Document 97520

Report
Chapitre 6. Analyse spectrale
6.2. Spectres UV-VIS
Activité : Comment exploiter un
spectre UV-VIS ?
1. Décrire le spectre de l’isoprène
• 2. Déterminer si le maximum d’absorption λmax
est dans l’UV ou dans le visible. La molécule
est-elle colorée ?
• Calculer les valeurs de l’absorbance aux
longueurs d’onde 200, 210, 230 et 240 nm
pour un échantillon deux fois plus dilué.
Tracer alors l’allure du spectre de cet
échantillon dilué.
• 4. Les spectres d’autres échantillons sont
décrits dans le tableau du document 3.
Déterminer celui qui pourrait correspondre à
de l’isoprène.
a. Principe de la spectroscopie UV-VIS
• technique qui permet d’identifier une espèce
chimique si un spectre de référence est connu
b. Le spectre UV-VIS
• représente l’absorbance A en fonction de la
longueur d’onde ( 200 – 800 nm)
• l’absorbance A
A = - log ( 1/T)
= -log(I/I0)
T – la transmittance
I0 – intensité de référence
I –intensité transmise
• la loi de Beer-Lambert : lie A à la
concentration de la solution
• solution contenant plusieurs espèces
absorbantes
• un spectre UV-VIS se décrit en indiquant :
– les longueurs d’onde aux maxima d’absorption
– les coefficients d’absorption molaire
Exemple : l’acide salicylique
c. Couleur d’un composé chimique
• une espèce chimique est colorée si elle absorbe des radiations du
domaine visible (400-800 nm)
• si le spectre d’absorption présente un seul maxima la couleur
perçue correspond à la couleur complémentaire de celle
correspondant au maximum d’absorption
• bleu patenté
• jaune tartrazine
• si une espèce en solution absorbe dans
plusieurs domaines du spectre visible, la
couleur perçue correspond à la synthèse
additive des couleurs non absorbées
• sirop de menthe
• une espèce incolore absorbe des radiations
dans le domaine UV
• molécules organiques : plus elles contiennent des
liaisons conjuguées successives, plus la longueur
d’onde de la lumière absorbée est grande

similar documents