prévention tertiaire des maladies

Report
INTEGRATION DE
L’EDUCATION THERAPEUTIQUE
DANS LE DOMAINE DES
ADDICTIONS
Définition

Selon la définition de l’OMS, reprise par la Haute Autorité de
Santé, l’éducation thérapeutique du patient vise à aider les
patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont
besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie
chronique.
L’ETP en addictologie, intérêts ?

Permet l’adhésion et l’ implication du patient dans sa démarche
de soin

Favorise l’alliance thérapeutique

Met le patient au centre de son projet thérapeutique

Permet une prise de conscience de ses points de fragilités et de
ses points forts

Permet
d’acquérir
d’adaptations

Se doit d’être multi professionnelle, interdisciplinaire
intersectorielle, intégrée au travail en réseau.
des
compétences
d’auto-soins
et
et
Le travail en addictologie

Il réside essentiellement dans une prise en charge globale et
individuelle. Chaque démarche est adaptée à la personne
rencontrée, son vécu, sa ou ses problématiques, ses ressources,
ses souhaits et surtout sa motivation à changer une réalité
souvent douloureuse.
Nos pratiques en addictologie

Accepter la maladie

Etre Motiver pour le soin et adhérer à celui-ci

Reconstituer et accepter sa propre histoire pour retrouver son
identité et donner un autre sens à sa vie

Travailler sur la restauration de l’estime de soi et de ses capacités

Travailler autour
changement

Travailler sur le maintien de son abstinence

Impulser la réinsertion socioprofessionnelle

Préparer le retour à domicile
du
renoncement
et
de
l’acceptation
du
Elaboration du projet thérapeutique

Signature du contrat de soin à l’entrée

Projet de soins individualisé élaboré avec une infirmière au
15eme jour de séjour

Révision des objectifs lors des évaluations de passage en 2eme
mois et 3eme mois

Evaluation constante durant le séjour et finale lors de l’entretien
de sortie
Planning
Planning
Planning
Grille d’évaluation
ETP, quelle évolution dans nos
pratiques ?

Mise en place du diagnostic éducatif

Adaptation du contrat de soin avec introduction d’objectifs
personnalisés

Modification des grilles d’évaluations

Introduction de grille d’autoévaluation

Elaboration d’un
données ETP
système
de
passation
intersectoriel
des
TRAME DIAGNOSTIC EDUCATIF
ELABORE A VIRAC
Les limites de l’ETP en addictologie


Chronophage +++ :

Dans sa mise en place, car elle impose une adaptation des outils
utilisés

Par la fréquence des réévaluations

La fréquence de réunion pluridisciplinaire

Mise en place de communication intersectorielle
Limites imposées par la pathologie elle-même (troubles cognitifs
et /ou neurologiques sévère)
Présentation d’une situation

Mr JP, est un homme âgé de 47 ans.

Suicide du père (problème d’Oh) alors qu’il n’a que 11ans.

14ans préapprentissage en boulangerie, dans le cadre d’un soutien
de famille et non d’un choix professionnel. Début des alcoolisations
avec les copains.

Marié à 22ans, père de deux enfants, il divorce à 38ans et s’en suit
une hospitalisation de 8 mois en service spécialisé pour dépression.

Après une période de 3 ans sans emploi, il se reprend et retrouve un
emploi salarié avec l’aide du CMS. Poursuite des alcoolisations qu’il
définit comme « normales »!

2013, aggravation des comportements et consommations,
demande de prise en charge. 1er Sevrage et 1ére postcure.
Formulation de nouveaux objectifs en
regard du premier séjour.
OBJECTIFS DU 1er SEJOUR
∞ Reconnaître ses angoisses
•
•
•
•
suivi psychologique.
entretien avec différents membres de l’équipe.
relaxation.
atelier vidéo
Evaluation réalisée avec le patient, lors des entretiens de passage en 2ème et 3ème mois ainsi que
lors de l’entretien de sortie avec médecin et infirmière.
Evaluation : Objectif en cours d’acquisition.
Formulation de nouveaux objectifs en
regard du premier séjour.
OBJECTIFS DU 1er SEJOUR
∞ Comprendre les actions et interactions des produits sur l’organisme.
• infos santé.
• entretiens individuels avec médecin, infirmier et /ou psychologue.
Evaluation : Objectif acquis en fin de séjour.
Formulation de nouveaux objectifs en
regard du premier séjour.
OBJECTIFS DU 1er SEJOUR
∞ Apprendre à se questionner
•
•
•
•
entretien individuel avec les divers membres de l’équipe.
débat du film.
réunion d’atelier.
groupe de parole.
Evaluation : en cours d’acquisition.
Pour résumer

Lors de ce premier séjour, Mr JP prend conscience des axes de
travail, sans pour autant mettre en place le travail
d’introspection nécessaire.

Dans le cadre de l’ETP, nous avons transféré le bilan des objectifs
de Mr JP au médecin instructeur et au médecin traitant sous
forme de courrier de sortie, afin d’établir un relais.

Dans un délai de trois mois un courrier sera adressé au médecin
traitant dans le but d’évaluer l’évolution de Mr JP.
RETOUR A DOMICILE

10 jours après la fin du 1er séjour et consécutivement
à une altercation avec son employeur et un excès
de confiance en lui, M JP s’alcoolise à nouveau et
prend rapidement conscience de son incapacité à
gérer ses consommations.

Il demande alors de l’aide au médecin du CSAPA
et prend la décision difficile de revenir pour un
second séjour au CSSRA VIRAC.

Un nouveau contrat de soins est mis en place.
Formulation de nouveaux objectifs
en regard du second séjour.
OBJECTIFS DU 2eme SEJOUR
∞ Changer ses comportements.
•
•
•
•
•
entretiens divers
infos santé
atelier vidéo
ateliers thérapeutiques
suivi social
Evaluation : objectif en cours d’acquisition.
Formulation de nouveaux objectifs
en regard du second séjour.
OBJECTIFS DU 2eme SEJOUR
∞ Agir sur sa manière de fonctionner.
•
•
•
•
•
•
entretiens individuels
ateliers thérapeutiques
relaxation
atelier vidéo
sorties thérapeutiques
gestion de son temps libre
Evaluation : objectif en cours d’acquisition.
Formulation de nouveaux objectifs
en regard du second séjour.
OBJECTIFS DU 2eme SEJOUR
∞ Connaitre ses capacités.
•
•
•
•
entretiens divers
activités sportive
ateliers thérapeutiques
les services
Evaluation : en cours d’acquisition.
Pour résumer

Lors de ce 2ème séjour, Mr JP, se présente avec
humilité et sincérité. Contrairement à son premier
séjour, il accepte, la remise en question de ses
comportements, de ses croyances et le travail
autour de son rapport au produit. Il effectue un réel
travail d’introspection, définit ses facteurs de risques
et élabore des stratégies de « préventions ».

En fin de séjour, il accepte la nécessité d’une
abstinence durable, mais persiste dans une prise de
risques autour de ses objectifs. Mr est en difficulté
avec les étapes et reste très intransigeant dans les
modifications engagées.
Conclusion

Le projet thérapeutique élaboré à VIRAC a toujours fait état de
l’importance de la personnalisation du soin, l’ETP ne semble alors
apporter qu’une formalisation des bonnes pratiques en
addictologie.

En revanche, elle met l’accent sur la coordination des soins et la
continuité des soins. Il semble nécessaire aujourd’hui d’accroître
cette communication par l’information sur les compétences
acquises durant le séjour aux professionnels d’aval.
REMERCIEMENTS

Nous vous remercions pour votre attention…
Centre de Soins de Suite et de Réadaptation en Addictologie
Sté Française de la Croix Bleue
07 150 LABASTIDE DE VIRAC

similar documents