ÉTAPE 6 Prêt pour la course

Report
Prêt pour la course!
Introduction à la compétition
Les bases de l’entraînement
Présentation des participants
 Nom, prénom
 Provenance
 Occupation (travailleur, étudiant, autre)
 Formation (académique, entraîneur)
 Implication dans le vélo (entraîneur, compétiteur,
organisateur, bénévole, autre)
 Depuis combien de temps?
 Attentes envers le cours?
Horaire de la fin de semaine
Samedi – (8h30 à 18h00)
 Introduction (30 minutes)
 Partie 1 – Mise en contexte (1 heure)
 Partie 2 – Participants et leurs besoins (45 min)
 Partie 3 – Entraînement éthique (1h30)
 Diner
 Partie 4 – Séance d’entraînement et sécurité (2h30)
Dimanche – (8h30 à 18h00)
 Partie 5 – Diriger une séance pratique (3h30)
 Diner
 Partie 6 – Prêt pour la course (3h00)
 Partie 7 – Gestion d’équipe (1h00)
Profils et contextes d‘accompagnement
(coaching) du PNCE
Introduction à la
compétition
Initiation
communautaire
Allons Rouler!
Prêt a rouler!
Compétition
developpement
Communautaire
participation
continue
Instruction
débutant(e)s
Instruction
intermédiaires
Cyclisme performance
Compétition Haute
performance
Instruction
Avancé(e)s
Prêt pour la course!
Introduction à la Compétition
Cheminement:
Pour obtenir le statu “En cours de la
formation” l’entraîneur doit complétez:
• Habileté Cycliste de Base
• Les bases de l’Entraînement
Pour obtenir le statu “Formé(e)” l’entraîneur
doit complétez:
• Entraînement pour la course
• Habiletés et Tactiques (une discipline)
• Habiletés et Tactiques (deuxième discipline)
Pour obtenir le statu “Certifié” l’entraîneur doit
complétez:
• Prise de décisions éthiques – Évaluation en ligne
• Porte-documents de l’entraîneur
• Évaluation en ligne
ÉTAPE 1
Mise en contexte
Contexte Compétition
Introduction
 Intervenir avec cyclistes à leur début en






compétition
Développer attitude positive face à la compétition
Rendre l’expérience agréable
Accompagner les cyclistes vs Stades du DLTA
Mettre l’emphase sur développement
multidisciplinaire
Organiser une séance d’entraînement
Soutenir les athlètes en compétition
Les stades de DLTA
(Développement à
long terme de
l’athlète)
Votre rôle en tant qu’entraîneur?
 Quelles sont les raisons qui vous ont amené à être
entraîneur?
 Quelles sont les attentes des autres envers vous?
 Quelle est votre philosophie d’entraîneur? Quelles
sont vos valeurs? Quelles sont vos limites?
 Pourquoi participer à votre programme cycliste?
Page 12-15, cahier de travail
Philosophie du PNCE
 Assurer aux athlètes une expérience positive
 Permettre aux athlètes de réaliser leur plein potentiel
 Leur permettre de relever des défis raisonnables et
intéressants
 Environnement sécuritaire – physique et émotif
 Utiliser le sport comme outil de développement de la
personne
 Relever des défis sains, valorisation
 Se mesurer à soi même, aux autres, à l’environnement
 Le sport n’est pas bon ou mauvais, c’est plutôt ce que l’on
choisi d’en faire
Principales raisons de participation
 Besoin de réalisation
o Succès, objectifs réalistes et progressifs
 Besoin d’affiliation
o Interaction, collaboration, esprit d’équipe
 Besoin de sensations
o Engagement, environnement, expérimenter, défi
 Besoin d’affirmation de soi
o Leadership, prise de décision
 Comment s’assurer que vos athlètes
 n’abandonneront pas votre programme?
ÉTAPE 2
Les participants
et leurs besoins
Les participants et leurs besoins
Votre clientèle :
 Catégorie d’âge
 Stade de développement de l’athlète
o S’amuser grâce au sport
o Apprendre à s’entraîner
o S’entraîner à s’entraîner
o Apprendre à faire de la compétition
 Adapter l’entraînement aux stades de croissance et à
leur développement?
 Plusieurs groupes d’âge à la fois? Handicap?
Page 16 à 18 – Cahier de travail
Page 8 à 10 – Porte document
ÉTAPE 3
Entraînement
éthique
L’entraînement éthique
 Gestes ou comportements jugés inacceptables – immoral
 Gestes ou comportements illégaux (légal)
 Intervention éthique
o Compréhension des faits
o Utilisation des points de repères
o Se baser sur nos valeurs (société, sport, PNCE)
o Mettre en place un processus de prise de décision
éthique – Prendre la meilleur décision
Pages 19-25, cahier de travail
Facteurs
pouvant
influencer la
façon dont
vous
percevez une
situation
éthique et les
décisions que
vous prenez
Entraînement éthique
Étape 1
Exemples de situations / problèmes éthiques
ÉTABLIR LES FAITS DE LA SITUATION
 Déterminer qui est impliqué
 Que s’est-il produit? Où et Quand?
 Quelles sont les différentes versions?
Entraînement éthique
Étape 2
IMPLICATIONS LÉGALES?
 Quelqu’un à subi un préjudice?
 L’action va à l’encontre des lois?
 Acte criminel
 Négligence criminelle
 Protection de la jeunesse
 Acte discriminatoire, harcèlement
 SI OUI, signaler aux autorités
 SI NON, processus prise de décision éthique
Entraînement éthique
Étape 3
DÉTERMINER OPTIONS / CONSÉQUENCES
Identifier quelles sont les options
1) Ne rien faire / Aucune décision
2) Accepter la situation
3) Action ou décision la plus engageante
4) Toutes les options intermédiaires
Avec toutes ces options, quelles sont les
répercussions possibles?
Code d’éthique des entraîneurs
PNCE
Sécurité physique et santé des athlètes
Les sites d’entraînement ou de compétition doivent être sécuritaires
Préserver la santé et le bien être présent et futur des athlètes
Entraîner de façon responsable
Préserver l’intérêt des athlètes, favoriser le développement et l’estime
Éviter de tirer un avantage personnel d’une situation
Connaître ses limites (connaissances et compétences)
Honorer les engagements, la parole donnée et les objectifs entendus
Maintenir la confidentialité et le caractère privé
Intégrité dans les rapports avec les autres
Éviter les situations pouvant affecter l’impartialité ou l’objectivité
S’abstenir de tout comportement harcèlement ou relation inappropriée
Respect
Chacun doit être traité de façon égale, dans la dignité
Respecter les principes, les règles et les politiques en vigueur
Honneur du sport
Observer et faire observer tous les règlements, maintenir sa dignité
Faire preuve de contrôle de soi, respecter les officiels sans douter
Entraînement éthique
Étape 4
ÉVALUER LES OPTIONS
 Évaluer les avantages et désavantages
 Porter un jugement, en se basant sur le code
d'éthique sur le mérite des options
 Tenir compte du RÉSULTAT VISÉ
o Ce qui est bon
 Tenir compte des MOYENS UTILISÉS
o Ce qui est correct
 Trouver un juste équilibre (résultat / moyens)
Entraînement éthique
Étape 5
CHOISIR LA MEILLEURE OPTION
 Prendre décision JUSTE ET RAISONNABLE
 Étapes 1 à 3 : info objective - les enjeux
 Étape 4 : critère d'analyse
 Prendre la meilleure décision / circonstances
o Cause souvent un dilemme moral
o Existe plus d'une option de solution
o Dans le doute, prioriser selon les valeurs
Entraînement éthique
Étape 6
METTRE EN OEUVRE LA DÉCISION
 Élaborer un plan d'action
 Comment procéder?
 Que pourrait-il se produire?
 Qui doit-on informer?
 Peut-on régler la situation en discutant avec la
personne
 Si l'approche informelle ne fonctionne pas
 Référer à un niveau d'autorité supérieur
Entraînement éthique
CONSEILS GÉNÉRAUX
 Ne pas causer de tord ou de préjudice
 Ne pas remettre en question les décisions
prises avec intégrité et rigueur
 S'assurer que nos valeurs soient claires et
énoncés Prendre le temps de les expliquer
 Valider ses valeurs et ses principes par rapport
au Code d‘éthique du PNCE
 Portez une attention particulière à ce qui est
important pour les athlètes
- S ’a g it- il d ’u n e s itu a tio n a y a n t
d e s im p lic a tio n s lé g a le s ?
- S i la s itu a tio n n ’a p a s d ’im p li c a tio n s lé g a le s , p ré s e n te -t- e lle
d e s e n je u x d ’o r d re é th iq u e ?
É ta b lis s e z le s fa its ,
d e la s itu a tio n
À p a r tir d e s fa its ,
d é te r m in e z c e q u i
e s t r é e lle m e n t e n
cause
A i- je b ie n
Id e n tifie z d e s o p tio n s d e
d é c is io n o u d ’a c tio n
a in s i q u e le u r s
c o n s é q u e n c e s p o s s ib le s
id e n tifié to u s
le s fa its ?
É v a lu e z le s fo r c e s e t
le s fa ib le s s e s d e c h a q u e
o p tio n d e d é c is io n o u
d ’a c tio n
C h o is is s e z la
m e ille u r e o p tio n d e
d é c is io n
A p p liq u e z la d é c is io n
e t g é r e z le s
conséquences
Q u e l e s t le m e ille u r p la n
d ’a c tio n à s u iv re ? Q u i
d e v ra it ê tre im p liq u é (e ) ?
C o m m e n t c h a q u e o p tio n
s e s itu e -t-e lle s u r le p la n
- d u ré s u lta t ?
- d e s m o y e n s u tilis é s ?
- A i-je p e n s é a u x fa c te u rs q u i
p e u v e n t m ’in flu e n c e r ?
- Q u e lle s v a le u rs d o iv e n t ê tre
p ré s e rv é e s d a n s la s itu a tio n ?
- E s t-c e u n e d é c is io n ju s te e t
ra is o n n a b le ?
Entraînement éthique
UN MOT SUR LE DOPAGE
•
•
•
•
•
Pourquoi le dopage est-il dangereux pour soi et
pour l'intégrité du sport?
Procédures des tests anti-dopage
Matrice des valeurs du cyclisme - DLTA
Initiatives pour faire passer le message et les
valeurs d'un sport sans drogue aux athlètes
Ressources du CCES - www.cces.ca
ÉTAPE 4
Séance
d’entraînement
et sécurité
Élaboration d’une séance
d’entraînement
•
•
Qu’est-ce qu’un entraînement?
• Séance visant l'amélioration d'un ou plusieurs facteurs
clés de la performance
• Physique, technique, tactique
Point de départ élaboration d'une séance :
• Objectif principal de la séance
• Planification axée sur la sécurité
• Développer une habileté de base + qualité athlétique
• Équilibre entre exigences et le développement
athlétique
Page 13, porte document
Page 26 à 30, cahier de travail
La surcompensation ou
Cycle travail - récupération
Élaboration d’une séance
d’entraînement
• La logistique de votre séance
• Horaire / Équipements / Restrictions
• Votre premier plan
• Point de départ / Précision / Habileté de base
• Questions à considérer
• Collecte des renseignements
Page 40 - Cahier de travail
Facteurs d'influence d'une séance
FACTEURS HUMAINS (athlètes et personnel
d'encadrement)

Nombre d’athlètes

Âge

Sexe

Degré de compréhension

Homogénéité du groupe

Niveau d’habileté

État des athlètes

Durée

Appréhension des athlètes
FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX

Conditions climatiques

Pluie, éclairs, boue, chaleur, humidité, froid
FACTEURS MÉCANIQUES

État de l'équipement

État du site d'entraînement ou de compétition
Élaboration d’une séance
d’entraînement
• Structure de la séance d’entraînement
• Équipe de 2 / présentation de sa propre
séance
• Retour / Fiche d’action
• Introduction / Échauffement / Partie Centrale /
Retour au calme / Conclusion
Planifier une séance d'entraînement
1. Introduction
Inspection et préparation des lieux / équipement au
préalable
Accueillir les athlètes et s'informer de leur état
Informations et objectifs et contenu de la séance
2. Échauffement
Activation physique - augmentation graduelle de l'intensité
Activation technique (exercices connus ou jeux)
Étirements
Réactivaton - transition rapide vers la partie principale
3. Partie principale - physique, technique ou tactique
Objectifs - amélioration des habiletés ou condition physique
Explications - activités stimulantes
Démonstrations
Éxécutions - temps d'action moteur et adaptation à l'individu
Rétroactions
4. Retour au calme
Récupération
5. Conclusion
Discussion
Atteinte de l’objectif
Ré-ajustements pour la prochaine séance
Prévention des blessures
Sport à risque : Rôle dans la PRÉVENTION DES BLESSURES
Que pouvez-vous faire pour réduire le risque de blessures?
L’entraîneur devra connaître :

Santé (composante physique, psychologique, sociale)

Notion d’équilibre (école, entraînement, travail, amis,
divertissement)

Saine hygiène de vie chez l’athlète

Entraînement adapté et individualisé, sommeil, repos suffisant,
régime alimentaire et hydratation adéquat, état psychologique

Progression dans l'entraînement (charge, fréquence, intensité)

Carnet d'entraînement

Stress (entraînement, compétition, école, voyage, autre)

Prévention des coups de chaleurs : chaleur + humidité

DIFFÉRENCE ENTRE BLESSURE CHRONIQUE / AIGUE
o
Ajustement de l'équipement - positionnement à vélo
o
Renforcement de déséquilibre musculaires
o
Le surentraînement
Gestion de risques d’une séance
•
Planification
•
•
Équipement et installations
•
•
•
•
•
•
Connaître les normes de sécurité
Inventaire des équipements, leur état
Trousse de premiers soins
Identifier les risques possibles d'accident
Équipement protecteur - en état, ajusté
Informations aux parents
•
•
•
Adaptés à l'âge et au stade, progressifs
Risques inhérents à la pratique du cyclisme
Consignes de sécurité (préparation)
Supervision
•
•
•
Groupe d'athlète homogène
Reconnaître situations comportant risques
Tenir un registre des rapports d'accident
Page 31 et 32 - cahier de travail
Plan d'action d'urgence (PAU)
AGIR DE MANIÈRE RESPONSABLE ET EFFICACE
 Qui est la personne responsable
 RCR et Premiers soins des intervenants
 Trousse de premiers soins
 Téléphone cellulaire
 Fiche d’informations des athlètes



o
o
o
o
o
# carte d’assurance maladie
Allergie, groupe sanguin
problème de santé particulier
personne à rejoindre en cas d’urgence
# de téléphone
o
o
L’informer de votre itinéraire
Joignable en tout temps
Personne ressource – toujours présente
Connaître no. d’urgence (911 ou autre?)
Patrouille sur site de compétition?
Plan d'action d'urgence (PAU)
PAU DOIT ÊTRE MIS EN MARCHE LORSQUE :

Athlète ne respire plus ou n’a plus de battements
cardiaques

Saigne abondamment

A perdu conscience

Est blessé au dos, au cou ou à la tête

APPELER L’AMBULANCE!!!
ÉTAPE 1 : Contrôler l'environnement
ÉTAPE 2 : Faire une première évaluation de la situation (voir
haut)
ÉTAPE 3 : Faire une seconde évaluation – progression de la
situation
calmer le blessé, info sur blessure, demander de se
déplacer
ÉTAPE 4 : Évaluer la blessure - personne ayant 1er soins
ÉTAPE 5 : Contrôler le retour à la pratique sportive
ÉTAPE 6 : Remplissez un rapport d'accident et informez les
parents
Élaboration d’une séance
d’entraînement
•Habileté de base
•Aptitude à bien faire une chose
•Haute précision, efficacité élevé
•Base de l’introduction à la compétition
•Stade de développement des habiletés
•Stades prévisibles selon le temps
•Temps et quantité de pratique variable
•Se situer face à vos athlètes vs. stades de
développement
•Entraîner des athlètes de différents stades
•Activités adaptés aux besoins
Pages 34 à 38- cahier de travail
Page 70, document de référence
Diriger une séance
- Gestion d’un groupe -
Élaboration d’une séance
d’entraînement
Stade de développement des
habiletés
Élaboration d’une séance
d’entraînement
Stade de développement des
habiletés
Élaboration d’une séance
d’entraînement
Élaboration d’une séance
d’entraînement
•
•
•
•
Adapter une séance d’entraînement
Catégories de qualités athlétiques
o Habiletés Physiques
o Habiletés Motrices
o Habiletés Techniques/Tactiques
o Habiletés Mentales
Qualités et habiletés propre à votre discipline
Qui sont vos athlètes?
Page 30 cahier de travail
Croissance et développement
Dans votre séance d’entraînement, avez-vous
tenu compte de la croissance et du
développement?
•
•
Points clés sur la croissance – puberté
o Être alerte aux changements et à leurs impacts
o Changements rapides (croissance, développement
moteur, intérêts, relations)
o Début et durée de la puberté imprévisible (+/- 4 ans)
o Différence entre les garçons et filles (13 ans vs 11
ans)
o Maturation hâtive / maturation tardive
o Prendre avantage de ces phases importantes!
Trouver un équilibre dans l'adaptation de l'entraînement
o Modifier intensité, durée, nombre de séances
Page 95 à 108, document de référence
Orientation et stades
1. Initiation à l’activité
2. Introduction à la compétition
3. Compétition : Développement
4. Compétition : Performance
5. Haute Performance : rayonnement
International
STADES DE DÉVELOPPEMENT – SPORTS À DÉVELOPPEMENT TARDIF
Stade de formation générale
1er cycle
6 – 10 ans
Stade de l’orientation sportive
2e cycle
10 - Puberté
Stade de la spécialisation
PUBERTÉ
F 11 – 12 (13-14)
H 12 – 13 (14 -15)
Stade orientation spécifique
ADOLESCENCE
F 13 – 14 (17 -18)
H 14 –15 (18 –19)
Stade du perfectionnement
JEUNE ADULTE
19 – 20 à 30 ans
Cardinal, 2001
Stades et déterminants
DÉTERMINANTS CONDITION DÉTERMINANTS CONDITION
MOTRICE (10 ans – puberté) PHYSIQUE (puberté – ado)
Approche multi-sport
• L’agilité
• L’équilibre
• La coordination générale
• Le temps de réaction
• La fréquence gestuelle
• Le rythme
• La vitesse
• L’orientation spatiotemporelle
•
•
•
•
•
•
•
PUISSANCE AÉROBIE
CAPACITÉ AÉROBIE
FLEXIBILITÉ
L’ENTRAÎNEMENT DE LA
FORCE
ANAÉROBIE LACTIQUE
ANAÉROBIE ALACTIQUE
(Vitesse)
COMPOSITION CORPORELLE
Chouinard, 2001
Tout ces athlètes ont 14 ans!
Istvan Balyi, 2005
Poussées de croissance
•La période critique lors de la puberté est
déterminée par le rythme de croissance
maximal du jeune athlète.
•C’est la fenêtre optimale pour
développer:
•L’endurance
•La force
•La vitesse
•Les habiletés motrices
•La flexibilité
•Cette période critique peut se produire à
des moments différents de la croissance
de l’individu
•Importance du recrutement hâtif des
jeunes dans les programmes de cyclisme
•Importance des programmes adaptés à
l’âge biologique des jeunes
•Importance d’un calendrier optimal de
compétition
Élaboration d’une séance
d’entraînement – Mettre en place
•
•
•
•
•
Suggestions pour motiver les athlètes
Planifier une séance ’’parfaite’’
Discussion liée aux séances
Comparaison des séances conçues
Principes d'entraînement
Pages 109 à 112, document de
référence
CINQ CRITÈRES POUR LE
DÉVELOPPEMENT D’EXERCICES
MOTIVANTS
(Tiré de Martel, 2003; inspiré de Florence, Brunelle et Carlier, 1998)
1- ORIGINALITÉ
(Besoin de découvrir)
5- DYNAMISME
(Besoin de mouvement)
Nouveauté
Besoin d’être étonné
2- CHARGE AFFECTIVE
(Besoin de se dépasser, d’oser)
Désir de l’essayer
Mobiliser l’ensemble des
fonctions motrices (
intensité, engagement
moteur)
4- OUVERTURE
(Besoin de confiance)
Réaliser quelque chose
dès le départ puis
progresser
(individu alisation)
Surmonter une difficulté
à sa mesure
(DÉFI )
EXERCICE MOTIVANT…
qui est, dès sa présentation, dès
les premiers essais, positivement
perçu et reçu par les
participant(e)s
3- SENS
(Besoin de comprendre)
Établir des liens avec les
objectifs annoncés pour
l’exercice
(congruence)
Principe de saturation : un exercice mot ivant ne doit pas nécessairement répondre à tous les critères simultanément, c’est
dire qu’il appartient à l’intervenant de le SATURER en tel ou tels critères afin de le rendre le plus
stimulant possible.
-à-
Zone de difficulté optimale entre les exigences de
l'exercice et le niveau d'habileté de l’athlète
En règle générale, si le taux de réussite lors de l’exécution estd’environ 2 fois sur
3, la tâche représente un défi approprié.
Élevées
ANXIÉTÉ
INQUIÉTUDE
EXIGENCES
DE
L'ACTIVITÉ
ENNUI
Faibles
Faible
Élevé
NIVEAU D'HABILETÉ DE L’ATHLÈTE
Zone de difficulté optimale
ÉTAPE 5
Diriger une
séance
d’entraînement
Diriger une séance d'entraînement
En bref!
•
•
•
•
•
•
•
•
Positionnement - prévention des blessures
Équipement nécessaire
Diriger un entraînement et gérer un groupe
Comment apprennent les athlètes
Communiquer et interagir avec les athlètes
Boire et manger lors des entraînements
Retour au calme et récupération
Discussion d’après course avec les athlètes
Prévention des blessures
Positionnement
Trois objectifs majeurs – ajustements et
positionnement
1. Performance optimale
2. Prévention des blessures
3. Accroître le confort
•
•
•
Choix et achat du vélo
Respect de la morphologie de l’athlète
Ajustement sur le vélo
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
Ajustement des cales
Hauteur de la selle – Position horizontale de la selle
Recul de selle
Longueur de la potence
Hauteur du guidon vs. Hauteur de la selle
Largeur du guidon
Manette de frein et de vitesse
Choix de selle
Page 46 à 49, cahier de travail
Prévention des blessures
Positionnement
•
•
•
•
•
•
Selle trop haute
Selle trop basse
Inclinaison vers le haut
Inclinaison vers le bas
Recul de selle (trop avancée)
Recul de selle (trop reculée)
Prévention des blessures
Positionnement
•
•
•
•
Potence trop longue
Potence trop courte
Guidon trop bas
Guidon trop haut
Prévention des blessures
Positionnement
•
•
•
•
•
Pieds en varus
Pieds en valgus
Cales trop reculés
Cales trop avancés
Cales trop serrés
Liste d'équipement nécessaire
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Vélo en bon état – Positionnement
Pédales plate forme en métal, souliers semelles
plates
Casque (certifié, règle des 5 ans)
Bouteille pleine!!!
Réparations (pompe, tube, outil, dérive chaîne)
Gants (Longs)
Lunettes
Cuissard + Jersey
Soulier + pédales automatiques
Vêtements et équipement pour mauvaise
température
Prendre soin de soi (se garder au chaud)
Linge de rechange (après la course,
l’entraînement)
Pages 48 et 49, cahier de travail
Diriger une séance
Gestion d’un groupe
•
•
•
•
•
•
•
Quand les athlètes apprennent-ils?
Rôle de l'entraîneur :
Intégrer les compétences et les tactiques
Quelles sont les conditions optimales
d'apprentissages?
Visuel, kinesthésique, auditif? Pages 154 à
161
Comment maximiser une séance permettant
aux athlètes à apprendre?
Comment communiquer efficacement?
Pages 51 à 55, cahier de travail
P R O C E S S U S D ’E N S E IG N E M E N T
Y a-t-il
quelqu’un qui
peut faire une
meilleure
démonstration que
moi ?
O rg a n is a tio n
  C o m p re n d le s c o n s ig n e s d e
s é c u rité e t c e lle s s u r c o m m e n t
d é m a rre r e t te rm in e r l’a c tiv ité
  D o it p e rm e ttre u n e n g a g e m e n t
m o te u r d e 5 0 % e t p lu s d u te m p s
d is p o n ib le
  V is e à p e rm e ttre à l’e n tra în e u r(e ) d e
s u p e rv is e r

E x p lic atio n /D é m o n s tra tio n

C o m p re n d le b u t d e l’e x e rc ic e

C o m p re n d le s p o in ts d e re p è re
  V is e à fa ire c o m p re n d re c e q u e l’o n c h e rc h e à
fa ire e t c o m m e n t le fa ire

C o m p re n d le s in d ic a te u rs d e ré u s s ite

U tilis e le s d iffé re n ts c a n a u x d e c o m m u n ic a tio n
(vis u e l, k in e s th é s iq u e , a u d itif)
Ai-je donné
suffisamment de
temps pour
pratiquer avant
de m’arrêter pour
donner des
rétroactions ?
S u p e rvis io n
  V is e à s ’a s s u re r q u e le s a th lè te s s o n t
e n g a g é (e )s a ve c u n b o n ta u x d e
succès
  D o it s e fa ire d e fa ç o n a c tiv e (s e
d é p la c e r s a n s n u ire a u x a th lè te s )
  D o it p e rm e ttre d e s u p e rv is e r le
g ro u p e e t le s in d iv id u s
  P e rm e t d e v é rifie r s i le s c ritè re s d e
ré u s s ite s o n t a tte in ts
R é tro a c tio n

Id e n tifie r la c a u s e d ’é c h e c

A d a p te r l’e x e rc ic e a u b e s o in

A id e r e n ra s s u ra n t

E x p liq u e r-d é m o n tre r d e n o u ve a u
a u b e s o in

R e c o n n a ître la ré u s s ite
E ffe t d e la ré tro a ctio n

D o n n e r la c h a n c e à l’a th lè te d e
p ra tiq u e r à n o u v e a u p o u r v é rifie r
l’e ffe t d e la ré tro a c tio n
Ai-je pensé
demander des
rétroactions aux
athlètes avant de
donner les
miennes ?
Diriger une séance
Rétroactions
Diriger une séance
Rétroactions
Diriger une séance
Processus d’enseignement
1. Séance structurée
•
•
•
•
•
•
Préparer sa séance par écrit
Choisir l’habileté à enseigner
Formuler l'objectif de la séance
Connaître sa matière
Connaître son terrain
Bien gérer son temps
Diriger une séance
Processus d’enseignement
2. Donner des explications claires
•
•
•
•
•
•
Position du groupe et de l'entraîneur
Groupe attentif et complet
Cible les athlètes auditifs
Décrire 3 ou 4 éléments (max) importants de la
technique
KISS (Keep it short and simple) - Minimum
d'explications
Vérifier la compréhension des athlètes
Diriger une séance
Processus d’enseignement
3. Effectuer une bonne démonstration
•
•
•
•
•
•
•
•
Position du groupe et de l'entraîneur
Groupe attentif
Cible les athlètes visuels
Mouvements exécutés avec justesse
Éléments importants indiqués (repères de
réussite)
Fait par l'entraîneur : essais au préalable
Fait par un athlète : s'assurer qu'il sache quoi
faire
Faire plus d'une démonstration
Diriger une séance
Processus d’enseignement
4. Formuler des bonnes consignes d’actions
•
•
•
•
•
•
Terrain approprié
Groupe attentif
Consignes claires (point de départ, circulation,
rythme, répétition)
Choix de l'éducatif (ou des éducatifs-progression)
Maximum d'action (temps d'engagement moteurTEM)
Vérifier la compréhension des athlètes
Diriger une séance
Processus d’enseignement
5. Fournir une bonne rétroaction
•
•
•
•
Position de l'entraîneur
Encourager les bonnes réponses (positif)
Corriger les erreurs
Considérer tout le monde de façon égale
Diriger une séance
Processus d’enseignement
6. Récapituler les éléments importants
•
•
•
Partie qui est souvent oublié
Faire ressortir les éléments importants
Impliquer les athlètes
Diriger une séance
Processus d’enseignement
7. Maîtriser l'expression verbale
•
•
•
•
Vocabulaire approprié (watcher son français)
Bon débit (vitesse d'élocution)
Bon volume (force de la voix)
Éviter les mots redondants (i.e. «OK»,
«EUUUUUH»)
Enseignement des habiletés
Analyse du geste technique
• Équilibre du corps et du vélo
• Transfert du poids
• Position du corps
•
•
•
•
•
o Hanche, tronc, jambes, pieds, doigts, tête
Mouvement en relation avec le
terrain
Observation global-spécifique-global
Observer sous différents angles
Utilisation de la caméra vidéo
Travail à deux athlètes (exécutantobservateur)
Diriger une séance
Gestion d’un groupe suite
•
•
•
Mise en situation sur la modification d’une séance
Mise en situation sur l’hydratation et la nutrition
lors des entrainements
Boissons énergétiques
Pages 56 à 60, cahier de travail
Hydratation
Rôle de l’hydratation
• Abaisse la température corporelle durant l’exercice physique
par sa sudation
• Assure une performance constante dans une épreuve
d’endurance
Quand faut-il boire ?
Avant l’exercice
• 2 à 3 heures
400-600 mL
• 15 minutes 150-350 mL
Pendant l’exercice
• 15-20 minutes
150-350 mL
• 10 à 15 mL/kg de poids corporel/heure
• Plus efficace que de tout prendre au bout 1h-1h30
• Se peser avant et après l’exercice
Après l’exercice
• 1,5 L/kg de poids perdu
• Une hydratation forcée est souvent nécessaire
Signe d’une bonne
hydratation :
Urines abondantes
de couleur claire
Facteur environnementaux
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
L’hydratation est un facteur majeur de performance.
Avec une perte hydrique de 1%, il y a déjà une diminution massive de la
performance.
Avec une perte de 5%, un grand danger de vivre un coup de chaleur. 10% état de
choc!
Perte de performance: le corps dépense beaucoup d’énergie pour se débarrasser de
la chaleur interne: davantage de sang en périphérie
Limiter l’exposition au soleil et rester à l’intérieur pendant les périodes de canicule
Garder un taux d’humidité modéré à l’intérieur + humidificateur dans les
chambres.
S’entraîner tôt le matin ou tard le soir, quand il fait plus frais.
Diminuer le volume d’entraînement et ainsi éviter l’épuisement
Privilégier des entraînements courts et intenses plutôt que longs et épuisant
Manger salé – compense pour les pertes en sels minéraux
Boire de l’eau froide pour améliorer la vidange gastrique. Pour maximiser la vidage
gastrique, cette eau devrait être peu concentrée en glucide.
Nous pouvons évaluer cette perte ou gain hydrique en pesant les athlètes avant et
après un entraînement (ou course).
Boire régulièrement en course. L’entraîneur peut aider les athlètes à déterminer
les endroits où ils devront systématiquement boire.
Nutrition avant la course
Repas avant course
• Raison première: Prévenir la faim! Les aliments pris dans les
24 à 48 heures serviront à procurer l’essentiel de l’énergie pour
la course…
• Les glucides se digèrent plus rapidement que les protéines et
quittent l’estomac plus rapidement
• Les fibres ralentissent la digestion, à éviter!
• Un repas se digère en 3 – 4 heures. En prenant des petites
rations, nous accélérons la digestion, permettant un flot
sanguin vers les muscles plutôt que vers l’estomac
• Exemples de menu:
Déjeuners
Goûter
250ml de jus de fruit
250ml de céréales
250ml de lait 1%
1 banane
2 rôties avec confiture
250ml de riz ou pâtes
60g de fromage ou poulet
1c.tb vinaigrette légère
250ml de fruits mélangés
250ml de jus de fruit
4 biscuits Newtons figues
Nutrition sur le vélo
Goûters
• 1 à 2 heures avant le départ de la course
• 500 ml de boisson énergétique (électrolytes)
• Barres d’énergies, biscuits Newtons (attention aux gras)
• Fruits frais (attention aux fibres !)
• Essai et erreur – Les athlètes devraient expérimenter ce qui
fonctionne pour eux!
• Les crampes apparaissent souvent lorsque le flux sanguin est
sollicité par les masses musculaires en même temps que
l’estomac
Alimentation sur le vélo
• Un athlète bien préparé devrait avoir emmagasiné assez de
glycogène pour 90 min d’efforts intenses
• Pour tout entraînement ou compétition de plus de 90min,
l’athlète doit ingérer des glucides pour éviter une défaillance
• S’il y a défaillance, l’athlète doit attendre de 30 à 45 min après
avoir ingérer des glucides afin d’espérer retrouver ses
performances initiales !!!
• Afin de conserver ses réserves énergétiques élevés, l’athlète doit
manger ou boire continuellement et ce, tout au long de l’effort
Nutrition sur le vélo
Aliments énergétiques !
• Barres énergétiques (commerciales ou maison)
• Gel
• Boisson énergétiques (commerciales ou maison)
Ration de glucides nécessaire
• 4 à 10 grammes de glucides dans 100ml d’eau pour un breuvage
facile à absorber
• Concentration réduite par temps chaud
• 1 bouteille de boisson énergétique par heure
• Une ration isotonique comprendra 60 g de glucides / litres d’eau, à
prendre si l’énergie sera un facteur limitatif
Hydratation sur le vélo
• Les athlètes peuvent perdre, par temps chaud, jusqu’à 2 à 3 litres
d’eau par heure!
• Nous pouvons en reprendre que 600ml à 1 litre par heure
• Nous devons accorder une grande priorité à l’hydratation des 48hrs
précédentes!
• Ne pas se fier sur la soif !!! 500ml d’eau sont nécessaires pour
l’étancher…
• Certains produits ont un effet déshydratant (protéines, caféine,
boissons gazeuses) ainsi que de grandes quantités de vitamine C…
À éviter avant l’épreuve !
ÉTAPE 6
Prêt pour la
course
Étape 6 – Prêt pour la course
•
•
•
•
•
Rôle de l’entraîneur et de l’athlète
Pré-course : la veille
Jour de course : vers la ligne de départ
Tâches de l’entraîneur pendant la course
Après la course
Prêt pour la course
- Pré-course : la veille -
•
•
•
•
Objectifs plans physique, mental,
technique/tactique, besoins primaires
Type de routine en fonction de l’athlète
Concentration/nervosité pré-course
(exemples)
Porte-documents faire les ajouts nécessaires
Réunion des gérants d'équipe
Réunion des gérants d’équipe
• Noms des commissaires – chef, assistant, responsable départ
et arrivé, zone de ravitaillement
• Nombre de tours selon catégories
• Procédure de départ – appel des coureurs, ordre de départ
des catégories
• Particularité des zones techniques
• Changements ?
• Vérification de la liste d’appel des coureurs « Roll-Up »
• Confirmation des heures de départs pour chaque catégorie
• Confirmer la distance (le nombre de tours) pour chaque
catégorie
• Confirmer l’emplacement des ravitaillements et notre
position dans celle-ci
• Confirmer les changements éventuels en cas de mauvais
temps
Jours avant la course
Mois et semaines avant l’évènement – athlète
•
•
•
•
•
•
Apprendre aux athlètes à prendre leur responsabilités !!!
Préparation de son matériel
Régler son inscription à la course
Planifier sa logistique personnelle – transport terrestre, aérien,
réservations…
S’entraîner !
Ne pas oublier sa licence !!!
Jours avant la course - athlète
•
•
•
Régler les détails logistiques : transport – hébergement –
nourriture
Vérifier, ajuster et tester son équipement
Préparer et emballer tout son matériel
o
o
o
o
Vélo et outils d’entretien
Pièces de rechange clés
Vêtements pour toutes les conditions
Casque, lunettes, souliers, gants !!!
Une fois arrivé sur place...
Une fois arrivé sur place… ATHLÈTES
• Déballer son vélo, vérifier, ajuster et tester son
équipement
• Soigner sa nutrition, son hydratation – se familiariser
avec les environs
• Connaître l’horaire de la journée
• Heures d’entraînement
• Heure – réunion d’équipe
• Tournée de reconnaissance du parcours à vélo
• Préparer son vélo pour la course, ses vêtements et son
équipement
• Choix et ajustement de l’équipement –
• Choix de pneus
• Pression d’air
• Ajustement suspension et amortisseur
• Préparer son ravitaillement – liquide et solide… Bien
identifier!!!
• Préparer son déjeuner du matin
• Bien dormir!!!
Préparation d'avant course de l'athlète
•
•
Dossard de course
Préparer matériel pour après la course





Hydratation
Nutrition
Vêtements
Podium
anti-dopage (licence)
•
Se tenir au courant des informations de dernière minute
•
•
Trousse de réparation – allen, dérive-chaine, Co2, clés à pneu
Ajustement selon les conditions:
•
•
•
•
•
•
•
Changements au parcours
 Changements distance de course
 Préparation finale du vélo, liste de vérification
 Habillement
 Lunettes – lentilles
 Crème solaire
Faire son échauffement – où, comment, temps…
Boire et manger pendant et après l’échauffement
Changement de vêtements après l’échauffement
Se rendre pour l’appel des coureurs
Se garder au chaud et au sec
Réviser et visualiser sa stratégie de course
Prêt pour la course
- Jour de la course -
•
•
•
•
Objectifs plans physique, mental,
technique/tactique, besoins primaires
Priorité : Échauffement
Votre programme d’échauffement suggéré
Porte-documents faire les ajouts nécessaires
Échauffement de l'athlète
• Objectif: Préparation physique, motrice et mentale à une performance
• Routine personnelle à chaque athlète, à développer avec l’aide de
l’entraîneur
• Rouler à basse vitesse (zone 1) et augmenter progressivement
pour atteindre vitesse modérée (zone 2)
• S’étirer (10 minutes)
• Intensités
• Durée de 15 à 20 minutes
• Exercices de pilotage!
• Intervalles courts (30 sec à 1 min)
• Intervalles plus longs (5 min tempo)
• Limiter la production d’acide lactique (sous le seuil)
• Terminer son échauffement le plus tard possible pour garder les
bienfaits de l’échauffement
• Se rendre au départ – se maintenir au chaud et au sec!
• Retirer les vêtements d’échauffement – garder ses vêtements de
course!
• Trouver sa zone de pensée optimale!
Support à la course de l'entraîneur
« Les athlètes et les entraîneurs sont conjointement responsables des
résultats d’une compétition ou d’une saison, il est important de travailler en
collaboration vers un but commun »
LE JOUR DE LA COURSE
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Préparation des ravitaillements (une ou plusieurs zones?)
Préparation de l’équipement d’assistance mécanique
Superviser l’échauffement des athlètes
Disponibilité de l’entraîneur « en cas d’urgence » de dernière minute!
Inspecter aire de départ/arrivé/tour
Inspecter état du parcours ou difficulté technique
Localiser les commissaires! Localiser l’emplacement du contrôle anti-dopage
Confirmer la position idéale aux athlètes pour le départ
Connaître le parcours
Les meilleurs emplacements pour donner de l’information au coureur
Trouver endroit stratégique pour donner de l’information de fin de course
Les routes pour y accéder rapidement – course point à point et XC
Préparation du matériel – support départ, ravitaillement, assistance
mécanique, arrivée
Prêt pour la course
- Pendant la course -
•
•
Tâches appropriées ?
Adapter un exercice pour le soutien lors d’un
évènement
p.69 (cahier de travail)
Encadrement en course par
l'entraîneur
Départ
•
•
•
•
Rappeler aux athlètes de boire, se garder au chaud et au sec, d’étirer
Rappeler le plan de course (bref!)
Mots d’encouragement et de mise en confiance
Mots clés d’encouragement au dernier moment
Ravitaillement – liquide, solide, lunettes
•
•
•
•
•
•
Athlètes peuvent éliminer jusqu’à 1 litre d’eau par heure!
Ne peuvent reprendre qu’un certain % de l’eau perdu (10ml/kg/hr)
Important de rappeler aux coureurs de boire – vider les bouteilles!
Bien connaître les coureurs afin de donner le ravitaillement
Demeurer calme – les athlètes ressentent un manque d’organisation!
Fournir des écarts de temps et positions




Entraîneur doit être visible! Porter maillot ou veste de l’Équipe
Être prêt en tout temps – préparer à l’avance selon l’ordre de passage
Savoir donner le ravitaillement
Demeurer à l’intérieur des limites – étiquette et règlement!!!
Aucun ravitaillement ne doit être manqué ! S’il arrive un incident,
l’athlète doit arrêter et prendre 5 secondes pour le ravito, plutôt que
courir le risque d’entrer en défaillance et perdre des minutes
Encadrement en course par
l'entraîneur
Assistance mécanique
 Toujours vérifier avec le commissaire en charge de la zone technique
 Toujours vérifier les règlements en vigueur de l’UCI concernant la zone
technique
 Parfois, il est préférable pour l’athlète de se réparer que de courir
jusqu’à la prochaine zone!
 À prévoir
◦
◦
◦
◦
◦
Roues (vérifier la compatibilité: disque, V-Brake)
Outils de base – allen, dérive-chaine…
Huile à chaine
Pompe à pied
Co2 et chambre à air
Apprendre à changer une crevaison rapidement et efficacement!
 Descendre sur le plus petit pignon
 Enlever la roue
 Dégager le pneu de la jante
 Enlever la chambre à air, gonfler légèrement la nouvelle, la replacer
 Remettre le pneu – à mains nues de préférence
 Gonfler, inspecter pour les pincements, replacer la roue, vérifier les
freins
Encadrement en course par
l'entraîneur
Calcul des écarts de temps
 Bien connaître les coureurs de la catégorie
 Bien connaître les « adversaires » de nos athlètes
 Connaître les enjeux
◦ Sélections équipe provinciale ou nationale
◦ Calculs de points pour cumulatif
◦ Objectifs personnels réalistes et atteignable qui peuvent motiver un athlète

Reconnaître les catégories
◦ Plusieurs catégories en même temps sur le parcours
◦ Catégorie U23 homme et femme
Sert de point de référence sur le déroulement de la course
Rythme de départ et ajustement par rapport à sa stratégie de
course
Trois types d’information à donner aux athlètes
 Position – top 10, 20 ect…
 Écart par rapport au meneur, au groupe de tête ou d’un autre
athlète servant de point de référence
 Écart arrière – par rapport à un groupe de chasse ou à un coureur
servant de point de référence


◦ Se placer dans un endroit stratégique nous permettant de voir suffisamment
loin derrière
◦ Relais d’information par radio

Information à donner en fin de parcours pour aller chercher une
position ou la conserver!
Prêt pour la course
- Après la course -
•
•
•
•
Combien de temps pour rétroaction
Priorité : récupération
Importance nutrition
Imposer une routine d’exercices
Encadrement après course
Dès que l’athlète croise le fil d’arrivée, l’entraîneur devrait être
présent pour accueillir les athlètes, leur venir en support et
surtout… les écouter!
• Recueillir les informations « à chaud »
• Permet d’amorcer la récupération et la préparation en vue de la
prochaine course
• Eau pour se réhydrater
• Nourriture – fenêtre de 30 minutes pour favoriser la réabsorption des
aliments
• Vêtements chauds si nécessaire – protéger des intempéries
• Bilan rapide du déroulement de la course
• Sert de prémices pour la préparation des entraînements
subséquents
• Contrôles anti-dopage, s’il y a lieu
• Vérifier les résultats et aller en appel, s’il y a lieu (15 min)
• Cérémonie de médailles – vêtements cyclistes propres
• Mise au point et évaluation des performances
• Point de rencontre suite à la course pour faire un bilan de groupe
• Rappeler aux athlètes de rouler en décontraction
ÉTAPE 7
Gérer une
équipe
Étape 7 – Gérer une équipe
•
•
•
•
•
D’entraîneur à gestionnaire : organiser une
équipe
Sélection des compétitions
Sélection des athlètes
Communication efficace
Rendre compte des progrès de l’athlète
Gérer une équipe
- D’entraîneur à gestionnaire -
•
•
•
•
Le plan annuel de l’équipe
Facteurs à considérer avant la préparation
Prise en considération des besoins
Ne pas laisser de côté vs DLTA
Gérer une équipe
- La sélection des compétitions -
•
•
•
DLTA vs Ratio entraînement / compétition
Facteurs limitatifs autres
Priorisation des facteurs
Gérer une équipe
- La sélection des athlètes -
•
•
•
•
Mise en situation
Critères de sélection Performance vs
Expérience
Début / Fin du processus de sélection
Document de référence p. 201 à 204
• Compétitions ciblées (définir
l’encadrement lors de la sélection)
• Impacts négatifs possibles des sélections
• Rendre publique la procédure et les
critères de sélections
• Procédure et critères de sélections
• Gérer l’annonce des sélections
Gérer une équipe
- Communication efficace -
•
•
•
•
•
•
•
•
Connaître son style prédominant
Créer des occasions d’écouter les autres
Porter attention et intérêt à la personne
Précision et répétition du message
Porter attention au non-verbal
Environnement et confiance
Respect des autres
Exprimer ses attentes / Cohérence
Gérer une équipe
- Rendre compte des progrès -
•
•
•
•
•
Personnes concernées par le compte-rendu
Confidentialité (résultats tests, etc.)
Mettre en lien avec les objectifs
Fréquence vs type d’information
Outils pour les athlètes (journal, fichier
Polar)
Pour l’information sur
l’entraînement…
www.FQSC.net
www.cyclismecanada.ca
www.coach.ca

similar documents