Stratégie de déploiement de l`écosystème

Report
L’écosystème des ressources
informationnelles régionales en
santé
Luc Bouchard
13 juin 2012
Plan de la présentation
1.
2.
3.
4.
5.
6.
L’écosystème
La gouvernance de l’écosystème
Stratégie de déploiement de l’écosystème
Financement, risques, enjeux et bénéfices escomptés
Le projet de loi 59 et son impact sur l’écosystème des ressources
informationnelles
Conclusion
2
1 - L’ÉCOSYSTÈME
3
La vision du continuum de soins et
sevices
4
Composantes de l’écosystème RI santé
 Les acteurs
 La population – les clientèles
 Les médecins et autres professionnels cliniques
 Les administrations locales, régionales, provinciales
 Les spécialistes technologiques et les fournisseurs
 Les établissements
 Les CSSS, les établissements régionaux, la Santé publique, les GMF, les RUIS
 Les organisations du secteur privé (pharmacies, cliniques médicales, laboratoires)
 Les systèmes
 Les composantes matérielles, logicielles et de télécommunication
 Les informations (échange et partage)
 Transmises sous format électronique et papier entre les acteurs, les établissements via les
systèmes interopérables
 Selon un mode de gestion de l’information (banques de données) – Normalisation,
standardisation, qualité, intégrité et utilisation des données produites
5
Choisir
2 – LA GOUVERNANCE DE L’ÉCOSYSTÈME
8
3 – STRATÉGIE DE DÉPLOIEMENT DE L’ÉCOSYSTÈME
9
Stratégie de déploiement de l’écosystème
 Principes directeurs
 La stratégie de déploiement des différents projets doit clairement

indiquer les rôles respectifs des différents acteurs (MSSS, Agence, établissements)

assurer la synergie et le synchronisme des efforts des principaux intervenants
 Les phases de déploiement doivent

soutenir le principe du remboursement des activités après vérification des résultats

permettre une vérification régulière de l’avancement des travaux afin d’éviter les écarts
à la planification
 Les plans de déploiement doivent clairement indiquer

les diverses interdépendances entre les projets

les chemins critiques respectifs
10
Stratégie de déploiement de l’écosystème (suite)
 Une stratégie de déploiement régional doit viser à :

Mobiliser les acteurs de la région

Optimiser les processus et les acquis

Favoriser la circulation de l’information

Favoriser les plus petits projets à plus grande portée vs les grands
projets à portée limitée

Minimiser le risque global

Diversifier les investissements (portefeuille équilibré)

Assurer l’interopérabilité intra et interrégionale

Prioriser et approuver les projets selon leur degré de contribution à
l’atteinte de l’écosystème
11
Déploiement des principaux projets porteurs RIR
Calendrier préliminaire ($ en milliers)
Exemple d’une région
Ex:
2012-13
CTI
xx 000 000 $
DCI
xxx 000 000 $
2013-14
x 000
2014-15
xx000
2015-16
x 000
2016-17
x 000
2017
x 000
1 000
Ph.0 = x 000
Ph.1 = xx 000
Ph.2 = xx 000
Ph.3 = xx 000
Ph.4 = xx 000
Ph.5 = x0 000
GMF-labos-DSQ
x 000 000 $
Xx 000
Maladies chroniques et
oncologie
x 000 000 $
DMÉ – DCI externes
x0 000 000 $
SQIM-DSQ
x 000 000 $
X 000
x00
x 000
x00
x 000
x00
xx 000
x0 000
x 000
x00
X x00
x00
x00
4 – FINANCEMENT, RISQUES, ENJEUX ET BÉNÉFICES
ESCOMPTÉS
13
Financement
 Des travaux sont requis pour évaluer les coûts détaillés des projets en
développement
 Les sources de financement pour ces projets doivent être identifiées
et confirmées au préalable (MSSS, Agence, établissements,
fondations, etc.)
 Le financement des projets doit tenir compte des efforts importants
qui sont consentis par les ressources internes aux établissements
dans la réalisation des projets
 Une stratégie de financement à long terme doit être élaborée pour
l’ensemble de l’écosystème avant l’approbation des projets
14
Enjeux
 Soutien inconditionnel des instances gouvernementales à toutes les
étapes des projets et pour toute la durée de la mise en place de
l’écosystème
 Stabilité dans les règles du jeu au cours des prochaines années malgré
des conditions politiques et économiques changeantes
 Gestion stratégique des RI dans le respect des juridictions et des
imputabilités régionales et locales
 Alignement clair entre les niveaux d’imputabilité, de prise de décision
et de compétences des acteurs
15
Bénéfices escomptés
 Court terme






Sensibilisation et implication des clientèles - population
Mobilisation des ressources humaines (cliniciens)
Rajeunissement du parc des équipements en TIC
Augmentation de la productivité
Accessibilité aux soins et services
Optimisation des processus
Long terme
 Amélioration de la santé
 Accessibilité aux soins et services
 Efficience et efficacité
16
Exemple du niveau d’informatisation d’une région
17
5 - Le projet de loi 59 et son impact sur
l’écosystème des ressources
informationnelles
18
Le projet de loi 59
Afin de favoriser un meilleur partage de l’information santé
entre les différents acteurs du réseau de la santé et des
services sociaux, le ministère de la Santé et des Services
sociaux déposait le 29 février dernier le projet de loi 59. Ce
projet de loi a pour objet la mise en place d’actifs
informationnels permettant le partage de renseignements de
santé jugés essentiels aux services de première ligne et au
continuum de soins. Il vise une gestion et une utilisation
maîtrisée de l’information sociosanitaire, et du même fait
l’amélioration de la qualité, de l’efficience et de la
performance du système québécois de santé.
19
Le projet de loi 59
20
Le projet de loi 59 – impact # 1
Le contenu du projet de loi n’encadre que
les six domaines du DSQ (médicament,
laboratoire, imagerie médicale,
immunisation, allergie et intolérance,
sommaire d’hospitalisation) et néglige des
pans importants du continuum de services,
dont les systèmes soutenant les processus
cliniques de travail (Ex. : DCI, PIJ, SIPAD,
I-CLSC, etc.).
21
Le projet de loi 59 – impact # 2
Le projet de loi propose une gouvernance
complexe et très hiérarchisée où l’accent est
mis sur la gestion des banques des
données informationnelles, plutôt que sur
l’échange et le partage d’information à
proprement parler. L’utilisation des banques
de données par le ministre exige aussi
certaines précisions.
22
Le projet de loi 59 – impact # 3
Le texte de loi soumis confère un rôle passif aux citoyens et
– sous prétexte de garantir la sécurité des données – alourdit
les démarches pour accéder aux informations santé les
concernant. Or, un sondage réalisé par l’AQESSS en 2010,
démontre hors de tout doute la volonté de la population
d’avoir recours à des outils informatisés pour consulter leur
dossier médical ou de poser certains gestes au regard de
leur santé tel que prendre un rendez-vous ou renouveler une
prescription. Il est par conséquent important de s’assurer
qu’un certain équilibre soit maintenu entre la sécurité des
données et l’accessibilité.
23
Le projet de loi 59 – recommandations
L’AQESSS accueille positivement la volonté du gouvernement d’encadrer
le partage et l’échange des informations santé dans le réseau. Elle
considère qu’une telle loi est essentielle à la poursuite de l’informatisation
clinique du système de santé québécois.
RECOMMANDATION
Élargir la portée du projet de loi à l’ensemble des composantes d’information santé et
prévoir comment l’échange et le partage d’information doivent être faits par chacune
d’entre elles.
RECOMMANDATION
Désigner un gestionnaire opérationnel par région qui serait appelé à couvrir
l’ensemble des domaines. Les acteurs devraient être imputables de l’information
transmise à ce gestionnaire. Ce dernier serait par la suite responsable de
l’information retransmise.
RECOMMANDATION
Fournir au client ou patient, un numéro d’identification sécurisé lui permettant
d’avoir accès de façon simple à son dossier de santé électronique en tout temps.
24
6 – CONCLUSION
25
Conclusion
L’écosystème des RI régionales permet
 La prise en charge globale et intégrée de l’écosystème des ressources
informationnelles régionales en santé
 L’assurance d’une meilleure planification des ressources humaines, financières et
matérielles des divers projets en RI santé de la région
 La mise en place d’un réseau intégré d’informations cliniques et de gestion de la
santé
 La participation des différents acteurs à toutes les étapes du processus
 Une gestion rigoureuse des risques globaux de l’ensemble des projets par la mise
en place d’une structure de gouvernance de haut niveau
 L’arrimage des objectifs et orientations ministérielles avec la planification
stratégique de la région
26
Merci…
Question?
Luc Bouchard
Adjoint à la direction générale et
Directeur, financement, investissements et technologies
AQESSS
luc.bouchard@aqesss.qc.ca
27

similar documents