Des êtres humains, une seule humanité Chapitre 1

Report
Education civique
5ème
Année 2011-2012
Partie 1: Des êtres humains, une
seule humanité
Chapitre 1 : Différents mais égaux,
égalité de droit et discriminations.
Réfléchis à la situation suivante:
• Un soir, tardivement, tu rends visite à un(e) ami(e) qui
habite dans une cité que tu ne connais pas et tu es
perdu.
• Tu arrives sur une place où se trouve un SDF qui dort sur
un banc, une bande de jeunes bruyants qui discutent sur
un autre banc. Une femme d’origine africaine en tenue
traditionnelle traverse la place, accompagnée d’une
femme aveugle. A la sortie d’une superette, il y a une
femme d’origine roumaine qui porte un bébé dans les
bras.
• Vers qui vas-tu pour demander ton chemin?
• Qui évites-tu à tout prix?
• Explique ton choix.
Résultat :
• Vous avez tous discriminé quelqu’un !
• Nous allons voir ce qu’est un préjugé et un stéréotype.
Recopie ces définitions sur ton cahier.
Qu’est-ce qu’un préjugé?
• Un préjugé est une opinion ou un jugement préconçu, c’est-àdire qu’on a déjà une idée toute faite. On l’a sans y avoir
réfléchi et qui conduit à des idées fausses.
• Quel préjugé est ici représenté?
Qu’est-ce qu’un stéréotype?
• Les stéréotypes sont des croyances partagées sur la
personnalité, le caractère. On va chercher à décrire en
simplifiant une personne ou un groupe de personnes.
• Quel stéréotype est ici représenté?
I. Sur quoi reposent nos différences ?
• Nous nous distinguons les uns des autres par des
caractéristiques physiques (la taille, la couleur des cheveux,
de la peau, le sexe, la santé, la maladie ou le handicap…),
sociales (le travail, les diplômes, le milieu dans lequel nous
vivons) et culturelles (les goûts, la langue, la religion …).
• Toutes ces différences peuvent nous enrichir si nous
respectons les personnes. Quelles que soient les différences,
les êtres humains sont tous égaux car ils appartiennent à la
même humanité.
Les préjugés et les
stéréotypes sont souvent
à l’origine de
discriminations.
La Déclaration des droits de
l’Homme et du Citoyen (1789)
• Article 1: Les hommes naissent et demeurent libres et égaux
en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées
que sur l’utilité commune.
La Déclaration Universelle des
Droits de l’Homme (1948)
• Article 2:
• 1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les
libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction
aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de
religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine
nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre
situation.
• 2. De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut
politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont
une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit
indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une
limitation quelconque de souveraineté.
• Article 3: Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté
de sa personne.
Le Code pénal définit les discriminations:
• Constitue une discrimination toute distinction opérée
entre les personnes physiques en raison de leur origine,
de leur sexe, de leur situation de famille, de leur
grossesse, de leur apparence physique, de leur
patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de
leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de
leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions
politiques, de leurs activités syndicales, de leur
appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou
supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une
religion déterminée.
• Extrait de l’article 225-1 du Code pénal
La loi punit les discriminations
• Article 1er: Ceux qui auront provoqué à la discrimination, à la haine
ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de
personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de
leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une
religion déterminée, seront punis d’un emprisonnement d’un mois à
un an et d’une amende de 300 à 45 000 euros.
• Art. 2: Seront punis comme complices d’un crime ou délit ceux qui,
soit par des discours, cris ou menaces proférés dans des lieux
publics, soit par des écrits, dessins, emblèmes, images, auront
directement provoqué l’auteur à commettre ladite action, si la
provocation a été suivie d’effet.
• Art. 3: La diffamation commise envers une personne ou un groupe
de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou
de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une
religion déterminée sera punie d’un emprisonnement d’un mois à
un an et d’une amende de 45 à 45 000 euros.
• D’après la loi 72-546 du 1er juillet 1972 dite « loi Pleven »
II. Des différences aux discriminations.
• Une discrimination : c’est lorsqu’on traite quelqu’un moins bien
parce qu’il est différent.
• Aujourd’hui encore, des hommes et des femmes sont victimes d’une
mise à l’écart (accès à des lieux publics impossibles, emplois refusés,
…) en raison de la couleur de leur peau, de leur religion, de leur
sexe, d’une situation de handicap … et ne trouvent pas leur place
dans la société.
• Les formes de discriminations les plus connues sont le racisme
(souvent basé sur la couleur de la peau), l’antisémitisme (contre les
Juifs), le sexisme (on ne respecte pas une personne à cause de son
sexe) et l’homophobie (on ne respecte pas une personne parce
qu’elle est homosexuelle).
• Les discriminations peuvent aller de la simple moquerie jusqu’aux
crimes les plus graves, en passant par la xénophobie.
• Xénophobie : rejet de celui qui est étranger
Fiche élève n°3
III. Comment lutter contre les discriminations ?
• Les discriminations constituent une atteinte aux droits de la
personne qui en est victime ; elles ne respectent pas le principe
d’égalité entre tous les êtres humains.
• Les discriminations sont condamnées par des lois ; les personnes
victimes de discriminations peuvent donc faire appel à la Haute
Autorité de Lutte contre les Discriminations (HALDE) ou faire appel à
la justice.
• Enfin, la lutte contre les discriminations dépend de chacun d’entre
nous : il faut les combattre, les dénoncer, défendre ce qui en sont
victimes.
Conclusion-débat :
• D’après toi, que faudrait-il faire pour qu’il y ait moins de
discriminations ? Donne tes idées.

similar documents