale sans faire appel à la force militaire ou
économique. La vague coréenne a eu pour résultats de hausser
l’image de la Corée et de renforcer la confiance en la Corée.
4.3 La formation de l’identité « asiatique »:
La vague coréenne a eu pour conséquence d’avoir la prise de
conscience de l’identité commune chez les Asiatiques: la valeur
confucéenne , la valeur de la famille, le conservatisme en matière de
sexe, la préférence de l’harmonie sur le conflit (Ryoo,
2007;Thuanvo, 2006)
27
4.4 L’amélioration de l’image de la Corée (Kang, 2010)
Grâce à la Hanllyu, les Chinois considèrent que les Coréens sont
aussi intelligents, chaleureux, gentilles et généreux et aussi civilisés
que les peuple des pays avancés.
28
-Vue la popularité soutenue de la vague coréenne depuis trente ans,
il y a lieu d’envisager un avenir optimiste pour elle. Cependant, il
faut qu’on surmonte une série de défis.
5.1 L’offre des produits
5.1.1 Le gouvernement
-Le gouvernement coréen doit continuer apporter l’aide financière et
administrative.
-Le gouvernement doit continuer négocier avec les pays
exportateurs des produits culturels (le Japon, la Chine, les ÉtatsUnis) pour que ces derniers n’établissent pas des barrières .
29
5.1.2 Les entreprises (Mesner, 2011)
Les entreprises de K-POP doivent régler amiablement des litiges
judiciaire avec les artistes.
-Kara contre DSP Entertainment
-TVXQ contre SM Entertainment
-Girls’ Generation contre SM Entertainment
5.1.3 La formation d’artistes
-La formation de 5 à 10 ans: il faut éviter des abus.
-Il faut diversifier la formation pour que les artistes puissent prendre
des carrières alternatives.
30
5.2 La demande
Le défi est de prévoir le changement d e la demande et y réagir.
5.2.1 Le marché de produits culturels
(a).Le marché asiatique
-La moitié de la population mondial sera bientôt en Asie
-Une moitié de la population asiatiques sera urbanisée ; ils auront un
pouvoir d’achat énorme.
-Il y a 15 million personnes d’origine asiatique en Amérique du
nord.
31
(b).Le marché américain et européen
Les amateurs de produits culturels aux États-Unis deviennent mois
intéressés au sexe graphique et à la violence; ils peuvent
s’intéressent aux produis asiatique.(Donnelly, 2012)
5.2.2 La globalisation et le hybridisme de produis( Kim, 2007;
Chung, 2013; Doobo, 2006)
-La globalisation: il faut que la Hanllyu doit refléter une culturel
acceptable partout dans le monde.
-Le hybridisme: il faut intégrer la culture multiculturelle dans la
Hanllyu.
32
5.2.3 Marketing pour la globalisation et l’hybridisme
-Il faudra promouvoir la production conjointe bilatérale ou
multilatérale: EM Entertainment collabore avec AVEX au Japon
pour la production de K-Pop.
6. Conclusion
La vague coréenne a réussi à contribuer aux exportations coréennes,
à la prise de conscience d’une identité asiatique, à la hausse de
l’image de la Corée et au succès de la diplomatie « soft » coréenne.
Le succès de la vague coréenne s’explique par l’efficacité de
l’industrie de la vague coréenne , la satisfaction des consommateurs
(trices) et la politique soutenue du gouvernement coréenne.
33
-Chung, Peici (2013). « Korean Wave in Southeast Asia: Digital
convergence and Asia`s Regionalization » Journal of Creative
Communication, 2013, no. 2-3, 198-208
-Donnelly Aileen (2012).Riding Korean Wave Trend-Driving
Kanadians Crazy for Music and Dance.
-Doobo, S.(2006). “Hybridity and the Rise of Korean Popular
Culture in Asia”, Media Culture & Society 28(1)
34
-Hicap, Jonathan M. (2014). Korran Fans 9.28 million Worldwide.
www.mb.com.ph/korean-wave-fans-reach-a-9-28-millionworldwide
Hong-Mercier, Seok-kyeong(2011).La vague du Soft Power
coréen.
Kang, H.(2010) ’’ Korean Culture is key to Promoting National
Image’’, Korea Times, le 16 novembre
Kim, J.Y. (2007). Rethinking Media Flow Under Globalization:
Rising Korean Wave and Korean TV and Film Policies Since
1980s, Warwick Archive Portal
35
-Lara, Farar (2013). Korean Wave of Pop Culture Sweeps Asia
-Lee, Sue Jin (2011) “The Korean Wave, the Seoul of Korea”, Elon
Undergraduate Research Communication, Vol.2 Spring
-Lixin, Xiao(2014) Second Korea Wave Sweeps China.
news. asiaone.com/news/showbiz/second-korean-wave-sweepschina
-Mesner Philippe(2011). “La vague-pop gagne l’Europe “ le
Monde, le 9 juin.
36
-Potipon, P., et Worrawutteerakul, N. (2012). A Study of the Korean
Wave to be a Lesson to Thailand for Establishing a Thani Wave,
Master Thesis, Malardalem University, Sweden
-Ryoo, W.(2007). Globalization or the Logic of Cultural
Hybridization of Korean Wave, International Communication
Association.
-Thévenet, Stéphan (2013). Le Monde Diplomatique.
www. monde-diplomatique.fr /2013/05/thevenet/49075
-Thuanvo, Hoa (2006). The Korean Wav in China: A Filter for
Western Value.www.ezinearticles.com/the-Korean-wave-in-china-a
-filter-value&cid=211082
37
-Rawsley Yeh (2014). Korean Wave in Taiwan: the Cultural P
Pespective of Identities and Foods in Korean TV, Dae Jang Geum
blog.chinatown.com/mingyeh/archive/2014/01/07/8829011.html
-Yang, Jonghoe (20120. “ The Korean Wave: A Comparison of
Chinese, Japanese and Twanese Audiences Who Watch Korean
Dramas”, Deeveloment and Siciety, Vol. 41 No.1 103-147
38

similar documents