Le partenariat communautaire-scolaire favorisant l`intégration des

Report
Le partenariat
communautaire-scolaire
favorisant l’intégration des
élèves immigrants
Par Nancy Pilote,
Agente de développement en immigration à la
Commission scolaire de la Capitale
Forum de la Table Éducation de la Région de la
Capitale-Nationale FP-FT,
9 décembre 2011
Plan de la présentation
1.
Le contexte de l’immigration dans la région de la
Capitale-Nationale
La réalité complexe des personnes réfugiées
Quelques enjeux de l’intégration
2.
Le partenariat communautaire-scolaire
favorisant l’intégration des élèves immigrants
Le Réseau des Intervenants Communautaires et Scolaires
Interculturels « RICSI »
Objectifs du volet 1: les agents de liaison famille, école et
communauté:
Les rôles des agents associés plus particulièrement à la
FP et la FT
Quelques données
3.
Conclusion
Période d’échanges et de questions
1. Le contexte de l’immigration dans la
région de la Capitale-Nationale
• Le Québec reçoit 54 000 immigrants
permanents/an:
– 78 % s’installent à Montréal;
– 2 500 à 3 000 à Québec ;
• La particularité propre à la Capitale-Nationale
est d’accueillir une importante proportion de
réfugiés, soit de 500 à 700 par année;
– Le nombre de personnes immigrantes est en croissance et
le profil des familles est en changement.
• Deux enjeux principaux: Francisation et
employabilité
– Le Québec cherche une immigration francophone et
– une réponse aux besoins en main-d’œuvre qualifiée.
La réalité complexe des personnes réfugiées…
•
Les personnes réfugiées immigrent pour des raisons de survie;
•
Elles ne choisissent ni où ni quand elles intégreront une nouvelle
terre d’accueil et possèdent très peu ou pas d’informations sur leur
nouvel environnement;
•
Elles vivent de grands chocs et des deuils importants avant leur
départ, pendant le voyage et surtout, à leur arrivée à Québec;
•
Toutes sont allophones et un grand nombre est analphabète dans
leur propre langue;
•
La complexité de notre système scolaire rend la compréhension
difficile pour plusieurs familles immigrantes;
•
Plusieurs réfugiés sont très éloignés du marché de la formation
professionnelle ou technique et du travail;
•
Pourtant: l’éducation est très importante pour les familles…
Quelques enjeux de l’intégration
1.
La francisation:


Soutenue financièrement la première année mais la plupart du
temps elle doit se poursuivre au-delà de la première année;
Les personnes veulent travailler rapidement: quittent la
francisation ce qui amène:
Des recherches infructueuses d’emploi;
Des emplois précaires ou en deçà de leurs qualifications et
compétences;
2.
La complexité des services:


3.
La continuité des services et l’accompagnement des personnes est
difficile: Les services existent mais, une fois à l’extérieur des « circuits »
d’intégration, beaucoup de personnes s’égarent dans les méandres
institutionnels;
Même si la responsabilité de l’intégration est l’affaire de tous, le grand
nombre d’acteurs et le travail en silo rend l’accès aux ressources et
programmes difficile pour plusieurs.
La formation adéquate:



Faute d’une connaissance suffisante du français, la formation
professionnelle ou technique est difficile d’accès (particulièrement
pour les parents);
Les structures en place doivent être adaptées pour informer,
accueillir et accompagner la personne immigrante dans son
processus de formation;
… Sans parler de la complexité des évaluations et des équivalences
de formation…
2. Le partenariat communautaire-scolaire
favorisant l’intégration des élèves
immigrants
Prémisses:
• « L’école est un lieu privilégié pour rejoindre
les jeunes et leurs familles et, de ce fait, elle
devient aussi un lieu d’intervention de
premier plan »;
• « L’institution scolaire parvient difficilement
seule à intégrer et à scolariser adéquatement
les enfants et à établir un lien avec la famille,
ce qui met en évidence le besoin de modèles
d’action différents. »
(Beiser, 1988; Jelen, 1993; Marx et coll., 1998; Deslandes, 2001; Deslandes et
Bertrand, 2001; Deschesne, 2002).
Le Réseau des Intervenants
Communautaires et Scolaires Interculturels
« RICSI »
• Se réalise ailleurs au Québec et en
Ontario depuis les années 1990
• L’intervention de proximité: la présence
d’une ressource communautaire en
milieu scolaire et dans les milieux de vie
où se retrouvent les personnes
immigrantes.
• C’est par le lien de confiance, la
proximité des ressources et
l’accompagnement que l’accès aux
services est plus efficace.
Le RICSI, un projet en deux volets:
•
Cinq agents de liaison présents dans les écoles des
commissions scolaires de la Capitale, des
Découvreurs et des Premières-Seigneuries. Ils
travaillent à construire une relation de confiance
entre le milieu scolaire, la famille et le quartier
dans lequel l’élève allophone s’installe avec sa
famille.
•
Trois intervenants pivot travaillent dans les
communautés et s’assurent que les personnes
immigrantes s’enracinent dans un milieu de vie
accueillant et sécuritaire en saisissant toutes les
opportunités de rencontres et d’accès aux services
mis à leur disposition.
Le réseau d’agents de liaison et d’intervenants
pivot permet de faciliter l’accès aux services déjà
en place pour une meilleure intégration sociale,
scolaire et économique et un réseautage efficace
des multiples services offerts à la clientèle
immigrante.
Objectifs du volet des agents de liaison
famille, école et communauté:
•
Favoriser l’intégration des jeunes issus de
l’immigration et de leur famille via le milieu scolaire et
supporter le personnel dans ses efforts pour
l’intégration de cette clientèle.
•
Faciliter l’entrée à l’école, les transitions scolaires et
l’apprentissage des compétences pour intégrer le
marché du travail pour tous les membres de la
famille.
•
Mobiliser et intégrer les parents à la vie scolaire et à la
vie de quartier.
•
Enrichir le milieu de vie des familles en développant et
en consolidant dans la communauté une vie
parascolaire diversifiée, notamment par le biais du
levier culturel et récréatif (en lien avec les
intervenants pivot).
Les rôles des agents associés plus
particulièrement à la FP et la FT
•
Réfèrent et accompagnent, au besoin, les élèves et leurs
parents vers des services spécialisés offerts par les
différents intervenants du scolaire, de la santé ou du
communautaire (en collaboration avec les intervenants
pivot).
•
Favorisent une compréhension plus grande du système
scolaire et de ses possibilités pour de meilleurs choix de
formation et d’acquisition des compétences pour tous
les membres de la famille.
•
Développent la compréhension par les jeunes et leur
famille de plusieurs codes culturels liés à l’école pour
permettre une meilleure intégration.
•
Sensibilisent le personnel scolaire face aux réalités et aux
difficultés que peuvent vivre les élèves et leur famille.
Quelques données
Secteurs
Enfants intégrés
Familles suivies
interventions
Basse-Ville
8
23
210
Vanier-Des Rivières
29
44
142
Limoilou
21
23
166
Beauport-Charlesbourg
31
23
125
Ste-Foy
10
24
110
Total :
99
137
753
•
Les SARCA de Ste-Foy, Beauport et Limoilou ont été rencontrés
•
Le rôle des agents et pivots à été expliqué aux CO secondaire et FP de
la CSC en octobre
•
Les agents et pivots sont présents dans les centres de francisation
•
Le RICSI à été présenté à toutes les classes en francisation du Cégep
de Ste-Foy et sont présents selon les besoins au Centre Louis Jolliet
•
L’intervenante de la CSDPS est appelée à faire des interventions à
Fierbourg à la demande du personnel et des familles
•
CSDD : L’agent et l’intervenante pivot travaillent avec le SARCA,
tournée de la caravane, références pour EQ en soutien à la
francisation et formation professionnelle.
Conclusion
•
Cette approche favorise la continuité des services et
le travail intersectoriel: une intégration réussie est
l’affaire de tous
•
Chaque membre de la famille a ses besoins
spécifiques: C’est le système client
•
L’humanisation des services passe par la création
d’un lien de confiance et l’accompagnement
•
L’ICSI est le courtier en services: il connaît les
besoins des familles et les ressources à la
disposition des personnes pour favoriser leur
intégration et leur autonomie.
L’enjeu majeur:
La poursuite des actions au-delà de cette année
d’implantation
MERCI!

similar documents