Poésie Franco-Louisianaise

Report
« Laissez les bons temps rouler! »
LA POÉSIE FRANCO-CAJUN
Par Camille Toffoli et Ariane Régnier
La Louisiane: Petit historique






1682: Prise de possession de la Louisiane par la
France.
1755: Déportation des Acadiens.
1762: Traité de Fontainebleau. La France perd la
partie occidentale de Louisiane au profit de l’Espagne.
1763: Traité de Paris. La France perd la partie
orientale de la Louisiane au profit de l’Angleterre.
1800: Traité secret de San Ildelfonso. La France
récupère la Louisiane espagnole.
1803: Revente de la Louisiane aux États-Unis par
Napoléon pour une somme de 15 000$.
La Louisiane en 1803
Un territoire multiethnique
Cadiens : Francophones
descendants des Acadiens =
Déportés en1755
Les Créoles : Métisses =
Communauté importante
de la Louisiane
Véritables Americans.
La répression culturelle



1864: Une nouvelle constitution consacre l’anglais
comme langue officielle.
1916: Interdiction d’enseigner et de parler le
français dans les écoles.
1921: Interdiction de parler le français sur le
territoire louisianais.
La naissance d’un combat

1968: Le CODOFIL, un organisme d’état cherchant
à promouvoir la langue française est fondé.
Un état américain

Même si la Louisiane est aujourd’hui officiellement
un état bilingue, les traces de l’américanisation
subsistent encore…
Joyeuses thématiques
Quête d’identité p.42-46





Franco-louisianais étouffés par la culture américaine
Communauté en voie de disparition
Jeunes ne sentent pas interpellés par la culture de
leurs ancêtres
Culture = amalgame de plusieurs autres (Espagnole,
Anglaise et Française)
Noyade
« Been there
Done that
Et elle a got le t-shirt aussi […]
« Comptes-moi une histoire
Autrefois pour traverser l’Atlantique
Dis-moi qui je suis
On mourrait d’envie
Pages jaunies
On mourrait de faim
Mémoires faiblies
On mourrait de soif, de gangrène et de fièvre
Je sais que je suis là dedans
Asteur, on meurt d’ennui
Dans l’aéroport bilingue de la Nueva Orlean » p.42 Dis-moi qui je suis […]
Une autre histoire
Où je compte
« Il me dit que les Cadiens sont de bons clients
Pour quelque chose
Ils acceptent facilement les médecines alternatives
Dans la bâtisse de mon pays
Je lui explique que nous avons une longue tradition
Où je ne suis pas un parasite
De traiteurs, de guérisseurs ,
En sursis »
Parce qu’on a pas toujours eu de docteurs. […]
Je lui parle de poésie et d’exil
D’errance et d’éducation
De cochon de lait et d’écrevisses » p.46
Source :
David Cheramie : Julie Choufleur ou Les Preuves d’amour
« On est Français, mais pas Français d’la France,
On est, mais pas tout à fait, Acadien,
Tout en étant Amercican,
Mais pas Américain.
Nous autres, on est les Cadjins et les Cadjinnes toujours,
On dit,
On écrit les Cadiens et les Cadiennes,
Quand on écrit,
On est « kai-djeunes » si tu parles pas français,
Mais on est cajuns jamais jamais. » p.21
Source :
Kirby Jambon : L’école Gombo
Langue française en Louisiane p.56
Pourcentage de la
population de chaque
paroisse de Louisiane
où le français ou le
français cadien sont
parlés :
20 à 30 %
15 à 20 %
10 à 15 %
4 à 10 %
Moins de 4 %
Source : Wikipedia
« Fais-moi oublier
Qu’on m’a appris à dire que
Les Français neutres et neutrés
Sont de mauvais sujet de sa majesté. » p.26
« Quand il n’y a plus de champagne
Tu sais ce que c’est que de la Bushit?
C’est de la bullshit qui a perdu ses ailles
Et pour cause, ça ne vole pas haut » p.56
Source :
David Cheramie : Julie Choufleur ou Les Preuves d’amour
« On parle le vieux français, on parle cadien ou créole,
Ou au moins on parle anglais flat, on dit sha, dis and dat
Un accent dans les deux langues,
On parle les deux langues en même temps,
Ou peut-être juste une langue
Avec un
Ou deux accents,
Ou peut-être que pas. » p.22
« Je veux tout simplement
aider
à ma manière
en français.
Et en français,
Je veux que vous m’aimiez. » p.17
Source :
Kirby Jambon : L’école Gombo
Musique, danse, festivités p.78



Reconnu pour conservation des danses
traditionnelles
Musique entraînante et ses festivités enlevantes
(mardi gras)
Habitants tirent une très grande fierté de cet
événement connu à travers le monde
« Juste à côté se berçait
Les violoneux
Comme des soleils jumeaux
Attirant dans leur gravité
Quatre guitaristes
Un joueur de ti-fer qui
Dispersait les étoiles à travers la galaxie
Les danseurs remontaient le temps
En sens inverse […]
L’accordéoniste
Serre sa ceinture d’Orion
Et lève sa bouteille à ce jam
Céleste » p.78
Source :
David Cheramie : Julie Choufleur ou Les Preuves d’amour
« On dit qu’il faut pas faire pâques
Avant carême,
Et je le crois.
Mais je crois aussi
Qu’il faut pas faire carême
Avant Mardis Gras.
Les mardis Gras s’en viennent de tout partout… » p.93
Source :
Kirby Jambon : L’école Gombo
Cuisine p.49




Les cajuns = excellente nourriture au goût épicé
Gombo = Légume coupé en rondelles mélangé à
du céleri, poivron vert et oignons
Grande passion pour la nourriture
Caractère très épicurien, axé sur les plaisirs
immédiats de la vie
« Mes osses me brûlent
D’un feu à bouillir les écrevisses
Sûr de me garrocher avec le maïs, les patates et les épices » p.49
Source :
David Cheramie : Julie Choufleur ou Les Preuves d’amour
« àyou on prend ein café et ein p’tit casse-croûte
On s’nourit de not’e hournée
On s’rappelle de not’e passé
De la table àyoù on s’rencont’e
On s’amuse
On s’adonne
On fait pas manher l’chien
D’eine étouffée si bonne » p.25
Source :
Kirby Jambon : L’école Gombo
Géographie


Bayous, fleuve Mississipi = base d’une grande
partie des activités socio-économiques de la région
Raisons pour lesquelles elle se retrouve au cœur du
quotidien des habitants
« Le père des eaux ne sort plus de son lit
Pour se jeter sur son amour
Mais il rêve du jour
Où il pourra de nouveau
Répandre sa semence sur cette terre
Si belle et délicate
Si farouche et lascive
Qu’on appelle Louisiane » p.40
« La Louisiana s’en vas
On a du mal à la retenir
Le Mississipi
Notre père qui est aux eaux
N’arrose plus
Son fertile delta
Comme autrefois » p.60
Source :
« les hommes ont ouverts la veine
Sacrifiée, elle saigne
Aigrettes
Cocodrils
Chaouis
Rat de bois […]
Tchoques-soleils
Chrevettes
Chênes verts
Pacaniers […]
Cadiens
Créoles
Houmas
…
Américains
Tous et bien plus
Seront bientôt chassés
De ce paradis trouvé et reperdu
Qui ne sera peut-être bientôt plus
La Louisiane » p.61
David Cheramie : Julie Choufleur ou Les Preuves d’amour
Particularités Formelles
Les particularités formelles

Utilisation de syntaxes et expressions locales
La très grande fierté que tirent les francolouisianais de leur langue populaire se reflète dans
l’emploi de plusieurs expressions et syntaxes
typiques. Cela fait de la poésie franco-louisianaise
actuelle une littérature unique, se distinguant
énormément de celle du reste de la francophonie.
Les particularités formelles

Utilisation d’anglicismes
Comme nous l’avons déjà mentionné, les
francophones de la Louisiane sont baignés dans une
mer d’anglophones américains. La quasi-totalité
d’entre eux sont bilingues et intègrent énormément
d’anglicismes à leur vocabulaire. Cela se reflète
encore une fois dans la littérature.
Écrit dessus l’entourage
« ‘Garde on’
‘garde on’
équel c’est
le boug’ qu’a fouillé avec c’tchutchutte là
la fontchaque qu’a chose c’t’affaire
là il a flaillé
alright tu dis
c’est yinqu’ein phibie
y a rien à son épreuve
parti en maraudant
apé happer comme en tayaut. »
Source:
KIRBY JAMBON, L’École Gumbo p. 37
Les particularités formelles

Emploi de l’accumulation comme figure de style
La situation culturelle où évoluent actuellement les
franco-louisianais leur donne un sentiment d’injustice,
d’oppression. Pour préserver leur langue et leur culture,
ils doivent militer sans cesse, résister au mouvement
assimilatoire qui pourrait avoir si facilement raison
d’eux. De la poésie actuelle, se dégage, lorsqu’il est
question de langue et de culture, des sentiments forts,
souvent de tristesse et de colère. Ces émotions se
traduisent dans la forme par un fréquent usage
d’accumulations.
Les particularités formelles

Poèmes très musicaux, jeux avec la sonorité des
mots (humour)
La musique est un aspect très important de la
communauté cajun. Plusieurs poèmes ressemblent
énormément à des chansons, de par leur rythme et
la musicalité des termes employés.
Toujours dans ce même métro
« Toujours les mêmes noms
Toujours les mêmes non-sens intredits
Toujours ce même Japonais avec sa même guitare
Toujours ce même couple
Toujours ce même coupable
Toujours ce même improbable concours de circonstance
Toujours ce même flou
Toujours ce même pardon
Toujours cette même sensation d’avoir raté quelque chose
Toujours ce même Saint-Paul sur ce même chemin de Damas
foudroyé, désrarçonné
Toujours cette même lumière, cette même clarté
qu’amène la révolution »
Source:
DAVID CHERAMIE, Julie Choufleur ou Les Preuves
d’amour, p.19.
Conclusion





Plusieurs mesures pour protéger la langue
CODOFIL = Conseil pour le développement du français
en Louisiane
Fondé en 1968
Mission = selon l’acte 409 de la Constitution
Louisianaise
« faire tout ce qui est nécessaire pour encourager le
développement, l’utilisation et la préservation du
français tel qu’il existe en Louisiane pour le plus grand
bien culturel, économique et touristique de l’état. »
Fin!
Poèmes?

similar documents