cls BI présentation DGS

Report
Matinée d’échanges et d’information sur
les contrats locaux de santé
20 Juin 2012 - Morlaix
1
PLAN
A-Présentation du territoire de Belle-Ile en
mer et grands axes du diagnostic
B-Finalités et périmètre du CLS
C-Organisation du parcours du patient
D-Les opportunités générées par le CLS
E-Les limites et les pistes d’évolution
2
A-Présentation du territoire de Belle-Ile
et grands axes du diagnostic
1-Caractéristiques du territoire
2-Indicateurs de santé
3-Etat des lieux
3
1-Caractéristiques du
POINTS FORTS :
territoire
POINTS FAIBLES :
• Qualité de vie
• Difficultés de logement
• Environnement
• Difficultés de déplacements
• apport économique des
résidents secondaires
• Emplois précaires
• coûts de la vie insulaire
• Les territoires de recours
• « Isolement insulaire »
en santé
Un territoire de proximité spécifique
OPPORTUNITES :
MENACES :
• Implication des élus pour
le maintien d’un territoire
attractif
• Vieillissement de la
population
• Le moteur touristique
• Manque de personnel
qualifié
• Développement des
services
• Appauvrissement services
en saison non touristique
4
2-Indicateurs de santé
• une surmortalité supérieure de 39 % à la moyenne nationale
pour les hommes et de 26 % pour les femmes.
•Une mortalité prématurée (avant 65 ans) supérieure à la
moyenne régionale.
•Raisons: les cancers, les pathologies chroniques et les
causes externes de blessures et empoisonnements( dont les
suicides et les accidents de route)
•Problèmes de santé majeurs
Les multiples pathologies liées à l’âge
Les conduites additives
La santé mentale
5
3-Etat des lieux
-Le centre hospitalier Yves LANCO à LE PALAIS
-Le secteur médico-social
-Les professions libérales
6
Le centre
hospitalier Yves
Lanco
Points forts
Points faibles
• Démarche qualité: hygiène,
nutrition, douleur
• Personnel compétent et
transversal
• Mutualisation avec EHPAD
et FAM
• Cadre budgétaire fragilisant
(pas de reconnaissance du
surcoût insulaire et du
travail des soins immédiats)
• Recrutement difficile de
personnels qualifiés
Opportunités
Menaces
• Point d’appui d’une
réorganisation de l’offre sur
le territoire en gardant le lien
entre sanitaire et médicosocial
• Perte de confiance de la
population
• Départ de personnel qualifié
• Dégradation du lien avec les
libéraux
7
-Secteur médico-social
Points forts
• Offre petite enfance complète
avec crèche multi accueil avec
SESSAD de 10 places
• Un EHPAD avec un nombre de
places adaptées aux besoins de
la population
• Un FAM en pleine évolution
• Un SSIAD adapté à la demande
en lien avec les IDE
Opportunités
• Mutualisation entre les structures
médico-social et l’hôpital Y
Lanco
• Évolution des besoins de la
population (demande croissante
de prise en charge à domicile)
Points faibles
• Soutien scolaire des enfants
handicapés ou en difficulté
• Déficit de prévention
(personnes âgées)
• Coordination perfectible
Menaces
• Vétusté de l’EHPAD
• Difficulté de recrutement de
professionnels qualifiés
• Surcoûts insulaires
• perte de confiance d e la
population (si pas de
réhabilitation de l’EHPAD)
8
Les professions
libérales
Points forts
Points faibles
• Une offre paramédicale riche permettant
d’envisager le maintien à domicile de
manière complète avec l’hôpital et le
secteur médico-social
• Une fonction de généraliste variée et
complète qui peut attirer de nouveaux
professionnels
• Nombre de médecin insuffisant
(surtout en été)
• Désinvestissement des MG dans
l’activité hospitalière et les suivis
des patients en EHPAD
• Historique de contentieux entre MG
Opportunités
Menaces
• Consolider l’offre sur le territoire
• Attirer des jeunes professionnels
en offrant un plateau technique
sécurisant
• Développer un véritable projet de
santé de territoire
• Dégradation du lien avec les
libéraux
• Crise démographique des
médecins
• Crise de confiance des habitants
envers l’offre de premier recours
sur Belle-Ile
9
B- Finalités et périmètre du CLS de
Belle-Ile
1- Les enjeux
2- Les objectifs
3- Les axes de travail
10
1- Les enjeux Belle Islois
• Reconnaissance et prise en compte de la spécificité
insulaire.
• Contractualisation à un niveau territorial de santé structuré
• Communication d’un signe fort à la population sur la
continuité des prises en charge et sur leur lisibilité.
• Engagement d’un processus partenarial permettant de
garantir et pérenniser l'offre de soins à moyen terme
(sanitaire et médico-sociale)
• Mise en place d’actions précises et d’une organisation
spécifique voire innovante.
11
2- Les objectifs du CLS de Belle-Ile
Le CLS se déclinent en 3 objectifs principaux et s’articule
autour de projets prioritaires pour une période 2012-2017:
• Améliorer l’organisation et l’accès aux soins
• Favoriser les soins et le maintien à domicile pour les
personnes âgées
• Développer un projet de prévention et d’éducation
thérapeutique
en articulation avec les projets régionaux, départementaux,
les dynamiques de réseaux et les plans nationaux.
12
3- Les axes de travail retenus pour les 3 thématiques du CLS (1/3)
Thème 1: Améliorer l’organisation et l’accès aux soins
• Organiser la PDS, les soins non programmés et l’AMU sur le territoire
de BI ( place du CH dans la PDSA et locaux pour équivalent MMG,
organisation claire et adaptée de l’AMU avec la régulation, disponibilité
médecin pour soins non programmés, restructuration du CH..)
• Pérenniser et améliorer l’organisation de la radiologie et de la biologie
( télédiagnostic à poursuivre et à renforcer avec le CHBA tant pour le
programmé que le non programmé en lien les généralistes, organisation
des analyses biologiques dans le projet de santé…)
• Organiser l’offre de soins en pôle de santé partagé ( rédaction d’un
projet de santé portant sur la continuité des soins, organisation du
travail, coopérations interprofessionnelles, accueil des internes…)
• Mieux organiser les liens BI/ CHBA en optimisant les parcours patients
L’organisation du parcours du patient, enjeu stratégique du CLS, fait
l’objet d’une approche spécifique en partie C.
13
3- Les axes de travail retenus pour les 3 thématiques du CLS (2/3)
Thème 2: Favoriser les soins et le maintien à domicile des personnes âgées:
• Améliorer les conditions de vie et anticiper la perte d’autonomie des
personnes vivant à domicile ( adéquation logement, dénutrition, diagnostic
précoce).
• Création d’un relais gérontologique ( coordination avec CLIC, information
aux PA et entourage, suivi social)
• Lutter contre l’isolement des PA , des aidants et des acteurs du domicile
(réseau sentinelle, prévention des chutes, information et formation des
aidants, visites au domicile…)
• Renforcer l’offre de soins et nouveaux modes de prise en charge des PA (
HAD, soins palliatifs, alternatives de type accueil de jour, partage
d’information via le dossier informatisé pluri professionnel partagé,…)
14
3- Les axes de travail retenus pour les 3 thématiques du CLS (3/3)
Thème 3: Développer un projet de prévention et d’éducation thérapeutique
• Améliorer l’accès aux campagnes de prévention et de dépistage
cancers(pour les jeunes scolarisés via EN, formation, conférence
d’information publique, mammographie au CH en modernisant équipement…)
• Développer programme de vaccination ( ROR avec temps d’information,
sensibilisation des professionnels, intervention du centre de vaccination du
CG..)
• Renforcer la dynamique locale sur la prévention de la souffrance psychique
et du suicide ( repérage précoce, rencontre sur conduites addictives , guide
ressource local avec les élus, formation des professionnels..)
• Développer un programme d’éducation thérapeutique ( coordination locale,
création d’une ETP de 1° recours et d’une ETP au CH, programme d’actions
et de formation d’ETP, actions par groupe de patients….)
15
C- L’organisation du parcours du patient
1- Un enjeu majeur dans l’organisation et
l’accès aux soins
2- Sur le territoire de BI (exemple)
3- Sur le continent avec le CHBA( exemple)
16
1- Les enjeux du parcours du patient dans le CLS
• Assurer une lisibilité auprès de la population sur les modalités de
prises en charge tant sur BI que dans sa continuité sur le continent
• Faciliter l’organisation et la fluidité du parcours.
• Rompre le sentiment d’isolement et d’éloignement de la population
de BI .
• Organiser au mieux les réponses de 1° recours notamment lors de
l’afflux de population au cours de la période estivale.
• Favoriser les coopérations et les coordinations entre l’hôpital et le
médecine libérale pour adapter les réponses aux usagers
17
2- Le parcours du patient sur BI (1/4)
DMP :
Assurer la coordination de tous les acteurs, et
les liens avec le continent
PATIENTS
Association des professionnels de santé
libéraux de Belle-Ile-en-Mer
Offre de second
recours
Consultations de
spécialistes libéraux
dans les locaux de
l’hôpital
Prise en charge de l’AMU :
-
Pompiers
-
Médecins généralistes libéraux
PATIENTS :
-
Plateau technique de l’hôpital
actes d’urgence
IDE
PATIENTS
Consultations
programmées
Pharmaciens
Kiné
PATIENTS
Consultations
programmées
en ville
Médecins
généralistes
Consultations de médecine
générale non programmées
(pour répondre aux petites
urgences, compléter l’offre de
médecine de ville et répondre
à l’afflux de population l’été)
PDS
Pédicure Podologue
PATIENTS :
actes non programmés
dans les locaux de
l’hôpital
Coordination :
parcours du
patient
Prise en charge médicosociale :
EHPAD, USLD, FAM,
SSIAD
PATIENTS
en structure
Lits de SRR et
de médecine :
Dentistes
Orthophoniste
Offre de premier
recours
-médecins
généralistes
libéraux
PATIENTS
hospitalisés
- Personnel
médical de
l’hôpital
18
2- Le parcours du patient sur BI (2/4)
Prérogatives :
• un partenariat fort de l’hôpital local et des professionnels de santé libéraux
• La création d’un pôle de santé pour structurer l’offre de soins, à travers un
projet de santé partagé par tous
19
2- Le parcours du patient sur BI (3/4)
• Pour pallier à l’urgence : « l’Expérience belliloise »
• Coordonnée par l’URPS médecins, en partenariat avec l’ARS, l’hôpital
local, l’ADPS 56, la CPAM (du 15 avril au 15 octobre 2012)
 Organiser et structurer par contrat les interventions des médecins sur
24h pour : les prises en charge des consultations non programmées,
la PDS, l’AMU, les lits de SRR et de médecine et des interventions
ponctuelles dans les structures médico-sociales.
 Recourir aux médecins du continent sur la base du volontariat pour
renforcer l’offre médicale
20
2- Le parcours du patient sur BI (4/4)
Un axe de travail transversal a été intégré aux différents groupes concernant
l’organisation des transports sur le territoire de Belle-Ile:
• Mise en place d’un transport santé pour les PA et PMR vers la plate forme
de soins de premier recours et les soins spécialisés
• Extension des transports collectifs sur l’année complète facilitant l’accès à
la vie sociale et aux activités
• Création de point stop et d’aires de covoiturage pour les transports santé.
21
3- Le parcours du patient de BI vers le continent (1/3)
Les objectifs généraux s’articulent autour de l’optimisation du parcours de
santé notamment vers le CHBA et prioritairement sur:
• Les actes chirurgicaux
•Les séries d’actes ou actes avec multiples intervenants
•La cancérologie
en fléchant des patients de BI afin de coordonner les interventions et
diminuer l’incidence des transports inutiles voire de faciliter les transports
partagés.
4 objectifs opérationnels se déclinent :
• An niveau du CHBA, identification des patients de BI afin de coordonner et
fluidifier leur parcours au sein des services à l’identique des procédures en
sénologie ( ex: par une alerte informatique permettant les prises de rendez
vous, l’organisation des sorties…).
22
3- Le parcours du patient de BI vers le continent (suite 2/3)
• Au niveau du CH de Le Palais, anticiper les actes sur le continent , organiser
et coordonner les parcours complexes avec l’intervention d’un agent
d’orientation dédié sur le CH en liaison avec le CHBA.
•Au niveau des médecins généralistes, coordination des recours au continent
pour faciliter les transports, via la création du pôle de santé et de l’agent
coordonateur du parcours de soins.
• Pour chaque prescripteur , mise en place de protocoles de prise en charge et
s’adosser aux services de transports pour les traversées.
Les actions nécessitent la mise en place de coordonateurs sur les 2 CH afin
d’organiser une forme de régulation dans les parcours de santé.
NB: Pour limiter le recours au continent développement de consultations
avancées avec le CHBA ( cardiologie, gynécologie, échographie mutualisée
entre CH et libéraux….)
23
3- Le parcours du patient de BI vers le continent (suite 3/3)
Un axe de travail transversal a été intégré aux différents groupes
concernant l’organisation des transports sur le continent:
• Identification des cas complexes avec diagnostic médical
• Elaboration d’un protocole en lien avec les taxis et les ambulances
• Inadéquation entre le droit maritime et les nécessités d’intimité des
patients
24
D- Les opportunités générées par le CLS
Un renforcement de la dynamique locale au travers
notamment de la prise de compétence de la CCBI
Un travail global de concertation et de collaboration entre les
partenaires (comité de pilotage et groupes de travail)
Des partenariats institutionnels mis en place ( ARS, CG 56 et
CCBI) avec une approche globale et de complémentarité
dans la prise en charge et la mutualisation de moyens.
Une collaboration accrue entre la médecine libérale et
l’hôpital (organisation de la plate de forme de premier
recours, mise à disposition plateau technique, télémédecine.)
Des financements associés entre partenaires par exemple:
restructuration du CH, organisation des transports, assistant
social partagé (CG,CCBI et CH)….)
Une approche décloisonnée et partagée entre les différents
axes stratégiques et leurs acteurs
25
E- Les limites et les pistes d’évolution
Une déclinaison parfois difficile avec des
partenaires pour disponibilités budgétaires( ex:
Education nationale pour infirmière scolaire ou
temps médical,)
Les pistes d’évolution ont été prises en compte
lors de préfiguration du CLS (2012/2017) avec un
suivi et une évaluation au travers:
• maintien d’un comité de pilotage annuel
permanent
• maintien des groupes de travail
• Coordination par les animateurs des groupes de
travail initiaux( ARS,CCBI et CH)
26
Merci pour votre attention
27

similar documents