INFORMATISATION DES URGENCES

Report
INFORMATISATION DES
URGENCES
Dr Christophe Vincent-Cassy
MOA DOMU-CCS Patient
SI Urgences
2 Octobre 2014
Pas de conflit d’intérêt
Histoire de l’informatisation: les
premiers outils
 Le premier séminaire de la SFMU consacrée à ce sujet s’est déroulé en octobre 1994
« Quelle informatique pour les services d’accueil ? ».
 Des outils spécifiques apparurent comme le thésaurus des diagnostics et des motifs
de recours en 1996, adaptation de la CIM10
 L’augmentation de l’activité des services d’urgences et de leur besoin d’évaluation
engendrèrent la création de produits spécifiques à cette discipline
 XR Partner a été créée en 1993 par Roland et Xavier Zarka
 Service des Urgences du Centre Hospitalier Robert Ballanger 1995
 Signature contrat APHP avec XR Partner fin 1999
 ResUrgences 2000 (Improve)
 DxCare (MedAsys) 2000
 CrystalNet 2000
 Résumé de Passage aux Urgences utilisé lors de l’expérimentation du PMSI Urgences
de 2002
 Loi du 4 Mars 2002 et Systèmes d'Information des Urgences
Des événements marquants:
accélération d’un processus
 Canicule en 2003
«L’un
des besoins sans doute les plus criants des urgences aujourd’hui est la mise en place de
systèmes d’information qui permettent aussi bien la gestion des dossiers médicaux des patients
accueillis (à l’image du système URQUAL, dont est équipée une partie seulement des services
d’urgence de l’AP-HP), que la consultation des disponibilités en lits d’aval ou la transmission
d’éléments appelant l’attention des services sanitaires »
Source: RAPPORT FAIT AU NOM DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE SUR LES CONSÉQUENCES SANITAIRES ET SOCIALES DE LA CANICULE N 1455 – tome 1
 Plan Urgences 2004
→ Mesure 16
 Mettre en place d’un système d’information complet …sur l’ensemble du territoire et articulant
les trois niveaux « établissements », « régional » et « national » sera progressivement mis en place
à partir de 2004. (22 millions d’euros prévus dans « hôpital 2007 »). …Un système d’information
performant …doit permettre :
- Une gestion des flux de patients.
- une gestion médicale des dossiers.
- Une connaissance des disponibilités en lits d’aval.
- La connaissance qualitative et quantitative de l’activité.
 Pour la mise en place de ces deux dispositifs sera créé, dés 2004, avec les professionnels et les
établissements un observatoire des urgences au plan national.
 Connecter les urgences avec leur environnement
→ Mesure 17
 Le volet investissement du plan Hôpital 2007 permettra le financement …du système d’information
des services d’urgences dans les cinq ans qui viennent.
Cadre établi
 Objectifs défini par le ministère de la santé a été que 85 % des passages aux Urgences
puissent faire l'objet d'un résumé de passage de type « RPU » d'ici le 31 décembre
2007 et 100% d'ici à fin 2008.
 T2A en 2004 et CCAM
 En parallèle, l’informatisation des services d’urgence
Séminaire de la SFMU "informatisation des urgences" Nantes 2 décembre 2004
 Cahier des charges des charges National pour l’informatisation des services
d’urgences Y.Lannehoa SFMU juin 2005
 L’arrêté du 24 juillet 2013 RPU V3
Mais une contrainte budgétaire
 le budget de l’informatisation en France se situe aux alentours de 1% contre 5% aux Etats-Unis et
10% dans le domaine bancaire
Evolution informatisation des SAU
20,000,000
100
18,000,000
90
85
86
80
16,000,000
71
14,000,000
60
12,000,000
10,000,000
48
70
60
50
8,000,000
40
6,000,000
30
4,000,000
20
2,000,000
10
0
0
Année
1990 1994 1998 2002 2003 2004 2006 2010 2011 2013
Passages Urgences
(annuel en nb)
Services d'urgences
informatisés (en%)
Sources
● Les passages aux urgences de 1990 à
1998 : une demande croissante de soins
non programmés Études et résultats
N° 72, juillet 2000
● Enquête GMSIH Décembre 2003
● Enquête SFMU octobre-décembre 2004
● Ministère de la Santé. Mission nationale
d’appui à l’investissement
hospitalier.2006
● Analyse des données urgences- 2010
DGOS
● Atlas 2013 des SIH DGOS mai 2013
● La patientèle des urgences le 11 juin
2013 DREES 2014
Quelles fonctionnalités?
Etat des lieux en 2010
Etat des lieux en 2013 par régions
86% des services d’urgences informatisés
Source: atlas SIH - mai 2013 ATIH/DGOS
Évolution du nombre de services
émettant les RPU











Eté 2004 : 11 établissements IdF et 12 hors IdF
Janvier 2005
Janvier 2006
Janvier 2007
Janvier 2008
Janvier 2009
Janvier 2010
Janvier 2011
Avril 2013
Octobre 2013
Mai 2014
= 23
= 35
= 40
= 42
= 109
= 138
= 241
= 312
= 414
= 457
= 479
+48 en phase de test
Source: réseau Oscour
Quels acteurs
industriels pour les
urgences en 2013?
SI: 227 sociétés et 544 logiciels déclarés
Source: atlas SIH - mai 2013 ATIH/DGOS
Les autres spécialités
Source: atlas SIH - mai 2013 ATIH/DGOS
Une nécessité quotidienne
 Des articles depuis longtemps…
Use of computers in Emmergency department practice (Emerg Med lin
North Am) 1987 Cantrill
 Informatisation augmente le nombre de données
renseignées surtout s’il existe des champs structurés
Eur J EmergMed 2001 Lee et al
 Amélioration du contenu des dossiers importante
Am J Emerg Med 2002 Hu et al
 Amélioration des soins, accès aux ATCD, aide à la
prise de décision, management
An sist Navar 2010 Busca et al
 L’informatisation a permis de diminuer le temps
d’attente aux urgences par monitorage de l’attente
(Acad Emerg Med 2011 Cho SJ et al)
Les services attendus et rendus
Tri IAO
Visualisation
position
Production
géolocalisation
documentaire
et étapes de
prise en
charge
et CRU
Dossier médical
Allergie et
ATCD
Envoi des
données
RPU
Prescription
Activité
financière
Perspectives
 Postes de travail: Modification profonde de l’Interface
homme-machine
Badges CPS sans contact
Interfaces qui proposent de s'affranchir de tout contact physique entre
l'homme et la machine
Ecrans tactiles et tablettes avec applications compatibles
 Contenu des outils: géolocalisation
 Normalisation, nomenclatures partagées
 Echanges des informations; applications transversales,
diminution des interfaces et remplacement des applications
métier par des SI intégrés
Echange de l’information
 Territoire de soins numériques « soutenir des projets
innovants en matière de partage et d’échange d’information
grâce aux outils numériques, au bénéfice d’une prise en
charge coordonnée des patients à partir de la médecine de
ville et tout au long du parcours de soins (établissements de
santé, secteur médico-social) »
 ROR, Veille sanitaire, disponibilité des lits…
 ATIH: financement des urgences

similar documents